Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1797
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » jeu. 08 avr. 2010, 17:56

Pourquoi n'aurons-nous plus besoin de la foi au ciel ? Ne verrons-nous pas Dieu avec nos regards limités ? Qui se connait en dehors de Dieu ?
Pourquoi n'aurons-nous plus besoin d'espèrance au ciel ? N'aurons-nous pas l'infini de Dieu à découvrir à l'infini ?
Pourquoi notre charité serait-elle parfaite ? Ne serons-nous pas dans une incessante et éternelle progression de notre participation à la vie trinitaire ?
En dehors du péché, qu'est-ce qui différencie le Ciel de la terre ? "Le Royaume des cieux" n'est-il pas déjà là? et n'est-ce pas notre regard qui le voit ou ne le voit pas ?
Je ne vois pas de différences essentielles, puisque par foi, espérance et charité, nous avons déjà tout ce que nous aurons au Ciel.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Avatar de l’utilisateur
ehyia29
Ædilis
Ædilis
Messages : 49
Inscription : ven. 02 avr. 2010, 22:39
Localisation : Quimper

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par ehyia29 » jeu. 08 avr. 2010, 18:21

coucou cracboum !!
Je crois que les vraies questions existensielles sont plus importantes que de savoir ce qui ce passera après. Jésus écoute tjrs et dis qu'en observant ce qui ai dit on a déjà "la vie", il ne parle pas encore de la vie éternelle, pour lui ce sera à lui d'en juger quand viendra le moment. Je pense que si l'on a compris le msg de Jésus il est important de se tenir dans cette réalité sans occulté également tout ce qu'elle a de moche !Pour moi quand Jésus parle du Royaume c'est d'abord ce qui se vie sur la terre, mais c'est aussi pour lui ce qui nous a été donné par son Père ! le ciel c'est l'affaire du Seigneur, la terre c'est la responsabilité que nous engageons dans la confiance que nous mettons en Dieu et en la venue de son fils, ça s'appelle la foi ! j'espère que tu me comprendras, j'espère te le dire simplement. Eliane.

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1797
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » jeu. 08 avr. 2010, 18:38

Je te comprend Ehyia 29, d'autant que tu vas dans mon sens. Je ne suis pas sûr que ce soit toujours le cas.
PS Je t'assure que je ne suis pas un coucou, douce colombe Ehyia.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3173
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par Griffon » jeu. 08 avr. 2010, 19:36

Bien sûr, Cracboum, nous avons déjà tout : la vie éternelle.
L'Esprit de Dieu est sur nous, et nous vivons de Lui.
Bien sûr ! Enfin, c'est sans doute votre cas...

.... enfin, " ce que nous serons n'apparaît pas encore clairement ", comme dit l'apôtre.

Et ce n'est rien de le dire !

Cordialement,

Griffon.

PS: Je ne méprise pas mes pieds.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1797
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » jeu. 08 avr. 2010, 19:57

Mais Griffon, que veut dire voire "clairement" Dieu ? Chacun le verra avec son regard, comme il le voit maintenant. A ceux qui le voyaient, Christ disait "qui me voit voit le Père". Il parlait de ce regard intérieur (spirituel), le même que nous aurons au Ciel, certes de plus en plus profond, mais qu'est-ce que la profondeur de l'infini ?
Merci pour vos pieds,Griffon, ils vous le rendront au centuple, car ce que vous faites à vos pieds, surtout s'ils sont petits, c'est aux pieds du Christ que vous le faites.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1797
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » jeu. 08 avr. 2010, 20:02

Oui, je sais, mes plaisanteries sont parfois un peu limite.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3173
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par Griffon » jeu. 08 avr. 2010, 20:42

J'apprécie vos plaisanteries, cracboum.
Ne changez pas !

Je crois sincèrement qu'on peut vivre aujourd'hui le royaume de Dieu.
N'est-ce pas ce que dit le Père au frère du fils prodigue : "Je suis toujours avec toi, et tout ce qui est à moi est à toi."
Ce qui nous manque pour vivre déjà le royaume de Dieu, ce sont les vertus théologales : foi, espérance et charité.
Mais, le Christ sur terre n'était pas différent du Christ glorifié, et il pouvait dire à ses apôtres : "Qui me voit, voit le Père".
Même Paul pouvait le dire : "Ce n'est plus moi qui vit, mais le Christ qui vit en moi.".

Voilà une espérance pour nous !
Au paradis après le purgatoire, ou bien dès cette terre pour que la mort ne soit plus que le passage du monde visible au monde spirituel.
Bon...! Quoiqu'il en soit, il y aura de toute façon une rupture, mais mourir en Dieu avec Marie et Joseph de chaque côté, et... voir Jésus nous ouvrir ses bras, et s'y abandonner dans la reconnaissance, telle que nous l'aurons pratiqué dès cette vie. Cela pourrait être bien doux.

Pour comprendre ce à quoi nous sommes invités, je médite sur l'icône de la trinité : cette table avec les 3 personnes, où une place vide nous attend. Manger avec Dieu, voir Dieu,... "Joie sans fin des bienheureux".

La profondeur de l'infini ?
C'est la profondeur de l'amour divin. On pourra s'y plonger, s'y remuer, s'y délecter,...
Une chose cependant : plus nous aurons creuser en nous ce besoin d'amour et ce souci d'aimer, plus nous en recevrons. Notre coeur en sera plein, mais... quelle taille lui aurons-nous donner ?

Je veux voir Dieu, cracboum.
Et en attendant, vos plaisanteries me font bien rire.

Cordialement,

Griffon.

PS:
Sans vouloir les abaisser, gardons nos pieds bien à terre !
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
ehyia29
Ædilis
Ædilis
Messages : 49
Inscription : ven. 02 avr. 2010, 22:39
Localisation : Quimper

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par ehyia29 » jeu. 08 avr. 2010, 21:01

La vie" éternelle" c'est travailler pour le Père !!! parce que l'Amour traverse la mort et elle prend toute sa plénitude. Quant à ceux qui n'ont pas conscience de Dieu si ils travaillent pour le Royaume ils sont sauvés ! Jésus nous en montre le chemin suivons le et gardons tjrs les Evangiles comme ligne de conduite ils n'ont conduiront à lui j'en suis persuadée ! Eliane !

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1797
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » jeu. 08 avr. 2010, 21:57

Tout ce que vous dites m'est un délice Griffon, il passe dans vos paroles la tendresse et la douceur de l'Evangile.
Moi aussi je veux voire Dieu!
Aprés ça je n'ai plus envie de parler pour ce soir.
Restons dans la douceur de Sa présence.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1797
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » ven. 09 avr. 2010, 0:20

cher Girovague, je ne sais pas pourquoi je me pose des questions que personne ne semble se poser, mais je me les pose... côté pratique, je suis handicapé parceque je ne sais pas citer phrase par phrase.
Il n'y a que Dieu qui a la preuve absolue de Lui-même, non?
Ressuscités, certes, mais pourquoi pas limités?
Nous nous fonderons sur Dieu, n'est-ce pas ce que nous faisons avec la foi?
Quoi espérer au Ciel ? Toujours plus Dieu. Plus on en a plus on en veut, je crois. Je ne vois pas comment on peux se reposer, se défaire d'une soif dévorante, aussitôt assouvie mais n'empêche;
La charité mène au Ciel, qui peut mesurer la charité qu'il a en lui? J'espère en Sa miséricorde, car j'en suis dépourvu.
Ma souffrance est de ne pas aimer Dieu, mais c'est peut-être de l'orgueil.
Nous serons dans la lumière de Dieu? ce serait donc une lumière tamisée pour regards limités!
Je me réjouis de mes ténèbres intérieures, car je sais que c'est Dieu que je vois avec mon regard d'homme pécheur. Et je sais que je suis bien incapable d'en voir plus. Je suis extrêmement envieux de ces êtres merveilleusement contemplatifs que sont les chérubins. On ne fait pas mieux en tant que créatures, sauf le Christ bien sûr, qui fait le pont créé-incréé. Peut-être verrons-nous Dieu avec les yeux du Christ, mais je ne sais comment.
Oui c'est le coeur qui accueille le Royaume des Cieux. En fait, c'est bien du regard du coeur dont on parle, et je vous rejoins là.D'ailleurs je sens comme vous Sa présence dans mon coeur.
J'adhère surtout à votre dernière remarque: d'autres réalités remplaceront les qualités actuelles. Comme disait Ehyia, le Ciel c'est l'affaire du Seigneur, occupons-nous de la terre. Mais ça, j'ai du mal.
Merci de votre amitié cher Gyrovague, elle m'est précieuse.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3173
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par Griffon » ven. 09 avr. 2010, 17:37

Voici quelques passages éclairants.
Enfin, je trouve.
1 Corinthiens 13,12-13 a écrit :Aujourd’hui nous voyons les choses comme dans un mauvais miroir, et il faut les deviner. Mais un jour je verrai face à face. Aujourd’hui je connais en partie, mais un jour je connaîtrai comme je suis connu.
Pour l’instant, donc, ce qui vaut c’est la foi, l’espérance et l’amour. Mais le plus grand des trois est l’amour.
Il y a aussi cet autre passage de St Paul, que je connais par coeur, grâce aux paroles d'un chant.
Nous tous qui reflètons le Seigneur de gloire,
à visage découvert, comme dans un miroir,
nous sommes transformés, à Son image transfigurés,
de gloire en gloire par le Seigneur l'Esprit.
@Cracboum, merci.
Vous êtes bien aimable, mais c'est bien vous l'origine de mon message.
Je n'ai fait que vous répondre.
Louons donc le Seigneur qui arrive à nous communiquer son Esprit.
C'est Lui qui provoque ce genre de "Tilt". A sa gloire !

@ Gyrovague, bonjour,
La foi et l'espérance auront un terme. L'amour lui, ne passera jamais.
Ce sera d'ailleurs la vertu principale que nous pratiquons dans le royaume de Dieu.
Voilà pourquoi, nous pouvons commencer sans attendre, en se laissant transformer par l'Esprit-Saint.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4841
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par gerardh » ven. 09 avr. 2010, 18:20

________

Bonjour,

Le chapitre 5 de l'Apocalypse synthétise bien la réponse à donner.


___________

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1797
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » ven. 09 avr. 2010, 18:58

gerardh a écrit :________

Bonjour,

Le chapitre 5 de l'Apocalypse synthétise bien la réponse à donner.


___________
En effet, c'est limpide.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1797
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » ven. 09 avr. 2010, 19:44

@Griffon, la foi et l'espérance passeront, certes, mais leur contenu ne passera pas. Tout ce que nous croyons et espèrons, nous le possédons par ces vertus, d'ou ma question : quelle différence entre le Ciel et la terre ? sinon le mode de possession, ce qui n'est rien, c'est le contenu qui compte.
Et quel est ce contenu si ce n'est l'Amour?
Donc nous commençons à aimer, enfin je le crois et j'espère car ce n'est pas facile, pour croître sans fin dans cet "exercice", et là encore je ne vois pas de solution de continuité entre terre et Ciel.
En résumé, si nous le voulons nous sommes déjà au ciel, si nous le voulons. "Si tu le veux"
Quiconque, quelque soit son état, à l'instant mëme, s'il le veut, est au Ciel, avec tous les Saints, les Anges, leChrist, la Sainte Vierge et la Sainte Trinité, comme je vous sais cher Griffon. Donc terre ou Ciel, c'est bien pareil, en plus que sur terre on gagne des mérites!
Bien cordialement.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3173
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par Griffon » ven. 09 avr. 2010, 20:01

cracboum a écrit :Quiconque, quelque soit son état, à l'instant mëme, s'il le veut, est au Ciel, avec tous les Saints, les Anges, leChrist, la Sainte Vierge et la Sainte Trinité, comme je vous sais cher Griffon. Donc terre ou Ciel, c'est bien pareil, en plus que sur terre on gagne des mérites!
Bien cordialement.

Pareil ?! Pas tout à fait.
Nous sommes au ciel, c'est vrai, par la foi.
Mais, nous voyons comme dans un miroir. Un mauvais miroir.

Par ailleurs, nous sommes lourdement maintenu sur cette terre, car nous trainons tous l'un ou l'autre boulet. Pour notre plus grand bien : l'humilité.

2Co 12,2-9 a écrit :Je connais un chrétien qui, il y a quatorze ans, a été enlevé jusqu’au troisième ciel. Était-ce avec son corps ? je ne le sais pas ; était-ce sans son corps ? je ne sais pas, Dieu seul le sait. 3 Et je sais que ce quelqu’un — avec son corps ou sans son corps, je ne sais pas, Dieu seul le sait — 4 ce quelqu’un a été enlevé jusqu’au paradis et a entendu des paroles, pas de celles qu’on entend, que personne ne saurait répéter.
5 Je pourrais être fier en pensant à ce quelqu’un, mais pour moi je ne veux me vanter que de mes faiblesses. 6 Si je voulais me vanter, ce ne serait pas folie, car je dirais la vérité. Mais je m’abstiens de peur qu’on ne me mette plus haut que ce qu’on peut voir et entendre de moi. 7 Et pour que je ne me croie pas supérieur après de telles révélations, une épine a été plantée dans ma chair, un messager de Satan dont les gifles me gardent de tout orgueil. 8 Trois fois j’ai demandé au Seigneur de m’en débarrasser, 9 mais il m’a dit : “Ma grâce te suffit, c’est dans la faiblesse que la puissance donne toute sa mesure.”
Donc, sur terre,... c'est bien, dans la foi et dans l'espérance.
Je crois fermement que ce sera mieux après, quand nous verrons Dieu face à face.

Mais, l'avantage, ici sur terre, vous mettez le doigt dessus, cher cracboum,
ici, nous pouvons acquérir des mérites, des preuves de notre amour que nous pourrons offrir à notre bien-aimé Sauveur.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités