Sainte Vierge, la recherche ...

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Cinci » jeu. 03 juin 2010, 16:36

Didyme,
Mais peut-être est-ce de l'orgueil comme tu dis de vouloir s'adresser directement à Dieu car l'humilité même se sentirait peut-être indigne d'adresser directement ses prières à celui qui est Tout, qui est au-dessus de tout.
Ah ! Non, je ne pensais à cela. Je ne voyais pas la chose ainsi. Je ne trouve vraiment pas de problème à s'adresser à Jésus. Si notre Dieu est le Dieu qui est plus intime à nous-même pour paraphraser saint Augustin, il ne s'agit pas d'un potentat lointain, dangereux ou menaçant (sourire)

Non, je voulais bien dire qu'il semblait humiliant pour moi (une fois par année et ce serait déjà trop !) de devoir prier littéralement comme des gens simples, petites gens, pauvres, sans instruction, etc. Qu'il me fait mal aux os, la langue reste collée, les dents serrées, et puis quand je devrais essayer de faire une prière comme une Bernadette Soubirou en aurait fait une dans son temps à la bonne dame du ciel quoi. Je veux dire que mon problème est inverse à ce que les évangéliques croient, et en ce que je pense, moi, qu'il est tout probablement un problème d'humilité pour moi (manque d'humilité) dans le fait de ne pas être capable plus naturellement de faire ce que l'Église invite (parfois) à faire, ce qui n'aura peut-être pas posé trop de difficulté à une foule de saints, et de grands saints. Ce blocage m'est un indice. Ma volonté sous-jacente et irraisonnée me dirait d'éloigner de moi ce calice. « Que ce serait donc plus confortable pour moi si ... Non, je ne veux pas faire de prière à la sainte Vierge. Quelle honte pour moi ! » Une répulsion. Sentiment de déchoir, de devoir me mépriser moi-même par-devers si en se faisant. Une sacrée gêne.

Toutefois, je conçois en simultané qu'il serait mieux le faire que ne pas le faire ecclésialement parlant. Allez donc comprende ça ! C'est comme si une strate (une couche dans l'épaisseur ma personnalité) appréhendait la plus grande justesse, finesse, délicatesse ou je-ne-sais-quoi résidant bien tel que dans la prière des saints (communion des saints) or qu'une résistance est toujours chez moi. Pourtant ? Je sais aussi comment ces prières me font du bien.

Je viens de voir le fil où il est question de la mère de Dieu pour les nuls. Là où un Griffon pouvait écrire ceci : Surtout ne les écoutez pas...! C'est une position intellectuelle, très éloignée de l'amour de Dieu. C'est dit concernant ceux qui s'objecteraient toujours à trouver les catholiques donnant trop d'importance à la mère de Jésus. Moi ce serait plutôt l'inverse pour la dynamique : ma propre intellection est gagnée à la cause de ce que l'Église catholique envisage or que ce serait plutôt la strate émotive qui fait un écart de côté. C'est d'ordre émotionnel. Savoir que le brocoli est bon pour la santé mais le repousser quand même dans l'assiette. Manque de saveur. Et ce n'est pas parce que je juge, moi, le culte catholique être incorrecte. C'est comme si la piété mariale ne voulait absolument rien dire pour moi, était chose dénuée de signification dans mon fors intérieur, puis ceci en-dehors (en-deça) de mon intelligence.

Un truc comme celui-là :

Son seul souci est de nous conduire à Jésus.
Si vous vous perdez, elle vous remettra en route.
Si vous ne comprenez pas quelque chose, elle vous l'expliquera.
Si vous ne savez pas quelle attitude adopter, elle vous conseillera.
Il est bon pour vous de vivre proche de Marie.


Mais il va m'en impacter autant que la pluie sur le dos d'un canard en vérité. Il en impacte à rien. On me parlerait en araméen et ce serait à peu près semblable. C'est désagréable.
Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime.
Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas,
qui n'espèrent pas et ne vous aiment pas.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9683
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Fée Violine » jeu. 03 juin 2010, 21:33

C'est d'ordre émotionnel
.
Oui, je comprends. Je pense que ça doit dépendre des rapports qu'on a avec sa mère (moi j'ai commencé à m'intéresser à Marie quand je suis devenue mère moi-même, mais avant, je trouvais que j'avais assez avec une mère ! car la mienne prend beaucoup de place)

Avatar de l’utilisateur
La Chartreuse
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 597
Inscription : mar. 17 nov. 2009, 16:53
Localisation : Canada

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar La Chartreuse » ven. 04 juin 2010, 16:49

Jamais nous n’avons entendu dire qu’une âme qui s’est adressée à Marie ait été perdue! C’est par sa seule intercession que nous obtenons toutes les grâces nécessaires à notre salut, car elle est la médiatrice de toutes les grâces! Marie est l'unique espérance des pécheurs.

Lorsque nous offrons toutes nos actions à Marie, nos peines, nos douleurs, notre travail, etc., le soir nous pouvons lui dire qu’elle les présente à son Divin Fils; ainsi, parfumée de ses vertus, nos offrandes seront agréées par Jésus, Marie seule peut nous guider dans le chemin qui conduit vers Jésus!

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Théophane » ven. 04 juin 2010, 17:40

Comme lecture, je vous conseille entre autres :

- Jean-Paul II, encyclique Redemptoris Mater

- Jean-Paul II, lettre apostolique Rosarium Virginis Mariæ

- Cardinal Ratzinger, La Fille de Sion

- Réginald Garrigou-Lagrange, La Mère du Sauveur et notre vie intérieure

- Feredico Suarez, Marie de Nazareth

- Saint Louis-Marie de Monfort, Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Cinci » sam. 05 juin 2010, 19:11

Merci, Théophane. Puis merci aussi à le Fureteur pour le message. Il m'intéresse ce que vous écrivez, soyez sûr.

Fée :
Je pense que ça doit dépendre des rapports qu'on a avec sa mère (moi j'ai commencé à m'intéresser à Marie quand je suis devenue mère moi-même, mais avant, je trouvais que j'avais assez avec une mère ! car la mienne prend beaucoup de place)
Intéressant. Je me disais cela moi aussi. Je veux dire : à quel point une mère humaine (notre propre mère) pouvait peut-être interférer inconsciemment, qu'on le veuille ou non, avec l'idée comme d'une mère idéalisée et quand c'est pour rapporter cela à la sainte Vierge et au point qu'il en pourrait nuire aussi à la perception du discours de l'Église, en le cas justement où tout n'aurait pas été très idéal avec notre propre mère. Personnellement, je me rend bien compte comment ma propre mère ne fut jamais très disponible pour entendre ce que je pouvais avoir à dire de façon général, et de ce que je pouvais vivre. Il y a sûrement quelque chose là. Elle aura été salement blessée jeune, pour être plutôt en réaction contre l'Église (Dieu sans doute); de ce qu'ayant dû connaître l'orphelinat et avoir eu affaire à du personnel religieux dur¹. Le tout à raison d'un père indifférent (et amateur de boisson) qui aura carrément abandonné sa famille à la mort de sa femme. C'est donc bien du rejet. J'ai ça dans mes racines. C'est peut-être une bonne raison pour devoir subir ''un certain brouillage'' avec l'idée d'une mère du ciel, comme accompagnatrice ou initiatrice des mystères divins. Il est comme un certain fil cassé. La psyché mais c'est quelque chose.

¹ Bonnes soeurs ni si aimables ni si charitables. Le genre un peu janséniste et prompt à voir du mal partout.
Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime.
Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas,
qui n'espèrent pas et ne vous aiment pas.

Avatar de l’utilisateur
Didyme
Quæstor
Quæstor
Messages : 375
Inscription : dim. 16 août 2009, 12:42

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Didyme » jeu. 24 juin 2010, 20:35

Ce qui aurait pu être bien aussi, ça aurait été d'exprimer ce qu'elle représente pour vous. Ou aussi de mettre quelques extraits de témoignages ou de réflexion en ce qui concerne Marie.
L'autre est un semblable.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2582
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Cgs » jeu. 24 juin 2010, 22:20

Ce qui aurait pu être bien aussi, ça aurait été d'exprimer ce qu'elle représente pour vous. Ou aussi de mettre quelques extraits de témoignages ou de réflexion en ce qui concerne Marie.
Bonsoir,

Un très beau témoignage marial : http://www.ilebouchard.com/recit.htm

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8199
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Raistlin » ven. 25 juin 2010, 10:36

Un très beau témoignage marial : http://www.ilebouchard.com/recit.htm
Jacqueline AUBRY, l'une des voyantes, est encore en vie et il lui arrive de témoigner de ce qu'elle a vécu (personnellement, j'ai eu la chance de l'écouter à deux reprises). C'est à la fois impressionnant et bouleversant : impressionnant car ça fait quelque chose d'être en face d'une personne qui a vu et touché la Sainte Vierge, bouleversant car Marie est pleine de tendresse et de délicatesse.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Cinci » ven. 25 juin 2010, 20:21

Didyme :
Ce qui aurait pu être bien aussi, ça aurait été d'exprimer ce qu'elle représente pour vous
Oui, c'est la question un peu difficile pour moi. Du moins, pour peu que j'essayerais de faire table rase, peut-être sans succès aussi, de formule apprise ou empruntée. Ce qu'elle représente ? Une certaine universalité, une certaine rondeur, la familiarité, l'anti-schisme, sorte de correctif à une certaine raison désséchante, un complément de scandale pour la raison et qui fait mal à notre bonne vieille nature, puis salutaire aussi dans le mesure même où il en donnerait à voir notre propre résistance (je parle surtout pour moi) à se diminuer soi-même. Des trucs de la sorte quoi. Il est difficile parfois de mettre le doigt précisément sur la chose essentielle. J'appréhende en tout cas comment la question est sans doute liée à l'acceptation des petits, des plus petits (hors tout espèce de science théologique), et l'acceptation aussi en le sens que même les plus petits ont quelque chose à nous faire apprendre. Ce qu'elle représente ? Comment dire ? une nécéssité à devoir casser une certaine superbe. Ne dirait-on pas que Marie est la servante du Seigneur ?

Puis c'est la question de la communion des saints, des saints de l'Église de tous les temps. C'est pour cela que je pense ''anti-schisme'' avec elle. M'évoquer Marie et ensuite la communion des saints de l'Église et dans l'Église : pour moi c'est comme un tout relié assez étroitement. L'un ne va pas sans l'autre. C'est la dimension ''sainte" de l'Église une, sainte, catholique et apostolique. C'est mon appréhension, mon sentiment.

Pour le dire autrement : un Paul à lui seul n'est pas suffisant. Il resterait une certaine raideur. Le petit supplément d'âme capital qui manque est fourni par la fameuse servante; avec elle, mais alors l'Église de Jésus Christ. Et il reste que c'est mystérieux.
Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime.
Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas,
qui n'espèrent pas et ne vous aiment pas.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Cinci » ven. 25 juin 2010, 20:39

Ah oui ! puis ce vieux film que j'avais mis en référence au début, plus j'y repense et plus je le trouve aimable comme document. Avec l'esprit des notables du Second empire qu'on voit dépeint là-dedans mais l'on se croirait en 2010 (sourire) mais alors qu'eux se croyaient télétransportés direct au Moyen-Âge avec la Bernadette. En sommes-nous rendus assez loin ?

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1604
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Laurent L. » dim. 27 juin 2010, 18:42

Bonjour Cinci !

Vous pouvez éplucher les documents magistériels sur la Sainte Vierge, ainsi que les docteurs et Pères de l'Eglise.

Voici "Les Gloires de Marie", de Saint Alphonse de Liguori, Docteur de l'Eglise. C'est une paraphrase du Salve Regina.

Et voilà "les Vertus de Marie", du même auteur.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Cinci » lun. 28 juin 2010, 7:56

Merci !

**


http://www.youtube.com/watch?v=lE93_hSu ... re=related

( C'est la version originale. Je ne trouve pas la version française malheureusement. Il permet quand même d'apprécier l'esprit du film. Moi, j'adore ce ''casting''. Le jeu d'acteur : smac ! )

http://www.youtube.com/watch?v=oz3lSPnb ... re=related

( «... il se sert de la mauvaise technique. Il s'en va nulle part !» )
Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime.
Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas,
qui n'espèrent pas et ne vous aiment pas.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Cinci » jeu. 08 juil. 2010, 1:26

Bon !

Je me serai tapé hier l'encyclique Redemptoris Mater. C'est certainement intéressant. C'est un peu dense en même temps. Oui, il me semble que ''ça aide''. C'est sûr. Il y a des passages de l'encyclique qui sont joliment tournés, dont l'expression est certainement belle. Je comprend que pour réellement bien assimiler tout cela, dans le fond de son coeur, se l'incorporer : je crois qu'il en faut aussi beaucoup de prière. C'est ma première impression.

Enfin, j'y ai retrouvé certains points d'accointance avec ce que je disais ''en vrac'' aussi à didyme. Il me semblerait. Au moment de lire, je passe la brosse sur le tableau quoi qu'il en soit, j'essaies de me mettre comme dans la condition de celui qui aurait jamais rien lu sur le sujet. «Cent fois sur le métier ...» , comme disait quelqu'un.

*

Merci à Théophane de m'avoir sorti là des références, qui seraient sans doute comme celles aussi qu'approuverait Laurent L. ( en passant, j'ai jeté aussi un p'tit coup d'oeil chez Alphonse de Liguori).

J'appréhenderais bien pouvoir lire La fille de Sion du cardinal Ratzinger ensuite. Sauf je ne sais pas si ça se trouve sur internet. Un doute. Faudrait voir. Quelqu'un a lu ce livre à part Théophane ?

( Pour moi, c'est didyme qui doit être en vacance. À tout hasard, c'est aussi bien lui en souhaiter des bonnes pour le moment)

;)

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1929
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar DavidB » jeu. 08 juil. 2010, 7:28



J'appréhenderais bien pouvoir lire La fille de Sion du cardinal Ratzinger ensuite. Sauf je ne sais pas si ça se trouve sur internet. Un doute. Faudrait voir. Quelqu'un a lu ce livre à part Théophane ?

( Pour moi, c'est didyme qui doit être en vacance. À tout hasard, c'est aussi bien lui en souhaiter des bonnes pour le moment)

;)
Moi je l'ai lu et je l'ai trouvé vraiment excellent. La façon dont Ratzinger assois sa mariologie sur les Écritures et la tradition est très éclairant. Il y a vraiment des trésors dans cette lecture. Et Marie prend une dimension assez particulière dans notre salut.

Oui, il se trouve surement sur Internet, je l'ai trouvé en réédition il y a 4 ans.
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Sainte Vierge, la recherche ...

Message non lupar Cinci » ven. 09 juil. 2010, 23:24

Eh bien, voilà qui va m'encourager encore plus à le lire. Merci, Déraison. Ce n'est pas que je n'avais pas confiance au départ. Pour la plume de Joseph Ratzinger, pour Théophane ... Non, faudrait pas s'imaginer. Plutôt, il en ajoute un petit quelque chose de plus chaleureux avec des recommandations en extra. Le forum est tout de même là pour nous stimuler un peu après tout (sourire).

:)


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités