L'Eglise n'est pas une école

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
bajulans
Quæstor
Quæstor
Messages : 236
Inscription : lun. 18 avr. 2005, 9:51
Localisation : provence

L'Eglise n'est pas une école

Message non lupar bajulans » lun. 14 nov. 2005, 7:39

Dans mes recherches sur l'esclavagisme, je tombe sur cette formule :
Le christianisme n'est pas une philosophie, mais un fait. L'Eglise n'est pas une école, mais une société.
Dictionnaire Apologétique de la Foi Catholique, éd. Beauchesne, Paris 1925 t. I

Sans doute ne faut-il pas sortir cette citation de son contexte : il s'agit de traiter d'une question morale dans une perspective historique. Mais cela donne à réfléchir, à méditer.

Cela veut sans doute signifier que le christianisme est susceptible de supporter plusieurs philosophies et qu'historiquement il est avant tout un fait, c'est-à-dire, dans le vocabulaire de la science historique, "ce qui est arrivé" (Mon éternel dictionnaire Hachette de 2004), mais aussi ce qui arrivera dans notre perspective chrétienne.

L'Eglise n'est pas une école, mais une société. Ce n'est pas une école de pensée, c'est une société de liberté de pensée. Une vraie liberté, non une licence, car on peut s'exclure par ses pensées de cette société.

Ce qui me semble important de retenir, c'est que moi, petit francophone du début du XIXème siècle, j'ai vécu longtemps et peut-être encore aujourd'hui sans le vouloir, sur ces idées dont il faudrait me débarrasser :

- Le christianisme est une philosophie

- l'Eglise est une école

Et en raison de ces erreurs on juge mal l'Eglise, on n'use pas de sa liberté, on CONDAMNE pour déviation de la doctrine de l'école, car dans une école il ne faut pas DEVIER de l'enseignement, il faut suivre les idées du philosophe fondateur, or dans l'Eglise nous ne sommes pas soumis de la même façon. Je reste un peu court, mais si d'autres pouvaient méditer sur les implications...

A plus Chers Amis.
Loué soit Jésus-Christ

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 988
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Re: L'Eglise n'est pas une école

Message non lupar VexillumRegis » lun. 14 nov. 2005, 9:19

[align=justify]
Le christianisme est une philosophie
Les premiers Pères de l'Eglise, en particulier Justin et Clément d'Alexandrie, qualifiaient fréquemment la doctrine chrétienne de philosophie.

"Notre philosophie, en effet, connut d'abord le succès parmi les barbares. Elle s'est répandue parmi les nations qui te sont assujetties sous le grand principat d'Auguste, ton ancêtre, et elle est devenue de bon augure de façon particulière pendant ton règne." - Méliton de Sardes, Apologie à l'empereur Marc Aurèle.

- VR -[/align]

bajulans
Quæstor
Quæstor
Messages : 236
Inscription : lun. 18 avr. 2005, 9:51
Localisation : provence

le christanisme n'est-il qu'un fait ?

Message non lupar bajulans » lun. 14 nov. 2005, 14:38

Que le christianisme soit un fait (c'est-à-dire une succession d'événements) c'est certain, du moins du point de vue historique.

Mais pourquoi ce théologien qui signe l'article "esclavage" dans le dictionnaire apologétique et qui a nom Paul Allard a-t-il pu dire cela ? Sans être censuré.

J'aurais envie de dire que nous voyons la réalité de ce qu'il dit à l'actualité : les catholiques sont fort nombreux, la religion la plus nombreuse au monde, mais ils sont de très différentes opinions, il ne s'agit pas d'une école, étroite, mais d'une doctrine qui laisse à ses enfants une infinité d'opinions possibles et encore plus une infinité d'attitudes, d'actes moraux possibles.

Un prêtre pourrait-il nous expliciter ou nous critiquer cela ? Car je suis perplexe.

Pourtant, je suis d'accord aussi pour dire que le christianisme est une philosophie, une sagesse.

Jean-Pierre Dallibot peut-être ?
Loué soit Jésus-Christ


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit