Est-ce mal d'être dans l'erreur ?

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Message non lupar MB » mar. 19 oct. 2004, 0:11

Bonsoir

Je viens de lire un bon rappel de cette phrase sur l'erreur qui est humaine, etc.
Euh... puis-je poser une question naïve : est-ce mal d'être dans l'erreur ? et malgré l'information dont on a pu disposer sur la Vérité ?

Je connais aussi des athées, vivant en France, ayant eu accès dans leurs années d'études à une pleine culture catholique, et qui n'y croient plus. Ils ont été informés sur la foi, parfois très bien éduqués dans celle-ci ; et pourtant ils n'y croient plus, ils n'y sont pour rien, malgré leur bonne volonté (croyez-moi sur parole...). Ils n'ont tout simplement pas - si j'ose dire - le feeling. Ce qu'ils font est-il mal ?

Je pose ces questions tout à fait sérieusement.

Amicalement

Jean-Pierre DALIBOT
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 77
Inscription : mer. 04 août 2004, 11:48
Contact :

Message non lupar Jean-Pierre DALIBOT » mar. 19 oct. 2004, 8:55

Bonsoir
"Je viens de lire un bon rappel de cette phrase sur l'erreur qui est humaine, etc.
Euh... puis-je poser une question naïve : est-ce mal d'être dans l'erreur ? et malgré l'information dont on a pu disposer sur la Vérité ? "
Rapidement: C'est mal si l'on a cessé de chercher.
Je connais aussi des athées, vivant en France, ayant eu accès dans leurs années d'études à une pleine culture catholique, et qui n'y croient plus. Ils ont été informés sur la foi, parfois très bien éduqués dans celle-ci ; et pourtant ils n'y croient plus, ils n'y sont pour rien, malgré leur bonne volonté (croyez-moi sur parole...). Ils n'ont tout simplement pas - si j'ose dire - le feeling. Ce qu'ils font est-il mal ?
Aussi rapidement: Peut-être sont ils devenus conscients d'une réalité.
Cependant il n'est pas dans mes principes d'encourager l'erreur. C'est pour cela que je dois dire mes convictions et accepter d'entendre celles des autres. C'est dans cet échange que l'on peut rectifier, changer, se convertir, se mettre sur le chemin de la VERITE. Celle-ci venant de Dieu uniquement, donc nous avons le droit d'être prudent, critique vis-à-vis de ce celles énoncées par les hommes.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7853
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Un pêché sans culpabilité ?

Message non lupar Christophe » mar. 19 oct. 2004, 21:50

Bonsoir mon Père, bonsoir MB !
Je viens de lire un bon rappel de cette phrase sur l'erreur qui est humaine, etc.
Euh... puis-je poser une question naïve : est-ce mal d'être dans l'erreur ? et malgré l'information dont on a pu disposer sur la Vérité ?
Il me semble que c'est effectivement "mal" d'être dans l'erreur, puisque contraire à la volonté de Dieu. Pour autant, cela ne signifie pas qu'il y ait culpabilité puisque la culpabilité suppose le choix et la connaissance, c'est-à-dire le libre-arbitre.
Il me semble exact de dire, avec Monsieur l'abbé Dalibot que nous avons le droit à l'erreur, mais nous avons également le devoir de rechercher la Vérité avec constance et honnêteté et de nous y convertir une fois que nous l'avons connus.

Être informé ne signifie pas connaître. Beaucoup liront la théorie de la relativité générale sans la comprendre... :roll:
Quant à la foi, elle me semble être avant tout une grâce.

Je laisse à Dieu seul le soin de sonder les coeurs et de juger vos amis. ;-)


Amicalement
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités