La kénose diminuerait la perfection de la divinité du Christ

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1388
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

La kénose diminuerait la perfection de la divinité du Christ

Message non lu par françois67 » mer. 27 févr. 2013, 17:55

Bonjour,
cela est en tout cas ce qui ressort de la définition de la kénose telle que donnée par le site de la CEF.
Jusqu'alors, je n'avais compris le passage par ailleurs splendide de saint Paul:
Philippiens 2, 6 : Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes. S'étant comporté comme un homme, il s'humilia plus encore, obéissant jusqu'à la mort, et à la mort sur une croix !
Jusqu'alors j'avais compris ce passage comme signifiant que Jésus, malgré ses attributs et sa gloire, n'a pas profité de Ses privilèges divins mais afin de montrer sa solidarité et Son amour inconditionnel avec nous a vécu comme un misérable homme auprès de nous.

Or voici la définition de la CEF, qui a l'air de dire qu'il aurait perdu de sa divinité. Au passage, remarquons que saint Paul n'exprime pas que Jésus ait été possesseur de la nature humaine en plus de celle divine, juste qu'Il se serait "comporté" comme un homme.
Je vous saurais gré de me faire parvenir un endroit de la Bible où se trouve précisé clairement que Jésus était un homme, bref un passage qui balaît le monophysisme, cela me rendrait l'esprit tranquille.


cf.: http://www.eglise.catholique.fr/ressour ... n=K%E9nose
Bien à vous.
Dernière modification par françois67 le dim. 23 juin 2013, 2:44, modifié 1 fois.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: La kénose diminuerait la perfection de la divinité du Ch

Message non lu par Mac » mer. 27 févr. 2013, 18:06

Bonjour François, :)
François a écrit :Je vous saurais gré de me faire parvenir un endroit de la Bible où se trouve précisé clairement que Jésus était un homme, bref un passage qui balaît le monophysisme, cela me rendrait l'esprit tranquille.
En fait vous avez le passage qui concerne les tentations de Jésus au désert. Je vous mets la citation et aussi un lien vers le texte.

Le démon lui dit alors : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre. »
http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 34&t=24577

Bonne continuation.

Fraternellement en Jésus Christ. :ciao:

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La kénose diminuerait la perfection de la divinité du Ch

Message non lu par Raistlin » mer. 27 févr. 2013, 18:53

François,

La définition de la CEF me semble également au mieux maladroite.

Car le Christ n'a été dépouillé d'aucun de ses attributs divins, ce qui est impossible soit dit en passant, Dieu ne pouvant cesser d'être Dieu.

La kénose, selon la compréhension que j'en ai, recouvre davantage la notion d'abaissement volontaire du Fils de Dieu, mais non le dépouillement de sa divinité.

françois67 a écrit :Au passage, remarquons que saint Paul n'exprime pas que Jésus ait été possesseur de la nature humaine en plus de celle divine, juste qu'Il se serait "comporté" comme un homme.
Je ne vois pas trop où vous voulez en venir. Suggérez-vous que le Christ a fait "semblant" d'être un homme ? Si c'est cela, sachez qu'il s'agit d'une hérésie fermement condamnée par l'Église. Car si le Christ n'a pas pris réellement notre humanité, alors nous ne sommes pas sauvés. Car comme le dit l'adage des pères de l'Église : ce qui n'est pas assumé n'est pas sauvé.

En outre, le passage de saint Paul que vous citez ne dit pas non plus que le Christ n'a pas pris la nature humaine. Il dit simplement que le Fils de Dieu s'est "comporté" en homme, ce qui se conjugue sans aucun problème avec le dogme des deux natures du Christ.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Columbanus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 510
Inscription : jeu. 21 août 2008, 13:53
Conviction : Catholique romain traditionaliste
Localisation : Artois

Re: La kénose diminuerait la perfection de la divinité du Ch

Message non lu par Columbanus » mer. 27 févr. 2013, 21:12

Raistlin a écrit :..Il dit simplement que le Fils de Dieu s'est "comporté" en homme, ce qui se conjugue sans aucun problème avec le dogme des deux natures du Christ.

Cordialement,
Bonjour Raistlin,

Vous avez voulu plutôt signifié "nature double" du Christ, non? (sinon on tombe dans le nestorianisme)
« Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié... »

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La kénose diminuerait la perfection de la divinité du Ch

Message non lu par Raistlin » jeu. 28 févr. 2013, 12:34

Columbanus a écrit :Vous avez voulu plutôt signifié "nature double" du Christ, non? (sinon on tombe dans le nestorianisme)
Le nestorianisme, après vérification, professe que deux personnes (et non deux natures) coexistent en Jésus-Christ, une divine et une humaine. De mon point de vue, c'est rompre l'unité de la personne du Christ et en faire une sorte de schizophrène.

Bref, l'Église dit bien que le Christ a deux natures (divine et humaine), unies sans confusion ni séparation en une seule personne, celle du Verbe.

Fraternellement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités