Jésus vrai Dieu vrai Homme

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Jesus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar Mac » sam. 19 mars 2016, 23:50

Oui donc en étant homme il ne peut être pleinement Dieu car la bible dit que jesus s'est depouille de son aspect divin !
Non de Sa gloire.
Dans l'AT le terme Seigneur est employé pour Dieu. Dans le nouveau testament on appelle Jésus Seigneur donc Dieu.

Il est vrai Dieu et vrai homme.

Fraternellement :coeur:

LikeYeshua7
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar LikeYeshua7 » dim. 20 mars 2016, 16:23

Non, Jésus a perdu ses attributs, car il dit qu'il a reçu tout pouvoir du ciel !!!!! De la part du Père. Ses œuvres, il les fait grâce au Père et non de lui-même; il n'utilise pas ses attributs divins, donc il ne peut pas être 100% Dieu sur terre, car il est soumis à être un homme et Jésus dit à son père pendant qu'il est sur terre qu'il monterait au ciel pour retrouver la gloire qu'il avait auprès du Père ! Bref, il a plus de pouvoir sur terre car c'est le père qui lui permet de faire des miracles, il ne fait rien de lui-même.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar Mac » dim. 20 mars 2016, 20:43

Non Jésus a perdu ses attributs car il dit qu'il a reçu tout pouvoir dans le ciel !!!!! De la part du père cest oeuvre il les fait grâce au père et non de lui même il utilise pas ses attributs divins donc il peut pas être 100% Dieu sur terre car il est soumis à être un homme et jesus dit a son père pendant qu'il est sur terre quil monterait au ciel pour retrouver la gloire qu'il avait auprès du pere ! Bref il a plus de pouvoir sur terre car c'est le père qui lui permet les miracles ils fait rien de lui meme
Jésus a la vie éternelle en Lui même cf l'Ecriture or aucun homme n'a la vie éternelle en Lui-même si cette homme n'est pas Dieu car Dieu est éternelle.

L'Ecriture révèle que Jésus est vrai homme et vrai Dieu. Donc par son corps humain Il est homme et pour cela son corps peut souffrir jusqu'à mourir sur la croix. Parce qu'Il est Dieu Il ne peut mourir spirituellement puisque Dieu est éternel. Donc personne ne dit que Jésus est seulement 100% Dieu mais vrai Dieu et vrai homme. L'Ecriture le révèle et catholique protestant orthodoxe sont d'accord sur ce fait.

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2279
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar Teano » lun. 21 mars 2016, 12:57

BonjourLikeYeshua7

Voici quelques explications :

87. Comment Jésus Christ est-il vrai Dieu et vrai homme?

Jésus Christ est de manière indissociable vrai Dieu et vrai homme dans l’unité de sa Personne divine. Lui, le Fils de Dieu, qui est « engendré, non pas créé, de même substance que le Père », il s’est vraiment fait homme, notre frère, sans pour autant cesser d’être Dieu, notre Seigneur.

88. Qu’enseigne à ce sujet le Concile de Chalcédoine (en 451)?

Le Concile de Chalcédoine enseigne à confesser « un seul et même Fils, Notre Seigneur Jésus Christ, parfait en divinité et parfait en humanité, le même vraiment Dieu et vraiment homme, composé d’une âme rationnelle et d’un corps, consubstantiel au Père selon la divinité, consubstantiel à nous selon l’humanité, ‘semblable à nous en tout, à l’exception du péché’ (He 4,15); engendré du Père avant tous les siècles selon la divinité et, en ces derniers jours, pour nous et notre salut, né de la Vierge Marie, Mère de Dieu, selon l’humanité ».

89. Comment l’Église exprime-t-elle le mystère de l’Incarnation?

Elle l’exprime en affirmant que Jésus Christ est vrai Dieu et vrai homme, avec deux natures, divine et humaine, non pas confondues, mais unies dans la Personne du Verbe. Néanmoins, dans l’humanité de Jésus, tout – les miracles, la souffrance et la mort – doit être attribué à sa Personne divine, qui agit par la nature humaine qu’elle assume.

http://www.vatican.va/archive/compendiu ... fr.html#JE CROIS EN JÉSUS CHRIST, LE FILS UNIQUE DE DIEU

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

LikeYeshua7
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar LikeYeshua7 » mar. 05 avr. 2016, 19:34

Bon je vais essayer d'être clair avec des exemples : [Ce n'est pas le manque d'exemples qui rend vos messages incompréhensibles, mais votre niveau de fr. (orth., grammaire, conjugaison, etc. et, plus sérieux, la syntaxe. L'internet a remis l'écrit au goût du jour et chacun doit s'y faire. La Modération]

Si vous aurait vecu à l'époque du christ , vu que Jésus est 100 % Dieu et homme sur TERRE vous aurez vraiment dit que " Personne à vu Dieu" comme le dit l'écriture

Personne à vu Dieu dit la bible, et seul Jésus la vu et la fait connaître! car il est l'image du Dieu invisible
Donc si règlement il serez rester Dieu les la bible aurait dit qu'on a vu Dieu en voyant Jésus LUI le fils

Expliquez moi donc comment Jésus pouvait il être 100% Dieu si il grandissai en sagesse et en stature ? si il serait resté divin jamais il aurait eu besoin de grandir en sagesse et en stature

Si il aurait garder sa condition de Dieu sur terre il aurait jamais eu besoin du père pour accomplir les miracles réfléchissez un peu

Jésus a perdu sa gloire et est devenu 100% homme uniquement

Sa résurection elle s'est faite grâce au père et non par lui même

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar Mac » sam. 09 avr. 2016, 18:31

Bonjour LikeYeshua7 :)
Donc si règlement il serez rester Dieu les la bible aurait dit qu'on a vu Dieu en voyant Jésus LUI le fils
On n'adore que Dieu et les mages adorent l'enfant de la Sainte Vierge Marie donc Dieu.

Cela peut vous aider :
Matthieu Chapitre 2
11 Ils entrèrent dans la maison, trouvèrent l'enfant avec Marie, sa mère, et, se prosternant, ils l'adorèrent
Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2279
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar Teano » dim. 10 avr. 2016, 18:12

Bonjour LikeYeshua7,

Non, Jésus n'a rien perdu ni de sa gloire ni de sa divinité en prenant notre chair et en se faisant vraiment homme tout en restant vraiment Dieu. Cette gloire a été manifestée à 2 moments particulièrement forts : le baptême de Jésus (Luc 3, 21-22) et Sa Transfiguration (Luc 9, 28-36).

L'humanité de Jésus n'est pas une apparence, c'est une réalité : c'est pourquoi Saint Luc nous dit dans son évangile que Jésus grandissait en stature et en grâce (Luc 2, 40 & 52). Dans le même évangile, Jésus prouve qu'Il est bien ressuscité en mangeant devant ses disciples (Luc 24, 38-43).

Toutefois, tout ce que Jésus vit et fait dans son humanité, il le fait en tant que Fils Unique de Dieu, en tant que personne divine. Dans le ventre de Marie, c'est Dieu le Fils ; durant les premières années de l'enfance, c'est toujours Dieu le Fils et jusque sur la croix, Jésus ne sera jamais qu'une seule et unique Personne divine, le Fils. C'est ce qu'exprime Saint Paul dans son hymne célèbre (Ph 2, 5-8) : Il a pris notre condition humaine sans porter atteinte à sa nature divine et surtout, sans porter atteinte à Sa relation avec Dieu le Père, Son Père et notre Père, Son Dieu et notre Dieu (Jn 20, 17).

Tous les miracles, les paroles, les gestes de Jésus et Sa résurrection trouvent leur racine dans la relation filiale unique entre les 2 personnes de la Trinité, le Père et le Fils, dans l'unité de l'Esprit Saint. Ils n'expriment pas la perte de la gloire par Jésus, bien au contraire, c'est la preuve que la gloire divine de Jésus est restée intacte tout au long de sa vie terrestre.

Dans la joie de Marie,

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 807
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar Libremax » jeu. 21 avr. 2016, 17:31

Bonjour LikeYeshua7,
Si vous aurait vecu à l'époque du christ , vu que Jésus est 100 % Dieu et homme sur TERRE vous aurez vraiment dit que " Personne à vu Dieu" comme le dit l'écriture
Personne à vu Dieu dit la bible, et seul Jésus la vu et la fait connaître! car il est l'image du Dieu invisible
Donc si règlement il serez rester Dieu les la bible aurait dit qu'on a vu Dieu en voyant Jésus LUI le fils
C'est bien ce que dit la Bible, par Jésus lui-même : "Qui me voit, voit le Père. Le Père et moi, nous sommes un."
On a vu Dieu en voyant Jésus.
Expliquez moi donc comment Jésus pouvait il être 100% Dieu si il grandissai en sagesse et en stature ? si il serait resté divin jamais il aurait eu besoin de grandir en sagesse et en stature


C'est sa nature humaine, qui grandit en force et en sagesse. Sa nature divine, elle, est éternelle et immuable. Sa nature divine a "revêtu" l'humanité, dans tous ses aspects.
Si il aurait garder sa condition de Dieu sur terre il aurait jamais eu besoin du père pour accomplir les miracles réfléchissez un peu
Bien sûr que si, il en a besoin. Le Fils n'est pas séparé du Père, c'est de Lui qu'il reçoit tout ce qu'il est, de toute éternité.
Jésus a perdu sa gloire et est devenu 100% homme uniquement
La Transfiguration dit exactement le contraire : il n'a rien perdu de sa gloire. Seulement, il ne la manifeste pas aux yeux de ses disciples.
Sa résurection elle s'est faite grâce au père et non par lui même
Oui, parce que tout vient du Père. Le Fils reçoit tout du Père. C'est le Père qui envoie le Fils dans le monde, c'est Lui qui le ressuscite.
Mais ce sont là des subtilités de langage, puisque
Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut. (Jn 5, 21)

LikeYeshua7
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar LikeYeshua7 » ven. 06 mai 2016, 22:25

Vous êtes entrain donc de me dire que le Père est une sorte de chef par rapport au fils ?

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 807
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar Libremax » sam. 07 mai 2016, 0:01

Vous êtes entrain donc de me dire que le Père est une sorte de chef par rapport au fils ?
Bonsoir LikeYeshua7,

Le problème est que vous donnez là une formulation réductrice. Il n'y a pas de relation de domination en Dieu, il n'y a que relation d'amour.
Et l'amour, c'est le don de soi. L'Evangile et la Tradition permettent de dire que le Père Se donne au Fils. Ça n'a plus rien à voir avec l'idée d'être chef.

C'est comme si vous disiez qu'un père était le chef de son fils. Il y a des éléments qu'on peut vaguement retrouver entre les deux relations, mais déjà, dans ce cas là, la comparaison n'est pas exacte. Elle l'est encore moins pour Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Eloi
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : ven. 11 mars 2011, 1:29

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar Eloi » dim. 09 oct. 2016, 21:59

Je vous partage une petite vidéo intéressante sur le sens de ce vrai homme / vrai Dieu, et qui s'ouvre avec cette question un peu provocatrice mais que j'ai déjà eu notamment avec des musulmans : "Comment peux-tu croire que Jésus est le fils de Dieu ?"

http://epitres.com/fils-de-dieu-jesus-c ... ire-video/

ou accès direct à la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=g3hA_rLHo_U
"Annoncer l'Évangile (...) c'est une nécessité qui m'incombe.
Oui, malheur à moi si je n'annonçais pas l'Évangile !"
1 Co 9,16

le Béréen
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar le Béréen » jeu. 17 nov. 2016, 17:07

Bonjour chers contributeurs,
Je viens de découvrir cette discussion qui me semble fort intéressante et j'avouerais, capitale pour ma foi de chrétien.
Je me présente:
mon parcours fut durant des dizaines d'années, d'être attaché à la foi catholique, et avec trente années d'études théologiques, je devins assez circonspect sur les textes utilisés pour définir la divinité de Jésus.
J'ai donc décidé de repartir des textes hébreux et grecs et surtout, du contexte des versets utilisés (ceux-ci étant bien souvent hors de celui-ci).
Je me suis intéressé aussi aux conciles ayant sur sept siècles, de Nicée 1- (321) à Constantinople IV- (869), affiné la définition officielle retenue par l'Eglise : leurs contextes, les débats, les tergiversations, les protagonistes, bref : l'histoire sans édulcoration, celle qui manque à une compréhension globale de ceux-ci.
J'aimerais apporter, si vous le permettez avec un esprit d'échange et aussi de compréhension de chacune des positions, un éclairage qui tienne compte des raisons, tant théologiques qu'historiques qui font souvent défaut et aussi, il faut le dire, géopolitiques qui entouraient ces conciles. Car les isoler des enjeux historiques serait par exemple expliquer la guerre 1939-45 sans son contexte qui y mena...
Me le permettez-vous?
Bien cordialement à vous .
Le Béréen

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 807
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar Libremax » jeu. 17 nov. 2016, 23:12

Cher le Béréen,

tout est permis ici, je crois, tant qu'on reste courtois avec les interlocuteurs.
Vous avez certainement des choses intéressantes à partager ... Je suis curieux de voir si vous serez intéressé par ce qu'on aura à vous répondre.

le Béréen
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar le Béréen » ven. 18 nov. 2016, 0:11

Bonsoir,
Soyez assuré que mon éducation et le respect dû à chacun, quelque soit son opinion, font partie de ma manière d'échanger.
Si je désire intervenir sur ce thème, c'est qu'en le parcourant, je suis tombé sur la contribution de Mac du 9/4/2016 qui répondant à son interlocuteur, affirmait ceci: ''on adore que Dieu et les mages adorèrent l'enfant de la Sainte Vierge Marie donc Dieu''
Lorsqu'on se penche sur le texte, les choses peuvent se déduire différemment.
Voici ma contribution, et accepterai bien volontiers les analyses de ceux qui voudrait éclairer d'avantage le sujet.
Matt. 2 :11
Bible de Jérusalem – Version catholique:
‘’Entrant alors dans le logis, ils virent l'enfant avec Marie sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage ; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présents de l'or, de l'encens et de la myrrhe.‘’
L.Segond –Version protestante:
‘’Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe.’’
Ce passage est retenu comme preuve de divinité de Jésus, car seul Dieu peut être adoré.

Voici le texte grec :
Καὶ ἐλθόντες εἰς τὴν οἰκίαν, εἶδον τὸ παιδίον μετὰ Μαρίας τῆς μητρὸς αὐτοῦ,
Ils entrèrent dans la maison virent le petit enfant avec Marie la mère de lui
καὶ πεσόντες προσεκύνησαν αὐτῷ, καὶ ἀνοίξαντες τοὺς θησαυροὺς
et tombant se prosternèrent devant lui ils ouvrirent ensuite leurs trésors
αὐτῶν προσήνεγκαν αὐτῷ δῶρα, χ ρυσὸν καὶ λίβανον καὶ σμύρναν.
lui offrirent en présent de l'or de l'encens et de la myrrhe.

Mais nous notons une différence entre les deux versions :
celle catholique qui ne parle pas d’adoration mais de ‘prosternation’, alors que la version protestante traduit par ‘adoration’.
L’évangile de Matthieu a d’abord été écrit en hébreu (en araméen plus exactement). Il traduit le terme hébreux shahhah qui signifie se courber ou s’incliner en signe d’hommage, de respect, d’honneur comme entre des humains dans des les civilisations orientales.
Le terme hébreu traduit en grec par ‘proskunéo’ ne signifie pas adorer, car en effet, nous trouvons de nombreux passages bibliques où ce terme est employé, qui décrivent des humains se prosternant devant d’autres humains sans pour autant les adorer.
Sens du mot (lexicographie)
Origine
Proskunéo vient de pros et d'un probable dérivé de kuon (du sens d'embrasser, comme un chien léchant la main du maître)
Définition
Baiser la main de quelqu'un, en signe de révérence parmi les Orientaux, surtout les Perses, tomber sur les genoux et toucher le sol avec le front en expression de profonde révérence dans le N.T. par agenouillement ou prosternation, rendre hommage, marquer son obéissance, aussi bien comme marque de respect que pour faire une supplication utilisé de l'hommage montré aux hommes et aux êtres de rang supérieur, aux souverains sacrificateurs Juifs, à Dieu, à Christ, aux êtres célestes, aux démons.

Voici des passages de la Septante (pour rappel, c’est la traduction en grec au premier siècle des écrits hébraïques appelé communément Ancien -Testament) :
1Sam 24 :9
καὶ ἀνέστη Δαυιδ ὀπίσω αὐτοῦ ἐκ τοῦ σπηλαίου, καὶ ἐβόησεν Δαυιδ ὀπίσω Σαουλ λέγων Κύριε βασιλεῦ· καὶ ἐπέβλεψεν Σαουλ εἰς τὰ ὀπίσω αὐτοῦ, καὶ ἔκυψεν Δαυιδ ἐπὶ πρόσωπον αὐτοῦ ἐπὶ τὴν γῆν καὶ προσεκύνησεν αὐτῷ.
Saül se leva et reprit sa route. Et David sortit après lui de la caverne, et lui cria ces mots : Seigneur roi ; celui-ci se retourna pour regarder, quand David, se courbant jusqu'à terre, l'adora.
2 Samuel 2 :15
καὶ εἶδον αὐτὸν οἱ υἱοὶ τῶν προφητῶν οἱ ἐν Ιεριχω ἐξ ἐναντίας καὶ εἶπον Ἐπαναπέπαυται τὸ πνεῦμα Ηλιου ἐπὶ Ελισαιε· καὶ ἦλθον εἰς συναντὴν αὐτοῦ καὶ προσεκύνησαν αὐτῷ ἐπὶ τὴν γῆν.
Les fils des prophètes qui étaient à Jéricho, sur la rive opposée, le virent alors arriver, et dirent : L'esprit d'Elie est resté sur Elisée. Et ils allèrent à sa rencontre, et se prosternèrent devant lui la face contre terre.
2 Sam. 24 :20
αὶ διέκυψεν Ορνα καὶ εἶδεν τὸν βασιλέα καὶ τοὺς παῖδας αὐτοῦ παραπορευομένους ἐπάνω αὐτοῦ, καὶ ἐξῆλθεν Ορνα καὶ προσεκύνησεν τῷ βασιλεῖ ἐπὶ πρόσωπον αὐτοῦ ἐπὶ τὴν γῆν.
Orna était penché à sa fenêtre, et voyant le roi qui venait à lui avec ses serviteurs, il sortit, se prosterna devant le roi la face contre terre,
Genèse 23 :7
ἀναστὰς δὲ Αβρααμ προσεκύνησεν τῷ λαῷ τῆς γῆς, τοῖς υἱοῖς Χετ,
Et, s'étant levé, Abraham se prosterna devant les fils de Het, peuple de cette terre.
Genèse 33 :3
αὐτὸς δὲ προῆλθεν ἔμπροσθεν αὐτῶν καὶ προσεκύνησεν ἐπὶ τὴν γῆν ἑπτάκις ἕως τοῦ ἐγγίσαι τοῦ ἀδελφοῦ αὐτοῦ.
Lui-même (Jacob) s'avança devant eux tous, et se prosterna sept fois jusqu'à terre avant d'arriver à Esaü.
1 Roi 1:16
Bath -Shéba devenue femme de David, se prosterna devant lui. καὶ ἔκυψεν βηρσαβεε καὶ προσεκύνησεν (se prosterna) τῷ βασιλεῖ καὶ εἶπεν ὁ βασιλεύς τί ἐστίν σοι
Ruth 2:10
elles se prosterna devant Boaz ce dernier était un homme fidèle et Ruth aussi l’est devenue , puisque c’est pas leur lignée que viendra le Messie. καὶ ἔπεσεν ἐπὶ πρόσωπον αὐτῆς καὶ προσεκύνησεν (proskunéo : se prosterna)
1 Roi 1 :53
Adonija est venu se prosterner devant son père Salomon : Le roi Schelomo envoya et le fit descendre de dessus l'autel ; il vint et se prosterna devant le roi Schelomo. Schelomo lui dit : Va-t'en en ta maison." καὶ ἀπέστειλεν ὁ βασιλεὺς σαλωμων καὶ κατήνεγκεν αὐτὸν ἀπάνωθεν τοῦ θυσιαστηρίου καὶ εἰσῆλθεν καὶ προσεκύνησεν ( proskunéo : se prosterna) τῷ βασιλεῖ σαλωμων καὶ εἶπεν αὐτῷ σαλωμων δεῦρο εἰς τὸν οἶκόν σου
1 Sam 1 :2 l
Le jeune homme du camp de Saül , se prosterna devant le David . αὐτὸν πρὸς δαυιδ καὶ ἔπεσεν ἐπὶ τὴν γῆν καὶ προσεκύνησεν (proskunéo : se prosterna) αὐτῷ 3

Si ces personnages avaient en se prosternant (proskénia) rendent un culte comme vous l’entendez, ils auraient été mis a mort immédiatement comme le prévoyait la loi. Ce ne fut jamais le cas.
Il en va de même pour Matthieu 2 :8
Puis il (Hérode) les envoya à Bethléhem, en disant : Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant ; quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille aussi moi-même l’adorer [proskuneo].

Les mots grecs pour différencier la prosternation de l’adoration existent :
μόνῳ λατρεύσεις. (rendre un culte, ou encore un service sacré)

Bien cordialement à tous.

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2279
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Jésus vrai Dieu vrai Homme

Message non lupar Teano » ven. 18 nov. 2016, 9:48

Bonjour Le Béréen,

Voici mes remarques sur votre raisonnement (dans le désordre) :
Mais nous notons une différence entre les deux versions :
celle catholique qui ne parle pas d’adoration mais de ‘prosternation’, alors que la version protestante traduit par ‘adoration’.
L’évangile de Matthieu a d’abord été écrit en hébreu (en araméen plus exactement). Il traduit le terme hébreux shahhah qui signifie se courber ou s’incliner en signe d’hommage, de respect, d’honneur comme entre des humains dans des les civilisations orientales.
Vous pointez un fait important : une traduction est toujours porteuse d'une interprétation. Dans le cas de la Bible, c'est même l'interprétation qui porte la traduction. Louis Segond ne s'y est pas trompé : en traduisant par "adoration", il a bien signifié que ce passage parlait de la divinité de Jésus-Christ.

Concernant Matthieu hébreu, il me semble qu'il n'existe aucun manuscrit de cet évangile, bien qu'il soit attesté par Saint Irénée. Vous ne pouvez pas affirmer valablement que le mot shahhah y figurait. (à moins que vous ayez une information plus documentée à ce sujet, je suis preneuse !)

On pourrait faire avec le mot "Seigneur" (Adonaï, Kyrios), le même raisonnement qu'avec la proskynèse : ce mot est employé aussi bien dans l'hébreu ou le grec, pour s'adresser à Dieu ou au roi (ou à tout autre haut personnage). Faut-il en conclure que l'on peut dire à Dieu "seigneur" sans vouloir dire qu'Il est Dieu, mais simplement un haut personnage ?

Enfin, dans les civilisations orientales, le roi était considéré comme un dieu ou le fils d'une divinité et la proskynèse lui était dûe à ce titre. C'était un authentique geste d'adoration que bien des souverains ont voulu imposer comme fondement du culte impérial. Votre raisonnement ne tient aucun compte du contexte historique dans lequel la Bible a été écrite.


« Pour nous, parmi d'autres très belles lois que nous avons, la plus belle est celle qui ordonne de révérer le roi et de faire la proskynèse devant lui comme devant l'image du dieu (Eikôn Theou) qui gouverne le monde. Si donc approuvant nos usages, tu consens à te prosterner, tu pourras le voir et lui parler ; mais si tu n'es pas d'accord là-dessus, tu devras avoir recours à d'autres comme intermédiaires, pour communiquer avec lui, car l'usage traditionnel n'admet pas que le roi donne audience à un homme qui refuse de se prosterner ». (Thèm. 27.4-5)

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur votre message, mais dans l'ensemble, votre raisonnement et votre interprétation sont un appauvrissement du texte, de son approche. Les usages de l'Antiquité en matière d'interprétation et de traduction étaient autrement plus riches.


Dans la joie de Marie,

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit