Une hérésie : le sabellianisme

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
jerome
Quæstor
Quæstor
Messages : 321
Inscription : sam. 09 janv. 2016, 17:05
Conviction : Catholique

Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar jerome » ven. 09 mars 2018, 21:44

Bonjour,

Je découvre les hérésies qui ont parsemé les siècles. L'une d'entre elle m'interpelle : c'est le sabellianisme. En fait, je n'arrive pas à comprendre en quoi il s'agit d'une hérésie ?

Selon Wikipedia :
le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont différents « modes » ou aspects de l'Être divin
...pourtant, il me semblait avoir compris qu'effectivement il n'y a qu'un seul Dieu, qui s'exprimer en trois modalités : le père, le fil, et le Saint Esprit. Bon, je dois vraisemblablement faire un horrible contresens car pour moi 1 hypostase = 1 modalité... Qui éclairera ma lanterne ?

A vous lire :fleur:

Jérôme

PS : quand on croit "de bonne foi" à une hérésie... sans savoir que c'était une hérésie... C'est un péché à confesser ?
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 825
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar Théodore » sam. 10 mars 2018, 0:01

Si vous croyez de bonne foi à une erreur, ça n'est pas un péché, puisque ça n'est pas un acte volontaire. Corrigez votre croyance et avancez.

Le Père, le Fils et le Saint-Esprit ne sont pas des modalités : ce sont des personnes. Au sens le plus bête et méchant du terme. Trois personnes divines en un seul Être, c'est cela, la Trinité.

Le "modalisme", en gros, fait de Dieu un seul être/personne qui "change de masque" et se manifeste de différentes façons. Un peu comme l'eau : glace, liquide, vapeur, c'est toujours de l'eau.
Sauf que c'est une hérésie, parce que les personnes divines sont justement... des personnes ! Elles subsistent éternellement, et ne sont pas de simples "manifestations" d'un seul Être divin.
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Avatar de l’utilisateur
jerome
Quæstor
Quæstor
Messages : 321
Inscription : sam. 09 janv. 2016, 17:05
Conviction : Catholique

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar jerome » sam. 10 mars 2018, 0:24

Merci Théodore pour cette réponse.

Cependant, désolé, mais je ne suis pas sur d’avoir bien compris.

Si 3 personnes différentes sont un Dieu unique, cela ne revient-il pas a dire que Dieu s’exprime sous trois formes différentes ?

Si on prend isolément Le Fils, le Père et le Saint Esprit, on ne peut plus parler de Dieu unique... sauf à dire qu’il s’est divisé en trois parties (je ne suis pas du tout à l’aise avec cette hypothèse de division)

Me voilà bien : à bientôt 40 ans, tout ce que je croyais juste sur la Sainte Trinité s’envole en fumée ! 😖
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8215
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar Cinci » sam. 10 mars 2018, 1:57

Salut Jérôme,

Ce qui est une mauvaise compréhension du dogme trinitaire c'est de faire une confusion entre les personnes. On ne peut pas parler d'une seule personne qui tiendrait tantôt le rôle du Père tantôt celui du Fils ou celui du Saint Esprit. Le modalisme propose la confusion entre les personnes.

Le dogme de l'Église c'est que le Père n'est pas le Fils ni le Saint Esprit. Le Père est déjà tout Dieu à lui seul et le Fils est autre mais tout en étant totalement Dieu lui aussi. Le Père a tout donné au Fils depuis toujours. Il y a une différence intersidérale et infinie qui distingue la personne du Père et celle du Fils. Mais ils forment ensemble une unité indissoluble d'intelligence et de volonté. C'est un même amour qui les anime.

Le Fils est éternellement engendré par le Père, et le Saint Esprit procède toujours des deux autres. Il y a une unité de substance. C'est pourquoi l'on parle d'un seul Dieu. On dira : un seul Dieu (même substance divine) en trois personnes.

Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar Cepora » dim. 11 mars 2018, 9:54

Bonjour,

Je ne crois pas qu'il faille trop insister en accentuant plus que nécessaire la distinction entre les personnes au sein de la Trinité. Il y a bien une distinction ; c'est un fait. Les trois personnes au sein de la Trinité sont distinctes entre elles uniquement par une caractéristique qui leur est singulière, à savoir :

Le Père engendre. (in principio erat verbum - Jean 1:1)
Le Fils est engendré. (unigenitum - Jean 3:16)
Le Saint-Esprit procède. (procedit - Jean 15:26)

C'est uniquement sur ces caractéristiques que l'on peut différencier les personnes divines, tout le reste leur est commun.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3228
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar Héraclius » dim. 11 mars 2018, 19:25

Un point clé simple : le coeur de la Trinité, c’est l’amour entre les personnes divines. Lorsque nous disons "Dieu est Amour", c’est pas simplement "Dieu aime" c’est "Dieu EST relation d’amour".

Le modalisme/sabellianisme ne permet pas aux différents "masques" de Dieu qu’il postule d’avoir une relation personnelle entre eux. C’est là son grand péché, c’est là qu’est tout le problème de cette conception.

Maintenant je ne suis pas tout à fait d’accord avec Théodore qui dit que les hypostases divines sont des "personnes au sens bête et méchant du terme". Non, parce que typiquement une personne au sens bête et méchant du terme a une volonté propre, par exemple, alors qu’une hypostase divine "partage" la volonté unique de la substance divine avec les deux autres.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 825
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar Théodore » dim. 11 mars 2018, 19:45

Maintenant je ne suis pas tout à fait d’accord avec Théodore qui dit que les hypostases divines sont des "personnes au sens bête et méchant du terme". Non, parce que typiquement une personne au sens bête et méchant du terme a une volonté propre, par exemple, alors qu’une hypostase divine "partage" la volonté unique de la substance divine avec les deux autres.
C'est uniquement dans la mesure où un seul être est normalement en la personne, puisque la volonté est un attribut de l'être, non de la personne. C'est ce qui permet à NSJC d'avoir deux volontés, ce qui est parfaitement logique puisqu'en lui subsistent deux natures. Mais ça c'est le genre de choses qu'on aborde plus loin dans la discussion, alors que notre interlocuteur se perplexifie de plus en plus... une difficulté à la fois svp :-D
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3228
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar Héraclius » dim. 11 mars 2018, 20:13

Maintenant je ne suis pas tout à fait d’accord avec Théodore qui dit que les hypostases divines sont des "personnes au sens bête et méchant du terme". Non, parce que typiquement une personne au sens bête et méchant du terme a une volonté propre, par exemple, alors qu’une hypostase divine "partage" la volonté unique de la substance divine avec les deux autres.
C'est uniquement dans la mesure où un seul être est normalement en la personne, puisque la volonté est un attribut de l'être, non de la personne. C'est ce qui permet à NSJC d'avoir deux volontés, ce qui est parfaitement logique puisqu'en lui subsistent deux natures. Mais ça c'est le genre de choses qu'on aborde plus loin dans la discussion, alors que notre interlocuteur se perplexifie de plus en plus... une difficulté à la fois svp :-D
Oui mais justement, le mot "personne" utilisé en théologie (ou en philo) est très disctinct de la conception "bête et méchante", usuelle du mot personne... Qui n’envisage jamais "personne" sans substance individuelle, typiquement. Ou sans volonté individuelle. Donc lorsqu’on parle des personnes divines, on parle de "personne" au sens technique, et non au sens usuel... d’où ma réserve. Le Père (ou le Saint Esprit, ou le Verbe) n’est pas une personne au sens bête et méchant du terme.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 825
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar Théodore » dim. 11 mars 2018, 20:36



C'est uniquement dans la mesure où un seul être est normalement en la personne, puisque la volonté est un attribut de l'être, non de la personne. C'est ce qui permet à NSJC d'avoir deux volontés, ce qui est parfaitement logique puisqu'en lui subsistent deux natures. Mais ça c'est le genre de choses qu'on aborde plus loin dans la discussion, alors que notre interlocuteur se perplexifie de plus en plus... une difficulté à la fois svp :-D
Oui mais justement, le mot "personne" utilisé en théologie (ou en philo) est très disctinct de la conception "bête et méchante", usuelle du mot personne... Qui n’envisage jamais "personne" sans substance individuelle, typiquement. Ou sans volonté individuelle. Donc lorsqu’on parle des personnes divines, on parle de "personne" au sens technique, et non au sens usuel... d’où ma réserve. Le Père (ou le Saint Esprit, ou le Verbe) n’est pas une personne au sens bête et méchant du terme.
C'est une objection valide. Cependant j'avais considéré qu'il n'y avait pas, entre le concept de personne et l'idée qu'on s'en fait généralement, une dissemblance telle qu'elle justifierait de ne pas prendre cette dernière comme point de départ. C'est un débat pédagogique :p
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Avatar de l’utilisateur
jerome
Quæstor
Quæstor
Messages : 321
Inscription : sam. 09 janv. 2016, 17:05
Conviction : Catholique

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar jerome » dim. 11 mars 2018, 21:55

Je crois que je vais arrêter de lire les fils de la Cité, vous m'amenez à me poser trop de questions :-D

Merci Heraclius pour votre message, je comprends un peu mieux : pour que Dieu connaît une relation d'amour avec le Fils (et sans doute avec le SE ? Même si l'on ne lit nulle part que le Père aime le SE... où alors ça m'a échappé).

Cela n'aurait aucun sens s'il aimait une manifestation de lui-même :)
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar Cepora » dim. 11 mars 2018, 22:54

Cela n'aurait aucun sens s'il aimait une manifestation de lui-même :)
L'amour qui unit les personnes divines a toujours été un mystère pour moi, et il continue de l'être. Je crois qu'on ne peut en avoir qu'une conception abstraite, difficile à appréhender.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8215
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar Cinci » mar. 13 mars 2018, 14:04

L'Amour à l'intérieur de Dieu

Dans la Trinité, la Sagesse d'Amour n'est pas attribuée à une des trois Personnes divines, mais à Dieu. Elle n'appartient pas en propre, soit au Père, soit au Fils, soit à l'Esprit Saint. La Sagesse d'Amour est le propre de Dieu, elle appartient aux trois Personnes ensemble.

En théologie, on explique qu'il y a deux sortes d'activités en Dieu : une à l'intérieur de Lui-même et l'autre à l'extérieur de Lui-même.

A l'intérieur de Dieu, dans sa vie intime, il y a trois Personnes, et les trois Personnes ont une relation entre elles; elles ont une communication constante l'une avec l'autre. Alors on dira : c'est un langage encore plus subtil, mais qu'on peut comprendre jusqu'à un certain point avec la grâce de Dieu; on dira donc; Dieu le Père, il engendre son Fils; les deux s'aiment infiniment, et le fruit de leur Amour, c'est le Saint Esprit.

En d'autres mots : le Père s'exprime en se regardant Lui-même comme Dieu, en regardant toutes ses perfections. C'est comme si je disais alors : il ne peut pas s'empêcher de crier sa joie; et ce cri de Dieu est infiniment grand, c'est le Verbe, et c'est une Personne. Dieu est tellement fécond en Lui-même que son cri d'admiration devant sa propre perfection, c'est une Personne qu'on appelle "le Verbe de Dieu". Dieu se dit et c'est le Verbe. Et l'échange d'Amour qu'il y a entre le Père et l'expression de Lui-même, qui est le Fils, c'est tellement considérable, et à un degré d'amour si infini, que c'est un autre Être qu'on appelle "l'Esprit Saint".

Il n'y a pas de succession en Dieu. Le Père, le Verbe, l'Esprit Saint sont éternellement là, présents l'Un à l'Autre. C'est l'insasissable merveille de Dieu qu'on essaie timidement d'expliquer un peu avec nos pauvres mots humains, et selon notre manière de comprendre : c'est le mystère de la Sainte Trinité et on est incapable de le posséder dans sa totalité.

Ainsi le Père, c'est l'Amour donné, le Fils c'est l'Amour reçu, et l'Esprit Saint , c'est l'Amour échangé. Voyez comme c'est beau et comme ça nous aide à saisir quelque chose de la Sainte Trinité !

Voyez-le donc, il y a en Dieu un bouillonnement de vie incroyable. Nous ne sommes même pas capables de l'imaginer, nous ne sommes même pas capables de concevoir ce bouillonnement d'amour en Dieu tellement il est infini. Or, cette énergie divine, infiniment grande, qui fait que les trois Personnes sont dans un échange mutuel constant, c'est ça qu'on appelle la vie interne, la vie intérieure, la vie intime de Dieu. Cette vie intime de Dieu, c'est donc cet échange d'amour continuel entre le Père, le Fils et l'Esprit Saint.

- tiré des notes du cours de vie intérieure ... d'après les enseignements de sainte Thérèse d'Avila, saint Jean de la Croix, etc.

Avatar de l’utilisateur
jerome
Quæstor
Quæstor
Messages : 321
Inscription : sam. 09 janv. 2016, 17:05
Conviction : Catholique

Re: Une hérésie : le sabellianisme

Message non lupar jerome » mar. 13 mars 2018, 15:07

Ainsi le Père, c'est l'Amour donné, le Fils c'est l'Amour reçu, et l'Esprit Saint , c'est l'Amour échangé. Voyez comme c'est beau et comme ça nous aide à saisir quelque chose de la Sainte Trinité !
Merci beaucoup Cinci, ça, ça me parle.

:fleur:
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : blue eyes et 1 invité