La catéchèse

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
Gaudeamus
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 02 mars 2005, 11:18

La catéchèse

Message non lupar Gaudeamus » mar. 15 mars 2005, 11:45

Heureux êtes-vous si vos chères têtes blondes n'ont pas à subir une catéchèse monophysite, nestorienne ou autre !!!

La dégradation de la catéchèse n'est-elle pas une cause majeure du dédain manifesté par nos contemporains vis-à-vis de la religion catholique ?
(Question rhétorique : j'ai une opinion très arrêtée sur le sujet)

Je pense que le fait que la catéchèse soit déléguée à des laïcs est extrêmement préjudiciable, d'autant plus que ces laïcs sont la plupart du temps de fort mièvres dames. Il faut le dire : vive la bonnefemmisation de l'Eglise.
Mon expérience de catéchiste s'est avérée éphémère (1 an), car j'ai été vite dépité par l'approche imposée par mes responsables, qui consistait à rajouter une couche de vide sur du vide. Bien entendu, j'aurais pu n'en faire qu'à ma tête, mais alors quid de la cohérence de l'enseignement proposé aux enfants ?

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Re: La catéchèse

Message non lupar MB » mar. 15 mars 2005, 13:24

Bonjour !
Ce que vous dites est très intéressant, mais pourriez-vous donner des exemples ?

Avatar de l’utilisateur
guelfo
Quæstor
Quæstor
Messages : 305
Inscription : mar. 01 mars 2005, 20:41

Message non lupar guelfo » mar. 15 mars 2005, 13:29

Personnellement, je vois très bien ce que Gaudeamus veut dire.

J'ai perdu ma foi d'enfant à cause du catéchisme préparant à la confirmation. La brave dame qui s'en chargeait était culcul la praline à un point tel que tout garçon normalement constitué ne pouvait que se révolter. Si j'avais aimé le hard, j'aurais probablement viré "sataniste" à l'issue de cet assaut contre ma jeune sensibilité virile ! ;-)

Il a fallu beaucoup de temps pour que je découvre que "Jésus est ton copain" n'est peut-être pas l'essence de la foi catholique.
Deus lo volt

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1701
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Message non lupar Charles » mar. 15 mars 2005, 13:58

Je suis bien d'accord avec Gaudeamus et Guelfo,

j'ai été catéchiste dans une belle paroisse parisienne où un nouveau curé avait été nommé. Il a voulu changer le livre de catéchisme vide de tout contenu chrétien pour le livre édité par le diocèse de Paris, et il l'a fait. Mais certaines dames de l'équipe des catéchistes auraient préféré en rester au coloriage pur et simple : juste avant la rentrée, la liste des parents d'enfants inscrits l'année précédente a disparu (!)... d'où un gros problème pour informer ces parents de la reprise du catéchisme. Le jour de la rentrée, les dames qui avaient claqué la porte en disant qu'on leur avaient imposé le nouveau livre et que c'était lui ou elles, se tenaient devant la porte du presbytère, comptant le peu d'enfants et rapportant plus tard qu'avec le nouveau livre, les parents n'envoyaient pas leurs enfants au caté...

Une de mes amies, philosophe et journaliste brillante, a été catéchiste dans un grand lycée catholique parisien : elle m'a dit en être physiquement perturbée... Les réunions de préparation étaient de véritables foires, où elle avait le sentiment d'être la seule catholique : l'un était freudien et ne parlait que de psychanalyse, l'autre militante féministe tendance Gaillot, etc. tout ce monde là parlant n'importe comment de la doctrine catholique...

Enfin, après un retour tardif à la foi (vers 24 ans), j'ai suivi une préparation à la confirmation dans une aumonerie de l'enseignement supérieur près de chez moi. J'y ai trouvé un vide total de toute spiritualité chrétienne. La religieuse permanente n'avait rien d'une religieuse et elle me confiait que le prêtre aumonier avait des problèmes de coeur et des besoins de tendresse. Un soir, après une séance de préparation, j'ai demandé à ce qu'on dise une prière : la religieuse a répondu qu'on y réfléchirait pour la prochaine fois (!). On médisait du prêtre qui m'avait reçu de nouveau dans l'Eglise et m'avait adressé là pour ma préparation. L'aumonier et la religieuse étaient incapable de me dire s'ils croyaient ou non dans la présence réelle et substantielle du Corps du Christ dans l'Eucharistie... Bien sûr, j'ai rapidement trouvé une autre paroisse et une autre préparation : c'était le philosophe Louis Millet qui la faisait, en nous commentant très simplement, sur la toile cirée d'une table de cuisine, un célèbre de texte de Dom Guéranger sur les dons du Saint Esprit : pour la Confirmation, voilà, c'était ça...

Avatar de l’utilisateur
Gaudeamus
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 02 mars 2005, 11:18

Re: La catéchèse

Message non lupar Gaudeamus » ven. 15 avr. 2005, 21:40

Bonjour !
Ce que vous dites est très intéressant, mais pourriez-vous donner des exemples ?
Bonjour,

Tu as dû faire souvent le caté-buissonnier pour poser cette question ;-)
Pardon, je reformule : tu préférais certainement "vivre un temps de partage" au bistrot du coin, afin de prendre une "leçon de vie fraternelle" dans la "convivialité" plutôt que de perdre ton temps.

Personnellement, je me suis fais tancer lorsque j'ai commencé une séance par une (très courte) prière...
Plus tard, on m'a expliqué qu'il est inutile de parler aux enfants de la confession, puisqu'ils sont absous collectivement à la messe... Les parcours que je devais suivre étaient axés presque exclusivement sur les activités manuelles... Quasiment aucun travail d'explication des dogmes fondamentaux, ou de réflexion sur des passages de la Bible... Plus tard, pour les djeuns, il n'est plus question que de problèmes de société (mais moi je ne m'occupais que de 6èmes-5èmes)... Etc, enfin c'est tout de cet acabit.

Avatar de l’utilisateur
Gaudeamus
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 02 mars 2005, 11:18

Message non lupar Gaudeamus » ven. 15 avr. 2005, 21:58

J'avoue que je me pose franchement la question de savoir si l'expression de la foi sur le mode cul-cul-la-praline n'est pas responsable, en partie, de la difficulté qu'a l'Eglise de toucher durablement les jeunes gens issus de milieux populaires.
Il y a un réseau des familles cathos bourgeoises, où l'on connaît les bonnes adresses pour placer ses enfants, où les gens ont une culture chrétienne suffisamment forte pour déceler les errements, etc.
Dans les familles populaires, rien de tel. Or, c'est précisément dans ce milieu que les manières cul-cul sont le moins prisées.
Toujours est-il que dans l'Eglise, la fracture sociale est patente.

Avatar de l’utilisateur
aramis
Censor
Censor
Messages : 100
Inscription : dim. 12 déc. 2004, 23:49
Localisation : Franconville

Message non lupar aramis » sam. 16 avr. 2005, 0:29

Petite expérience personnelle :

Mon fils a débuté l'éveil à la foi cette année, dans le but de se préparer au baptême. L'Eveil à la foi, je pense que je lui avait donné, mais bon, le curé ne me connaissais pas et j'ai donc décidé de jouer le jeu.
Qu'on n'interprête surtout pas mal ce qui vient ; les laïcs font tout ce qu'ils peuvent, avec leurs moyens, leurs disponibilités, et leur culture religieuse.

MAIS C'EST HORRIBLE !!! C'est l'évangile raconté par Nounours, même les mômes de 4 ans s'emm... !!!
Résultat mon gamin ne veut plus y aller, et fait sa mauvaise tête. et moi, je suis obligé de lui expliquer qu'il doit jouer le jeu, qu'il faut respecter les gens qui se donnent du mal, etc...
Ok, c'est un bon apprentissage de la vie, une école de tolérance, etc... Mais il ne venait pas là pour cela.

ET LE PREMIER QUI ME DIS QUE JE N'AVAIS QU'A LE FAIRE BAPTISER PLUS TÔT , JE LUI ENVOIE LES HERETIQUES DE MA FAMILLES !!! :ranting: :ranting: :ranting:
Dépassionner l'homme pour les choses terrestres, j'appelle cela une spiritualité de massacre. (François Varillon. 1980)

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1563
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Catéchèse Bisounours

Message non lupar FMD » dim. 17 avr. 2005, 11:31

[align=justify]
Il y a un réseau des familles catholiques bourgeoises, où l'on connaît les bonnes adresses pour placer ses enfants, où les gens ont une culture chrétienne suffisamment forte pour déceler les errements, etc.

Ayant longtemps fréquenté ce milieu, je peux témoigner que l'enseignement de la catéchèse n'y est guère différent de ce qui a été décrit tout le long de ce fil: au mieux il s'agissait de mièvreries, au pire de « modernisme », n'ayons pas peur du terme, mais dans tous les cas l'enseignement de la foi catholique était faussé. Je me souviens de n'avoir été réellement édifié qu'une seule fois lors d'un cours de catéchèse: c'était par un jeune enseignant en lettres classiques et en latin qui avait choisi de délaisser les dessins animés bibliques et le désormais traditionnel « Jésus est ton copain » au profit du livre de Job, de saint Augustin et de saint Jean de la Croix. Las, il a malheureusement vite été attristé et quelque peu découragé par tout ce qui nous avait été précédemment inculqué. L'enseignement de l'enseignement de l'Église en Europe a de grandes chances d'être un chantier prioritaire pour le prochain Pape.[/align]


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit