S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar Carolus » jeu. 06 déc. 2018, 17:17

Cinci :
Dans la "caricature de procès" de Jésus, il n'y avait rien à dire. Qu'importe ce que Jésus aurait pu dire ! Son compte était bon. Parce qu'on se trouvait devant des chefs religieux qui tenaient absolument à se débarrasser du gêneur.
Jésus se taisait pour accomplir une prophétie particulière, cher Cinci. :oui:
CEC 601 La mort rédemptrice de Jésus accomplit en particulier la prophétie du Serviteur souffrant (cf. Is 53, 7-8)
Considérons :
Is 53,7 On le maltraite, et lui se soumet et n'ouvre pas la bouche, semblable à l'agneau qu'on mène à la tuerie, et à la brebis muette devant ceux qui la tondent; il n'ouvre point la bouche
En n’ouvrant pas la bouche, " Jésus accomplit en particulier la prophétie du Serviteur souffrant " (CEC 601).

pierrot2
Quæstor
Quæstor
Messages : 378
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar pierrot2 » jeu. 06 déc. 2018, 18:23

Le témoignage chrétien se propage à l'aide de paroles que nous croyons vraies. C'est la profession de foi. Or, le Verbe est vivant. De même que l' information génétique qui vit dans la graine n'accède pas à la vie sous forme de plante, si cette graine est enfermée dans une boite, de même, le Verbe n'accède pas à sa vocation de communication, s'il demeure enfermé dans le silence; Lui, en qui était la vie (Jn 1,4), et qui est la vraie Lumière (Jn 1,9) est ainsi, par le silence, comme stérilisé (ou castré), càd empêché de se reproduire, et empêché de luire.
Ce silence, donc castrateur de la vie chrétienne (via ce Verbe qui est vie), obturateur de la lumière chrétienne (via le verbe également, puisqu'Il est vraie Lumière) est diffusé par le psychologue. Ce silence n'est cependant et à priori pas castrateur, ni obturateur pour la parole non chrétienne, non porteuse de ces caractéristiques vitales et lumineuses.
Ce que je perçois du suivi avec un psychologue est donc un échange à sens unique, au moins pour le patient chrétien:
C'est comme si , en effet, ce patient donnait un verre d'eau vive (donc eau vivante: la parole de vie) au psychologue. Ce dernier n' en boirait pas, mais il verserait cette eau sur un figuier stérile, dans un pot. Le psychologue rendrait le verre vide. C'est ce que cela évoque pour moi. Je vous suggère ici le rapprochement avec les états d'âmes des proches de personnes disparues. Qu'est en effet devenue cette eau vive , qui est représentée dans ma comparaison par les personnes disparues?
Permettez que je m'excuse, svp. Je ne retire pas mes propos à dessein: j'entends les critiquer, et apporter un témoignage d'espérance et de foi, alors que jusqu'ici, transparait ma peur de l'oubli du témoignage.
En effet, le Verbe est éternel. La graine représentant le Verbe aux caractéristiques vitales et lumineuses, dans la boite de la première citation, aussi. Cette boite qui représente le silence sera en revanche détruite, peu importe en combien de temps, car le silence n'est que passager. De surcroit, il n'y a en fait ni stérilisation de la graine de la métaphore, ni obturation de sa lumière, puisque ces caractéristiques vitales et lumineuses sont conservées en elle. La psychologie n'a donc pas ce pouvoir castrateur que je lui prêtais, et je m'excuse de lui avoir fait ce reproche.

pierrot2
Quæstor
Quæstor
Messages : 378
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar pierrot2 » jeu. 06 déc. 2018, 22:58

Permettez que je m'excuse, svp. Je ne retire pas mes propos à dessein: j'entends les critiquer, et apporter un témoignage d'espérance et de foi, alors que jusqu'ici, transparait ma peur de l'oubli du témoignage.
En effet, le Verbe est éternel. La graine représentant le Verbe aux caractéristiques vitales et lumineuses, dans la boite de la première citation, aussi. Cette boite qui représente le silence sera en revanche détruite, peu importe en combien de temps, car le silence n'est que passager. De surcroit, il n'y a en fait ni stérilisation de la graine de la métaphore, ni obturation de sa lumière, puisque ces caractéristiques vitales et lumineuses sont conservées en elle. La psychologie n'a donc pas ce pouvoir castrateur que je lui prêtais, et je m'excuse de lui avoir fait ce reproche.
L' honneteté me pousse donc à la conclusion plus juste que si la psychologie ne procède pas par castration,
elle est promotrice de l'oubli;
C'est comme si , en effet, ce patient donnait un verre d'eau vive (donc eau vivante: la parole de vie) au psychologue. Ce dernier n' en boirait pas, mais il verserait cette eau sur un figuier stérile, dans un pot. Le psychologue rendrait le verre vide. C'est ce que cela évoque pour moi. Je vous suggère ici le rapprochement avec les états d'âmes des proches de personnes disparues. Qu'est en effet devenue cette eau vive , qui est représentée dans ma comparaison par les personnes disparues?
aux antipodes du chrétien auquel incombe la nécessité de témoigner.

En bref, s'abstenir de témoigner, ce serait pérenniser l'amnésie, ce ne serait pas chrétien.

Qu'en dites vous, svp?

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar Carolus » ven. 07 déc. 2018, 3:16

Le titre de ce fil : « S'abstenir de témoigner est-il chrétien ? »

Le vrai disciple du Christ doit professer sa foi, cher pierrot2.
CEC 1816 Le disciple du Christ ne doit pas seulement garder la foi et en vivre, mais encore la professer, en témoigner avec assurance et la répandre : " Tous doivent être prêts à confesser le Christ devant les hommes et à le suivre sur le chemin de la Croix, au milieu des persécutions qui ne manquent jamais à l’Église " (LG 42 ; cf. DH 14). Le service et le témoignage de la foi sont requis pour le Salut : " Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, je me déclarerai, moi aussi, pour lui devant mon Père qui est aux cieux ; mais celui qui me reniera devant les hommes, je le renierai, moi aussi, devant mon Père qui est aux cieux " (Mt 10, 32-33).
« Le service et le témoignage de la foi sont requis pour le Salut » (CEC 1816).

Donc, il n’est pas chrétien de s’abstenir de témoigner de sa foi en Jésus-Christ.

pierrot2
Quæstor
Quæstor
Messages : 378
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar pierrot2 » ven. 07 déc. 2018, 5:05

" Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, je me déclarerai, moi aussi, pour lui devant mon Père qui est aux cieux ; mais celui qui me reniera devant les hommes, je le renierai, moi aussi, devant mon Père qui est aux cieux " (Mt 10, 32-33).
« Le service et le témoignage de la foi sont requis pour le Salut » (CEC 1816).

Donc, il n’est pas chrétien de s’abstenir de témoigner de sa foi en Jésus-Christ.
Je vous remercie vraiment beaucoup, Carolus.
Peut-être à tort, je ressens une telle réticence dans le témoignage par voie orale, de la part du plus grand nombre, que je me torturais à l'instant l'esprit, me demandant, sans la moindre envie de provoquer, mais uniquement aux fins de me rassurer, si la manière d'aimer de Jésus, par l'enseignement de la parole, était une manière aimante ou non (j'allais jusqu'à faire l'hypothèse que sa parole était peut-être haineuse), tant se répand dans notre consensus de communication ce qui m'apparait comme de la méfiance à l'égard de l'échange verbal, et que par honnêteté, j'étais en train de remettre en question moi aussi. J'en arrivais donc à ce questionnement puisque Jésus nous donne le commandement de nous aimer les uns les autres comme Il nous a aimés. Comme avec l'évangile, avec ses enseignements, Lui, Verbe, nous a aimés en utilisant abondamment la parole, je me prenais donc à me méfier de celle-ci, en ces termes. Encore tout de suite, malgré l'aberration évidente de mon questionnement, la réticence dont témoignent les attitudes du christianisme actuel pour l'échange oral ne me détourne pas, en raison de ce témoignage silencieux, de poursuivre ce questionnement déstabilisant. Sauriez-vous m'expliquer, vous ou quelqu'un d'autre, ce que je ne comprends manifestement pas, svp?

pierrot2
Quæstor
Quæstor
Messages : 378
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar pierrot2 » ven. 07 déc. 2018, 8:03

Le service et le témoignage de la foi sont requis pour le Salut : " Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, je me déclarerai, moi aussi, pour lui devant mon Père qui est aux cieux ; mais celui qui me reniera devant les hommes, je le renierai, moi aussi, devant mon Père qui est aux cieux " (Mt 10, 32-33) .
« Le service et le témoignage de la foi sont requis pour le Salut » (CEC 1816).
Vous oubliez de Mt 10 le verset27:
"Ce que je vous dis dans l'ombre, dites le au grand jour; ce que vous entendez dans le creux de l'oreille, proclamez -le sur les terrasses"

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar Carolus » ven. 07 déc. 2018, 20:03

pierrot2 :
Carolus :

Donc, il n’est pas chrétien de s’abstenir de témoigner de sa foi en Jésus-Christ.
Je vous remercie vraiment beaucoup, Carolus.
Vous êtes un homme cordial, cher pierrot2. :)

Merci !

pierrot2
Quæstor
Quæstor
Messages : 378
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar pierrot2 » sam. 08 déc. 2018, 9:36

Merci !
Je vous en prie
"Ce que je vous dis dans l'ombre, dites le au grand jour; ce que vous entendez dans le creux de l'oreille, proclamez -le sur les terrasses"
Bonne fête de l'Immaculée conception
Pierre

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar Carolus » lun. 10 déc. 2018, 21:09

pierrot2 :
Carolus :

« Le service et le témoignage de la foi sont requis pour le Salut » (CEC 1816).
Vous oubliez de Mt 10 le verset27:
"Ce que je vous dis dans l'ombre, dites le au grand jour; ce que vous entendez dans le creux de l'oreille, proclamez -le sur les terrasses."
Vous avez raison. Il ne faut pas oublier ce verset non plus, cher Pierre. :)
pierrot2 :

Peut-être à tort, je ressens une telle réticence dans le témoignage par voie orale, de la part du plus grand nombre, que je me torturais à l'instant l'esprit ...
Pourquoi cette « réticence dans le témoignage par voie orale » ?

Jésus nous donne la réponse : Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé (Mt 10, 22).
CEC 1034 Jésus parle souvent de la " géhenne " du " feu qui ne s’éteint pas "[…] où peuvent être perdus à la fois l’âme et le corps (cf. Mt 10, 28).
Jésus dit : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps (Mt 10, 28).

Il ne faut pas craindre ceux qui nous détestent à cause de notre amour pour le Christ. « Le service et le témoignage de la foi sont requis pour le Salut » (CEC 1816).

Phylos
Barbarus
Barbarus

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar Phylos » ven. 28 déc. 2018, 11:26

bonjour,

Il y a un cadre qui me semble manquer dans les discussions autour du silence du témoignage qui se joue dans le procès de Jésus, c'est qu'il s'agit du procès du péché d'Adam. Ce dont le sanhedrin accuse Jésus, c'est d'avoir commis ce que DIEU a défendu à Adam de faire: de connaître le bien et le mal par lui-même: de se faire lui-même Fils de Dieu.

Il faut commencer par là, bien que cela semble éloigné du sujet mais pour y revenir ensuite:
La peine du premier Adam est la suivante: "tu mourras de mort". Et pourtant Satan dit "tu ne mourras pas". Les deux se jouent jusqu'à nous aujourd'hui:
Adam contient en lui-même toute l'humanité jusqu'à aujourd'hui et il meurt en chacun de nous pour renaître dans la génération suivante. Comme satan l'a promis, par la continuité des générations humaines depuis la chute, Adam ne meurt pas, mais sans pouvoir "connaître" cette mort (connaître le mal), sans donc pouvoir s'en libérer une fois pour toute.("si le Fils de l'homme vous libère, vous serez réellement libre", Jean,8). C'est ce "réellement" qui apporte la nuance.
Ce que Satan a promis, l'immortalité, c'est en fait l'immortalité par la perpétuité (l'indéfinité des générations) se substituant à l'infinité divine. Adam ne peut de fait jamais "connaître" la mort, comme l'a promis satan (mensonge et vérité liés). Je me répète: il est donc immortel mais de cette manière: dans la perpétuité. Le nouvel Adam doit donc connaître la mort "une fois pour toute". Il assume le péché d'Adam et donc la peine de Dieu: "Tu mourras de mort". Il l'assume par l'accusation du sanhedrin. En effet, qu'est-ce que Jésus pourrait dire pour sa défense, lui qui a dit à Pierre voulant le défendre: "derrière moi satan".
Le nouvel Adam doit donc mourir et lui seul, parce étant Dieu, lui seul peut "connaître" ce fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Le verbe doit mourir: il doit faire silence.

Il laisse le sanhedrin, le "mal", témoigner qu'll est Fils de Dieu (car Jésus ne vient pas en son propre nom) qui l'accuse de se dire Fils de Dieu en leur répondant:" c'est vous qui le dites". Le bien comme le mal témoignent qu'il est Fils de Dieu. On peu continuer à développer...

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar Carolus » ven. 28 déc. 2018, 15:23

Phylos :

Ce dont le sanhedrin accuse Jésus, c'est d'avoir commis ce que DIEU a défendu à Adam de faire: de connaître le bien et le mal par lui-même: de se faire lui-même Fils de Dieu.
Est-ce que « le sanhedrin accuse Jésus […] de connaître le bien et le mal par lui-même », cher Phylos :?:
Mt 26, 65 Alors le grand prêtre déchira ses vêtements, en disant : « Il a blasphémé ! Pourquoi nous faut-il encore des témoins ? Vous venez d’entendre le blasphème !
Le sanhédrin accuse Jésus de blasphème.
CEC 2162 Le blasphème consiste à user du Nom de Dieu […] d’une façon injurieuse.
Dieu n’avait pas défendu à Adam d’ « user du Nom de Dieu […] d’une façon injurieuse ».

Phylos
Barbarus
Barbarus

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar Phylos » ven. 28 déc. 2018, 17:14

Vous n'avez pas compris la spiritualité de ce que j'écris car vous êtes fixé sur la lettre.
Quand j'écris que le sanhedrin accuse Jésus de vouloir connaître le bien et le mal, je ne suis pas en train de citer le texte, c'est évident car cela n'apparaît dans aucun évangile. Je ne suis pas là pour écrire un nouvel évangile. Il faut donc comprendre d'une autre façon ce que j'écris - et personne ne vous oblige à comprendre.

Je vais répéter ce que j'ai déjà écrit: Je dis que vouloir connaître le bien et le mal par soi, en quoi consiste le péché d'Adam, c'est vouloir connaître comme Dieu connaît (comme Fils, puisque le Fils est la connaissance du Père). C'est donc vouloir se faire Fils de Dieu par soi-même. Je ne fais que répéter ce que j'ai déjà écrit dans ce post. C'est précisément ce que reproche le sanhedrin à Jésus: de se faire Fils de Dieu lui-même. Donc oui, le sanhedrin accuse Jésus de vouloir connaître le bien et le mal par lui-même. Mais pas dans le texte évidemment. mais cela revient à ça, voilà ce qu'il faut comprendre. Sans esprit il n'y aurait pas de théologie, ni d'exegèse, etc.. qui ne sont pas le texte mais des développements.

Par exemple, les juifs font venir la femme adultère (Saint Jean,8, je crois) et l'accusent. Maintenant si je vous dis que la femme adultère c'est l'âme de la femme au Paradis qui s'est prostituée en écoutant Satan. Et que vous me répondiez :"Phylos, au chapitre 8, est-ce que les juifs accusent la femme du Paradis ?" Dans la lettre non mais dans l'esprit oui. Il faut comprendre l'esprit dans lequel j'écris. Sinon vous faites de la critique pour de la critique (pharisaisme de la lettre pour la lettre), mais sans l'intelligence du texte que j'essaye de faire ressortir tant bien que mal, et tant pis si je ne me fais pas comprendre).

Eh oui, le sanhedrin accuse forcément Jésus de blapshème puisque Jésus est le nom de Dieu par qui nous le connaissons.

On peut aussi citer les accusations du sanhedrin des autres évangiles. Cela n'a aucun intérêt pour mon propos. Je ne suis pas en train de recopier le texte. Tout le monde le connaît. Mais pas son intelligence que seul l'Esprit nous enseigne.

Phylos
Barbarus
Barbarus

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar Phylos » ven. 28 déc. 2018, 17:23

Je viens de remarquer ça dans la rubrique Théologie: « Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. ».

C'est cet Esprit saint incréé qu'il faut demander à Dieu pour que notre esprit crée puisse être spiritualisé et goûter les écritures. La lettre est faite pour être mâchée et non scrutée. Ainsi du corps de Jésus, immolé; mais par quel feu sinon celui de l'Esprit.

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar Carolus » ven. 28 déc. 2018, 19:03

Merci pour vos réponses, cher Phylos. :)
Phylos :

Eh oui, le sanhedrin accuse forcément Jésus de blasphème puisque Jésus est le nom de Dieu par qui nous le connaissons.
« Jésus » était un nom assez commun à cette époque-là. Est-ce que le Sanhédrin le juge comme un blasphémateur étant donné qu’il s’appelle Jésus :?:
CEC 443 Devant le Sanhédrin, à la demande de ses accusateurs : " Tu es donc le Fils de Dieu ", Jésus a répondu : " Vous le dites bien, je le suis " (Lc 22, 70 ; cf. Mt 26, 64 ; Mc 14, 61).
Les accusateurs du Sanhédrin ne l’accusent pas de blasphème à cause de son nom, c’est-à-dire, car il s’appelle Jésus.
CEC 594 Certains Juifs, qui, ne reconnaissant pas le Dieu fait homme (cf. Jn 1, 14), voyaient en Lui un homme qui se fait Dieu (cf. Jn 10, 33), L’ont jugé comme un blasphémateur.
Les accusateurs du Sanhédrin l’ont « jugé comme un blasphémateur », car ils « voyaient en Lui un homme qui se fait Dieu » (CEC 594).

Ils n’ont pas reconnu « le Dieu fait homme ».

Phylos
Barbarus
Barbarus

Re: S'abstenir de témoigner est-il chrétien?

Message non lupar Phylos » ven. 28 déc. 2018, 21:02

Re-bonsoir Carolus,

Merci pour les indications du CEC. Vous êtes incomparablement plus compétent que moi pour le manier.

Je vous répondrai plus tard ce soir car je ne suis pas disponible avant. Mais il s'agissait encore d'un "raisonnement" que je tenais à propos du nom de Jésus. Cela m'obligera à le formuler, donc merci !


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit