Comment considérer la Génèse ?

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
TREBLA
Senator
Senator
Messages : 728
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » sam. 22 avr. 2017, 18:26

Cher Xavi,

Merci pour votre réponse indirecte :
Je regrette que vous me répondiez immédiatement que ce n’est « pas biblique » ce dont vous semblez accuser facilement tout contradicteur de votre compréhension personnelle de la Bible.
Je regrette également que vous ne lisiez pas ce que j'ai écrit.
Il n'y a rien de personnel dans ma compréhension de la Genèse en particulier et de la Bible en général.

Comme vous le savez, dans un texte, il y a un message explicite (ce qui est écrit) et possiblement un message implicite (ce qui n'est pas écrit).

Permettez-moi de vous montrer comment je lis n'importe quel texte.
D'abord je considère le message explicite.

Par exemple, examinons une phrase de votre message :
Il me semble que la création commence par la lumière du premier jour.
« Il me semble »
Xavi est en train d'exprimer son opinion personnelle. Il ne s'agit pas d'une doctrine officielle.

« la création commence par la lumière du premier jour
Selon Xavi, « la création commence par la lumière du premier jour. »

Je me pose la question suivante : est-ce que l'opinion personnelle de Xavi est une compréhension qui est cohérente avec le texte de base biblique ?

Pour rester objectif, il faut comparer le texte biblique avec le message explicite de votre phrase.

Voilà le texte biblique que nous examinons :
Genèse 1, 1 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.
Genèse 1, 2 Or la terre était vide et vague, les ténèbres couvraient l'abîme, un vent de Dieu tournoyait sur les eaux.
Genèse 1, 3 Dieu dit: "Que la lumière soit" et la lumière fut.
Mon examination du texte objective (basée sur le message explicite) :
Selon le texte biblique, la création commence par la création des cieux et de la Terre.
Selon Xavi, « la création commence par la lumière du premier jour ».

Selon le texte biblique (Gn 1, 2), au commencement « la terre était vide et vague [ et ] les ténèbres couvraient l'abîme ».
Ce passage décrit un instant où la Terre existait dans les ténèbres.
Il n'y avait pas encore de lumière.
Genèse 1, 3 Dieu dit: "Que la lumière soit" et la lumière fut.
La lumière fut créée après la Terre.

Donc, le message explicite du texte (la compréhension objective) nous dit que la Terre existait avant la lumière. Cela ne représente pas une compréhension personnelle.

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1262
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Xavi » sam. 22 avr. 2017, 18:48

Une fois de plus, vous démontrez que vous confondez "objectif" et "subjectif" , votre pensée et la Parole de Dieu, en niant toute possibilité d'une interprétation contraire, sans aucune réponse à ce que je vous avais exposé le 24 mars, conformément à l'avis autorisé de l'éminent théologien, le professeur Wénin :
Il me semble que le début de la Genèse nous dit qu’au commencement, il n’y avait rien. Pour toute chose créée dans l’univers, il est dit, dans la double échelle du temps et de l’espace, que « au commencement » de toute création, la terre est d’abord « informe » (en ce sens qu’elle n’a pas encore de forme et qu’il faut d’abord que l’idée et le logos de cette création soient conçus dans et par le Verbe avant qu’ensuite, elle devienne réelle) et « vide » (en ce sens qu’elle n’occupe pas encore l’espace).

Il me semble donc que lorsque la Genèse nous dit que « la terre est informe et vide » cela ne veut pas dire que la terre existe déjà et qu’elle a pour caractéristiques d’être « informe et vide ». Non, il me semble qu’il faut plutôt comprendre qu’au commencement, il n’y a rien, que la terre n’existe absolument pas et que la terre est néant et rien.

D’ailleurs, si on prétend le contraire, on nie alors que la lumière soit la première créature et on se heurte à St Jean et St Paul.

Et, il n’y a que « ténèbres » sur « l’abîme » parce qu’il n’y a encore ni lumière, ni parole, ni logos dans la création. Et ici encore, il ne s’agit pas de donner de l’existence au néant (les ténèbres) ou à l’abîme (le vide). Il n’y a rien. Tout va être créé ex nihilo, à partir de rien.

Et, lorsqu’il est dit que l’Esprit plane sur les eaux, il ne s’agit donc pas de la description d’une réalité créée, mais de la réalité éternelle de Dieu.

Avant même de commencer la création, quand la terre n'existait pas encore, l’Esprit Saint planait sur les eaux fécondes de la vie de Dieu et cette vie c’était déjà le Christ, engendré par le Père de toute éternité.

Quand Jésus descend dans les eaux du Jourdain et que l’Esprit vient planer comme une colombe, Dieu parle et c’est la création qui recommence.

Et St Jean nous l’atteste. Dès le commencement, Jésus est auprès de Dieu et il est Dieu. Il est au commencement de toutes choses. Il est la Parole, le Verbe, le Logos, la Lumière qui vient en premier et par qui tout est créé.
Je ne peux que vous inviter à relire mon message précédent.

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 728
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » sam. 22 avr. 2017, 19:06

Cher Xavi,

Merci de citer l'opinion personnelle de l'éminent théologien, le professeur Wénin :
Le professeur Wénin va parler :
Il me semble que le début de la Genèse nous dit qu’au commencement, il n’y avait rien. [ ... ]

Il me semble donc que lorsque la Genèse nous dit que « la terre est informe et vide » cela ne veut pas dire
[ ... ]
« Il me semble »
Le professeur Wénin est en train d'exprimer son opinion personnelle. Il ne s'agit pas d'une doctrine officielle.

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Quæstor
Quæstor
Messages : 313
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Voyageur » sam. 22 avr. 2017, 19:42

Cher Xavi,

Merci de citer l'opinion personnelle de l'éminent théologien, le professeur Wénin :
Le professeur Wénin va parler :
Il me semble que le début de la Genèse nous dit qu’au commencement, il n’y avait rien. [ ... ]

Il me semble donc que lorsque la Genèse nous dit que « la terre est informe et vide » cela ne veut pas dire
[ ... ]
« Il me semble »
Le professeur Wénin est en train d'exprimer son opinion personnelle. Il ne s'agit pas d'une doctrine officielle.

Que le Seigneur vous bénisse.
Il n'existe rien qui ne doive son existence à Dieu créateur. Le monde a commencé quand il a été tiré du néant par la parole de Dieu ; tous les êtres existants, toute la nature, toute l'histoire humaine s'enracinent en cet événement primordial : c'est la genèse même par laquelle le monde est constitué, et le temps commencé. (CEC 338)

Ceci dit, vous n'accordez que peu d'importance à la doctrine officielle. Le 5 mars, je vous disais :

L'Église, en interprétant de manière authentique le symbolisme du langage biblique à la lumière du Nouveau Testament et de la Tradition, enseigne que nos parents Adam et Eve ont été constitués dans un état "de sainteté et de justice originelle". Cette grâce de la sainteté originelle était une participation à la vie divine. (CEC 375)

Le récit de la chute (Gn 3) utilise un langage imagé, mais il affirme un événement primordial, un fait qui a eu lieu au commencement de l'histoire de l'homme. La Révélation nous donne la certitude de foi que toute l'histoire humaine est marquée par la faute originelle commise par nos premiers parents. (CEC 389)

L'interprétation symbolique des premiers récits de la Genèse est privilégiée par l'Église Catholique.

L'Écriture présente l’œuvre du Créateur symboliquement comme une suite de six jours de "travail" divin qui s'achèvent sur le "repos" du septième jour. (CEC 337)
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4471
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar gerardh » sam. 22 avr. 2017, 20:44

_____

Bonjour,

Ne perdons pas de vue la signification spirituelle et symbolique de ces passages.

Par ailleurs il y a sans doute un temps assez long séparant le verset 1 du verset 2.


________

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 728
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » sam. 22 avr. 2017, 20:53

Cher Voyageur,

Merci pour votre réponse :
Ceci dit, vous n'accordez que peu d'importance à la doctrine officielle.
Lisez attentivement ce que j'ai écrit :
« Il me semble »
Le professeur Wénin est en train d'exprimer son opinion personnelle. Il ne s'agit pas d'une doctrine officielle.
L'expression « il me semble » indique qu'il s'agit d'une opinion personnelle.

Le professeur Wénin a écrit :
Il me semble que le début de la Genèse nous dit qu’au commencement, il n’y avait rien. Pour toute chose créée dans l’univers, il est dit, dans la double échelle du temps et de l’espace, que « au commencement » de toute création, la terre est d’abord « informe » (en ce sens qu’elle n’a pas encore de forme et qu’il faut d’abord que l’idée et le logos de cette création soient conçus dans et par le Verbe avant qu’ensuite, elle devienne réelle) et « vide » (en ce sens qu’elle n’occupe pas encore l’espace).
Le professeur Wénin fait référence au verset suivant :
Genèse 1, 2 Or la terre était vide et vague, les ténèbres couvraient l'abîme, un vent de Dieu tournoyait sur les eaux.
Selon l'opinion personnelle du professeur Wénin, cela veut dire que la Terre n'existait pas encore.
Est-ce que cela correspond à la définition de l'adjectif « informe/vague » ?

Par exemple, si le potier prend un morceau d'argile informe, est-ce qu'il commence ex nihilo ? Est-ce que l'argile n'existe pas encore ?
Romains 9, 21 Le potier n'est-il pas maître de son argile pour fabriquer de la même pâte un vase de luxe ou un vase ordinaire?
Au commencement, Dieu créa la Terre informe (comparable à l'argile informe) :
Genèse 1, 1 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre [ informe ].
Il n'y avait ni montagnes ni vallées. Le continent était encore sous les eaux.
Genèse 1, 2 Or la terre était vide et vague (informe), les ténèbres couvraient l'abîme, un vent de Dieu tournoyait sur les eaux.
Selon le professeur Wénin, la Terre n'existait pas encore à cet instant.
Son opinion personnelle ne correspond pas au récit biblique.

Que le Seigneur vous bénisse.

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 728
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » dim. 23 avr. 2017, 0:36

Cher Gerardh,

Merci de rejoindre la discussion :
Ne perdons pas de vue la signification spirituelle et symbolique de ces passages.

Par ailleurs il y a sans doute un temps assez long séparant le verset 1 du verset 2.
Dans le livre des Psaumes, il y a parfois des pauses :
Confiance malgré la persécution

3 Psaume de David. A l’occasion de sa fuite devant Absalom, son fils.

2 O Eternel, que mes ennemis sont nombreux!
Quelle multitude se lève contre moi!
3 Combien disent à mon sujet:
Plus de salut pour lui auprès de Dieu! – Pause.
4 Mais toi, ô Eternel! tu es mon bouclier,
Tu es ma gloire, et tu relèves ma tête.
5 De ma voix je crie à l’Eternel,
Et il me répond de sa montagne sainte. – Pause.
6 Je me couche, et je m’endors;
Je me réveille, car l’Eternel est mon soutien.
7 Je ne crains pas les milliers de personnes
Qui m’assiègent de toutes parts.
8 Lève-toi, Eternel! sauve-moi, mon Dieu!
Car tu frappes à la joue tous mes ennemis,
Tu brises les dents des méchants.
9 Le salut est auprès de l’Eternel:
Que ta bénédiction soit sur ton peuple! – Pause.
Est-ce que votre version de l'Ecriture Sainte contient une grande « Pause » « séparant le verset 1 du verset 2 » ?

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Quæstor
Quæstor
Messages : 313
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Voyageur » dim. 23 avr. 2017, 9:37

Bonjour TREBLA,
Selon le professeur Wénin, la Terre n'existait pas encore à cet instant.
Son opinion personnelle ne correspond pas au récit biblique.
Vous affirmez que son opinion personnelle ne correspond pas au récit biblique. Comme son opinion personnelle est la même que l'opinion officielle de l'Église Catholique, cela revient à affirmer que l'opinion officielle ne correspond pas au récit biblique.

Comme l'a dit Xavi, nous avons déjà débattu de la valeur du verset 1, qui reste pour moi un titre, une entête. C'est d'ailleurs le sens premier du mot beréshit, que l'on traduit en français courant par "au commencement". Ce serait bien de ne pas tourner en rond en l'absence d'éléments nouveaux.

Pour poursuivre le débat, tohu va-bohu au verset 2 peut très bien caractériser une "terre" qui n'a encore aucune existence, non formée, sans contour définitif et vide, sans espace et sans dimension. Un chaos inhabitable qui n'est pas encore la "terre" que nous connaissons, mais qui la porte déjà en germe.

D'ailleurs, Isaïe 45, 18 affirme :
Car ainsi parle Yahvé, qui crée les cieux, lui qui est Dieu, qui façonne la terre et la fait,
lui qui l'établit, qui ne l'a pas créée à l'état de chaos ( tohu ), mais qui l'a façonnée pour qu'on l'habite.
(Osty)

Car ainsi parle Yahvé, le créateur des cieux : C'est lui qui est Dieu, qui a modelé la terre et l'a faite,
c'est lui qui l'a fondée ; il ne l'a pas créée vide ( tohu ), il l'a modelée pour être habitée.
(Jérusalem)

Selon vous, la Terre a existé dans les ténèbres à l'état informe et vide.
(Gn 1, 2), au commencement « la terre était vide et vague [ et ] les ténèbres couvraient l'abîme ».
Ce passage décrit un instant où la Terre existait dans les ténèbres.
Selon Isaïe, DIEU n'a pas créé la terre à l'état de chaos.
lui qui est Dieu, qui façonne la terre et la fait,
lui qui l'établit, qui ne l'a pas créée à l'état de chaos ( tohu )
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 728
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » dim. 23 avr. 2017, 14:38

Cher Voyageur,

Merci pour votre réponse.
Comme l'a dit Xavi, nous avons déjà débattu de la valeur du verset 1, qui reste pour moi un titre, une entête. C'est d'ailleurs le sens premier du mot beréshit, que l'on traduit en français courant par "au commencement". Ce serait bien de ne pas tourner en rond en l'absence d'éléments nouveaux.
Il ne faut pas oublier non plus que l'expression « au commencement » inclut toute la semaine créatrice.
Jean 1, 1 Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu.
Jean 1, 2 Il était au commencement avec Dieu.
Jean 1, 3 Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut
Selon St Jean, au commencement TOUT fut par lui.

La semaine de la Création commence par l'apparition d'une Terre informe ex nihilo et finit six jours plus tard.
Selon Jésus lui-même, les six premiers jours constituent le commencement de la Création.

Vous citez :
D'ailleurs, Isaïe 45, 18 affirme : Car ainsi parle Yahvé, qui crée les cieux, lui qui est Dieu, qui façonne la terre et la fait, lui qui l'établit, qui ne l'a pas créée à l'état de chaos ( tohu ), mais qui l'a façonnée pour qu'on l'habite. (Osty)
Lisons le même verset dans la version Louis Segond :
Isaïe 45, 18 Car ainsi parle l'Éternel, Le créateur des cieux, le seul Dieu, Qui a formé la terre, qui l'a faite et qui l'a affermie, Qui l'a créée pour qu'elle ne fût pas déserte, Qui l'a formée pour qu'elle fût habitée: Je suis l'Éternel, et il n'y en a point d'autre.
Isaïe 45, 18 ne contredit pas à Genèse 1, 2.
Comparons Gn 1, 2 de la version Louis Segond :
Genèse 1:2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
Le premier jour de la semaine, « la Terre était encore informe et vide ».
Mais Dieu « l'a créée pour qu'elle ne fût pas déserte, Qui l'a formée pour qu'elle fût habitée ».
Donc, Dieu a créé tout le nécessaire.
A la fin de la semaine, la Terre n'était plus déserte.
Elle était habitée.

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Quæstor
Quæstor
Messages : 313
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Voyageur » dim. 23 avr. 2017, 16:13

Cher TREBLA,
Comparons Gn 1, 2 de la version Louis Segond :
Comprenez ceci, je vous prie, je ne remets pas en cause la qualité ni la valeur de la traduction protestante. Mais, si vous n'accordez aucune importance au Catéchisme, à la Tradition et aux traductions catholiques de la Bible, je ne sais pas trop sur quel terrain on va pouvoir s'entendre.

Voici deux traductions non-catholiques avec lesquelles j'accepte de composer. Elles vont dans le même sens que les précédentes :
  • TOB : Cependant ainsi parle le SEIGNEUR, le créateur des cieux,
    lui, le Dieu qui a formé et fait la terre, qui l'a rendue ferme, qui ne l'a pas créée vide.
  • Chouraqui : Oui, ainsi dit Adonaï YHVH, le créateur des ciels,
    lui, l'Elohîms, le formateur de la terre et son auteur, lui, il l'a affermie. Un non-tohu, il l'a créée.
DIEU n'a pas créé la terre vide ( tohu ), cela veut dire qu'il ne l'a pas non plus créée informe et vide ( tohu va-bohu ), cela veut dire qu'au verset 2, DIEU n'a pas encore créé la terre, puisque celle-ci est informe et vide ( tohu va-bohu ), la création de la terre n'est pas aboutie au verset 2 et cela ne sera le cas qu'au moment où la terre est rendue ferme, établie, fondée. C'est lors du troisième jour, Gn 1,9-10a, que la terre apparaît pleinement, qu'elle est constituée en un lieu.

  • Jérusalem : Dieu dit : "Que les eaux qui sont sous le ciel s'amassent en un seul endroit et qu'apparaisse le continent"
    et il en fut ainsi. Dieu appela le continent "terre" [...]
  • Osty : Dieu dit : "Que les eaux de dessous le ciel s'amassent en un seul lieu et qu'apparaisse ce qui est sec."
    Il en fut ainsi : ce qui était sec, Dieu l'appela "terre" [...]
  • Liturgique : Et Dieu dit : « Les eaux qui sont au-dessous du ciel, qu’elles se rassemblent en un seul lieu, et que paraisse la terre ferme. »
    Et ce fut ainsi. Dieu appela la terre ferme « terre » [...]
  • Œcuménique : Dieu dit : "Que les eaux inférieures au ciel s'amassent en un seul lieu et que le continent paraisse !"
    Il en fut ainsi. Dieu appela "terre" le continent [...]

En Gn 1,2, la terre est un chaos inhabitable, vide. Ce n'est pas encore la terre. Elle n'existe pas encore. Et pourtant, quelque chose la présage déjà. La terre est déjà là en tant que potentialité. Elle est néant, instable, informe, vacarme assourdissant, dysharmonie. Mais, l'Esprit de DIEU est déjà en action. IL plane au-dessus des eaux, IL les prépare, IL met en condition, en mouvement.

En Gn 1,9-10, DIEU ne crée pas la terre de la même manière qu'IL crée la lumière. IL la dégage du chaos, IL la fait émerger des abîmes, IL lui donne une place, une frontière, une forme. IL extirpe des eaux un espace, IL libère un lieu de vie qu'IL nomme "terre".
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4471
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar gerardh » dim. 23 avr. 2017, 17:53

_____

Bonjour TREBLA,

Les pauses ou selah figurant dans les Psaumes sont plus particulièrement en rapport avec les rythmes des poésies ou des chants, qui comportaient des temps de silence.

C'est sans rapport avec l'intervalle de temps entre les versets 1 et 2 de la Genèse, intervalle que je pense avoir été très long.


_________

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4471
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar gerardh » dim. 23 avr. 2017, 18:18

_______

Re-bonjour TREBLA, voici une précision qui sera peut-être retenue par la modération :

William Kelly, un auteur (protestant) du milieu du 19ème siècle a écrit un traité sur la Création très en avance sur son époque.

W. Kelly tient à ce que le chaos de Gen. 1:2 ne représente pas l'état de la création selon Gen. 1:1 à cause de És. 45:18 (+És. 34:11 + Jér. 4:23). Il met toutes les ères géologiques qu'on veut (y compris les fossiles, l'apparition et la disparition d'espèces, etc.) dans ou entre ces versets 1 et 2 de Genèse 1. Il montre que Gen. 1:1 et 1:2 ne sont pas inclus dans les six jours qui vont de 1:3 à 1:31; que ceux-ci sont des jours de 24 h. mais qu'il ne s'agissait que d'une mise en état avant la création de l'homme pour lui créer son cadre ou écrin (bien noter que le «Et Dieu dit» commençant le premier jour comme les autres jours, ne figure qu'au verset 3 et non pas aux versets 1 et 2).

_______

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 728
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » dim. 23 avr. 2017, 21:37

Cher Voyageur,

Merci pour cette discussion :
Comprenez ceci, je vous prie, je ne remets pas en cause la qualité ni la valeur de la traduction protestante. Mais, si vous n'accordez aucune importance au Catéchisme, à la Tradition et aux traductions catholiques de la Bible, je ne sais pas trop sur quel terrain on va pouvoir s'entendre.
J'aperçois que vous acceptez la version « Jérusalem ».

Continuons avec elle ! D'accord !?!

Commençons par l'examination du mot hébreu « tohu = תֹ֙הוּ֙ ».
Genèse 1, 2 Or la terre était vide [tohu = תֹ֙הוּ֙ ] et vague, les ténèbres couvraient l'abîme, un vent de Dieu tournoyait sur les eaux.
tohu = תֹ֙הוּ֙ = vide
Selon vous, « DIEU n'a pas encore créé la terre ».

Selon vous, car la Terre est vide (tohu), elle n'existe pas encore.
1 Samuel 12, 21 Ne vous écartez pas à la suite des idoles de néant qui ne servent de rien, qui ne sont d'aucun secours, car elles ne sont que néant [tohu = תֹ֙הוּ֙ ].
tohu = תֹ֙הוּ֙ = néant
Selon vous, car les idoles ne sont que néant (tohu), n'existent-elles pas encore ?
Job 26, 7 C'est lui qui a étendu le Septentrion sur le vide [tohu = תֹ֙הוּ֙ ], suspendu la terre sans appui.
tohu = תֹ֙הוּ֙ = vide
Selon vous, car le Septentrion est étendu sur le vide (tohu), n'est-il pas encore étendu ?
Isaïe 24, 10 Elle est en ruines, la cité du néant [tohu = תֹ֙הוּ֙ ], toute maison est fermée, on ne peut entrer.
tohu = תֹ֙הוּ֙ = néant
Selon vous, car elle est en ruines, la cité du néant (tohu), n'y a-t-il absolument rien ?
Isaïe 34, 11 Ce sera le domaine du pélican et du hérisson, la chouette et le corbeau l'habiteront; Yahvé y tendra le cordeau du chaos [tohu = תֹ֙הוּ֙ ] et le niveau du vide.
tohu = תֹ֙הוּ֙ = chaos
Selon vous, car Yahvé tendra le cordeau du chaos (tohu), ne tendra-t-il rien du tout ?

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Quæstor
Quæstor
Messages : 313
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Voyageur » dim. 23 avr. 2017, 22:22

Cher TREBLA,

Selon vous, « DIEU n'a pas encore créé la terre ».
En fait, ce que j'ai dis, c'est "DIEU n'a pas encore créé la terre, puisque celle-ci est informe et vide ( [tohu va-bohu )".
Selon vous, car la Terre est vide (tohu), elle n'existe pas encore.
Non pas parce qu'elle est vide, mais parce qu'elle est informe et vide ( tohu va-bohu ) en Gen 1,2 et qu'Isaïe affirme que DIEU ne l'a pas créée vide. Si la création s'arrêtait là, en Gen 1,2, y aurait-il une terre ? Non ! Car elle est vide et informe et que DIEU ne l'a pas créée ainsi.

Isaïe dit : "il ne l'a pas créée vide ( tohu )"
Vous dites : la terre a été créée dès Gen 1,2, informe et vide ( tohu va-bohu ).


Bonne nuit.
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 728
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » dim. 23 avr. 2017, 22:49

Cher Voyageur,

Merci pour votre réponse :
En fait, ce que j'ai dis, c'est "DIEU n'a pas encore créé la terre, puisque celle-ci est informe et vide ( [tohu va-bohu )".
Selon vous, l'expression « tohu va-bohu » est-elle un synonyme de « la non-existence » ?

Que le Seigneur vous bénisse.


Revenir vers « Écriture Sainte »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités