Mende, un diocèse voué à disparaître ?

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3190
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Kerniou » dim. 09 oct. 2011, 21:50

Je m'en souviens bien, mais c'était fermé.
Merci de ta proposition. C'est super sympa. Merci.
Si l'article intéresse qqun, je pourrai faire des photocopies et les lui envoyer.
Bonne soirée.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » lun. 10 oct. 2011, 23:42

Ce n'est pas un article, c'est un dossier de 8 pages!

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » mer. 29 févr. 2012, 17:37

PRIERE pour les VOCATIONS
en présence des jeunes de la Confirmation et des jeunes des collèges et lycées et de vous tous….

Mercredi 14 Mars à 20h15 au Carmel de Mende

Soirée de Louange, prière, témoignages, et adoration avec les Sœurs Carmélites Messagères du Saint Esprit.
Elles viennent à Mende pour la 2ème fois.

Originaires du BRÉSIL, elles ont fondé un monastère à St Flour (Cantal).

Il y a 27 ans, la Congrégation des Sœurs Carmélites Messagères de l’Esprit Saint était fondée par Mère Maria José do Espirito Santo, au Brésil, le 30 juillet 1984.
Elles sont plus de 180 religieuses dans le monde, et une branche masculine existe également.
A St Flour : Elle se sont installées au Carmel, le 18 mai 2010. Elles sont une dizaine de religieuses, toutes du BRESIL : 5 sont cloîtrées comme nos Sœurs du Carmel de Mende, et 5 sont apostoliques, et évangélisent par le théâtre, le chant, le témoignage, la prière…

« Vivre sous l’action de l’Esprit-Saint, dans la prière et l’action apostolique. »
Ainsi, elles consacrent plusieurs heures de leur journée à la prière (récitation des laudes dès 6 h, oraison, lectio divina et prière des 6 autres offices) : remplies de la présence de l’Esprit-Saint, les sœurs vont vers leurs frères, évangélisant en utilisant divers moyens.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2207
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Jean-Mic » mer. 29 févr. 2012, 19:26

Je découvre ce fil. La situation du diocèse de Mende est celle d'une bonne trentaine ou quarantaine de diocèses de France : les diocèses ruraux en général en dehors de l'Ouest... La Lozère : cinq paroisses. La Nièvre : 46 paroisses regroupées en six groupements de paroisses. Et tous les diocèses ruraux organisés en grandes paroisses. Malgré la nuance canonique (administrative), la réalité est la même : la faiblesse démographique, les distances incompressibles.

Pour le reste (la pratique religieuse et l'âge des prêtres), tout le monde est à la même enseigne, même si dans les diocèses urbains, la masse peut encore faire illusion quelque temps. Mais c'est vrai que 2 ou 5% de 80 ou 150 000 habitants sur un territoire de 100 km par 100 km, c'est plus déprimant que 2 ou 5% sur un arrondissement parisien. En quoi la suppression d'un échelon ecclésiastique changerait-elle quelque chose à la ruralité d'une part, à vie quotidienne et dominicale des chrétiens d'autre part ? Je ne vois pas le rapport.

Alors, quoi ? Qu'est-ce qu'on fait ? Eh bien, on relève les manches ! On se rappelle que chaque chrétien est un baptisé et un confirmé, qu'il a reçu l'Esprit Saint pour le bien du Corps entier ! Ce n'est pas facile, ce n'est pas gagné d'avance, et c'est même parfois décourageant. Nos deux derniers évêques (l'actuel et son prédécesseur, parti en 2011) en témoignent : vous n'imaginez pas l'inventivité que nécessite et que suscite la pauvreté démographique et économique de certains territoires. Et puis, un tout petit diocèse, ça a aussi des avantages : vous en connaissez beaucoup, vous des diocèses, où, pour remplacer un aumônier absent, l'évêque vient, au pied levé, lire la Bible avec les jeunes des lycées ? Ce n'est évidemment qu'un épisode en passant, mais il est révélateur d'une proximité que peuvent nous envier bien des grands diocèses.

Alors, haut les coeurs ! Au boulot, les cathos, l'Eglise est décidément encore et toujours à bâtir. L'Esprit Saint a besoin de tous, évêque, prêtres, diacres et laïcs pour faire faire advenir son Royaume. Le Christ embauche, nom de nom !

Fraternels encouragements à tous.
Que le souffle de l'Esprit Saint gonfle nos voiles et nos coeurs.

Dans certains diocèses, après les baptêmes collectifs, on commence à parler de mariages collectifs ...
Vous avez entendu ça où ? On pourrait en reparler ?

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » lun. 05 mars 2012, 23:30

Ça s'est passé à 200 mètres d'ici, chez les soeurs de la Providence:

Sr Marie Émilienne, « Juste parmi les Nations »
Elle a agi « avec la bénédiction de l'Église »
Spoiler!
ROME, lundi 5 mars 2012 (ZENIT.org) – Soeur Marie Émilienne (au siècle, Marie-Rose Hermantier ) a été reconnue « Juste parmi les Nations », lors d’une cérémonie officielle à Jérusalem, au mémorial de la Shoah de Yad Vashem, rapporte le site « Terra Santa » qui a aussi recueilli les propos du P. David Neuhaus, sj, vicaire patriarcal pour les catholiques de langue hébraïque.

Avec les années qui nous séparent désormais de la Seconde Guerre Mondiale, il est de plus en plus rare de voir réunies durant cette toujours émouvante cérémonie, la personne sauvée et la personne qui a permis le sauvetage. Ce fut pourtant le cas à Yad Vashem mardi dernier. Sr Émilienne est arrivée au bras de Gaby. Et elles sont restées côte à côte durant la célébration dans la pénombre de la Chambre de la mémoire où Sr Marie Émilienne a ravivé la flamme du souvenir.

Gaby avait deux ans et demi, Sr Marie-Émilienne 21 quand leurs destins se sont croisés. Les parents de Gaby, David et Héla-Zissa Hochman, émigrés de Pologne en France en 1923 fuyaient devant l’avancée Allemande. En septembre 1943, ils confièrent leurs deux filles à l’Œuvre de secours aux enfants (OSE), une association juive d’entraide qui les cacha dans ce couvent servant aussi de refuge à la Résistance. Hélas, la maman, fut arrêtée par la Gestapo en voulant aller rendre visite à ses filles. Déportée à Auschwitz, elle y fut assassinée le 2 novembre 1943.

En décembre 1944, David récupéra ses filles. Il ne leur parla plus jamais des années de la guerre. Ce n’est qu’en 1990, que Gabrielle, la dernière, voulut savoir et entreprit des recherches. En 1994, elle découvrit avoir été accueillie dans le couvent des sœurs de La Providence de Mende en Lozère (France). Ses recherches lui firent identifier le père Joseph Caupert, aumônier de la communauté et la supérieure, Mère Marie-Rose Brugeron, pour ses sauveurs et ils le furent effectivement, l’un et l’autre ont d’ailleurs également été reconnus Justes parmi les Nations.

Sr Marie-Émilienne, elle, resta dans l’ombre et le secret malgré les démarches de Gaby jusqu’en 1997. À cette date en effet, Gaby avait organisé la pose d’une plaque commémorative de l’acte de courage des religieuses pendant les années de guerre. C’est en poursuivant sa quête pour retracer ces années-là au couvent, qu’elle poussa Sr Marie-Émilienne dans ses retranchements et lui fit briser le silence qui entourait le pacte qu’elle avait fait en 1943 avec le père Caupert. Sr Marie-Émilienne, qui - contrairement aux autres sœurs - savait l’origine juive des enfants, devait à chaque fois qu’il y avait danger les cacher. «Nous les avons protégées mais aussi nous les avons aimées », a-t-elle déclaré dans son discours de remerciement à la synagogue de Yad Vashem.

Tandis que la cérémonie d’honneur pour Mère Marie-Rose Brugeron se tiendra en France, aux côtés de Sr Marie Émilienne, le père André Almeras, reçut pour son oncle décédé en 1951, le père Caupert, à titre posthume, la reconnaissance de Juste Parmi les Nations. Quelques membres de la famille de Sr Marie- Émilienne ont fait le déplacement avec elle pour l’occasion.

Par ailleurs des membres de la communauté catholique en Israël étaient également présents à Yad Vashem. Pour le père David Neuhaus, Vicaire patriarcal pour les Catholiques hébréophones, « cette présence ecclésiale est importante. Elle montre aux juifs israéliens que de tout temps des chrétiens ont été proches des juifs, les ont aimés, ont pu risquer leur vie pour eux et que cette relation n’a pas été seulement le fait d’individus animés de spiritualité et d’élans individuels mais également une démarche d’Église, un témoignage d’Église, fait avec la bénédiction de l’Église quand bien même cela est difficile encore aujourd’hui pour certains juifs de se le figurer. »

Sr Marie-Émilienne du reste le signala elle-même dans son message à la synagogue estimant que l’Église catholique l’a soutenue dans sa démarche, et l’a aidée à transmettre son amour et ses valeurs en ces temps difficiles.

« Il est important pour nous d’être présents à une telle cérémonie, poursuivit le père David Neuhaus, car un des défis dans le dialogue entre juifs et chrétiens aujourd’hui, est de trouver ces moments où ils peuvent écrire l’histoire ensemble. »

Aujourd’hui, Gaby et Sr Marie-Émilienne continuent d’écrire une histoire ensemble. Depuis que Gaby l’a délivrée de son secret, c’est la troisième fois que Sr Marie Émilienne séjourne en Israël avec Gaby devenue Israélienne, ses enfants et ses petits-enfants ainsi que ceux d’Annie sa sœur décédée en 1962.

Les personnes qui reçoivent le titre de « Juste parmi les Nations » obtiennent une médaille, un diplôme officiel et leur nom est gravé sur un mur dans la forêt de Jérusalem, aux abords de Yad Vashem.

Selon Irena Steinfeldt, en charge de la Commission des Justes, depuis 1963 et la création de la commission, plus de 24 000 « Justes » de 44 pays différents ont été distingués, dont 3 510 Français.

© Terra Santa

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » jeu. 12 déc. 2013, 23:14

Le diocèse ne va pas disparaître, mais nous allons perdre un prêtre : notre vicaire général, Francis Bestion, vient d'être nommé évêque de Tulle.

http://www.la-croix.com/Religion/Actual ... 12-1074876

Il est photographié devant la maison diocésaine (ex grand séminaire) qui domine Mende. Derrière lui on voit le pont Notre-Dame, qui est du Moyen Âge.
La Corrèze est un département rural comme le nôtre, sauf qu'ils ont trois fois plus d'habitants que nous (248 000, et nous 78 000).
La Corrèze et la Lozère sont aussi les deux seuls départements français à avoir un z dans leur nom, mais il doit y avoir des choses plus sérieuses à dire sur le sujet.
La Corrèze, ainsi que le Limousin, sont une région très déchristianisée paraît-il. Tandis que la Lozère a été, depuis les premiers siècles de notre ère, très imprégnée de foi chrétienne. St Privat, premier évangélisateur du Gévaudan et tué par les Alamans, était aussi célèbre que st Martin. Enfin ça remonte loin, mais encore en plein XXème siècle, les vocations lozériennes étaient si nombreuses qu'on ne savait plus où les mettre. Il y a encore des missionnaires lozériens un peu partout dans le monde.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8548
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar jean_droit » ven. 13 déc. 2013, 14:38

La situation est catastrophique dans tout un ensemble de diocèse.

J'attends, j'attends toujours, que l'Eglise de France se réveille.

Prions pour que les nouveaux évêques que le Saint Père désigne soient très dynamiques et des évangélisateurs.

Du cantique d'Habaquq :
17Le figuier n'a pas fleuri ;
pas de récolte dans les vignes.
Le fruit de l'olivier a déçu ;
dans les champs, plus de nourriture.
L'enclos s'est vidé de ses brebis,
et l'étable, de son bétail.

18Et moi, je bondis de joie dans le Seigneur,
j'exulte en Dieu, mon Sauveur !
Le Seigneur mon Dieu est ma force ; +
il me donne l'agilité du chamois,
il me fait marcher dans les hauteurs.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12416
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar etienne lorant » ven. 13 déc. 2013, 18:18

La situation est catastrophique dans tout un ensemble de diocèses. J'attends, j'attends toujours, que l'Eglise de France se réveille.
Eh bien, n'attendez plus, quittez la France, choisissez la Pologne : les églises sont pleines et de plus, beaucoup de Polonais parlent français ! Pour moi, la vraie catastrophe, c'est de croire que Dieu ne peut plus dire comme Jésus: "Si ceux-ci doivent se taire, alors les pierres crieront !" L'Eglise est bien vivante et comme mes grands-parents eussent apprécié de me lire sur le net !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8548
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar jean_droit » ven. 13 déc. 2013, 18:28

Pour ce qui est de la Pologne .... ce n'est plus vrai.
Très malheureusement.
De nombreux témoignages montrent une chute accélérée de la pratique religieuse.

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar coeurderoy » ven. 13 déc. 2013, 20:01

Un ami prêtre qui assure quotidiennement écoute, discernement spirituel et confessions dans une église me disait être étonné du nombre accru de confessions de "recommençants" ou de premières confessions de jeunes adultes depuis le début du pontificat du Pape François...Pour la Lozère, où j'ai vécu, rien d'étonnant lorsqu'on découvre la très faible épaisseur de l'annuaire téléphonique !!!
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » lun. 24 févr. 2014, 19:26

Francis Bestion a donc été sacré évêque de Tulle hier.
200 Lozériens (dont je n'étais pas) ont fait le déplacement pour assister à la cérémonie:

http://www.48info.fr/article/24/02/2014 ... zOCq1.gbpl
Sur la vidéo, on voit François et Jacques, deux de nos plus jeunes prêtres.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2207
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Jean-Mic » mar. 25 févr. 2014, 12:21

La plus pauvre des Eglises est appelée à évangéliser d'autres Eglises.

Au yeux du monde, c'est une aberration de prendre un prêtre d'un diocèse aussi pauvre que celui de Mende pour en faire un évêque. Malgré la faiblesse généralisée du nombre de prêtres, il y a quand même des diocèses mieux lotis que Mende pour qu'on puisse prendre un prêtre sans que ça se fasse trop sentir, alors qu'un de moins à Mende, ça va se sentir tout de suite.

Oui, mais voilà, ça, c'est aux yeux du monde !

Car, aux yeux de Dieu, la sainteté et les charismes ne tiennent pas compte de la géographie et de la taille de la communauté. Eh bien ça, c'est une sacrément bonne nouvelle. Alleluia ! Les diocèses les plus pauvres peuvent donner des évêques ou des professeurs de séminaire, au détriment de nos visées trop humaines, trop souvent à court terme. Réjouissons-nous tous ensemble pour l'Eglise toute entière missionnaire !

Fraternellement
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Ste Thérèse d'Avila va venir à Mende

Message non lupar Fée Violine » jeu. 06 nov. 2014, 21:24

Le carmel de Mende attend la visite de ste Thérèse d'Avila bientôt, le 17 novembre. Du moins, un morceau de ste Thérèse d'Avila : son pied, qui a tant marché à travers l'Espagne du XVIème siècle !
De grandes réjouissances sont prévues pour honorer l'illustre visiteuse.
http://www.48info.fr/actualite-2132-le- ... avila.html
Sue cette photo, les six carmélites de Mende : en haut les soeurs Josette, Fernande, Monique; en bas les soeurs Denise, Marie-Gabriel, Madeleine. Soeur Fernande est la prieure. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mende, un diocèse voué à disparaître ?

Message non lupar Fée Violine » ven. 13 nov. 2015, 19:15

La doyenne du carmel de Mende, soeur Marie Gabriel, vient de mourir à l'âge de 94 ans. Ses obsèques ont lieu demain après-midi. :coeur:
MENDE, HYELZAS
La Communauté des Carmélites et sa famille
font part du décès de
Soeur Marie Gabriel du Coeur de Jésus
Emilienne PRATLONG
survenu le 11 novembre 2015
à l'âge de 94 ans, dont 69 ans de vie religieuse
La célébration des obsèques aura lieu le samedi 14 no­­vembre 2015, à 14 h 30, en la chapelle du Carmel, suivie de l'inhumation en clôture.
1, chemin du Carmel, 48000 Mende.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9630
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Diocèse de Mende

Message non lupar Fée Violine » mer. 25 nov. 2015, 10:49

La semaine dernière, dans un village des environs, nous avons fait une veillée de prière pour la France, pour les victimes des attentats etc. (chapelet).
Et hier, dans un autre village, une autre veillée dans les mêmes intentions, mais avec adoration du Saint Sacrement.
Il y avait pas mal de monde, les deux fois, et le prêtre a proposé de continuer en faisant chaque mois une veillée de prière avec le Saint Sacrement. Excellente initiative ! :coeur:


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités