Séjour des morts, étang de feu, quel enfer !

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
Didyme
Quæstor
Quæstor
Messages : 330
Inscription : dim. 16 août 2009, 12:42

Séjour des morts, étang de feu, quel enfer !

Message non lupar Didyme » lun. 15 mai 2017, 17:22

Bonjour,

je bute sur un point concernant les affirmations de la condition après la mort.

En effet, on parle de la condition de l'homme mort sans Dieu comme étant dans l'enfer éternel. Or, quand je lis Apocalypse 20, il semble qu'il soit question de cette enfer éternelle, la seconde mort qu'après le Jugement dernier. Jugement qui n'a évidemment pas encore eu lieu.

Qu'en est-il vraiment ?
L'autre est un semblable.

TREBLA
Quæstor
Quæstor
Messages : 310
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Séjour des morts, étang de feu, quel enfer !

Message non lupar TREBLA » lun. 15 mai 2017, 21:20

Cher Didyme,

Merci de partager votre confusion :
Didyme a écrit : Bonjour,

je bute sur un point concernant les affirmations de la condition après la mort.

En effet, on parle de la condition de l'homme mort sans Dieu comme étant dans l'enfer éternel. Or, quand je lis Apocalypse 20, il semble qu'il soit question de cette enfer éternelle, la seconde mort qu'après le Jugement dernier. Jugement qui n'a évidemment pas encore eu lieu.

Qu'en est-il vraiment ?
Vous écrivez que l' « on parle de la condition de l'homme mort sans Dieu comme étant dans l'enfer éternel ».

Oui !
1021 La mort met fin à la vie de l’homme comme temps ouvert à l’accueil ou au rejet de la grâce divine manifestée dans le Christ . Le Nouveau Testament parle du jugement principalement dans la perspective de la rencontre finale avec le Christ dans son second avènement, mais il affirme aussi à plusieurs reprises la rétribution immédiate après la mort de chacun en fonction de ses œuvres et de sa foi. La parabole du pauvre Lazare (cf. Lc 16, 22) et la parole du Christ en Croix au bon larron ainsi que d’autres textes du Nouveau Testament parlent d’une destinée ultime de l’âme qui peut être différente pour les unes et pour les autres.
Situation jusqu'au Jugement dernier:
Immédiatement après sa mort, l'âme de l'homme riche va à l'enfer.

Le riche aussi mourut, et on lui donna la sépulture. Dans l'enfer, il leva les yeux, en proie aux tourments, et il aperçut de loin Abraham, et Lazare dans son sein. (Luc 16, 22-23)

Le corps du riche est dans une tombe (on lui donna la sépulture).
L'âme du riche est dans l'enfer [ ᾍδης = l'Hadès ] (Dans l'enfer, il leva les yeux).
Dans l'enfer [ ᾍδης = l'Hadès ], il y a du feu (je souffre dans cette flamme).

Situation après le Jugement dernier:

L'âme du riche reste dans l'enfer [ ᾍδης = l'Hadès ] jusqu'au Jugement dernier : "entre nous et vous a été établi un grand abîme, de sorte que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous ne le pourraient pas, et que ceux de là-bas ne traversent pas non plus vers nous. " »(Luc 16, 25-26)

Le corps réscussité du riche est réuni avec son âme au Jugement dernier : Et je vis les morts, grands et petits, debout devant le trône. Des livres furent ouverts; on ouvrit encore un autre livre, qui est le livre de la vie; et les morts furent jugés, d'après ce qui était écrit dans ces livres, selon leurs oeuvres. La mer rendit ses morts; la Mort et l'Enfer rendirent les leurs; et ils furent jugés chacun selon ses oeuvres. (Apocalypse 20, 12-13)

L'enfer temporaire est jeté dans l'Enfer eternel : Puis la Mort et l'Enfer [ ᾍδης = l'Hadès ] furent jetés dans l'étang de feu: - c'est la seconde mort, l'étang de feu. (Apocalypse 20, 14)

Le riche avec son corps réscussité est jeté dans l'Enfer eternel : Quiconque ne fut pas trouvé inscrit dans le livre de la vie fut jeté dans l'étang de feu. (Apocalypse 20, 15)
1021 La mort met fin à la vie de l’homme comme temps ouvert à l’accueil ou au rejet de la grâce divine manifestée dans le Christ .
Au moment de sa mort, le nom de l'homme riche n'est pas inscrit dans le livre de la vie.
Pendant son séjour dans l'Hadès, le nom de l'homme riche n'est pas inscrit dans le livre de la vie.
Au moment du Jugement dernier, le nom de l'homme riche n'est pas inscrit dans le livre de la vie.

Quiconque ne fut pas trouvé inscrit dans le livre de la vie fut jeté dans l'étang de feu. (Apocalypse 20, 15)

Que le Seigneur vous bénisse.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6331
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Séjour des morts, étang de feu, quel enfer !

Message non lupar Cinci » mar. 16 mai 2017, 7:36

Salut

- Qu'en est-il vraiment?

Il me semble que l'expérience de la mort renvoie à l'expérience de la mortalité la plus commune. On parle de la mort physique du corps. C'est la première mort. Personne ne peut s'en sauver. Abraham est mort. Moïse est mort. Jésus est mort sur la croix.

Avant Jésus

Première mort = mort physique = schéol = les enfer(s) = séjour des morts = mauvais riche de la parabole


Depuis Jésus (sa victoire sur la mort, etc.)

Seconde mort = mort de l'âme = Enfer = damnation = le croix représente "le" jugement = celui qui refuse le Fils ne verra pas la vie


Victoire sur la mort de Jésus et sa résurrection

Dans sa résurrection, Jésus donne à tous ceux qui sont morts de pouvoir participer de sa résurrection, pour les prendre tous et toutes avec lui en paradis. Il n'y a plus d'enfer(s), plus de schéol, plus de séjour des morts. Jésus a vidé la place,.

La conséquence?

C'est le Paradis ou l'Enfer désormais. Après la mort physique vient le jugement pour nous. Et celui qui refuse Jésus descend immédiatement en Enfer. Terminus. Ceux qui doivent achever leur purification sont assurés d'obtenir le Paradis. Vision béatifique pour les élus.

Pour résumer

Celui qui est mort physiquement (pharaon d'Égypte) peut encore trouver une condition bien pire en refusant la vie divine de Jésus = mort spirituelle.

Celui qui participe de la première résurrection ("juste de l'ancienne alliance") est sûr que la mort spirituelle ne pourra jamais le toucher. Car celui qui prend part à la première résurrection (Hénoch, Samuel, Élie, Jérémie; le pauvre Lazare dans le sein d'Abraham; "Abraham a vu mon jour et il s'est réjoui"), est déjà un bienheureux en puissance. C'est Abel, Job, Abraham, les anciens prophètes, les martyrs de l'Ancien Testament, les âmes de ceux égorgés qui sont sous l'autel ("Jusqu'à quand Maître Saint ...") Ainsi, Moïse participe-t-il lui-même de la première résurrection. Il y participe avant même la mort et la résurrection de Jésus et comme le récit de la transfiguration le suggère.


La question :
Or, quand je lis Apocalypse 20, il semble qu'il soit question de cet enfer éternel, la seconde mort qu'après le Jugement dernier. Jugement qui n'a évidemment pas encore eu lieu.
Eh bien, seconde mort ou enfer éternel résulte de ce que l'âme crée refuse d'entrer la lumière de Dieu, dans sa vie divine qui est offerte pour nous. Lors de la résurrection de Jésus au temps de Tibère, tous les morts refusant de prendre part à la vie de Jésus sont infernalisés séance tenante. "On the spot". La Croix ...ou le jugement ou le Jour. Celui qui ne peut prendre part à la résurrection de Jésus mais il participe de la seconde mort = enfer.

C'est suivant le jugement particulier qu'un homme peut être damné, non pas à la fin des temps.

Le Jugement dernier ne fait que récapituler ce qui a déjà été jugé mais révélant alors toute l'amplitude, toutes les ramifications ultimes du mal pour les uns - jusqu'où les répercussions des péchés du damné auront-ils eu un impact délétère et comment leur vice aura-t-il empoisonné la vie des cinquante générations suivantes, etc., - toute l'amplitude du bien qui aura pu s'opérer via l'action des élus. Le Jugement dernier c'est l'éclairage ultime.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6331
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Séjour des morts, étang de feu, quel enfer !

Message non lupar Cinci » mer. 17 mai 2017, 5:59

Didyme,

Je te fais un petit topo :
Or, quand je lis Apocalypse 20, il semble qu'il soit question de cet enfer éternel, la seconde mort qu'après le Jugement dernier. Jugement qui n'a évidemment pas encore eu lieu. Qu'en est-il vraiment ?
Selon moi, je dirais que la clé de compréhension chrétienne des choses à interpréter c'est la Croix. La mort et résurrection de Jésus. Glorification du Fils. Jésus qui est fait Seigneur. Juge des vivants et des morts. Tout le livre de ,Apocalypse est bâti là-dessus. La Croix c'est le centre. La Croix c'est le Jugement. Le triomphe de Jésus via la croix c'est le Jugement définitif de Satan, sa défaite définitive, consommée. L'accès rendu possible au Paradis pour les hommes depuis la victoire de Jésus sur la mort, a contrario le glissendo jusqu'au fond de l'enfer éternel pour les réprouvés, depuis la mort de Jésus sur la croix et son élévation comme juge des vivants et des morts.

Le chapitre 20 peut se lire comme l'évocation de la victoire de Jésus (sa maîtrise sur les puissances de mort, le jugement auquel on peut enfin procéder pour tous ceux qui sont morts depuis des temps immémoriaux - et alors destin final aussi de ces sujets soit pour la vie avec Jésus soit pour l'enfer éternel. Ce Jugement qui est comme le "Jour terrible" peut se comprendre comme étant ici le jugement particulier des hommes.

Catéchisme 2853 :

La victoire sur le " prince de ce monde " (Jn 14, 30) est acquise, une fois pour toutes, à l’Heure où Jésus se livre librement à la mort pour nous donner sa Vie. C’est le jugement de ce monde et le prince de ce monde est jeté bas (cf. Jn 12, 31 ; Ap 12, 10)


Avant Jésus : séjour des morts = indistincts = tous les hommes (ou presque) = règne de la mort globalement
Avec Jésus glorifié : ouverture des livres = jugement = salut d'une foule considérable d'hommes que la mort retenait captifs en son pouvoir = condamnation des réprouvés. Défaite de Satan.




Chapitre 20


1 Et je vis descendre du ciel un ange qui tenait dans sa main la clef de l'abîme et une grande chaîne ;
2 il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il l'enchaîna pour mille ans.
3 Et il le jeta dans l'abîme, qu'il ferma à clef et scella sur lui, afin qu'il ne séduisit plus les nations, jusqu'à ce que les mille ans fussent écoulés. Après cela, il doit être délié pour un peu de temps.

4 Puis je vis, des trônes, où s'assirent des personnes à qui le pouvoir de juger fut donné, et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et ceux qui n'avaient point adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas reçu sa marque sur leur front et sur leur main. Ils eurent la vie, et régnèrent avec le Christ pendant [les] mille ans.
5 Mais les autres morts n'eurent point la vie, jusqu'à ce que les mille ans fussent écoulés. — C'est la première résurrection ! —
6 Heureux et saint celui qui a part à la première résurrection ! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux ; ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.

7 Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison, et il en sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre extrémités de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour le combat : leur nombre est comme le sable de la mer.
8 Elles montèrent sur la surface de la terre, et elles cernèrent le camp des saints et la ville bien-aimée ;
9 mais Dieu fit tomber un feu du ciel qui les dévora. Et le diable, leur séducteur, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête
10 et le faux prophète, et ils seront tourmentés jour et nuit aux siècles des siècles.

11 Puis je vis un grand trône éclatant de lumière et Celui qui était assis dessus : devant sa face la terre et le ciel s'enfuirent et il ne fut plus trouvé de place pour eux.

12 Et je vis les morts, grands et petits, debout devant le trône. Des livres furent ouverts ; on ouvrit encore un autre livre, qui est le livre de la vie ; et les morts furent jugés, d'après ce qui était écrit dans ces livres, selon leurs œuvres.
13 La mer rendit ses morts ; la Mort et l'Enfer rendirent les leurs ; et ils furent jugés chacun selon ses œuvres.
14 Puis la Mort et l'Enfer furent jetés dans l'étang de feu : — c'est la seconde mort, l'étang de feu.
15 Quiconque ne fut pas trouvé inscrit dans le livre de la vie fut jeté dans l'étang de feu.


Re-lecture commentée :

1 Et je vis descendre du ciel un ange qui tenait dans sa main la clef de l'abîme et une grande chaîne ;
2 il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il l'enchaîna pour mille ans.
3 Et il le jeta dans l'abîme, qu'il ferma à clef et scella sur lui, afin qu'il ne séduisit plus les nations, jusqu'à ce que les mille ans fussent écoulés
L'action de Satan fut entravé/maîtrisé via le ministère des anges tout le temps que dura l'ancienne Alliance et jusqu'à la venue de Jésus. Mille ans = Ancien Testament. Le diable n'est pas libre de faire tout ce qu'il veut. Dieu a la maîtrise sur lui par sa parole.
4 Puis je vis, des trônes, où s'assirent des personnes à qui le pouvoir de juger fut donné, et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et ceux qui n'avaient point adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas reçu sa marque sur leur front et sur leur main. Ils eurent la vie, et régnèrent avec le Christ pendant [les] mille ans.
5 Mais les autres morts n'eurent point la vie, jusqu'à ce que les mille ans fussent écoulés. — C'est la première résurrection ! —

6 Heureux et saint celui qui a part à la première résurrection ! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux ; ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.
Il fut donné à certains justes de l'Ancien Testament de participer de la vie du Fils, de pouvoir prendre part à la résurrection durant cette période précédant la venue de Jésus. Les prophètes qui ont été tués pour le Nom, à raison de la promesse qui avait été faite à leurs pères, que le messie viendrait, etc.
10 Heureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, car le royaume des cieux est à eux !
11 Heureux êtes-vous, lorsqu'on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
12 Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux : c'est ainsi qu'ils ont persécuté les prophètes qui ont été avant vous.

Quelques justes prennent part à la résurrection, mais tous les autres hommes restent au séjour des morts jusqu'à la venue de Jésus. Heureux sont ces prophètes persécutés qui ont déjà part à la vie du Fils car la seconde mort ne pourra jamais les toucher!

7 Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison, et il en sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre extrémités de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour le combat : leur nombre est comme le sable de la mer.
8 Elles montèrent sur la surface de la terre, et elles cernèrent le camp des saints et la ville bien-aimée
Il sera donné à Satan de pouvoir vaincre Jésus, de triompher de lui, de le tuer. C'est l'heure des ténèbres. Les "rois de la terre" se sont ligués contre Dieu et contre son Oint.
9 mais Dieu fit tomber un feu du ciel qui les dévora. Et le diable, leur séducteur, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête
10 et le faux prophète, et ils seront tourmentés jour et nuit aux siècles des siècles.
Mais la victoire revient à Dieu via la Croix glorieuse, la résurrection de Jésus. Le diable a été jugé et l'enfer éternel débute ici sa carrière pour ainsi dire, engloutissant tous les fauteurs du mal, les véritables réprouvés. "Go to hell" - c'est ici également que les anciens martyrs de l'Ancien Testament, les prophètes assassinés sont vengés ("Jusques à quand, ô Maître Saint et Véritable, ne ferez-vous pas justice et ne redemanderez-vous pas notre sang à ceux qui habitent sur la terre ?"; chap, 6)

La victoire de Jésus et le jugement des réprouvés est l'événement que tous attendaient parmi ceux qui participaient déjà de la première résurrection.
11 Puis je vis un grand trône éclatant de lumière et Celui qui était assis dessus : devant sa face la terre et le ciel s'enfuirent et il ne fut plus trouvé de place pour eux.
12 Et je vis les morts, grands et petits, debout devant le trône. Des livres furent ouverts ; on ouvrit encore un autre livre, qui est le livre de la vie ; et les morts furent jugés, d'après ce qui était écrit dans ces livres, selon leurs œuvres.
voici l'heure du jugement de tous les hommes qui étaient prisonniers du séjour des morts. Situons la chose dans l'intervalle qui sépare la mort de Jésus et ses apparitions aux Apôtres. Pour se donner un repère, Début du jugement particulier suivi d'effet : paradis ou enfer.
13 La mer rendit ses morts ; la Mort et l'Enfer rendirent les leurs ; et ils furent jugés chacun selon ses œuvres.
14 Puis la Mort et l'Enfer furent jetés dans l'étang de feu : — c'est la seconde mort, l'étang de feu.
15 Quiconque ne fut pas trouvé inscrit dans le livre de la vie fut jeté dans l'étang de feu.
Mer, mort, enfer ("séjour des morts", le shéol ici) sont des synonymes pour évoquer la puissance de la mort qui retenait captif tous ces gens. Une fois l'opération terminé, tous les morts jugés, alors le shéol est précipité dans la gueule de l'enfer éternel avec les damnés. Fini. "Hors de ma vue", peut rajouter Dieu. Désormais, on parlera de l'enfer éternel ou du paradis.
Un type séjournant dans le schéol (le mauvais riche de la parabole, tiens!) au moment de la victoire de Jésus est jugé, puis entre dans la seconde mort s'il ne peut prendre part à la vie. C'est la damnation! Un foule immense peut enfin prendre part à la résurrection.


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités