Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Peccator » sam. 24 mai 2014, 16:45

Quelqu'un qui souhaite entrer au séminaire a le choix d'aller où il le désire, et il est bon qu'il en soit ainsi.
Que certains aillent en Belgique pour s'inscrire dans la spiritualité du père Zanotti-Sorkine, pourquoi pas. C'est ainsi qu'ont commencé bien des congrégations, instituts séculiers, etc.
Mais il faut que ce soit leur choix à eux, et non une manipulation plus ou moins consciente. Parce que spontanément, je pense que c'est au séminaire de leur propre diocèse qu'ils devraient penser en premier.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » sam. 24 mai 2014, 22:06

J'ai déjà fait remarquer qu'il semble que parmi les séminaires qui réussissent le mieux sont les séminaires qui ont été fondés par des évêques à la forte personnalité. Paris, Toulon, Bayonne ....
Je suppose que cela vient du fait qu'ils ont une personnalité ( spiritualité ) marquée et que les évêques concernés s'impliquent plus que d'autres.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » dim. 08 juin 2014, 22:20

En la Solennité de la Pentecôte, le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine a annoncé publiquement son départ de la paroisse Saint-Vincent-de-Paul « Les Réformés » par ces mots :

Mes si chers frères bien-aimés,

Un simple mot rempli d'affection, à vous que j'aime tant !

Aujourd'hui, en ce jour de Pentecôte où le Saint Esprit a tous les droits, je dois vous annoncer que j'ai pris la décision de rendre ma charge de curé de la Paroisse des Réformés à notre archevêque Mgr Pontier.

Dix ans... dix ans que je suis à votre service, dix ans que je travaille inlassablement pour que tous ceux qui fréquentent cette église reçoivent un rayon, un simple rayon de la bonté et de la beauté de Dieu ! Et dix ans, mes frères... c'est déjà beaucoup ! Le prêtre doit savoir partir... et confier à d'autres ce qu'il a chéri par-dessus tout, ce qu'il a construit avec beaucoup de soin au jour le jour et pendant des années. Et quand le feu a pris et que la flamme est belle, c'est là qu'il doit être capable de passer le flambeau en se redisant qu'il n'est pas indispensable... et que d'autres ajouteront de belles couleurs au dessin qu'il a tracé ! Le prêtre est un apôtre avant d'être un pasteur. Et puis, que voulez-vous, le Christ lui-même, qui est notre exemple absolu, ne s'est jamais installé ; il allait de villes en villages pour annoncer les merveilles du Royaume, et le prêtre durant sa vie se doit de ne jamais perdre de vue cette lumière. Aussi, je crois que le moment est venu pour moi de partir vers d’autres horizons... et pour notre paroisse de poursuivre sa croissance.

Mgr Pontier qui s'est rendu à ma décision, conscient de l'importance de ce lieu et du travail accompli, a choisi de nommer ici pour me remplacer à partir du mois de septembre prochain trois prêtres âgés respectivement de 36, 37 et 38 ans ; tous trois appartenant à la communauté de l'Emmanuel : le Père Philippe Rochas, actuellement vicaire à la Valentine, est nommé curé de la paroisse, il sera assisté de deux vicaires : le père Guillaume Petit et le père Benjamin Goirand.
Quel travail merveilleux leur jeunesse va pouvoir mettre en œuvre ici !

Surtout, mes frères bien aimés, ne soyez pas peinés de mon départ ! Restez en paix ! Non seulement nous ne nous quittons pas, mais vous allez voir, nous allons rester intimement liés, d'autant plus que Jésus et Marie maintiennent toujours vivants les liens forts qui existent entre les êtres ;
nous allons donc continuer de nous aimer !

Pour ma part, au mois de septembre prochain, je vais rejoindre Paris, et plus précisément la chapelle de la Rue du Bac où je vais exercer un ministère de confessions, de rencontres et de célébrations où je ne manquerai pas, vous vous en doutez, de mettre en lumière les trésors cachés de la parole de Dieu. Voyez, je ne suis pas sans travail ! Je pourrais même dire que la Sainte Vierge me passe autour de la taille un sacré tablier ! Je serai donc avec Elle, tout près d'Elle, à son service, et avec saint Vincent de Paul aussi que je n'abandonne pas, puisque la chapelle appartient aux Filles de la Charité qu'il a fondées. Il me semble aussi que la population venue du monde entier qui fréquente ce lieu m'ira bien.

Et puis, « Marseille - Paris » c'est trois heures de train ! Pas davantage ! Juste le temps de prier un peu, de boire un petit café, de lire un bon livre, et... joie pour mon cœur : vous serez devant moi, et nous serons de nouveau ensemble ! C'est promis, n'est-ce pas, vous viendrez me voir à Paris, Rue du Bac.

Le dimanche 29 juin prochain, juste avant que vous vous dispersiez pour le temps des vacances, donc dans trois semaines, pour la fête des saints apôtres Pierre et Paul, je célèbrerai à 10h30, comme tous les dimanches, non pas une messe d'adieu mais une messe d'au revoir, car je tiens à vous remercier pour l'aide considérable que vous m'avez apportée, mais aussi et peut-être surtout pour votre amitié qui m'est si chère et dont vous m'avez comblé sur toutes ces années passées près de vous. Dimanche 29 juin ! N'oubliez pas cette date ! Mais pour l'heure, je vous serre chacun dans mes bras... et vous bénis.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » lun. 09 juin 2014, 17:42

Les explications du père Sorkine me semblent assez claires et je pense qu'il faut les prendre au premier degré.
10 ans dans un même paroisse c'est, peut être, le bon temps. C'est sûrement épuisant pour un prêtre comme le père Sorkine.
Il est intéressant de voir qu'il est remplacé par trois prêtres venant de l'Emmanuel. Cela ne devrait pas beaucoup gêner les paroissiens.

Le fait qu'il aille rue du Bac est plus difficile à comprendre.
Veut-il faire une pause loin des médias ?
A-t-il été appelé Paris ?
A-t-il pour mission de créer un centre de spiritualité dans un des lieux chrétiens les plus fréquentés de Paris ?
C'est l'avenir qui le dira.

Ce que je pense c'est que, de toute façon, nous avons besoin de prêtres d'une telle trempe pour nous réveiller.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » lun. 30 juin 2014, 7:48

Nouvelle que je viens juste de lire dans le Salon beige.

Effarant !
Quelques jours après cette annonce officielle, le Père Chapelain du lieu m'a fait part de son inquiétude face à l'engouement que suscitait ma venue.

Après avoir estimé que cet enthousiasme populaire n'était pas compatible avec la vie de la Chapelle, il m'a signifié qu'il ne pouvait plus m'accueillir.


Effarant !
Le Père Zanotti-Sorkine refusé à Paris

Le Père Zanotti-Sorkine a annoncé lui-même ce matin à la paroisse des Réformés Marseille, lors de sa dernière messe, à 10h30, que sa nomination à la rue du Bac en tant que confesseur avait été refusée par le chapelain de la rue du Bac par crainte "d'une trop grande piété et affluence des fidèles". Il a indiqué être désormais sur le départ et sans affectation :

"Le 8 juin dernier, je vous annonçais mon départ de Marseille pour la Chapelle de la Médaille Miraculeuse à Paris où m'attendait un ministère de confessions.

Quelques jours après cette annonce officielle, le Père Chapelain du lieu m'a fait part de son inquiétude face à l'engouement que suscitait ma venue.

Après avoir estimé que cet enthousiasme populaire n'était pas compatible avec la vie de la Chapelle, il m'a signifié qu'il ne pouvait plus m'accueillir.

Vraiment je suis désolé d'avoir dérangé malgré moi et à distance, l'organisation de ce haut-lieu. Je tiens donc à présenter mes excuses au Père Chapelain et à la Mère Générale des Filles de la Charité.

A cette heure, mes Frères, je n'ai pas de destination précise. Je ne sais absolument où je vais servir demain et après-demain mais surtout, surtout, je vous en prie, ne vous inquiétez pas, la Sainte Vierge va m'ouvrir une porte quelque part et j'espère pouvoir bientôt vous dire où ! Allez, mes frères, je vous embrasse tous, voilà l'essentiel !"

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » lun. 30 juin 2014, 10:27

Voici le commentaire du Riposte Catholique :

Remarque : Commentaire polémiste mais, peut-être, sans doute, pas loin, très malheureusement, de la vérité.
Notre pays souffre de la crise des vocations sacerdotales, mais cela n’empêche pas nos épiscopes d’ignorer les prêtres compétents.

L’abbé Michel-Marie Zanotti-Sorkine, curé de la paroisse des Réformés à Marseille, dans l’archidiocèse de Mgr Pontier, se retrouvera bientôt sans ministère.

Mgr l’archevêque, président de la CEF, ne semble pas pressé de lui trouver une paroisse.

Il faut dire que l’abbé Zanotti-Sorkine, après avoir repris la paroisse mourante des Réformés, en a fait l’une des plus dynamique de la ville. Il faut souligner aussi que l’abbé a le gros défaut de porter la soutane comme un bleu de travail (en noir – ce sont ses mots).

Hier, à la messe de 10h30, messe d’adieu, il a révélé aux fidèles que sa nomination à la rue du Bac en tant que confesseur avait été refusée par le chapelain de la rue du Bac par crainte « d’une trop grande piété et affluence des fidèles« .

Un prêtre qui a du succès, ou qui pourrait en avoir, c’est dangereux… Il a indiqué être désormais sans affectation

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9684
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Fée Violine » lun. 30 juin 2014, 22:48

Oui c'est sûr qu'ils sont polémistes à Riposte catholique, et s'il n'y a pas de problème, ils en ajoutent quand même. :bomb:
Moi je ne m'inquiète pas pour le Père MMZS. Un bon prêtre comme ça ne manquera pas de travail. N'importe où il ira, il pourra se rendre utile. Le critère est uniquement le bien des âmes.

Hégésippe
Ædilis
Ædilis
Messages : 48
Inscription : jeu. 24 mai 2012, 3:07

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Hégésippe » mar. 01 juil. 2014, 2:14

Moi je ne m'inquiète pas pour le Père MMZS. Un bon prêtre comme ça ne manquera pas de travail. N'importe où il ira, il pourra se rendre utile. Le critère est uniquement le bien des âmes.
J'ai malheureusement déjà vu le contraire : un prêtre jeune, dynamique, sympa... une église bondée, dont beaucoup de familles... et puis il s'en va, pour se retrouver dans une paroisse de campagne, plus ou moins caché...

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8495
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar PaxetBonum » mar. 01 juil. 2014, 7:28

Décidément l'Eglise de France n'a pas changé, refuser un prêtre par peur « d’une trop grande piété et affluence des fidèles«…

Et moi aussi je peux citer des prêtres extraordinaires sabordés par leur évêque en les plaçant dans une paroisse rurale isolée.
Seigneur donnez-nous de saints évêques pour vos saints prêtres !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » mar. 01 juil. 2014, 8:58

Ce dernier rebondissement peut faire songer à une autre lecture de toute cette histoire.

Avec retenue Riposte Catholique lève un peu le voile sur cette autre lecture.

On peut se demander s'il n'y pas d'autres raisons non officielles pour le départ de père Sorkine de sa paroisse ?
Même si je ne connais pas le diocèse de Marseille il me semble que le père Sorkine y fait tache.

La même chose peut être dite pour la rue du Bac.
Bien sûr le père Sorkine n'a pas annoncé sa venue à Paris sans avoir les autorisations du responsable de la rue du Bac et des évêques de Marseille et de Paris.
D'où est, donc, venue l'opposition ?

[...]
Prions pour ce prêtre,
prions pour qu'il trouve un emploi à la mesure de ses qualités pour le plus grand bien de l'Eglise de France,
prions pour qu'un évêque lui tende la main.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2580
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar AdoramusTe » mar. 01 juil. 2014, 9:04

On peut se demander s'il n'y pas d'autres raisons non officielles pour le départ de père Sorkine de sa paroisse ?
Même si je ne connais pas le diocèse de Marseille il me semble que le père Sorkine y fait tache.
Il est resté tout de même dix ans sans mutation donc personne ne s'est empressé de le muter.
Il a annoncé la nouvelle en laissant entendre que dix ans étaient bien assez et qu'il fallait passer à autre chose.
En tout cas, c'est ce que j'ai cru comprendre à son message.

De même, pourquoi quitter son diocèse ?

Nous ne connaissons de cette affaire que ce qu'il en dit. Il faut être prudent.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2274
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Teano » mar. 01 juil. 2014, 9:23

Moi je ne m'inquiète pas pour le Père MMZS. Un bon prêtre comme ça ne manquera pas de travail. N'importe où il ira, il pourra se rendre utile. Le critère est uniquement le bien des âmes.
J'ai malheureusement déjà vu le contraire : un prêtre jeune, dynamique, sympa... une église bondée, dont beaucoup de familles... et puis il s'en va, pour se retrouver dans une paroisse de campagne, plus ou moins caché...
C'est peut-être là où il n'y plus ou à peine de présence chrétienne qu'il faut envoyer ces prêtres vraiment animés par un esprit missionnaire, non ?

Dans la joie de Marie,

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9684
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar Fée Violine » mar. 01 juil. 2014, 14:28

Oui, qu'est-ce que vous avez contre les paroisses de campagne?! Nous (les ploucs) avons aussi le droit d'avoir des prêtres dynamiques.
Pensez au curé d'Ars. Il était dans un village, mais vu son rayonnement, les gens venaient du monde entier pour le voir et se convertir. Il n'y a pas que Marseille ou Paris au monde!

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar salésienne05 » mar. 01 juil. 2014, 21:59

Je rejoins Fée Violine... Qu'ils envoient des prêtres comme ça dans nos campagnes où, malgré le nombre d'enfants et de jeunes (ce qui est mon cas en station de ski), le diocèse ne trouve rien de mieux que de nous envoyer un jeune prêtre très contemplatif mais malheureusement à la santé fragile. 9 clochers, distants de 80 km de routes de montagne, la neige, le froid, l'isolement, un très bon viviers d'âmes et un prêtre fatigué :(
Cela me fait penser à l'Education Nationale où les très bons profs sont envoyés non pas dans les ZEP mais dans les lycées d'élite...

J'aime notre prêtre, c'est devenu un ami de la famille. On a le même âge et j'aime sa manière d'être un contemplatif dans le monde. Par contre, il n'a pas les capacités physiques d'ouvrir les églises, de parcourir son canton, des célébrer les messes en semaine, de catéchiser, de gérer les baptêmes, les nombreux enterrements, les fêtes patronales fort nombreuses dans nos campagnes. Bref, je suis sûre que ces prêtres au feu sacré et avec la santé trouveraient dans nos paroisses isolées de quoi fournir de saints prêtres et de saints paroissiens.

Fraternellement.

En Jésus et par Marie.

Cécile

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Un prêtre extraordinaire : le père Zanotti-Sorkine

Message non lupar jean_droit » mar. 08 juil. 2014, 13:52

Un article de Belgicatho ouvre un peu le voile sur les dessous de l'affaire "Père Sorkine".

http://belgicatho.hautetfort.com/archiv ... 06670.html
08/07/2014
Le départ du Père Michel-Marie Zanotti Sorkine devient une affaire

Les réseaux sociaux catholiques semblent en feu. Le départ du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine agite les esprits. Dans le journal « La Croix », Isabelle de Gaulmyn y va d’un commentaire digne du style d’une certaine pièce de Molière : Site d'Isabelle de Gaulmyn . Non sans s’attirer cette réplique très pertinente sur le blog « Le Suisse Romain », alias l’abbé Dominique Rimaz :

« Sans entrer dans les nombreuses polémiques, la question du reproche du manque d'obéissance du Père me laisse quelque peu perplexe, avec un goût quelque peu amer. Certes, il est absolument vital pour tous les prêtres de vivre dans la communion, le respect et l'obéissance envers l' évêque. Pour un prêtre, rien ne se fait sans son évêque. Ceci est un absolu !

Cependant, le reproche du manque d'obéissance ne semble subitement concerner que le Père Zanotti !? Que chacun fasse son propre examen de conscience. Si tous les chrétiens vivaient en communion avec toute l'Eglise, Une, Sainte, Catholique, Apostolique et romaine, avec le Pape, le doux vicaire du Christ, alors les avalanches de commentaires agressifs cesseraient d'eux-mêmes.

Le Père Zanotti est très exposé, par ses livres, ses publications, ses apparitions dans les médias et sa présence sur les nouveaux réseaux sociaux. La jalousie n'est jamais très loin. Personnellement, j'ai beaucoup reçu de Dieu, par le Père Michel-Marie.

Sans doute que sa prise de position à propos du Père Marie-Dominique Philippe ne fut pas en communion avec les décisions du Saint-Siège. Mais très honnêtement, peut-on tomber aussi lourdement sur un prêtre ?

Les chrétiens sont parfois lourds, alors que nous devons être légers

Lors de la levée des excommunications des 4 évêques intégristes, la planète médiatique chrétienne s'était aussi enflammée dans de plus grande proportion encore. Benoît XVI, tel un saint, avait lancé cet avertissement:

Mordez-vous les uns les autres ?

... Car toute la Loi atteint sa perfection dans un seul commandement, et le voici: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde: vous allez vous détruire les uns les autres !" J’ai toujours été porté à considérer cette phrase comme une des exagérations rhétoriques qui parfois se trouvent chez saint Paul. Sous certains aspects, il peut en être ainsi.

Mais malheureusement ce "mordre et dévorer" existe aussi aujourd’hui dans l’Église comme expression d’une liberté mal interprétée. Est-ce une surprise que nous aussi nous ne soyons pas meilleurs que les Galates? Que tout au moins nous soyons menacés par les mêmes tentations? Que nous devions toujours apprendre de nouveau le juste usage de la liberté? Et que toujours de nouveau nous devions apprendre la priorité suprême : l’amour ? »

Réf: Le départ du Père Michel-Marie Zanotti Sorkine devient une affaire

C'est vrai que la leçon vaut pour chacun d'entre nous.

Mais, pour conclure, je ne résiste pas à la tentation d'emprunter à l'un des commentateurs de l'article du "Suisse Romain" cette citation de Boileau:

"Sitôt que d'Apollon un génie inspiré
Trouve loin du vulgaire un chemin ignoré,
En cent lieux contre lui les cabales s'amassent ;
Ses rivaux obscurcis autour de lui croassent ;
Et son trop de lumière, importunant les yeux,
De ses propres amis lui fait des envieux..."
Boileau
Épître à Racine (9-14)
Dernière édition par jean_droit le jeu. 10 juil. 2014, 7:15, édité 1 fois.


Revenir vers « Vie de l'Église »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Toto et 8 invités