Le salut et la contraception

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8198
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar Raistlin » ven. 03 févr. 2017, 10:27

Pour moi le problème est de savoir si dans votre esprit, vous pensiez que votre seul remords et que la demande du pardon de votre péché ,en tête à tête avec Dieu suffisait et qu'il n'était pas nécessaire de vous confesser!
C'est un peu plus compliqué que ça. Jésus a institué le sacrement de la réconciliation, ce n'est pas pour rien.
En voici la raison : oui, vous pouvez demander pardon directement pardon à Dieu, et vous êtes pardonné si et seulement si vous avez la contrition parfaite. C'est-à-dire un repentir total et la ferme résolution de ne plus recommencer. Or comme c'est rarement le cas (admettons-le), et que nous gardons toujours plus ou moins une collusion avec le péché, le sacrement vient justement pallier à notre manque de contrition.

Bref, Dieu a voulu que ce sacrement existe, il est la voie ordinaire pour être pardonné. Il ne nous appartient pas de mettre cela en doute, et de se demander si on peut éviter d'aller nous confesser quand nous péchons.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1828
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar Trinité » ven. 03 févr. 2017, 13:15

Pour moi le problème est de savoir si dans votre esprit, vous pensiez que votre seul remords et que la demande du pardon de votre péché ,en tête à tête avec Dieu suffisait et qu'il n'était pas nécessaire de vous confesser!
C'est un peu plus compliqué que ça. Jésus a institué le sacrement de la réconciliation, ce n'est pas pour rien.
En voici la raison : oui, vous pouvez demander pardon directement pardon à Dieu, et vous êtes pardonné si et seulement si vous avez la contrition parfaite. C'est-à-dire un repentir total et la ferme résolution de ne plus recommencer. Or comme c'est rarement le cas (admettons-le), et que nous gardons toujours plus ou moins une collusion avec le péché, le sacrement vient justement pallier à notre manque de contrition.

Bref, Dieu a voulu que ce sacrement existe, il est la voie ordinaire pour être pardonné. Il ne nous appartient pas de mettre cela en doute, et de se demander si on peut éviter d'aller nous confesser quand nous péchons.
Je conçois votre raisonnement et la théorie de l'église ! Mais si l'on n'est pas au courant de cela ,comment peux t'on être coupable
en pensant que son repentir personnel est suffisant?
Bon maintenant ,je suis d'accord il faut aller s'en confesser!

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1875
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar Belin » ven. 03 févr. 2017, 14:22

A l epoque je connaissais l interdit oui.
Donc pendant tout ce temps ou je n avais pas confesser cela,j ai fais des communions sacrileges?
Désolé, mais la réponse est oui.
Le remord plaide en votre faveur mais n'est pas suffisant dans le cas de péché mortel.
Attention le remord est différent de la contrition.

condition minimale d'une confession valide= contrition (parfaite ou imparfaite)+absolution du prêtre

Contrition= douleur, regret des fautes commises à cause des motifs de Foi ( douleur d'avoir offensé un Dieu bon, douleur d'avoir perdu la grâce sanctifiante etc)
Remord= douleur, regret des fautes commises pour des motifs humains, des motifs naturels, ainsi un "païen", un non croyant peuvent avoir le remord.

Le remord n'a aucune valeur dans la validité d'une confession, donc si on n'a que le remord et qu'on se confesse, on aura fait une confession invalide.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8198
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar Raistlin » ven. 03 févr. 2017, 15:30

Je conçois votre raisonnement et la théorie de l'église ! Mais si l'on n'est pas au courant de cela ,comment peux t'on être coupable en pensant que son repentir personnel est suffisant?
Bon maintenant ,je suis d'accord il faut aller s'en confesser!
C'est sûr qu'il existe une ignorance invincible qui diminue la responsabilité. Mais enfin, un fils de l'Église ne devrait pas ignorer cela. Il s'agirait à mon avis d'une ignorance coupable.

Bref, tout cela pour dire qu'il n'existe que deux moyens "ordinaires" pour obtenir le pardon de Dieu : le baptême et le sacrement de réconciliation. En dehors de cela, et Dieu n'étant pas lié par ses sacrements (ce que reconnaît l'Église : voir par exemple le baptême de désir), Il peut accorder son pardon à qui Il veut, selon en effet le coeur de chacun. Mais autant nous pouvons affirmer que les sacrements sont efficaces, autant nul ne pourra jamais garantir que la demande de pardon dans son coin a produit ce qu'elle demandait...
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8650
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar PaxetBonum » ven. 03 févr. 2017, 16:33

Attention le remord est différent de la contrition.

condition minimale d'une confession valide= contrition (parfaite ou imparfaite)+absolution du prêtre

Contrition= douleur, regret des fautes commises à cause des motifs de Foi ( douleur d'avoir offensé un Dieu bon, douleur d'avoir perdu la grâce sanctifiante etc)
Remord= douleur, regret des fautes commises pour des motifs humains, des motifs naturels, ainsi un "païen", un non croyant peuvent avoir le remord.

Le remord n'a aucune valeur dans la validité d'une confession, donc si on n'a que le remord et qu'on se confesse, on aura fait une confession invalide.
Très juste.
J'exprimais que le remords était une forme de circonstance atténuantes quant aux communions reçues avant la confession.
Je pense que les remords dans ce cas rejoint la contrition car je ne vois pas de motifs humains dans le regret de la prise d'un comprimé.
Dernière édition par PaxetBonum le ven. 03 févr. 2017, 22:44, édité 1 fois.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

carmela
Barbarus
Barbarus

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar carmela » ven. 03 févr. 2017, 17:40

:-@

axou
Barbarus
Barbarus

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar axou » ven. 03 févr. 2017, 22:24



Si vous connaissiez l'interdit de l'usage de ce genre d'abortifs alors vous avez péchez mortellement ce qui vous coupe de la communion sacramentelle jusqu'à ce que vous receviez l'absolution dans le sacrement de confession avec une contrition sincère.
Le remord ne suffit pas, il faut le sacrement de la confession pour vous rétablir dans la Grâce qui vous permet de prétendre recevoir l'Eucharistie.
A l epoque je connaissais l interdit oui.
Donc pendant tout ce temps ou je n avais pas confesser cela,j ai fais des communions sacrileges?
Chère Carmela, soyons pragmatiques : prendre la pilule du lendemain vous a peut-être évité une grossesse non désirée et un avortement ? De deux maux, on choisit le moindre. Fait-il renier et envoyer aux oubliettes les raisons pour lesquelles vous l'avez prise ?

Non, je ne crois pas aux communions sacrilèges car je ne crois pas en un Dieu comptable. Maintenant, mieux vaut aller en parler en direct à un prêtre car il semble que vous avez besoin d'être rassurée et pacifiée. Ce qui comte c'est le présent et Dieu veut vous donner son pardon et sa paix.

Veuillez noter aussi qu'il y a deux sortes de pilules du lendemain. la première qui offre une fiabilité de 1 à 3 jours est contraceptive. Elle agit sur le chemin du spermatozoide vers l'ovule avant la conception(chemin qui peut prendre plusieurs jours si l'ovulation n'arrive que 3 jours après la relation).
La deuxième (la dernière sortie, depuis 3 ou 4 ans je crois ) est "efficace 5 jours", elle est abortive : elle nuit aussi au cheminement du spermatozoide mais elle agit aussi sur l'oeuf après fécondation en l'empêchant de migrer de l'ovaire à l'utérus.

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8650
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar PaxetBonum » ven. 03 févr. 2017, 22:52

Non, je ne crois pas aux communions sacrilèges car je ne crois pas en un Dieu comptable. Maintenant, mieux vaut aller en parler en direct à un prêtre car il semble que vous avez besoin d'être rassurée et pacifiée. Ce qui comte c'est le présent et Dieu veut vous donner son pardon et sa paix.
1Co 11:27- Ainsi donc, quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement aura à répondre du corps et du sang du Seigneur.

Il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. C'est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous aurez dit à l'oreille dans les chambres sera prêché sur les toits.

Oui Dieu compte chaque cheveux de notre tête.
Mais Axou a raison pour ce qui est le plus important : retrouver la Paix et la Joie de Notre Seigneur.
Allez vous confesser à un prêtre car rien ne résiste à l'amour du Seigneur.

"Mon passé, ô Seigneur, à ta Miséricorde, mon présent à ton Amour, mon avenir à ta Providence. "
St Padre Pio

Je prie pour vous.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Quæstor
Quæstor
Messages : 313
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar Voyageur » ven. 03 févr. 2017, 23:37

1Co 11:27- Ainsi donc, quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement aura à répondre du corps et du sang du Seigneur.
Qui donc juge la dignité humaine ?
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1828
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar Trinité » sam. 04 févr. 2017, 1:52

1Co 11:27- Ainsi donc, quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement aura à répondre du corps et du sang du Seigneur.
Qui donc juge la dignité humaine ?
Très bonne question!

axou
Barbarus
Barbarus

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar axou » sam. 04 févr. 2017, 12:18

Non, je ne crois pas aux communions sacrilèges car je ne crois pas en un Dieu comptable.
Bonjour à tous,

Héraclius m'a fait remarqué qu'il était choqué par mon propos et effectivement, ce que j'ai dit prête à confusion car je me suis exprimée avec imprécision : je ne crois pas DANS LE CAS DE CARMELA que ses communions étaient sacrilèges.

Maintenant je crois bien sur, qu'il existe des communions sacrilèges, par exemple communier en n'étant pas baptisé (est ce que c'est grave aux yeux de Dieu ? je n'en sais rien).
Ou alors communier alors qu'on est en état de péché très grave (en train de détruire quelqun, comme ces pères incestueux ou ces mafiosi qui éliminent leurs ennemis, ou ces hommes d'affaires véreux...bons catholiques !).

Bien à vous,

Axou

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1875
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar Belin » sam. 04 févr. 2017, 13:08

Toutes nos âmes sont soient malades, soient mortes. L'Eglise nous enseigne que les âmes malades sont celles qui sont entachées des péchés véniels ou des imperfections, et les âmes mortes sont celles qui ont commises des péchés mortels.

De même que ce serait de la folie, du gaspillage voir même un sacrilège de donner de la nourriture à un cadavre, c'est aussi un sacrilège de donner de la nourriture de l'âme (la communion) à une âme morte par le péché mortel.
Mais contrairement au corps, il est possible de ressusciter une âme morte tant qu'elle se trouve encore dans le corps. Pour ressusciter une âme morte, l'Eglise propose trois remèdes selon l'état de "décomposition" de cette âme.
- Si on a la contrition parfaite, la volonté ou le désir de se confesser le plus tôt possible suffisent pour ressusciter cette âme.
- Si on n'a pas la contrition parfaite, il faut absolument la contrition imparfaite avec l'obligation de se confesser pour "ressusciter".
- Si on n'a ni contrition parfaite, ni contrition imparfaite, l'Eglise demande qu'on recherche absolument à avoir au moins l'une de ses contritions afin de pouvoir se confesser validement et pour cela elle nous propose l'aide de la prière ou des sacramentaux.

A mon avis on devrait toujours rappeler ce que l'Eglise enseigne avant de donner ensuite son point de vue, de façon que celui qui est en quête de la vérité doit savoir ce que dit l'Eglise et les opinion diverses de tout un chacun

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1828
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar Trinité » sam. 04 févr. 2017, 14:17


Maintenant je crois bien sur, qu'il existe des communions sacrilèges, par exemple communier en n'étant pas baptisé (est ce que c'est grave aux yeux de Dieu ? je n'en sais rien).
Ou alors communier alors qu'on est en état de péché très grave (en train de détruire quelqun, comme ces pères incestueux ou ces mafiosi qui éliminent leurs ennemis, ou ces hommes d'affaires véreux...bons catholiques !).

Bien à vous,

Axou
Bien sur Axou!

Pour moi, ce qui me semble primordial, c'est de savoir (ou de ne pas savoir) si on a le droit de communier!
Il me semble évident que les cas que vous évoquez ,les personnes sont conscientes des péchés graves commis !
En ce qui concerne quelqu'un qui communie ,sans avoir la conscience qu'il ne peut le faire car non baptisé ?
Imaginons un athée sans enseignement religieux ,qui rentre dans une église et qui se sent soudain envahi par la foi et va communier!
Bon! C'est un peu un exemple atypique ,mais cela a du arriver! :)

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Quæstor
Quæstor
Messages : 313
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar Voyageur » sam. 04 févr. 2017, 15:14

Vous dites : "Toute vie mérite d'être portée",
mais vous pratiquez l'abstinence.
Vous dites : "On ne peut refuser ce que DIEU nous donne",
mais vous condamnez à l'excommunication les cœurs contrits.
Vous dites : "Chaque vie compte",
mais vous refusez de relever l'impure pour le sortir de sa condition.
Vous dites : "Le Seigneur donne, le Seigneur reprend",
mais vous êtes incapables de reconnaitre Sa Volonté dans des mains humaines.
Vous dites : "Telle chose est péché mortel, renoncez-y pour entrer au paradis",
mais vous attisez et préparez déjà les flammes de l'enfer pour les tenir chaudes.
Vous dites : "DIEU est avec nous aujourd'hui, demain et pour des siècles",
mais vous faites taire Sa Parole renouvelée et l'enfermez dans une chape de traditions séculaires.

Romain 7, 5-6

Lorsque nous étions dans la chair, les passions pécheresses, excitées par la Loi, agissaient en nos membres, afin que nous portions du fruit pour la mort. Mais maintenant nous avons été dégagés de la Loi, étant morts à ce qui nous tenait captifs, de sorte que nous servons dans la nouveauté de l'Esprit, et non dans la vétusté de la lettre.

Notre PÈRE qui est aux Cieux,
que Ta Volonté soit faite,
sur la terre comme au ciel.
Que ce ne soit pas notre volonté,
mais la Tienne, qui se fasse.
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8650
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le salut et la contraception

Message non lupar PaxetBonum » sam. 04 févr. 2017, 15:43

C'est qui 'Vous' ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités