Pourquoi le Credo ne rappelle-t-il pas le ministère public de Jésus-Christ ?

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2274
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Pourquoi le Credo ne rappelle-t-il pas le ministère public de Jésus-Christ ?

Message non lupar Teano » mar. 25 juil. 2017, 19:08

Bonjour à tous,

Voici donc la question que je me pose : pourquoi le Credo ne rappelle-t-il pas le ministère public de Jésus-Christ et la prédication du Royaume ?

Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ;
qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate,


On passe directement de Noël à Pâques, sans passer par les Rameaux ;)

Plus sérieusement, ce silence me semble un peu curieux : certes, le coeur de notre foi est la mort et la résurrection du Christ mais nous ne tenons pas son ministère public pour rien.

Avez-vous des explications ?

Dans la joie de Marie,

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7358
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Pourquoi le Credo ne rappelle-t-il pas le ministère public de Jésus-Christ ?

Message non lupar Cinci » mar. 25 juil. 2017, 20:17

Bonjour,

Je serais porté à répondre que le ministère public de Jésus et sa durée ne sont pas tellement soulignés dans la formule ecclésiale, parce que le credo vise avant tout à appuyer sur tous les éléments de la foi ayant pu faire l'objet de sérieuses disputes. Je présume que personne n'aura jamais défié l'idée que jésus ait pu exercer un ministère public en Galilée (Jérusalem, etc.); pas dans l'Antiquité en tout cas.

A mon avis, ce ministère de Jésus se trouve évoqué plus que sobrement sous le vocable "qui a souffert sous Ponce Pilate". Jésus a souffert d'incompréhension, de rejet, de diffamation, d'ingratitude, de la fermeture d'un Judas ou de l'inintelligence spirituelle de ses disciples, de leur lourdeur. Jésus a d'abord souffert tout cela avant de se mériter le procès truqué et la peine capitale.

Donc, le credo est quasi-muet au sujet du ministère de Jésus, parce que ce ministère allait de soi pour les catéchumènes de l'an 385 et comme ce l'aurait été pour ceux de l'an 250 ou 180.


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cinci et 7 invités