Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2591
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar AdoramusTe » mer. 05 déc. 2012, 21:12

Bonjour,
à vous lire il paraît scandaleux qu'il ne soit pas encore évêque. En effet, c'est bien de personnes charismatiques, assurées et qui savent défendre la foi catholique dont l'Eglise a besoin.
C'est une bonne question.
Je ne suis pas certain qu'à l'heure actuelle il faille retirer quelqu'un comme cela d'un apostolat si fructueux.
S'il était évêque, serait-il suivi, écouté, obéi ? Il existe encore de grosses poches de résistance.
D'un autre côté, nous aurions bien besoin de tel évêques ... :s
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1124
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar nad » jeu. 06 déc. 2012, 0:27

à vous lire il paraît scandaleux qu'il ne soit pas encore évêque
oh non pas évêque, pas encore, il a tout un ministère, tout un peuple de jeunes, toute un transhumance à mener à bon refuge.....
Laissez ce pasteur nous bousculer et nous atteindre, il est de la lignée des "curé d'Ars", de tous les petits ministres de l'Eglise qui secondent à merveille leurs évêques, qui osent tout en amour et en vérité en partant de rien... L'église des Réformés était vouée à la démolition et il a suffit d'une étincelle pour que toutes les lumières de la foi, muticolores, multiculturelles jaillissent...

Oui, c'est un prédicateur et nous faire entrer dans les mystères de Dieu, nous les faire appréhender et rendre réels, vivants au coeur de notre vie est une vocation pour lui.
C’est ce qui ressort de ses homélies et de ses écrits.

Il est serviteur pour la gloire de Dieu et le salut de ses frères. Il y a d'autres prêtres comme lui, mais lui, ose prendre sa place de prêtre visiblement, et audiblement, c'est à la fois sa force et c'est aussi son talon d'Achille car du coup il est, soit le prêtre à suivre, soit le prêtre à "abattre".... nous l'avons vu sur d'autres fils...

finalement ce prêtre ne fait qu'appliquer "que ton oui soit un oui", il est loin de la tiédeur mais il se bat contre elle tous les jours et ose le dire...

à nous de bouger aussi, .....

oui Deo Gratias

en udp
nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1949
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Isabelle47 » jeu. 06 déc. 2012, 2:41

J'ai lu les livres du Père Zanotti et écouté quelques enregistrement de ses homélies sur son site et j'ai aimé son dynamisme, ses convictions, sa générosité.
C'est un bonheur d'avoir un tel prêtre.
Je regrette d'habiter loin de Marseille!
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » jeu. 06 déc. 2012, 11:01

Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose que le père Zanotti soit rapidement nommé évêque.

Ce serait se priver d'un prêtre charismatique qui réveille sa paroisse.
D'autre part être évêque peut ne pas être ce qui lui convient.

Par contre ce qu'il faudrait essayer c'est de démultiplier en France son exemple.
Peut être serait-il bon qu'un certain nombre de prêtres se regroupent autour de lui ?
Ou du moins que l'on s'inspire de son expérience dans d'autres diocèses.

C'est un peu le même cas que celui de monseigneur Rey. Lui, aussi, se dépense pour le plus grand bien de son diocèse. Il se peut même que monseigneur Rey et le père Zanotti aient les mêmes conceptions. D'autres évêques pourraient essayer d'aller sur ses traces tout en gardant leurs personnalités.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2589
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Cgs » jeu. 06 déc. 2012, 12:25

Bonjour,

Je suis assez d'accord avec Jean. Un bon prêtre ne fera pas forcément un bon évêque. Continuons à prier pour avoir de saints prêtres, et pour nous inspirer de l'exemple du père Michel Marie.
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar salésienne05 » jeu. 06 déc. 2012, 15:22

Je suis de près ce prêtre car je suis d'origine mlarseillaise et que ma famille réside en partie à Marseille. Plusieurs personnes que je connais vont aux Réformées régulièrement. Elles quittent donc leurs propres paroisses pour suivre une messe "qui leur convient". Pardonnez d'être un peu lapidaire mais c'est ainsi que je le vois.
Je sais bien qu'il est difficile, dans nos vies mouvementées, de trouver un moment de repos en Dieu, de la bonne nourriture spirituelle, mais il me semble que notre place de catholique est là où le Seigneur nous a placés. Et s'il nous a placés dans une paroisse moribonde, ou dans une paroisse où rien ne nous sied, qu'elle soit vide ou pleine d'ailleurs, et bien notre place est dans notre paroisse.

Ainsi, de nombreuses personnes résidant dans le quartier de ma mère assistent aux Messes dirigées par la Communauté du Chemin Neuf avec les guitares électriques et la batterie tous les dimanches, les concerts rock etc. L'Eglise ratisse large, il y a plein de jeunes, l'église est pleine, mais c'est un calvaire pour les contemplatifs comme am mère. D'autres comme moi, loin de centres villes dynamiques, sont fidèles à leur paroisse de montagne, avec les quelques vieux et vieilles qui y assistent encore (nous sommes parfois 9 le dimanche, pour un village qui compte plus de 500 habitants). Je vois mal notre curé, qui est tout seul, sans même quelques laïcs pour aider (si, moi, pour le catéchisme, depuis cette année), ouvrir les portes des 9 églises du canton, du matin au soir, et surtout l'hiver... Et s'il en ouvrait qu'une, il ne pourrait plus se déplacer dans les autres pour célébrer la Messe (et les églises de notre canton peuvent être distantes de 60 km....).

J'ai lu les livres du Père Zanotti-Sorkine, et il y a bien des choses où il n'est pas d'accord avec la hiérarchie : le catéchuménat par exemple, ou encore le fait que les prêtres en confession s'immiscent dans le lit conjugal. Mais ce qui me choque chez lui, outre l'emphase et le style précieux qu'il utilise, c'est d'une certaine manière de dire : si mon église est pleine, c'est que je fais donc ce qu'il faut et que tous les prêtres devraient se mettre à mon école. Or, je connais des paroisses pleines, avec de vieux prêtres, qui ne sont pas en soutane, où il n'y a pas d'orgues, mais où les prêtres sont emplis de la présence du Christ, présents dans leur église, ouverte du matin au soir, présents pour les confessions ou tout simplement pour parler aux gens rencontrés. Des homélies courtes où les personnes repartent avec les larmes aux yeux, décidés à s'interroger pour la semaine sur leur manière de prier et d'agir... Les monastères sont plein, même lorsqu'il n'y a pas d'orgues et de ciboires rutilants. Aux réformées, personnellement, je n'aime pas la liturgie car elle est trop longue et trop bruyante (l'orgue, vraiment, je ne supporte pas). L'homélie de plus d'un quart d'heure, j'ai du mal aussi. Mais je comprends que cela plaise. Beaucoup de personnes des Commores et de Mayotte aiment aller à ces messes...

Par contre, j'aimerais que vous m'éclairiez sur un point : plusieurs fois dans ces livres, le père Zanotti-Sorkine surnaturalise le prêtre, en disant maintes fois que le prêtre se doit "d'être le Christ". Je trouve cela choquant, et j'avoue avoir eu la flemme de chercher dans le catéchisme. Souvent, dans ses écrits, le père Zanotti-Sorkine se distingue clairement des laïcs, et pas seulement en terme de mission qui serait différente mais bien de hiérarchie (le prêtre est au-dessus des fidèles, il leur est supérieur). Quand il parle du "peuple de Dieu", il utilise souvent un ton assez condescendant (en parlant par exemple de "bon peuple"). Quant à sortir l'artillerie lourde en terme d'apparât, il en fait quasiment une obligation si on veut attirer des fidèles, sans penser un seul instant que cela peut ne pas plaire à tout le monde. Personnellement, je fuis toutes les églises trop grandes, trop pleines de dorures : le style roman est pour moi ce qu'il y a de plus beau au monde, épuré au maximum...

J'écoute souvent ses homélies, même si je n'apprécie pas son style un peu trop lourd à mon goût. C'est bien qu'il y ait des prêtres avec une telle énergie, mais certains, sans cette énergie "affichée" sont de saints prêtres, dans leur sobriété, et qui attirent aussi les foules, mais de manière moins médiatique.

Fraternellement.

Cécile

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9714
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Fée Violine » jeu. 06 déc. 2012, 15:46

C'est bien qu'il y ait des prêtres avec une telle énergie, mais certains, sans cette énergie "affichée" sont de saints prêtres, dans leur sobriété, et qui attirent aussi les foules, mais de manière moins médiatique.
Oui et heureusement! Je ne pense pas qu'il prétende refaire toute l'Eglise à lui tout seul!

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2589
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Cgs » jeu. 06 déc. 2012, 16:12

Bonjour Cécile,
J
Par contre, j'aimerais que vous m'éclairiez sur un point : plusieurs fois dans ces livres, le père Zanotti-Sorkine surnaturalise le prêtre, en disant maintes fois que le prêtre se doit "d'être le Christ". Je trouve cela choquant, et j'avoue avoir eu la flemme de chercher dans le catéchisme. Souvent, dans ses écrits, le père Zanotti-Sorkine se distingue clairement des laïcs, et pas seulement en terme de mission qui serait différente mais bien de hiérarchie (le prêtre est au-dessus des fidèles, il leur est supérieur). Quand il parle du "peuple de Dieu", il utilise souvent un ton assez condescendant (en parlant par exemple de "bon peuple"). Quant à sortir l'artillerie lourde en terme d'apparât, il en fait quasiment une obligation si on veut attirer des fidèles, sans penser un seul instant que cela peut ne pas plaire à tout le monde. Personnellement, je fuis toutes les églises trop grandes, trop pleines de dorures : le style roman est pour moi ce qu'il y a de plus beau au monde, épuré au maximum...
Rappel du catéchisme au sujet du sacrement de l'ordre :
1581 Ce sacrement configure au Christ par une grâce spéciale de l’Esprit Saint, en vue de servir d’instrument du Christ pour son Église. Par l’ordination l’on est habilité à agir comme représentant du Christ, Tête de l’Église, dans sa triple fonction de prêtre, prophète et roi.

Le prêtre est donc bien configuré au Christ. D'ailleurs, il célèbre la messe "en la personne du Christ" (in persona Christi).

Je pense que vous ne comprenez pas ce qu'il dit. Le père Michel parle du prêtre comme étant au-dessus des fidèles, mais pas dans le sens "supérieur", dans le sens "plus proche des choses d'en haut". Il faut arrêter d'opposer prêtres et laïcs. Le concile Vatican II montre bien que chacun a une place particulière dans l'Eglise et dans le plan de Dieu, et qu'il ne faut pas confondre les rôles. Chacun a suffisamment à faire pour ne pas faire ce qui ne lui est pas dévolu.

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » jeu. 06 déc. 2012, 16:18

"Beaucoup de personnes des Commores et de Mayotte aiment aller à ces messes..."

Je les comprends tout à fait.

Ma femme est actuellement en vacances auprès de sa famille au Gabon. Tous les jours elle me dit sa joie d'aller à la messe, de participer aux Laudes et aux Vêpres. Elle a repris, pour bien peu de temps, sa place dans les chorales auxquelles elle participait. Pour l'Avent l'église où elle va organise tous les jours des réunions de prière et de chants. Joie pour ma femme !

Elle a besoin de tout cela .... et moi aussi.

Avatar de l’utilisateur
Cycas
Censor
Censor
Messages : 99
Inscription : ven. 12 août 2005, 12:53
Conviction : Catholique

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Cycas » jeu. 27 déc. 2012, 23:36

J'avais entendu parler ce prêtre sur KTO dans l'émission l'Esprit des lettres, j'avais depuis bien envie de le lire à défaut d'assister à ses messes.
Comme cadeau, j'ai reçu Au diable la tiédeur, je vais le commencer rapidement et vous tiendrai au courant.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2589
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Cgs » mer. 02 janv. 2013, 17:31

J'avais entendu parler ce prêtre sur KTO dans l'émission l'Esprit des lettres, j'avais depuis bien envie de le lire à défaut d'assister à ses messes.
Comme cadeau, j'ai reçu Au diable la tiédeur, je vais le commencer rapidement et vous tiendrai au courant.
Bonjour,

J'ai lu le livre. Il est très intéressant. La première partie s'adresse plus particulièrement aux prêtres, mais les laïcs peuvent aussi prendre les conseils du père Michel Marie pour eux. La seconde partie est plus générale, et un peu plus philosophique. Malgré le style un peu lourd, j'ai bien aimé le contenu, qui revisite les vertus qui manquent à notre époque.

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » mer. 30 janv. 2013, 21:34

Je viens de lire le livre du père Zanotti Sorkine.
Il faut reconnaitre qu'il ne mache pas ses mots.
Je suis tout à fait en ligne avec ce qu'il dit sur l'état de l'Eglise de France ( introduction ) et sur le comportement souhaitable des prêtres ( Au diable la tiédeur ).
A lire car il donne l'Espoir ... de lendemains qui chantent.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » lun. 19 mai 2014, 9:28

Belgicatho met en ligne un sermon du père Zanotti-Sorkine sur l'Adoration perpétuelle :

Remarque personnelle :

On ne parle peu ou pas assez du père Sorkine.
Je vois qu'il est allé célébrer une messe à Fribourg.
Il est heureux qu'il puisse sortir de sa paroisse de Marseille.
Nous avons tant besoin de prédicateurs qui puissent reprendre au niveau de la France l'extraordinaire travail qu'a fait et que fait le père Manjackal.

J'ai l'impression que le père Sorkine n'est pas toujours en odeur de sainteté ... au moins en Belgique.
Il suffit de voir ce qui se passe avec la Fraternité des Saints Apôtres qu'il a, pour le moins, inspiré.

Qui peut nous donner plus de nouvelles sur le père Zanotti-Sorkine ?
Le P. Zanotti-Sorkine fait le plein aux Cordeliers à Fribourg
Prédication lors de sa messe en l’honneur de l’Adoration Perpétuelle :
cf :

http://belgicatho.hautetfort.com/archiv ... 71504.html

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 773
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Anaisunivers » mar. 20 mai 2014, 23:12

Bonsoir,
J'ai l'impression que le père Sorkine n'est pas toujours en odeur de sainteté ... au moins en Belgique.
Il suffit de voir ce qui se passe avec la Fraternité des Saints Apôtres qu'il a, pour le moins, inspiré.
La question que je me pose est de savoir si un prêtre (même s'il peut inspirer des garçons à se donner à Dieu) peut avoir la main-mise sur ces garçons... et les envoyer en Belgique plutôt qu'au séminaire diocésain...

Cordialement,

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » sam. 24 mai 2014, 11:22

Cela ne me choque pas du tout.
Cela veut dire que la spiritualité du père Sorkine attire des vocations. Et tant mieux.
Un certain nombre de séminaires en France et ailleurs sont dans le même cas.


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités