Le Temps existe-t-il ?

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
mystike
Persona
Persona
Messages : 174
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 19:08
Localisation : Var

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par mystike » dim. 23 oct. 2011, 21:19

Je ne partage pas cet avis Stephlorant. La matière serait apparu après le big bang . Elle renferme des mystères, mais si l'on arrive un jour à les découvrir, qu'est qui permet d'affirmer que cela permettrait de lever le voile sur les croyances ?
J'ai bien aimé les propos d'Amfortas, qui je cite, disait qu'en coupant le fil dans une radio, il n'y a plus de son. Ce n'est pas pour autant que l'on comprendra comment ce son arrive à nos oreilles, en analysant le poste pièce par pièce.
Pour que le son soit créé, il faut aussi un émetteur qui diffuse les ondes électromagnétique que détecte la radio.
La cause première, la création divine, c'est un peu comme l'émetteur. Ce ne sera probablement pas possible de le comprendre dans la matière. Enfin je vois ça comme cela .

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par etienne lorant » lun. 24 oct. 2011, 10:08

Cher Mystike,

Ma réponse ne faisait part que de mon grand étonnement. Il existe un philosophe qui disait qu'à tout moment l'homme est persuadé de vivre dans du 'concret' alors qu'en fait, ce 'concret' n'est qu'une apparence et la réalité, c'est que l'homme nage perpétuellement en plein surnaturel. Ou bien dîtes-vous simplement que je cherchais à placer cette petite histoire de la pâquerette quelque part, tant elle m'avait plu.

Bonne semaine à vous !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Amfortas
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 138
Inscription : lun. 27 déc. 2010, 19:44

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par Amfortas » lun. 24 oct. 2011, 17:13

Voilà ce que le Père Cornoldi écrit dans sa « Leçon de philosophie scolastique » :


« Définition de la durée dans la plus large extension de son concept; sa division. La durée est la permanence de l'être dans son existence. Il y en a trois :

1° l'éternité;

2° l'immortalité ;

3° le temps.


En effet, autant il y a de manières dont l'être demeure dans l'existence, autant il y a de durées. Or, il est un être qui a une permanence immuable, en sorte qu'il n'a ni commencement, ni fin, ni aucun changement accidentel : c'est la durée de Dieu, qui s'appelle éternité. Les intelligences séparées de la matière, c'est-à-dire les esprits, ont une succession dans leurs actes d'intelligence et de volonté : c'est pourquoi ils ont en eux le mouvement pris dans sa définition la plus générale, et l'on pourrait dire plutôt, ils ont un mouvement métaphorique : la permanence dans leur être s'appelle immortalité (aevum). Enfin, les êtres corporels ont une permanence dans l'existence sujette non seulement à un mouvement métaphorique, mais encore au mouvement propre, dont nous avons déjà parlé: leur durée constitue proprement le temps. Voici donc la notion du temps que l'on a coutume de donner communément : le temps est la durée dans l'existence des êtres sujets au mouvement. »

D’où il ressort que le temps n’est qu’une espèce particulière de durée et n’est autre que le degré minimum de permanence de l’être, soit le degré maximum d’évanescence de l’être.

Ici nous avons donné l’intension (à ne pas confondre avec intention) ou compréhension du temps.

Si j’énumère tous les objets rouges, je donne l’extension du concept rouge. (le rouge étendu à tous les objets de couleur rouge), mais si je dis : « la couleur rouge » je donne l’intension du rouge.

De même si je dis le temps est une ligne ou une dimension ou encore une succession d’instants, j’évoque le temps dans son extension et non dans son intension.

Or il existe un principe logique irréfragable qui dit : l’intension varie en fonction inverse de l’extension. Ainsi « le rouge magenta » a une intension plus grande que le « rouge » tout court, et a une extension plus petit que « le rouge » (il y a en effet plus d’objets rouges tout court que d’objets rouge magenta), et le « rouge magenta étoilé » a une intension encore plus grande que le « rouge magenta » et une extension encore plus petite (il y a en effet plus d’objets rouges magenta que d’objets rouge magenta étoilé) etc…


Cela permet de comprendre pourquoi un philosophe comme Bergson peut dire : « la vie d’un homme dure plus que celle du soleil », parce qu’il s’agit là de la durée dans son intension et non dans son extension.

En effet la vie du soleil est plus étendue que celle d’un homme, des milliards d’années… mais elle n’est que juxtaposition répétitive d’instants, beaucoup moins intense donc que la vie humaine.

En thermodynamique on retrouve aussi ces notions d’intension et d’extension avec leur raison inverse : le volume est une variable d’état extensive alors que la pression et la température sont intensives, et à température constante plus le volume du gaz est petit plus la pression est grande.

On voit donc toute l’erreur qu’il y a à concevoir la vie éternelle comme une étendue infinie, car c’est tout le contraire : une étendue nulle et une intensité infinie !

L’étendue infinie dans laquelle les êtres s’étendent, se perdent et se diluent, sans espoir de pouvoir se recueillir et retrouver une intensité, c’est l’enfer ! « L’enfer c’est la répétition », « la frayeur des espaces infinis »…

Lisons par exemple la fameuse « nuit de feu » de Pascal, relatée dans son Mémorial :

«Le Mémorial s’ouvre par une Datation : inscription de l’événement dans le temps, c'est-à-dire dans l’histoire de l’éternité. « L’an de grâce », c'est-à-dire sous le règne de la grâce inauguré par le sacrifice de Jésus-Christ, le règne de la grâce qui met fin au règne de la Loi et accomplit ainsi l’histoire de la rédemption. Pascal a le calendrier sous les yeux, qui est un cycle liturgique et comme le plan de la révélation divine. Que nous soyons en effet sous le règne de la grâce, le Mémorial en est comme la preuve, puisqu’il témoigne pour une grâce reçue. Tel est le sens de la date, de l’événement qui fait date : l’intersection du fil de l’histoire et du plan de l’éternité. L’événement est sans précédent, comme l’éternité est sans avant ni après : origine absolue ou rupture fondatrice, il est une expérience de la transcendance. 23 novembre 1654 : les pieux lecteurs de Pascal ont voulu faire de cette date l’axe d’une conversion radicale.
(…)
Depuis environ dix heures et demie du soir jusques environ minuit et demi ». Entre ces deux limites, ce ne sont pas deux heures qui se sont écoulées, mais un intervalle d’éternité qui s’est ouvert au sein même de la temporalité. Dans l’illumination de la « connaissance », Pascal est comme transporté hors du temps. Le temps est en effet l’ordre des successifs ; mais la connaissance est une vision de la totalité, une vue qui embrasse d’un seul coup d’œil ce qui se déroule au rythme de l’histoire : « Certitude joye certitude sentiment veue joye » (je souligne), écrit-il sur le parchemin. Entre ces deux bornes qui marquent dans le temps le lieu de la révélation, Pascal est en communion avec toute l’histoire de l’Eglise rassemblée selon le plan de la Providence, il voit sub specie aeternitatis, il est aux côtés de saint Clément, saint Chrysogone, et de tous les témoins du règne de la grâce. « Jusques environ minuit et demi » : Pascal écrit donc le Mémorial après minuit et demi, une fois que le FEU commence de s’éloigner et de s’éteindre, et pour conserver la trace de l’éclair qui, déjà, s’éloigne et se dissipe. »


En un instant tout est dit, mais qui pourra supporter une telle intensité, s’il n’est pas d’abord purifié et rendu saint par Dieu ?

Donc finalement l’image de la vie éternelle comme concentration d’une totalité dans un seul instant est plutôt bonne.

Vivre éternellement ce n’est pas donc pas vivre infiniment longtemps, mais au contraire vivre en un seul et unique instant d’une intensité divine.
Un Tel verra comme feu Celui qu'il n'a pas connu comme lumière (St Grégoire Le Théologien)

Avatar de l’utilisateur
Skylior
Censor
Censor
Messages : 56
Inscription : jeu. 18 mars 2010, 15:08
Localisation : chaville

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par Skylior » jeu. 10 nov. 2011, 13:55

J'ai lu plein de chose, et plein de n'importe quoi surtout.

Le temps peut être étiré, dans un trou noir, dans une machine, donc le temps est belle et bien relatif.
La théorie d'Einstein prend en compte que la lumière est ce qu'il y a de plus rapide, mais voila que non, on le sait a peu prêt maintenant.
Et puis il y a la physique quantique qui explique que tout n'est qu'énergie (lumière entre autre), c'est juste que les forme physique des autres formes ont une différence de fréquence, ou de vitesse.
Ce qui expliquerait énormément de chose lié a la bible, et ce qui nous permet d'entrevoir la logique de (dans le sens de ce qu'il représente), ainsi que les démon, les anges, etc.

Lisez la théorie des cordes, ou renseigner vous sur ce que la science a de plus récent au lieu de citer des personnage qui ont 1 siècle de retard.
Le jour ou Einstein sortait sa formule si connu E=mc², et bien la physique prouvait que tout ça n’était que foutaise, le jour même.

Et l’Église nous dit :
"Le temps pour rejoindre Dieu est le moment présent"

Amicalement, skylior.
"L'homme bon est celui qui aime son prochain.
L'homme juste est celui qui pratique la justice de son coeur au monde.
L'homme pure est celui qui se garde du péché et de la tentation.
L'homme pieux est tout cela.
" Skylior.

"imaginé un tableau d'une taille immense, faite un point au stylo au milieu de celui ci, et vous saurez la différence. Dieu voit le tableau, l'homme voit le point." Skylior.

Reno
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : mar. 13 déc. 2011, 19:24

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par Reno » mar. 13 déc. 2011, 19:45

Etrigan a écrit :... Effectivement, le Christ n'a pas le "pouvoir" de Dieu puisque lui-même reconnaît ne pas pouvoir prévoir quand la Fin des Temps viendra ...
Je ne sais pas à quel parole vous vous référez.

Je crois que Jésus connait parfaitement la fin des temps mais peut-être qu'il est resté flou parce que les personnes auxquels il s'adressaient ne pouvaient comprendre.

On parle de la fin des temps et non de la fin du temps.
Cela permet de supposer que la fin des temps est tout simplement l'éternité.

Etant donné que ça n'a pas de sens de situer l'éternité dans le temps, ça n'en a pas plus de situer la fin des temps dans le temps.

Lorsqu'un prophète, vrai ou faux, annonce que la fin des temps est proche il s'agit de l'entendre personnellement et non historiquement.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par etienne lorant » mer. 14 déc. 2011, 17:35

Fil très intéressant. Notre relation au temps n'est celle des horloges et des horaires de trains et des agenda ... que dans les apparences ! Dans le réel, mais il faut écrire: Réel, c'est le présent qui doit se vivre et qui se vit que nous le voulions ou pas, que nous nous y impliquions ou pas, que ce soit dans le bien ou dans le mal. Et de ce notre attitude dans le présent, dépend une multitude incalculable d'événements... dont je dirais que l'au-delà nous réserve la surprise.

Dans son récit "Au nom de tous les miens", Martin Gray avait laissé une "clé" de sa survie. Il avait écrit : "Toujours saisir la première chance !" C'est ainsi qu'il avait sauté en marche d'un camion qui l'emmenait vers une gare, et de la gare vers un camps d'extermination. Mais il veillait l'occasion à tous moments. Dans le cas précis, il s'était arrangé pour monter le dernier dans le dernier camion du convoi. Il observait les gardes et à un carrefour, où le convoi avait dû stopper, l'un des deux à demandé du feu à l'autre. A ce moment il a bondi et sauté à l'extérieur. Il n'a pas été poursuivi et il savait pourquoi: d'une part, les deux gardes risquaient une sanction sévère et d'autre part, il n'était pas envisageable d'arrêter un convoi pour un seul évadé.

Mais il y a un autre petit texte de poète qui évoque aussi bien le temps et l'espace que "l'élasticité" du temps et de l'espace... les poètes ont de ces intuitions qui rejoignent parfois les scientifiques dans leurs spéculations !
Des milliers et des milliers d'années
Ne sauraient suffire
Pour dire
La petite seconde d'éternité
Où tu m'as embrassé
Où je t'ai embrassée
Un matin dans la lumière de l'hiver
Au parc Montsouris à Paris
A Paris
Sur la terre
La terre qui est un astre.
C'est de Prévert, bien sûr. J'ai lu Prévert parce que dans mon collège de Jésuites, on nous avait interdit de le lire et que c'était un auteur paresseux. Du coup, ce fut la ruée !!! :p
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
mystike
Persona
Persona
Messages : 174
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 19:08
Localisation : Var

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par mystike » mer. 04 janv. 2012, 21:11

Sacré bonhomme ce Martin Gray et sacré destinée aussi. J'ai eu l'occasion de converser avec lui il y a de cela un peu plus de 20 ans. J'avais besoin de son expérience, de ses conseils, il m'avait répondu qu'il fallait prendre confiance et que si l'on voulait vraiment réaliser quelque chose, il fallait se lancer, point.
Je suis resté sur ma faim, il m'a fait comprendre qu'une seule chose compte : la volonté. Lui n'avait eu besoin de rien d'autre.
Pour en revenir au temps, c'est l'œuvre de Dieu. Comme l'espace, l'univers, la matière, on ne peut expliquer, comprendre son origine premier.
Avant le big bang c'est le trou noir. Personne n'ose se prononcer avec certitude. Une seule chose me parait cohérente, c'est l'acte de création divine. Vouloir s'y opposer ce serait accepter l'apparition de l'univers à partir de rien, du néant. Ce qui est irrationnel.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par etienne lorant » mer. 04 janv. 2012, 21:26

Je me souviens que Science et Vie (qui ne vaut pas Science et Avenir - et encore moins: La recherche), avait fait son titre sur une découverte: avant le big-bang, il y avait un vide "rempli d'énergie". Point no 1 : si çà a explosé dans toutes les directions et avec une telle puissance que l'univers s'étend toujours... il devait y avoir forcément de l'énergie au départ. Point no 2:
cette découverte ne contredit pas l'existence de Dieu. (En effet, c'était un athée qui venait chaque mois à la boutique, pour essayer de me "raisonner"). Je lui ai répondu que j'étais d'accord pour dire que pour créer le monde il a fallu plein d'énergie ! Mais pour maintenir entre elles la cohésion des particules entre elles, tout comme des planètes entre elles, d'où vient l'énergie ?
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Grégoire123
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : sam. 24 déc. 2011, 1:25

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par Grégoire123 » mer. 04 janv. 2012, 22:14

Plus je parcours ce forum, plus je me rend compte à quel point les discutions sont enrichissantes et les qui y contribuent sont très cultivés
et je dois dire sympathique :>


Pour ce sujet Extrêmement intéressant je vais poser un avis, l'un plutôt scientifique, l'autre plutôt spirituel.

Primo ==> La matière est, et à toujours été et restera toujours. Rien de peut pas engendrer quelque chose. Quelque chose ne peut pas engendrer le neant. Par conséquent la matière est éternelle et n'a nis conscience ni mémoire et ne connais donc pas le Temps.

Secondo ==> Le temps est apprécié selon une durée de l'espace temps : c'est à dire que le temps à été déterminé à partir de la rotation de la terre (24h)
principalement. Ensuite des saisons ect... Donc le temps se soustrait à l'activité de l'univers, enlevez toutes les etoiles et toutes les montres, personne ne pourraz vous dire l'Heure.


Tertio ==> Comme le disais Blaise Pascal : " la durée de vie d'un Homme par rapport au néant est tout. Mais la Vie d'un Homme par rapport à l'Eternité n'est rien. Donc La vie d'un Homme est le juste milieu entre le néant et l'Eternité."

L'Homme est le milieu, le néant la matère (dépourvu de conscience), l'Eternelle est Dieu.



Cependant je garde en reserve tous mes dires car je ne possède pas la vérité ;) , j'ai avant tout la Foi.
Donc il s'agit d'un avis empirique et personnel.

Amicalement,

Grégoire

Avatar de l’utilisateur
Stephane74
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : mer. 17 nov. 2010, 23:39

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par Stephane74 » jeu. 05 janv. 2012, 20:26

Bonsoir,

Permettez moi de donner mon avis sur ce point :
Primo ==> La matière est, et à toujours été et restera toujours. Rien de peut pas engendrer quelque chose. Quelque chose ne peut pas engendrer le neant. Par conséquent la matière est éternelle et n'a nis conscience ni mémoire et ne connais donc pas le Temps.

Les théories scientifiques actuelles indiquent que de la matière peut être créé à partir d'énergie. La correspondance entre matière et énergie s'exprime ainsi : E=mc2 (on sait que c'est inexact mais la science n'a pas mieux à proposer pour l'instant...)

Bien amicalement.

Avatar de l’utilisateur
mystike
Persona
Persona
Messages : 174
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 19:08
Localisation : Var

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par mystike » jeu. 05 janv. 2012, 21:01

Je ne suis pas dans le même credo. La matière aurait été crée après le big bang. L'énergie présente a été transformée en matière, mais cette énergie vient bien de quelque chose. Dire qu'elle a toujours existé, signifierait qu'elle se soit créée spontanément. Ce qui à mon sens est irrationnel puisque qu'inconcevable.

Avatar de l’utilisateur
Grégoire123
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : sam. 24 déc. 2011, 1:25

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par Grégoire123 » jeu. 05 janv. 2012, 21:20

La matière est essentiellement constituée de vide.
Les théories actuelles prétendent que la matière était reunis en un seul bloc minuscule.
Une masse d'energie incomensurable aurait libérer la matière.

Donc la matière n'a pas été créé mais transformée. :siffle:

Ceci n'est que mon avis blabla... :dance:

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par etienne lorant » jeu. 05 janv. 2012, 21:41

Grégoire123 a écrit :La matière est essentiellement constituée de vide.
Il est étonnant de songer que si l'on "descend" dans l'infiniment petit à l'aide d'instruments comme le microscope électronique, on retrouve des particules évoluant les unes autour des autres avec de très grands espaces entre elles, tout semblables aux espaces entre les planètes et les systèmes stellaires observés, eux, au travers des plus puissants télescopes !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Grégoire123
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : sam. 24 déc. 2011, 1:25

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par Grégoire123 » jeu. 05 janv. 2012, 21:58

Oui les Quarks :> On n'a pas trouvé plus petit

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Le Temps existe-t-il ?

Message non lu par Anne » ven. 06 janv. 2012, 4:14

Ce n'est sans doute qu'une question.... de temps ! ;)
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité