Dieu est infiniment bon

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1173
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar prodigal » mer. 10 oct. 2018, 22:54

Chère Bassmeg,
je vous réponds rapidement, à chaud, ce que je pense de ces trois cas, peut-être un peu vite, il se peut donc que je dise de grosses bêtises.
1er cas : le plus simple, cet homme dispose du libre arbitre, et c'est lui-même qui choisira la maison accueillante.
2. C'est à peu près la même chose, à ceci près que je ne vois pas trop l'intérêt de marquer que l'on croit à ce chêne, puisque c'est évident qu'il existe et que la question ne se pose pas, ce qui fait qu'il n'y a rien à faire. Pas de question, donc pas lieu d'exercer sa liberté. Mais ne pas avoir à l'exercer ne signifie pas qu'elle est anéantie. Elle est en pause, si on veut, puisqu'elle n'est pas sollicitée.
3. Je suis d'accord pour dire que choisir d'être damné suppose que l'on ne soit pas libre, donc n'est pas un vrai choix.
Mais si nul ne choisit d'être damné pour le plaisir d'être damné, en revanche il n'y a rien d'impossible à ce que l'on préfère la haine à l'amour, ou le mensonge à la vérité. Cela arrive même très souvent. Si donc, par hypothèse, il est exact qu'après la mort nous soyons jugés, il n'y aurait rien d'injuste à ce que ceux qui ont choisi la haine et le mensonge en paient le prix. Mais j'ai envie de dire que nous n'en savons rien en réalité, n'étant par définition jamais morts.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8212
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar Cinci » jeu. 11 oct. 2018, 13:39

Bonjour,

Si l'on veut être relié à Dieu par une adhésion d'amour cela suppose une option libre. On ne peut choisir d'aimer, de s'attacher à quelqu'un que si on avait la possibilité de refuser, de se retrancher.

Et l'explication du péché tient dans cette faculté d'exercer un libre-arbitre qui est laissé à l'homme. Dieu laisse l'homme a son propre conseil.

Et alors ...

"Serait-ce une conciliation valable que de dire :

Dieu avait, en effet, crée Adam libre et si bien équilibré humainement qu'il n'eût pas pu pécher s'il était demeuré dans son ordre.

Mais, Ô paradoxe, la possibilité de péché s'est introduite dans l'homme (comme chez les anges) avec la proposition du surnaturel. L'adoption divine dépassait tellement les forces naturelles qu'elle créait une sorte de déséquilibre par le haut et exigeait un acte de foi.

L'homme était invité (par Dieu et non par le diable) à devenir comme Dieu, c'est à dire une relation pure, une extase vers l'autre, un don, une générosité totale, une audace terrifiante : mettre tout son bonheur dans son amour, toute sa complaisance dans un autre.

Adam n'a pas osé,

Dieu seul est une relation subsistante. Notre subsistance personnelle est toujours une tentation de repli et elle demeure comme une certaine incapacité congénitale de don. Le péché en somme s'est commis dans l'ordre même où il a été réparé : l'ordre surnaturel. "



et

"La liberté n'est pas le pouvoir de mal faire. L'intelligence n'est pas le pouvoir d'errer et la marche n'est pas la possibilité de tomber. Un être est d'autant plus libre qu'il est impeccable. La liberté croit en passant de la liberté de pouvoir pécher à la liberté de ne pas pouvoir pécher. (Louis Évely) "

La liberté authentique, suprême, véritable, digne de ce nom, etc. Si on veut être relié à Dieu par une adhésion d'amour ... Si on veut ... Si tu veux ...

"

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8212
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar Cinci » jeu. 11 oct. 2018, 13:48

Et je suis parfaitement d'accord avec tout ce que Prodigal explique au-dessus.

:)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8212
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar Cinci » jeu. 11 oct. 2018, 16:06

Bassmeg
Si il y a damnation, alors il ne peut pas y avoir de liberté, et vice versa.
Non.

Il y a damnation possible des êtres intelligents. Parce qu'il y a le fait 1) que Dieu est Amour 2) parce que Dieu qui est Amour fait cette proposition de participer de son Amour et de sa vie d'une manière surnaturelle 3) à raison de ce que l'amour exige, en contrepartie, de la créature intelligente, une décision propre et un consentement. La liberté se trouve au coeur de cette décision.

Maintenant, le consentement intime engage nécessairement dans une direction ou l'autre. Le concept de durée est très important ici quand on parlera de vrai choix.

Voyez-vous ...

Dieu ne peut pas forcer des créatures à l'aimer; ce qui serait une contradiction logique dans les termes. Il ne peut pas forcer miraculeusement des êtres, ni à coup d'avalanche de grâces ni à coup de spectacles, ni non plus à coup de Saint Esprit.


Puis c'est ce que Jésus dirait implicitement, - je penserais -, quand il mentionne le fait que des foules peuvent le suivre un temps et non dans la durée., Des foules peuvent le suivre, mais non pas à cause de lui ni pour lui comme par opportunisme plutôt. Parce qu'il y aurait soi-disant du pain à manger ou un gain facile à réaliser. En l'occurrence, ce ne sera pas la "liberté qui est celle de Dieu" qui sera recherchée par la foule.

Bref, les termes "Dieu-Amour, liberté et damnation" sont des expressions qui sont corrélées l'une à l'autre.


__
- Que me manquerait-il encore pour être parfait ? Lire : perfection, sainteté, liberté surpême, divinité, etc. Réponse : "Prends tout ce que tu possède et donne-le aux pauvres et ensuite suis-moi". - "Quoi !" Une décision serait demandée de la part du sujet et afin d'y être plus libre, bien plus libre et au point d'être libre comme Dieu est libre.

Ta foi t'as guérie ! ... ou ta décision intime de reconnaître ta misère, ta dépendance envers plus grand que toi, ton aspiration à vouloir vivre et vivre en voulant aimer Dieu pour vrai.

Bassmeg
Censor
Censor
Messages : 137
Inscription : mer. 12 sept. 2018, 22:53
Conviction : Catholique new wave

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar Bassmeg » jeu. 11 oct. 2018, 20:22

Chère Bassmeg,
je vous réponds rapidement, à chaud, ce que je pense de ces trois cas, peut-être un peu vite, il se peut donc que je dise de grosses bêtises.
1er cas : le plus simple, cet homme dispose du libre arbitre, et c'est lui-même qui choisira la maison accueillante.
2. C'est à peu près la même chose, à ceci près que je ne vois pas trop l'intérêt de marquer que l'on croit à ce chêne, puisque c'est évident qu'il existe et que la question ne se pose pas, ce qui fait qu'il n'y a rien à faire. Pas de question, donc pas lieu d'exercer sa liberté. Mais ne pas avoir à l'exercer ne signifie pas qu'elle est anéantie. Elle est en pause, si on veut, puisqu'elle n'est pas sollicitée.
3. Je suis d'accord pour dire que choisir d'être damné suppose que l'on ne soit pas libre, donc n'est pas un vrai choix.
Mais si nul ne choisit d'être damné pour le plaisir d'être damné, en revanche il n'y a rien d'impossible à ce que l'on préfère la haine à l'amour, ou le mensonge à la vérité. Cela arrive même très souvent. Si donc, par hypothèse, il est exact qu'après la mort nous soyons jugés, il n'y aurait rien d'injuste à ce que ceux qui ont choisi la haine et le mensonge en paient le prix. Mais j'ai envie de dire que nous n'en savons rien en réalité, n'étant par définition jamais morts.
Si un homme choisi une maison accueillante plutot que de mourir de froid dévoré par les loups, ce n' est pas du libre arbitre, juste de l'instinct de conservation. N' importe qui agirait de meme, à moins d'avoir un souci neuronal (qui lui meme, ne serait pas du au libre arbitre.).

N' importe qui à qui on expliquerait clairement la situation ferait le meme choix.
Croire à l'éxistence du Chene et etre au calme,
ou ne pas y croire, puis mourir, et etre damné, ce qui induira directement une croyance forte en le dit Chene et qui devrait logiquement invalider la damnation. Il n' y a rien qui ressemble à ce que j' appelle liberté là dedans.

Si je dis à un enfant qu il est libre de croire à un Chene, TOTALEMENT libre,
et que si il y croit, il sera heureux pour toujours mais que si il n' y croit pas, il sera malheureux et torturé pour toujours,
est ce que vous considérez vraiment que c' est un choix libre?
Moi , non.

Un homo est censé etre damné. Pourtant, il ne choisit pas d' etre homo.
Un paien, pareil.
Ce ne sont pas des choix, mais des états.

Personne ne DECIDE de croire ou de pas croire. On nait juste dans des milieux culturels divers qui nous influencent .Nous sommes en permanence influencé par nos cultures, nos reflexes, nos genes et plein d' autres choses.
Les croyances des uns et des autres ne sont pas des choix libres.
Et d' autant moins dans les milieux ou la non croyance s' accompagne d'une menace de damnation eternelle.

Pour en revenir au sujet, selon moi, un Dieu infiniment bon ne damnerait pas ceux qui ne croient pas en Lui.

(et pour finir, je ne crois pas à l' existence d 'une seule personne sur terre choisissant consciemment la haine plutot que l' amoour et le mensonge plutot que la vérité).

antoine75
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1045
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar antoine75 » jeu. 11 oct. 2018, 22:42

Je comprends ce que dit Bassmeg. Comment choisir l'enfer éternel plutôt que le paradis éternel (en écartant les cas psychiatriques graves :D) ?
Peut-être faut-il y voir un choix de Jésus qui s'opposerait à une idée que l'on aurait de lui ? Mais quel serait ce choix qui inciterait des personnes à vouloir l'Enfer ? On peut se poser la question.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1173
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar prodigal » ven. 12 oct. 2018, 11:33

Chère bassmeg,
il y a deux aspects de la question.
1) Le libre arbitre existe-t-il?
2) Peut-on librement choisir le mal en parfaite connaissance de cause?
Je réponds pour ma part oui à la première et non à la seconde.
Si je choisis librement de faire ce que toute personne sensée ferait à ma place, ce n'est pas pareil que si on me force à le faire, pour mon bien. La différence entre les deux c'est que dans le premier cas j'exerce mon libre arbitre, dans l'autre non.
Ce qui est confus, c'est que vous semblez supposer que je ne serais pas libre si le choix que je faisais était tellement évident qu'à la limite je n'aurais aucune question à me poser. Bien au contraire! Plus je suis sûr à juste titre que mon choix est le bon, moins j'hésite, et plus je suis libre, c'est tout bête.
Ceci dit, la conséquence en est que nul ne peut choisir le mal en parfaite connaissance de cause. Je vous rejoins ici, ainsi qu'antoine75.
Mais que nul ne peut choisir le mal en parfaite connaissance de cause ne veut pas dire que nul ne peut choisir le mal. On peut choisir le mal, si ce n'est pas en parfaite connaissance de cause!
Mais alors, si l'on est damné pour cela, n'est-ce pas injuste? (me direz-vous). Je vous répondrai que c'est pour cela que nul n'a le droit de se prononcer sur la damnation de tel ou tel. Nous ignorons le poids des excuses qu'il peut avoir, imputables par exemple à son ignorance ("Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font").
Si j'applique à vos exemples, je vous dirai que non, un homosexuel ou un païen ne sont pas censés être damnés d'office, par décret administratif du Grand Dictateur!
N'est censé être damné que celui qui l'aura mérité, car Dieu est juste.
Or, nous ne savons pas qui l'aura mérité. "En vérité les prostituées et les publicains vous précèdent dans le royaume des cieux".
Tout ce que l'on peut dire, c'est que ne sera pas damné celui qui accepte la miséricorde de Dieu.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Didyme
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 445
Inscription : dim. 16 août 2009, 12:42

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar Didyme » sam. 13 oct. 2018, 14:03


Ceci dit, la conséquence en est que nul ne peut choisir le mal en parfaite connaissance de cause. Je vous rejoins ici, ainsi qu'antoine75.
Mais que nul ne peut choisir le mal en parfaite connaissance de cause ne veut pas dire que nul ne peut choisir le mal. On peut choisir le mal, si ce n'est pas en parfaite connaissance de cause!
Mais alors, si l'on est damné pour cela, n'est-ce pas injuste? (me direz-vous). Je vous répondrai que c'est pour cela que nul n'a le droit de se prononcer sur la damnation de tel ou tel. Nous ignorons le poids des excuses qu'il peut avoir, imputables par exemple à son ignorance ("Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font").


Que dire de plus :)


N'est censé être damné que celui qui l'aura mérité, car Dieu est juste.
Or, nous ne savons pas qui l'aura mérité. "En vérité les prostituées et les publicains vous précèdent dans le royaume des cieux".


:oui:
L'autre est un semblable.

Avatar de l’utilisateur
Genesis
Ædilis
Ædilis
Messages : 17
Inscription : ven. 12 oct. 2018, 22:08
Conviction : Christianisme.

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar Genesis » sam. 13 oct. 2018, 14:23

Cette question m'a toujours perturbé, car sans réponse! J'ai dû l'abordé sur le site, mais je ne la retrouve pas!

Si quelqu'un pouvait m'éclairer sur cette question je lui en serait très reconnaissant, il semblerait que dans notre pauvre petit cerveau humain, nous ne soyons pas capables de résoudre ce genre d'énigme!

Comment se fait-il que Dieu dans son omniscience et son infinie bonté, a créé des hommes dans le cadre d'un libre arbitre qu'ils n'ont pas sollicité, sachant qu'un certain nombre refuserait son amour à la fin de leur vie, et choisirait la damnation? N'aurait-il pas mieux valu qu'ils n'existent pas?
Bonjour,

Justement, ils l'ont sollicité le libre arbitre les hommes.
Lorsque les premiers hommes ont décidé de désobéir à Dieu, avant ils obéissaient, et ils obéissaient à une chose, ils écoutaient Dieu tout leur apprendre. Ensuite ils ont désobéi et ont fait ce geste symbolique de prendre le fruit de cet Arbre de la Connaissance comme pour dire "maintenant nous préférons tout faire tout seul". Avant lorsque Dieu leur parlait en langues, ils ne pouvaient pas péché ce qui vous dire "mourir" puisque lorsqu'ils décédaient ils n'avaient fait aucun péché du fait que Dieu leur disait tout. Mais dès lors qu'ils ont décidé de tout apprendre tout seul ils se sont exposés à des risques liés à des mauvais choix = le libre arbitre.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1969
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar Trinité » sam. 13 oct. 2018, 21:29

Cette question m'a toujours perturbé, car sans réponse! J'ai dû l'abordé sur le site, mais je ne la retrouve pas!

Si quelqu'un pouvait m'éclairer sur cette question je lui en serait très reconnaissant, il semblerait que dans notre pauvre petit cerveau humain, nous ne soyons pas capables de résoudre ce genre d'énigme!

Comment se fait-il que Dieu dans son omniscience et son infinie bonté, a créé des hommes dans le cadre d'un libre arbitre qu'ils n'ont pas sollicité, sachant qu'un certain nombre refuserait son amour à la fin de leur vie, et choisirait la damnation? N'aurait-il pas mieux valu qu'ils n'existent pas?
Bonjour,

Justement, ils l'ont sollicité le libre arbitre les hommes.
Bonsoir.
Il semblerait que vous n'ayez pas saisi ma question :

Mon questionnement était relatif à l'homme avant sa création
Il est évident que Dieu dans sa grande sagesse a créé l'homme avec "un libre arbitre" Dieu ne peut forcer l'homme à l'aimer(comme il a été expliqué un peu partout sur ce fil...)

Avatar de l’utilisateur
Genesis
Ædilis
Ædilis
Messages : 17
Inscription : ven. 12 oct. 2018, 22:08
Conviction : Christianisme.

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar Genesis » sam. 13 oct. 2018, 21:44



Bonjour,

Justement, ils l'ont sollicité le libre arbitre les hommes.
Bonsoir.
Il semblerait que vous n'ayez pas saisi ma question :

Mon questionnement était relatif à l'homme avant sa création
Il est évident que Dieu dans sa grande sagesse a créé l'homme avec "un libre arbitre" Dieu ne peut forcer l'homme à l'aimer(comme il a été expliqué un peu partout sur ce fil...)

Vous avez raison d'aborder le sujet en disant "avant" sa création mais je n'ai pas osé en parler à vrai dire car le sujet nous oblige à nous transporter à la dernière fin du monde. Pour faire court, Adam fait partie de ces hommes qui n'ont pas été sauvé par Jésus car il est de ceux qui ont été jetés dans l'étang de feu dont parle la Bible. Donc avec Adam le péché est entré dans le monde car Adam fut un de ceux qui ont pratiqué le blasphème contre l'Esprit Saint le péché impardonnable. Mais si je dois vous prouver ce que je dis, il faut remonter le temps et pas à pas prendre tous les versets qui nous incitent à tirer cette conclusion mais si vous permettez et si vous me croyez pour l'instant sur parole, dites vous que Dieu, dans son infinie bonté, a donné à un des adeptes de Satan une chance de Salut. Adam étant un homme primitif il est gauche, donc Dieu l'aide dans son quotidien pour apprendre le feu les outils et arrivé à un stade de maturité avancé Adam a cru que tout seul il pouvait désormais s'en sortir tout seul. Donc non pas que Dieu ait créé le libre arbitre, Adam a délibérement choisi de faire cavalier seul. La terre étant ce lieu où le péché abonde, Adam n'ayant pas été "bon" même le pire qui soit pour aller au Paradis, il va sur terre à ses prémices pour réapprendre tout depuis zéro. Mais encore une fois, tout est dans la Bible, et peut être aurons nous l'occasion d'en parler avec plus de détail.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1969
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar Trinité » sam. 13 oct. 2018, 22:35

Génésis,

Vous dites :

Donc non pas que Dieu ait créé le libre arbitre, Adam a délibérément choisi de faire cavalier seul.

Par cette phrase vous admettez qu'Adam a choisi de faire cavalier seul dans le cadre justement de son "libre arbitre"
Par contre.Vos explications ne m'apportent toujours pas d'informations sur ma question!
Vous parlez toujours à postériori de la création d'Adam!
Relisez! ;)

Avatar de l’utilisateur
Genesis
Ædilis
Ædilis
Messages : 17
Inscription : ven. 12 oct. 2018, 22:08
Conviction : Christianisme.

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar Genesis » sam. 13 oct. 2018, 22:40

Dieu ne peut pas forcer l'homme à l'aimer. Mais l'homme ignore l'existence de Dieu car lorsque l'homme prend le fruit de l'arbre de la connaissance, Adam oublie l'existence de Dieu et athée, il passe son existence privé de la présence de Dieu, et s'il fait le mal, il décède, Dieu le juge, le renvoie sur la terre où il a une autre existence, fait ses choix, les bons s'inscrivent sur son arbre de vie, les mauvaises le pénalisent et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'il atteigne le Jugement dernier et là Adam, où d'une âme vivante il se rend esprit vivifiant ou alors il a échoué, et doit recommencer inlassablement l'expérience terrestre.
ps : je crois en la réincarnation, je sais que je suis en dehors des clous, mais ma raison me pousse à croire en elle.

Lisez ce verset : « Les vivants savent qu’ils mourront ; mais les morts, eux, ne savent rien, et ils n’ont plus de salaire, car leur souvenir est bel et bien oublié. Tout ce que ta main trouve à faire, fais-le avec ta force, car il n’y a ni œuvre, ni plan, ni connaissance, ni sagesse dans le shéol *, le lieu où tu vas » (Ecclésiaste 9:5, 10). les saints savent qu'ils meurent s'ils pèchent parce que les vivants marchent avec Dieu tandis que les morts ou pécheurs eux ne savent pas qu'ils meurent en revenant sur terre puisqu'ils ne croient pas, ils ne mesurent pas les conséquences du péché auquel ils ne croient pas, et ils n'ont même plus l'occasion de s'en souvenir puisqu'ils passent en Jugement Dieu les juge sévèrement, ils meurent (en revenant sur terre) Ils oublient Dieu puisqu'en naissant ils ne souviennent pas d'avant etc ….et cela peut durer une éternité.


C'est ce dont la Bible parle lorsqu'elle dit "une ruine éternelle" c'est oublier Dieu lorsqu'on est jugés, comme nous nous avons été jugés et nous avons oublié.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1969
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar Trinité » dim. 14 oct. 2018, 22:25

Je regrette, la réincarnation est incompatible avec le sacrifice du Christ sur la croix et la foi Chrétienne!

Hébreux 9.27 ... il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement.

prisca
Censor
Censor
Messages : 186
Inscription : jeu. 26 avr. 2018, 8:56
Conviction : Chrétienne

Re: Dieu est infiniment bon

Message non lupar prisca » lun. 15 oct. 2018, 11:26

Comme je le disais, ma raison m'impose de croire en elle, donc c'est en m'appuyant sur les textes que j'ai trouvé réponse.

La Résurrection est pour la vie éternelle, la réincarnation représente des chances supplémentaires pour se bonifier afin de ressusciter au Ciel.

Hébreux 9 il faut l'étudier avec sérieux pour savoir ce qu'il veut dire.

Hébreux (Epitre aux ) 09
"
1 La première alliance avait aussi des ordonnances relatives au culte, et le sanctuaire terrestre.
2 Un tabernacle fut, en effet, construit. Dans la partie antérieure, appelée le lieu saint, étaient le
chandelier, la table, et les pains de proposition.
3 Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le saint des saints,
4 renfermant l'autel d'or pour les parfums, et l'arche de l'alliance, entièrement recouverte d'or. Il y avait
dans l'arche un vase d'or contenant la manne, la verge d'Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l'alliance.
5 Au-dessus de l'arche étaient les chérubins de la gloire, couvrant de leur ombre le propitiatoire. Ce n'est
pas le moment de parler en détail là-dessus.
6 Or, ces choses étant ainsi disposées, les sacrificateurs qui font le service entrent en tout temps dans la
première partie du tabernacle;
7 et dans la seconde le souverain sacrificateur seul entre une fois par an, non sans y porter du sang qu'il
offre pour lui-même et pour les péchés du peuple.
8 Le Saint-Esprit montrait par là que le chemin du lieu très saint n'était pas encore ouvert, tant que le
premier tabernacle subsistait.
9 C'est une figure pour le temps actuel, où l'on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent
rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte,
10 et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles
imposées seulement jusqu'à une époque de réformation.
11 Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus
grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création;
12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais
avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.
13 Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés,
sanctifient et procurent la pureté de la chair,
14 combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu,
purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!
15 Et c'est pour cela qu'il est le médiateur d'une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour
le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent
l'héritage éternel qui leur a été promis.
16 Car là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée.
17 Un testament, en effet, n'est valable qu'en cas de mort, puisqu'il n'a aucune force tant que le testateur
vit.
18 Voilà pourquoi c'est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée.
19 Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des
veaux et des boucs, avec de l'eau, de la laine écarlate, et de l'hysope; et il fit l'aspersion sur le livre lui même
et sur tout le peuple,
20 (9:19) en disant: (9:20) Ceci est le sang de l'alliance que Dieu a ordonnée pour vous.
21 Il fit pareillement l'aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte.
22 Et presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon.
23 Il était donc nécessaire, puisque les images des choses qui sont dans les cieux devaient être purifiées de
cette manière, que les choses célestes elles-mêmes le fussent par des sacrifices plus excellents que ceux-là.
24 Car Christ n'est pas entré dans un sanctuaire fait de main d'homme, en imitation du véritable, mais il
est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu.
25 Et ce n'est pas pour s'offrir lui-même plusieurs fois qu'il y est entré, comme le souverain sacrificateur
entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger;
26 autrement, il aurait fallu qu'il eût souffert plusieurs fois depuis la création du monde, tandis que
maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice.
27 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement,"


Le Temple que Dieu a demandé d'ériger dans le désert par Moise et les Juifs est un lieu Saint, le Temple de Dieu sur terre, il y a l''autel le tabernacle et l'Arche d'Alliance s'y trouvait ainsi que les Tables de la Loi et la verge d'Aaron, (verset 1 à 4 )

Au dessus de l'Arche se tiennent les Anges de la Gloire, puisque la fin du monde clot la Bible (verset 5)

Le Temple est ouvert uniquement dans sa première chambre, la deuxième est sacrée et reste couverte (versets 6 à 7)

Il fallait que le Temple soit détruit afin que le lieu soit ouvert aux hommes (verset 8)

A l'heure où se déroule la cérémonie il est trop tôt pour envisager de parler de la fin du monde, il faut juste à ce moment là apporter des offrandes à Dieu car le rabbin là n'est pas encore prêt à entendre ce que l'avenir réserve à l'homme (verset 9)

Le sacrificateur ne devait penser qu'à se plier à faire des offrandes, à interdire des aliments, à faire procéder à des ablutions, puisque ce sont des ordonnances charnelles et l'homme n'a pas encore accès à la foi puisque Jésus-Christ n'est pas encore venu (verset 10)

Quand Jésus-Christ vient Jésus est le Grand Sacrificateur, Jésus a surpassé l'accès au tabernacle, car l'Eglise de Jésus-Christ est plus grande plus parfaite, elle n'est pas un édifice, l'église demeure chez l'homme, l'homme est le Temple de Dieu, tout doit devenir saint en lui, Jésus veille à ce que tout arrive (verset 11)

Jésus-Christ est entré dans le Temple avec son sang, pour que l'homme, par la nouvelle demeure par le corps du Christ, nous soyons nous tous membres du corps du Christ, la demeure pour notre rédemption éternelle (verset 12)

Dieu offre en sacrifice des animaux afin que les hommes soient satisfais de savoir que Dieu accepte la réconciliation, mais bien plus grande est la réconciliation avec Dieu puisque nous savons que Dieu proclame Jésus-Christ Grand Sacrificateur en donnant son propre corps pour le sacrifice, (verset 13)

De plus nous savons que Jésus-Christ est Fils de Dieu, à quel prix nous avons obtenu la rédemption par le sacrifice de Jésus-Christ si pur si Grand (verset 14)

C'est la raison pour laquelle Jésus-Christ est médiateur de la Nouvelle Alliance, puisque le péché est causé par la transgression de la Loi de Moise, ceux qui sont appelés par Jésus-Christ désormais entrent dans la Nouvelle Alliance afin de recevoir en héritage la Vie Eternelle qui leur a été promise (verset 15)

Parce que par sa mort Jésus-Christ a laissé un héritage, celui que l'homme connaitra (verset 16)

Car un testament ne vaut que si le testateur passe par la mort (verset 17)

C'est la raison pour laquelle Jésus-Christ laisse en héritage la Loi de Moise, et la promesse de la Vie Eternelle (verset 18)

Moise sur Commandement de Dieu a procédé à la purification du tabernacle en disant que les offrandes des animaux sont de Dieu et pour les hommes (versets 19 et 21)

D'après la loi, tout est purifié par la sanctification sur le tabernacle car Dieu veut que l'homme sacrifice un animal de Dieu parce que Dieu veut marquer sa réconciliation avec ce sacrifice ritualisé (verset 22)

Puisque l'homme sait que Dieu sacrifie un animal qui est sien afin que les hommes le remercient de l'offrande, il fallait que le ciel vienne aux hommes par Jésus-Christ qui se sacrifie (verset 23)

Parce que Jésus-Christ est lui seul le Temple de Dieu, Jésus-Christ est le sanctuaire, le corps de Jésus-Christ est la demeure divine (verset 24)

Jésus-Christ par son sacrifice demeure à jamais le sanctuaire de Dieu (verset 25)

Si Jésus-Christ n’était pas Dieu lui même mais un simple homme, il aurait fallu à ce compte là que Jésus vienne chaque an pour être sacrifié comme les Juifs le faisaient en portant offrande d’animaux (verset 26)

Mais ce n'est pas chose possible, parce que Jésus-Christ s'il était simple homme ne peut mourir qu'une fois, et ne pas revenir tous les ans pour mourir chaque année (verset 27)


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité