L'âme, l'esprit et le corps

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3132
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar jeanbaptiste » ven. 13 févr. 2009, 22:17

C'est très amusant, après avoir lu ce fil, j'ouvre la Cité de Dieu pour continuer sa lecture. Et voici sur quoi je tombe :

Livre XIII, chap.XXIII

«C'est donc dans un corps animal, comme le dit l'Apôtre, que le premier homme a été créé. En voulant, en effet, faire la différence entre le corps spirituel, tel qu'il sera au moment de la résurrection, et le corps animal que nous avons maintenant, il écrit : «il est semé dans la corruption, il se lèvera incorruptible ; il est semé dans l'ignominie, il se lèvera dans la gloire ; il est semé dans la faiblesse, il se lèvera dans la force ; il est semé dans un corps animal, il se lèvera dans un corps spirituel»».

La suite, vous pouvez la trouver sur :

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saint ... ivre13.htm

Mais rien ne vaut un livre imprimé !

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4424
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar gerardh » ven. 13 févr. 2009, 23:43

_______

Bonjour JeanBaptiste,

Il s'agit d'un commentaire d'un passage de 1 Corinthiens 15.


________

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3132
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar jeanbaptiste » sam. 14 févr. 2009, 0:01

Oui oui tout à fait. Mais n'est-ce pas parfaitement adapté au sujet ?

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4424
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar gerardh » sam. 14 févr. 2009, 11:55

__________

Bonjour jeanbaptiste,

Très bonne réflexion.


___________

Avatar de l’utilisateur
franc_lazur
Quæstor
Quæstor
Messages : 248
Inscription : ven. 12 oct. 2007, 17:05

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar franc_lazur » dim. 15 févr. 2009, 18:54

__________

Bonjour franc_lazur,

Attention, dans la Bible il y a plusieurs sens possibles au mot âme. Ce peut-être le fait d'être un être vivant, animal (âme = anima = animé = animal). Ce peut être le centre de nos pensées, la partie supérieure et intangible de l'être, proche de l'esprit : dans ce sens l'âme est immortelle.


_____________

C'est exact, cher Gerardh, et de même dans le langage courant en langue française.

Personnellement, j'évite toujours d'employer ce mot, qui est beaucoup trop ambigu à mon sens .

Pour beaucoup de nos contemporains, l'âme est immortelle dans ce sens qu'elle pourra se réincarner dans un autre corps, ce qui fait que la personnalité du défunt est perdue, semble-t-il, à sa mort...

Plutôt que d'employer le mot "âme", ne pourrait-on pas employer le mot "moi". C'est le moi qui est immortel, ce moi qui continue à ressentir, à voir,à vivre au-delà du coma, dans les expériences de mort imminente ...


Fraternellement.

Aldous
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1432
Inscription : lun. 23 févr. 2009, 18:43

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar Aldous » dim. 01 mars 2009, 20:16

Bonjour,

Le corps c'est l'âme et l'âme c'est le corps ai-je déjà lu. L'âme c'est ce qui anime le corps, le mystère qui anime le corps, la vie en somme.

mes meilleurs sentiments,
"Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre." Blaise Pascal

Avatar de l’utilisateur
franc_lazur
Quæstor
Quæstor
Messages : 248
Inscription : ven. 12 oct. 2007, 17:05

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar franc_lazur » mer. 04 mars 2009, 10:43

Bonjour,

Le corps c'est l'âme et l'âme c'est le corps ai-je déjà lu. L'âme c'est ce qui anime le corps, le mystère qui anime le corps, la vie en somme.

mes meilleurs sentiments,

Donc, selon ta définition, tout être vivant aurait une âme ?

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8199
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar Raistlin » mer. 04 mars 2009, 11:06

Donc, selon ta définition, tout être vivant aurait une âme ?
Ce n'est pas ce que dit Saint Thomas d'Aquin ? :incertain:
Il me semble que pour lui, tous les êtres ont une âme mais seuls les Hommes ont une âme immortelle.

Fraternellement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar Invité » mer. 04 mars 2009, 13:14

Il faut noter due dans le premier récit de la genèse 1,22 Dieu donne la même bénédiction aux animaux qu'à l'homme Gn1,28 pour l'homme il ajoute de dominer les ani maux.
Tout ce qui nait, grandit, se reproduit, vieillit et meurt est du vivant ayant un lien de bénédiction avec Dieu et un lien de vie avec les humains.
Dans le deuxième récit Gn2,19 Le Seigneur Dieu modela du sol toutes bêtes des champs, et tous les oiseaux du ciel qu'il amena à l'homme pour voir comment il les désignerait. Tout ce que désigna l'homme avait pour nom "être vivant"
C'est la collaboration de Dieu qui modèle du sol et de l'homme qui donne un nom qui fait l'être vivant.

Par contre pour l'homme Dieu modèle l'homme avec de la poussière prise du sol. Il insufla dans ses narines l'haleine de la vie et l'homme devint un être vivant.
Nous pouvons prendre des termes philosphiques de corps et d'âme. Mais pour la genèse et pourrait être éclairant l'animal est de la terre, et trouve sa raison d'être de l'homme sous la bénédiction de Dieu
l'humain est de la terre et du souffle de Dieu. Pourque l'homme soit un être vivant il faut qu'il y ait la rencontre de son être de terre et de son être de Dieu.
en d'autres thermes L'humain est humain dans la conjonction du corps (corps-esprit) et âme (souffle de Dieu)
dans cette relation consentie (coeur et libre arbitre) se révèle l'image de Dieu en chacun. " Faisons l'homme à notre image et ressemblance.
Les aniimaux participent à la vie du l'humain par leur corps: corps esprit par leur relation à la terre et sur cette terre vit l'humain

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9714
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar Fée Violine » mer. 04 mars 2009, 15:15

. L'âme c'est ce qui anime le corps, le mystère qui anime le corps, la vie en somme.
Oui c'est ça. "L'âme est la forme du corps", et c'est synonyme de vie puisqu'un corps sans vie cesse d'être un corps, il se retrouve rapidement réduit à chacun de ses éléments, il n'a plus ce principe qui le maintenait ensemble.
Anima en latin signifie l'air, le souffle, le souffle de vie, la vie, l'âme principe vital...

Aldous
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1432
Inscription : lun. 23 févr. 2009, 18:43

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar Aldous » mer. 04 mars 2009, 18:57

Bonjour,

Le corps c'est l'âme et l'âme c'est le corps ai-je déjà lu. L'âme c'est ce qui anime le corps, le mystère qui anime le corps, la vie en somme.
mes meilleurs sentiments,
Donc, selon ta définition, tout être vivant aurait une âme ?
Ah, c'est une question qui m'interpelle :flash:
Je vais essayer d'y répondre sans filet selon ma pensée par moi-même comme on dirait en philo... :cool:
Certes la vie est commune à tous les êtres vivants mais un escargot a une vie d'escargot (avec une toute petite dose d'esprit), un lapin une vie de lapin (avec un petit plus d'esprit que l'escargot), etc, etc... et un homme une vie d'homme (avec une grosse dose d'esprit)... Je veux dire par là que si il y a une vie commune à chaque être vivant, il y a aussi une vie (douée d'intelligence et d'esprit) propre à chaque espèce... Alors peut-être bien que l'exception qu'est la vie de l'espèce homme est ce que l'on appelle l'âme...

Sinon, il y a la réponse de l'eglise catholique qui n'attribue ce mot qu'à l'homme:
du latin anima ; souffle, vie
L'âme est le principe de vie et de pensée de l'homme. Dans l'Ecriture Sainte le terme âme désigne la vie humaine mais aussi ce qu'il y a de plus intime en l'homme (Mt 26,38) et de plus grand et de plus profond en lui (Mt 10, 28). Créée à l'image de Dieu, la personne humaine est un être à la fois corporel et spirituel. Elément spirituel de l'être, l'âme est immortelle.


Ce qui ne veut pas dire que la vie qui anime les animaux n'est pas immortelle, mais sans être qualifier d'âme...

meilleurs sentiments,
"Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre." Blaise Pascal

Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar Invité » mer. 04 mars 2009, 23:15

J'ai lu quelque part que la différence entre l'homme et l'animal c'est que l'homme possède un bibliothèque. Cela veut dire que l'esprit de l'homme est doué de réflexion. Il sait qu'il sait. L'animal sait mais il ne sait pas qu'il sait.
Dans le il sait qu'il sait, l'homme dépasse sa condition et à la possibilité de se rendre compte qu'en lui même il y a une volonté, un désir qui le dépasse. L'âme humaine est en l'homme cette capacité d'infini que les juifs et les chrétiens appelle le souffle de Dieu, l'Esprit de Dieu au contact de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
franc_lazur
Quæstor
Quæstor
Messages : 248
Inscription : ven. 12 oct. 2007, 17:05

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar franc_lazur » jeu. 05 mars 2009, 20:04

Ce qui ne veut pas dire que la vie qui anime les animaux n'est pas immortelle, mais sans être qualifier d'âme...

meilleurs sentiments,

Mais si cette vie animale était immortelle, cela signifierait qu'on les retrouverait dans le Royaume de DIEU ???


Ce qui fait qu'on risquerait de retrouver les poulets, moutons, poissons dont on s'était régalé sur terre ???


Fraternellement.

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar Pneumatis » jeu. 05 mars 2009, 23:38

Bonjour,

Si je peux me permettre de prolonger l'explication du Catéchisme de l'Eglise Catholique, je dirai qu'il n'y a pas de Paradis ni d'Enfer pour les animaux. Les animaux n'ont pas un "statut spirituel" différent de n'importe quel arbre, fleur ou caillou de la création. Même si ils ont une autre fonction au sein de la création, c'est évident.

Si on devait définir l'âme uniquement comme le principe vital, alors il faudrait nécessairement distinguer le principe animal (qui anime le corps) et le principe spirituel (qui relie à l'Esprit - on l'appelle d'ailleurs tout aussi bien "l'esprit" que "l'âme spirituelle"). Dans ce cas, seul le principe spirituel est immortel. C'est pourquoi nous sommes destinés à l'immortalité. Mais les animaux, eux, meurent quoiqu'ils fassent.

Considérer qu'ils ont une âme qui quitterait leur corps mort pour aller je ne sais où ressemble dangereusement à une forme de métempsychose orphique, à mon avis. Ce qui dans l'homme est immortel fait que l'homme est immortel. Ce qui dans l'homme est de l'animalité reste et meurt : son corps (en général) et ce qui l'anime cesse d'être puisque le corps n'est plus animé. L'homme et l'animal ne sont pas de même nature, même si l'homme assume une part commune avec l'animal.

A noter, pour bien faire la distinction, que la vocation de l'homme est précisément de s'émanciper totalement de l'animalité pour devenir en tout point immortel, à l'instar de la Très Sainte Vierge Marie et de quelques autres (Hénoch, Elie, Moïse (attention : controverse sur l'assomption de Moïse)), corps et âme.

Cette animalité a vocation à mourir quoiqu'on veuille. Et ce que nous enseigne le Christ c'est qu'il est préférable que cet animal meurt de notre vivant (c'est ce que nous devons sacrifier sur l'autel du temple). Ainsi nous connaitrions une véritable assomption pour laquelle notre corps participerait pleinement de l'immortalité de l'âme spirituelle (par transmission de substance) : il deviendrait corps de gloire. Autant qu'on sache, la Vierge Marie est la dernière à avoir connu cet état.

Mais de nombreux saints sont parvenus à un état intermédiaire (Padre Pio, dernier en date), celui de l'incorruptibilité du corps qui est déjà une forme de transsubstantiation de l'âme spirituelle immortelle dans le corps de chair.

Je ne sais pas si c'est très clair la manière dont je l'exprime, mais voilà... Je crois qu'Origène a un peu parler de tout ça, et sinon on doit pouvoir trouver pas mal de choses dans la somme théologique de Saint Thomas d'Aquin.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Aldous
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1432
Inscription : lun. 23 févr. 2009, 18:43

Re: Une âme éternelle dans un corps mortel ?

Message non lupar Aldous » ven. 06 mars 2009, 12:25

Mais si cette vie animale était immortelle, cela signifierait qu'on les retrouverait dans le Royaume de DIEU ???


Ce qui fait qu'on risquerait de retrouver les poulets, moutons, poissons dont on s'était régalé sur terre ???


Fraternellement.
Absolument,
le Royaume de Dieu n'est-ce pas ce que vivaient l'homme et la femme (Adam et Eve) avant leur dés-union avec Dieu? Et ce Royaume n'était-il pas plein d'animaux?
Donc quand nous retournons au Royaume de Dieu pourquoi n'y retrouverions-nous pas la belle compagnie de frère oiseau, frère mouton, frère etc...(comme dit Saint-François), tous les animaux?... (et pour ceux dont on s'est régalé, non pas précisément ceux-là mais ceux qui sont animé de la même vie que ceux dont on s'est régalé, ainsi que pour les autres dont nous ne nous sommes pas régalé)

avec mes meilleurs sentiments,
"Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre." Blaise Pascal


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités