Mende, un diocèse voué à disparaître ?

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Monte-Cristo
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : dim. 01 mai 2011, 12:38
Localisation : Elsass - Lothringen

Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Monte-Cristo » ven. 08 juil. 2011, 12:36

C’est le constat dressé par Paix Liturgique :

ce diocèse rural, qui fut une terre de catholicité jusqu’à la fin des années 60, a été lourdement frappé par l’exode rural (il est le moins peuplé de France : 75 000 habitants pour à peine 60 000 catholiques). D’où le fait que la sécularisation et la crise du catholicisme y sont encore plus visibles qu’ailleurs : la pratique dominicale, semblable à ce qu’elle est dans toute la France (moins de 5% de la population), ne rassemble plus que quelques milliers de personnes, plutôt âgées. En outre, la politique de regroupement paroissial a été poussée à ses limites extrêmes par Mgr Jacolin, évêque du lieu depuis 2007 : depuis 2009, le diocèse ne compte plus que cinq paroisses ! Certes, le service du culte est encore assuré par une quarantaine de prêtres en activité. Mais ces prêtres, d’une moyenne d’âge élevée, ne sont en réalité que les derniers représentants d’un diocèse jadis très riche en vocations. Oui, malheureusement, Mende est bel et bien un diocèse en sursis, l’un de ces diocèses de France appelés à disparaître dans les temps qui viennent.
http://www.perepiscopus.org/diocses/men ... isparaitre

Ceci pose la question des diocèses ruraux et de la pratique du catholicisme à la campagne !
Les campagnards vont-ils devoir faire 40/50 km pour aller à la messe le dimanche, si ce n'est déjà ce qui se passe ? Et pour ceux qui n'ont pas de voiture ou pour qui l'essence devient trop chère ? :(
Le seul avenir du catholicisme en campagne passe-t-il par l'importation de prêtres et d'accueil de communautés nouvelles ou Ecclesia Dei ? Je ne vois pas d'autres solutions...

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3184
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Kerniou » ven. 08 juil. 2011, 17:19

La situation de l'Eglise dans les campagnes est alarmante, en effet, la distance, les intempéries et le vieillissement de la population s'ajoutent à la diminution du nombre de prêtres ...
Dans certains diocèses, après les baptêmes collectifs, on commence à parler de mariages collectifs ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » ven. 08 juil. 2011, 22:31

Quoi? Quoi? Quoi? Vous voulez nous supprimer??? Hé ! Pas si vite!!! :bomb:
D'abord, c'est depuis 2010 et non depuis 2009 que le diocèse est divisé en 5 paroisses. Et c'est seulement depuis la Pentecôte de cette année que les paroisses ont reçu leurs nouveaux noms. La Paroisse de Mende s'appelle maintenant, évidemment, la paroisse Saint Privat (saint Privat, le premier apôtre du Gévaudan).
Le nombre de prêtres a diminué, mais nous en avons encore assez vu le nombre d'habitants. Le redécoupage du diocèse en 5 paroisses n'empêche pas qu'il y ait des messes encore un peu partout à tour de rôle.
Et puis ils exagèrent! Il n'y a pas que des personnes âgées, tout de même!

Par contre, ce qui va disparaître dès 2012, c'est un de nos 2 députés. La loi veut qu'il y ait un député par tranche de 125 000 habitants, mais pour les départements qui sont en dessous de ce nombre d'habitants (à savoir nous et la Creuse), une dérogation permettait jusqu'à présent d'en avoir quand même 2. Mais c'est fini. L'unique député devra donc passer son temps sur les routes pour aller visiter ses ouailles... C'est idiot, mais on nous demande pas notre avis.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8548
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar jean_droit » sam. 09 juil. 2011, 10:25

J'avais lu le passage concernant l'évêché de Mende dans la dernière livraison de Paix Liturgique.
Ce que dit Paix Liturgique me semble équilibré montrant que la situation n'est pas catastrophique mais pour le moins préoccupante.
On a commencé par restreindre d'une façon souvent drastique le nombre de paroisses.
Et, au moins en Dordogne, les regroupements de paroisses me semblent loin d'être finis. Je vois pointer d'autres regroupements après la retraite de certains curés. On parle, aussi, de curés ayant plusieurs paroisses avec des relais laïcs dans les paroisses délaissées.
Déjà que nos paroisses immenses comportent des relais. On va donc instituer des relais de relais.
Sans parler de l'augmentation du nombre d'églises où l'on ne célèbre plus.
On a compris la situation est "pré-dramatique".

Pourquoi n'en serait-il pas ainsi pour les évêchés ?
On en parle de plus en plus, sans en parler, bien sûr.
Comme il est dit, ici ou là, il faut un minimum de prêtres, de fidèles ... et d'argent pour qu'un diocèse puisse vivre.
Et les projections sont très négatives.
On a vu dans un autre fil que le nombre de prêtres en France diminue d'au moins 500 par an.
On parle d'évêchés où le nombre de prêtres actifs en 2020 sera de 10 à 20.
Il me semble inéluctable que certains évêchés se regroupent.
Sommes toute l'évêché du Périgord s'appelle "Evêché de Périgueux ET Sarlat".

Comme pour ce qui est du regoupement des paroisses qui est un facteur important dans la diminution du nombre de fidèles aux messes, le regroupement d'évêchés risque d'avoir de fâcheuses conséquences. J'ai peur que 1 plus 1 ne fassent pas deux.

Dans mon diocèse je ressens comme un soupcon d'angoisse diffuse devant l'avenir. A tous niveaux.
Et, peut être, un certain constat d'impuissance.
Il est dur de voir de nos yeux ce déclin de nos diocèses.

Heureusement il me semble qu'il y a quelques solutions à mettre en oeuvre, solutions de bon sens qui ont fait leurs preuves.
Mais quel courage faut-il à nos évêques pour les mettre en oeuvre.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8548
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar jean_droit » dim. 10 juil. 2011, 22:44

Je me suis intéressé aux ordinations et au nombre de séminaristes pour le diocèse de Mende.
Cette année pas d'ordination.
Un seul séminariste à ma connaissance :
http://www.libertepolitique.com/actuali ... ar-diocese
Ces chiffres sont tellement partiels qu'ils sont difficiles à interpréter.
Mais un seul séminariste cela veut dire une ordination tous les 5 ou 6 ans.
Mettons que la vie active d'un prêtre soit de 45 ans.
Cela ferait 9 ordinations sur 45 ans et, donc, 9 prêtres ....
Peut être me suis-je embrouillé dans ce sinistre calcul.
Que faire ?

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8548
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar jean_droit » lun. 11 juil. 2011, 9:50

En regardant le site du diocèse de Mende jai été frappé par le relatif petit nombre de communautés :

http://catholozere.cef.fr/page.php?ID=105
Adoration de Picpus
Carmélites
Dominicaines Notre-Dame du Rosaire
Frères du Sacré Cœur
Institut Saint-Joseph
Jésuites
Providence Jeanne Delanoue
Sainte-Famille
Servantes du Sacré Cœur
Ursulines de l'Union Romaine
Sauf erreur de ma part je ne vois guère de "communautés nouvelles" ni, à fortiori, de communautés traditionalistes.
Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose même si je ne doute pas de la qualité des communautés en place. De nouvelles communautés pourraient être des facteurs de Renouveau et apporter, chacune d'elles, leurs différences et leurs spiritualités.

De même je n'ai pas vu d'entrée concernant les vocations.

Remarques : Ces observations concernent bien des évêchés de campagne à commencer, plus ou moins, par le mien.
On se doute bien de tous les efforts qu'il faut déployer pour faire venir de nouvelles communautés et des obstacles qui risquent de se présenter.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » ven. 15 juil. 2011, 22:27

Le problème en Lozère, c'est qu'il n'y a quasiment pas d'habitants. Donc forcément, ça limite les possibilités de vocations.
Il n'y a pas si longtemps (jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, disons), la Lozère était le diocèse le plus catholique de France, avec un nombre incroyable de prêtres et de religieuses, et beaucoup de missionnaires. La natalité était aussi la plus importante de France. Dans une famille de 12 ou 15 enfants, si une demi-douzaine entraient dans les ordres, il en restait encore beaucoup à caser. Vers 1900, la Lozère avait environ 140 000 habitants, dont beaucoup ont émigré. Il y a 30 ou 40 ans, l'hémorragie a cessé et le chiffre remonte doucement. Nous sommes 78 000 et nous espérons augmenter encore. Mais il faudrait qu'il y ait du travail, pour que les jeunes restent.
Vers 1900, 1/3 du territoire de la commune de Mende appartenait à l'Église. Quand nous sommes arrivés à Mende il y a 22 ans, on ne pouvait pas faire trois pas sans croiser un prêtre ou une soeur ! Il en est mort beaucoup depuis, mais il en reste encore pas mal. Vous trouvez que c'est peu, mais songez que nous n'avons pas de villes. Mende est la seule ville de plus de 10 000 habitants.

Non, il n'y a pas de tradis. Je connais une famille tradi, ils vont au carmel parce qu'ils trouvent les messes de la cathédrale pas assez catholiques; et ils mettent leurs enfants dans le public parce que les établissements catholiques ne sont pas assez catholiques pour eux (ils n'ont pas tort). Mais je n'en connais pas d'autres.

Comme communautés nouvelles, il y a le Pain de Vie à Marvejols, où notre ami Coeurderoy a vécu six mois il y a quelques années.

Il y a aussi beaucoup de protestants, dans les Cévennes : ce sont les descendants des camisards.

édit. La communauté du Pain de Vie a fermé... Je ne sais ce que le diocèse va faire des bâtiments (un ancien monastère de la Visitation).

Avatar de l’utilisateur
Petit Matthieu
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1541
Inscription : lun. 02 févr. 2009, 20:23
Localisation : Seine-et-Marne

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Petit Matthieu » sam. 16 juil. 2011, 18:19

La, je me dis que les moines qui sont prêtres devraient, en ces temps de crise, sortir de leur monastère pour donner au moins une messe hedomadaire des les paroisses reculées. Car si les églises sont vides, qui pourra être touché par la parole ?
En Auvergne l'abbaye de Sept fonds pourrait ainsi fournir une quinzaine de prêtres qui pourraient servir le peuple de Dieu, en faisant une entorse à leur règle de vie.
Dernière édition par Sapin le sam. 16 juil. 2011, 20:23, édité 1 fois.
Raison : Certaines voyelles portent des accents dans la langue française ;)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » ven. 22 juil. 2011, 20:52

On ne peut quand même pas vider les monastères, la vocation de moine n'est pas celle de prêtre diocésain.
Mais ça se fait quand même un peu, dans la mesure du possible. Par exemple, un jeune prêtre des Fraternités monastiques de Jérusalem est maintenant à la paroisse de Langogne (ou de Saint-Chély d'Apcher, je ne sais plus, peu importe).
Mais il ne suffit pas d'avoir des prêtres, il faut aussi que les gens viennent. À ce qu'on m'a dit, certaines personnes préfèrent regarder la messe à la télé plutôt que d'aller à l'église, même si un prêtre fait l'effort de venir, en hiver, en affrontant les routes de montagne. Là c'est franchement mal élevé!!!
Il y a des messes un peu partout, pas dans chaque village, mais avec un peu de bonne volonté, les gens peuvent s'organiser pour faire quelques km en covoiturage. Mais il y a les timides qui n'osent pas demander, il y a les gens brouillés avec leurs voisins, il y a le poids des habitudes...

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » ven. 02 sept. 2011, 14:36

Dans "L'Express" de cette semaine, un dossier sur :
"Lozère : le vrai pouvoir des cathos. Moins nombreux mais toujours influents. Enseignement, politique, associations : leurs viviers. Le réveil des laïques".
Alléchée, je l'ai acheté, mais je n'ai pas encore eu le temps de tout lire.
Il y a la photo de plein de gens que je connais! Ça fait plaisir! Et ils parlent de mon lycée!
Déçue quand même de constater que ce qu'ils entendent par "laïques", ce ne sont pas les laïcs actifs dans l'Église, mais les antichrétiens virulents!

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Diocèse de Mende

Message non lupar Fée Violine » sam. 08 oct. 2011, 8:05

On m'a dit que ce n° de "L'Express" ne se trouvait qu'ici, car ça n'intéresse pas les gens des autres régions. Et c'est sûrement vrai, car le dossier est un encart de quelques pages au milieu du magazine, avec une photo sur la couverture qui est sans doute réservée à l'édition locale. Dommage! J'aurais aimé que le reste de la France fasse notre connaissance!

Ce dossier de "L'Express" parlait de mon lycée, le lycée Notre-Dame (ancien petit séminaire), disant que très peu d'élèves et de profs sont pratiquants. C'est vrai, du moins c'était vrai jusqu'à présent, mais ça commence à changer un peu. A la messe de rentrée, il y avait une quarantaine d'élèves, alors qu'à celle de l'an dernier, ils étaient peut-être une dizaine, moins que de profs. Pratiquement aucun de ces élèves n'a communié, mais au moins ils sont venus, ils sont en chemin. D'ailleurs, deux élèves se préparent au baptême. Le prêtre explique au fur et à mesure le sens de la messe. Et il a annoncé à cette messe de rentrée que désormais il célébrerait la messe au lycée tous les 15 jours, ce qui est une excellente initiative. C'est mieux que deux fois par an!!! La deuxième messe a donc eu lieu avant-hier, il y avait une vingtaine d'élèves, c'était bien, recueilli, simple. Mais il faudra attendre un peu pour la prochaine messe, car ce prêtre part en vacances: il est invité quelques semaines chez son neveu qui habite à Bombay, et il va se promener dans l'Himalaya. Il aura des choses intéressantes à raconter à son retour!
Sinon dans mon lycée il y a un groupe biblique pour les profs, nous étions 4 mais un des collègues a quitté la ville, nous ne sommes donc plus que 3, dommage qu'il n'y ait pas plus de gens intéressés. A part moi, il y a un prof de maths qui dirige la chorale de la cathédrale, qui joue de l'orgue, et qui a fait deux ans de bénévolat en Thaïlande avec les MEP; et une prof de SVT non pratiquante, que j'ai interviewée sur le gender : elle minimise les choses en disant que c'est juste une page dans le livre, et que le prof ne l'utilise pas forcément!

Récemment j'ai entendu à notre radio diocésaine (Radio Eaux Vives Lozère, rattachée à RCF) un père blanc Lozérien, qui vit en Afrique depuis très longtemps et qui revient de temps en temps en vacances dans son pays natal. J'apprécie beaucoup son zèle apostolique et son franc parler. Il y a quelques années, il avait prêché à la cathédrale au cours de la semaine missionnaire, j'avais été bouleversée par sa flamme (ça change du ronron habituel), il disait notamment que les missionnaires sont indispensables parce "tout homme a le droit de savoir que Dieu est son papa". Bref, cette fois à la radio il parlait de l'Afrique et des communautés de base, qui fonctionnent très bien, parce qu'il y a peu de prêtres et que les laïcs prennent les responsabilités; mais il craint le cléricalisme, car il dit que les prêtres africains sont formés à l'occidentale, autrement dit il semble trouver qu'il y a trop de prêtres chez nous! Ou plutôt, il n'y a pas assez de laïcs engagés. Autrefois il y avait tellement de prêtres en Lozère, qu'ils faisaient tout et les laïcs n'avaient qu'à suivre. Ce missionnaire est d'une famille de 9 enfants, un de ses frères était prêtre aussi (il était directeur du lycée Notre-Dame, il est décédé).

Notre diocèse, qui n'a décidément pas l'intention de disparaître :p , organise une formation très alléchante, je m'y suis inscrite, sur "Le Concile Vatican II, une boussole pour notre temps". Voici le détail:
22 octobre: Vatican II dans l'histoire de l'Église (par Mgr Jacolin, notre évêque)
26 novembre: Dei Verbum, Constitution sur la Révélation divine (idem)
14 janvier (toute la journée): Lumen Gentium, Constitution sur l'Église (par François Durand et Pierre Remise, prêtres du diocèse)
4 février: Sacrosanctum Concilium, Constitution sur la Sainte Liturgie (par Francis Bestion, prêtre du diocèse)
25 février: Gaudium et Spes, Constitution sur l'Église dans le monde de ce temps (par Mgr Grua, évêque de St Flour).
Je vous raconterai! :)

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1949
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Isabelle47 » sam. 08 oct. 2011, 9:37

Je ne vis pas en Lozère mais, la moitié du temps, dans un petit village de la région Rhône-Alpes et là, les églises sont fermées à clé; dans mon village comme dans ceux aux alentours, impossible d'aller prier durant la journée comme j'aimerais le faire. La messe, c'est un dimanche sur deux.
Il y a eu des actes de dépradations, voici quelques années, dans une de ces églises mais est-ce que cela suffit à en expliquer le verrouillage permanent?
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3184
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Kerniou » sam. 08 oct. 2011, 9:57

J'aimerais lire ce n° de l'express, comme d'autres personnes sur le forum, je suppose. Comment pourrait-on faire ?
Serait-il possible, par exemple, d'en faire paraître les articles à la Cité catholique ou Fée Violine pourrait-elle nous donner le N° et les références exactes de la revue pour que nous puissions la commander ?
Avec mes excuses, Fée Violine, encore un supplément de travail pour quelqu'un, déjà, bien occupé.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » sam. 08 oct. 2011, 11:27

Isabelle47 a écrit :Je ne vis pas en Lozère mais, la moitié du temps, dans un petit village de la région Rhône-Alpes et là, les églises sont fermées à clé; dans mon village comme dans ceux aux alentours, impossible d'aller prier durant la journée comme j'aimerais le faire. La messe, c'est un dimanche sur deux.
Il y a eu des actes de déprédations, voici quelques années, dans une de ces églises mais est-ce que cela suffit à en expliquer le verrouillage permanent?
On en revient à ce que je disais un peu plus haut: le manque de laïcs engagés. A certains endroits, des laïcs se relaient pour ouvrir les églises, les entretenir, faire une permanence. Avec un peu de bonne volonté et d'organisation, ça doit être possible. Sinon, là où les églises sont fermées, il y a bien toujours une personne du coin qui a la clé, mais c'est pas évident pour les gens de passage. Dans votre village, vous pourriez demander à avoir la clé, peut-être?

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » sam. 08 oct. 2011, 11:36

Kerniou a écrit :J'aimerais lire ce n° de l'express, comme d'autres personnes sur le forum, je suppose. Comment pourrait-on faire ?
Serait-il possible, par exemple, d'en faire paraître les articles à la Cité catholique ou Fée Violine pourrait-elle nous donner le N° et les références exactes de la revue pour que nous puissions la commander ?
Avec mes excuses, Fée Violine, encore un supplément de travail pour quelqu'un, déjà, bien occupé.
Il me semble que je t'en ai parlé quand tu es venue ici, quand nous avons croisé le prêtre qui est en photo sur la couverture du journal. Je t'en envoie un exemplaire par la poste (j'en ai deux).
Sinon, pour les autres personnes, il y en a encore en vente chez les marchands de journaux de Mende, plus d'un mois après (pour une fois que les médias parlent de la Lozère!)

A part ça, je viens de croiser en ville (vu la taille du centre ville, on croise toujours des gens qu'on connaît, surtout le samedi matin) un autre prêtre de la paroisse avec qui j'ai discuté longuement. C'est intéressant d'avoir des points de vue différents. Il trouve qu'il y a pas mal de rigidité dans l'Église, pas seulement à Rome, mais aussi ici, chez certains jeunes laïcs responsables de mouvements d'Église. Ma foi, la mentalité administrative se trouve partout, c'est sûr...


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité