Page 7 sur 11

Re: L'Église et les animaux

Publié : mer. 24 juil. 2013, 21:03
par Invité
C'est très copieux ! Merci Fée Violine.

Finalement autant d'interventions, autant d'avis pratiquement.

J'ai un animal de compagnie et je serais très heureuse qu'il ait une âme afin que je puisse le retrouver.

Mais Maria Simma parle bien d'esprit et non d'âme.

Alors si quelqu'un voit la différence entre les 2, ça m'aiderait à comprendre.

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 10:11
par levergero78
Esprit : substance incorporelle consciente d'elle-même : Dieu est un pur esprit, l'Esprit Saint...

Ame : agent essentiel à la vie, qui, uni au corps, constitue l'être vivant. Principe immortel subsistant après la mort.

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 10:39
par Fée Violine
Ame : agent essentiel à la vie, qui, uni au corps, constitue l'être vivant. Principe immortel subsistant après la mort.
Ce sont deux sens différents, et c'est justement l'ambiguïté de la question de l'âme des animaux.
Les animaux ont une âme au sens 1 (principe vital, la forme du corps) mais pas au sens 2 (âme immortelle).
Je ne vois pas ce qu'on peut dire de plus sur la question !

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 14:21
par PaxetBonum
Tout à fait
On ne doit pas confondre "anima" : l'origine du mouvement, ce qui 'anime'… bref la vie, et l'âme immortelle pour sa part.

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 14:25
par Invité
Quant à l'esprit, comment le définir ?

(oui je sais, je suis têtue :rire: )

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 16:00
par etienne lorant
Quant à l'esprit, comment le définir ?

(oui je sais, je suis têtue :rire: )
Personnellement, j'ai difficile d'imaginer un paradis où il n'y aura que des âmes qui seront comme des anges devant Dieu. Des anges il y en aura, mais faut-il absolument faire d'Isaïe un prophète dont les termes ne sont que des "images", des exemples ?:

Isaïe chapitre 11
06 Le loup habitera avec l'agneau,le léopard se couchera près du chevreau,le veau et le lionceau seront nourris ensemble,un petit garçon les conduira.
07 La vache et l'ourse auront même pâturage,leurs petits auront même gîte.Le lion, comme le boeuf, mangera du fourrage.
08 Le nourrisson s'amusera sur le nid du cobra,sur le trou de la vipère l'enfant étendra la main.
09 Il ne se fera plus rien de mauvais ni de corrompusur ma montagne sainte ;car la connaissance du Seigneur remplira le payscomme les eaux recouvrent le fond de la mer.
10 Ce jour-là, la racine de Jessé, père de David,sera dressée comme un étendard pour les peuples,les nations la chercheront,et la gloire sera sa demeure.

http://www.aelf.org/bible-liturgie/Is/L ... hapitre/11

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 16:02
par PaxetBonum
Ah ! Etienne Lorant vous citez là l'un de mes passages préférés d'Isaïe !

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 17:05
par etienne lorant
Ah ! Etienne Lorant vous citez là l'un de mes passages préférés d'Isaïe !
Oui, c'est un des passages que j'aime beaucoup moi aussi. J'ai un peu difficile de comprendre le manque - ou le "trou" théologique, au sujet de ce qui se passera à la fin des temps. Au paradis terrestre, il y avait bien des animaux ? Et il n'y en aurait pas lorsque tout sera accompli ? Dieu renierait-Il sa première création ? Je suis prêt à m'incliner devant plus savant que moi, mais jusqu'à présent je reste dans l'expectative...

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 20:13
par PaxetBonum
Analyse pleine de sagesse, cette harmonie de la création retrouvée fait effectivement rêver.
Qui mourra, verra…

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 21:07
par Sapin
Ame : agent essentiel à la vie, qui, uni au corps, constitue l'être vivant. Principe immortel subsistant après la mort.
Ce sont deux sens différents, et c'est justement l'ambiguïté de la question de l'âme des animaux.
Les animaux ont une âme au sens 1 (principe vital, la forme du corps) mais pas au sens 2 (âme immortelle).
Je ne vois pas ce qu'on peut dire de plus sur la question !
Où affirme-t-on une telle chose?

G

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 21:18
par Invité
Je viens de trouver ce lien :

http://animal-respect-catholique.org/

Intéressant, je trouve.

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 22:31
par Fée Violine
Je viens de trouver ce lien :

http://animal-respect-catholique.org/

Intéressant, je trouve.
Hmmm... Un site qui se présente comme catholique, mais qui critique l'Église...

Re: L'Église et les animaux

Publié : jeu. 25 juil. 2013, 22:33
par Fée Violine
Ce sont deux sens différents, et c'est justement l'ambiguïté de la question de l'âme des animaux.
Les animaux ont une âme au sens 1 (principe vital, la forme du corps) mais pas au sens 2 (âme immortelle).
Je ne vois pas ce qu'on peut dire de plus sur la question !
Où affirme-t-on une telle chose?

G
Quoi donc? Les différents sens du mot âme?
Le sens 1 vient d'Aristote et de l'étymologie, et le 2 est chrétien.

Re: L'Église et les animaux

Publié : ven. 26 juil. 2013, 8:36
par Invité
Bonjour Fée Violine,

Tout comme vous j'ai été surprise à la lecture de ce site mais en y réfléchissant bien ce n'est pas la première fois que je lis des critiques venant de prélats en activité vis-à-vis de l'Eglise. Finalement je trouve que c'est un comportement plutôt sain dès l'instant où l'essentiel n'est pas remis en question.

La pensée unique me fait peur car les dérives peuvent rapidement devenir dramatiques. L'histoire peut en témoigner. Si l'Eglise admet d'être remise en question sur certains points je pense qu'elle adopte la bonne attitude. En refusant elle priverait prêtres et fidèles de leurs personnalités. Je ne pense pas que ce soit son but ou alors je vais commencer à m'interroger sérieusement quant à mon choix d'être catholique.

Cordialement.

Paradis pour animaux ?

Publié : jeu. 23 juin 2016, 16:01
par baron2512
Bonjour,
Réflexion personnelle : Sur terre, il y a des millions d'espèces vivantes : mammifères, poissons, oiseaux, insectes, reptiles et nous. Tous ont été créés par Dieu mais nous sommes les seuls à être doués de raison comme le disait un penseur célèbre. La vie sur cette planète est le fruit d'une longue évolution de plusieurs millions d'années et, il faut bien constater, que les humains ont évolué d'une manière spectaculaire tandis que - ironiquement- les singes mangent encore des bananes et les vaches de l'herbe.
Pourquoi sommes-nous les seuls à bénéficier d'un Paradis?
L'Ancien Testament est très sanglant vis à vis des animaux ( sacrifices rituels, etc). Pourquoi Dieu veut-il cela ? Parce qu'ils non pas d'âme?
Je trouve cela illogique et je me dis que s'il n'y a pas de Paradis pour eux, il n'y en a peut-être pas pour nous non plus.
Cordialement