Comment considérer la Génèse ?

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
TREBLA
Quæstor
Quæstor
Messages : 315
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » dim. 19 mars 2017, 15:01

Cher Voyageur,

Merci pour vos réponses.

J'ai lu votre article scanné. Le sujet de cet article c'est l'épigénétique.

Une petite définition :
« L'épigénétique est l'étude des changements d'activité des gènes — donc des changements de caractères — qui sont transmis au fil des divisions cellulaires ou des générations, sans faire appel à des mutations de l'ADN . »
Vincent Colot, chercheur à l'ENS, cité dans « L'épigénétique, l'hérédité au-delà de l'ADN », Le Monde, 13 avril 2012
http://www.lemonde.fr/sciences/article/ ... 50684.html
L'épigénétique est-elle empirique ? Le Monde , 23 février 2016 :
Les problèmes de la définition de l’épigénétique et du degré d’influence de l’environnement s’accompagnent de deux autres questions-clés, sur lesquelles il n’y a pas encore de véritable consensus au sein de la communauté scientifique : 1. l’hérédité épigénétique transgénérationnelle et, par cette voie, la possibilité de l’hérédité des caractères acquis ; 2. le rapport entre épigénétique et génétique.

« Il n’y a pas aujourd’hui d’accord parmi les chercheurs sur la portée de certaines expériences visant à montrer qu’une modification acquise par un organisme sous l’influence de l’environnement peut être transmise à ses descendants par voie épigénétique ».

http://www.lemonde.fr/sciences/article/ ... hMHbsLg.99
S'il n'y a pas d'accord, cela veut dire que les expériences ne sont pas empiriques.

Que le Seigneur vous bénisse.

TREBLA
Quæstor
Quæstor
Messages : 315
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » dim. 19 mars 2017, 21:14

Cher Trinité,

Merci pour votre réponse.
Cher Trebla ,

Vous dites les cellules procaryotes ne se transforment pas en "Homo sapiens !
En principe ,vous avez raison ,car ce sont les cellules multi cellulaires ,eucaryotes qui évoluent!
Le mot clé dans votre déclaration c'est le terme « principe ».
Il y a un principe scientifique qui démontre « la stabilité de l'espèce ».
Selon ce principe, il est tout à fait logique qu'une cellule procaryote continue d'être une cellule procaryote d'une génération à l'autre.
Ce principe s'applique à toutes les espèces.
Dans la vie quotidienne, on peut observer que les hommes continuent d'être des hommes et les bactéries continuent d'être des bactéries.
Tout être vivant se caractérise par trois capacités fondamentales :

celle de s'entretenir (entretien),
celle de croître (croissance),
celle de se reproduire (reproduction).

https://fr.m.wikiversity.org/wiki/Repro ... sp%C3%A8ce
En détail :
La variété des êtres vivants est due à la variété génétique dans la nature mais comme les espèces se perpétuent dans le temps (au moins sur un grand nombre de générations), la reproduction doit permettre la conservation des caractéristiques spécifiques d'une génération à l'autre.
La génétique détaille les mécanismes de la transmission des caractères d'une génération à l'autre dans une espèce, mais elle doit aussi permettre de comprendre comment une espèce se perpétue. Cette leçon se veut une synthèse des connaissances génétiques et des mécanismes de la reproduction permettant de comprendre comment les caractères spécifiques se conservent d'une génération à l'autre.
Conclusion :
Les caractéristiques spécifiques d'une cellule procaryote se conservent d'une génération à l'autre.
Les caractéristiques spécifiques d'un être humain se conservent d'une génération à l'autre.

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Voyageur » dim. 19 mars 2017, 21:29

Xavi a écrit :
sam. 18 mars 2017, 19:42
Je crois qu’Adam et Eve ont réellement et historiquement existé. C’est ce que le Magistère officiel de l’Eglise a toujours enseigné. Ce fut une création extraordinaire dans le cours de l’histoire qui a créé un peuple immortel invité à partager la vie de son Créateur.
Je ne trouve pas trace de cette affirmation dans le Catéchisme. Pourriez-vous m'en fournir les références ?
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1979
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Suliko » lun. 20 mars 2017, 0:14

Bonsoir Xavi,

Je n'ai toujours pas eu le temps de me lancer dans des recherches sur les nephilims, mais je n'arrive toujours pas à envisager sérieusement votre hypothèse sur les ancêtres préhumains d'Adam et Eve. Comment ces préhumains pouvaient-ils avoir une intelligence telle que la nôtre et ne pas, par là même, pressentir la divinité ? Car nous pouvons en venir à la croyance en Dieu par notre intelligence. C'est ce que dit le catéchisme. Or, vous postulez l'existence de préhumains intelligents (tout comme nous), mais sans âme immortelle. Qui plus est, vous envisagez le mariage de ces préhumains avec des êtres à l'image et à la ressemblance de Dieu (les descendants d'Adam et Eve). Mais comment ces derniers auraient-ils pu accepter de s'unir avec des gens qui n'avaient même pas la possibilité de croire en Dieu et d'accéder à la vie éternelle ? Je ne comprends pas pourquoi vous rejetez l'idée selon laquelle ces unions seraient des formes de bestialité.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

TREBLA
Quæstor
Quæstor
Messages : 315
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » lun. 20 mars 2017, 13:46

Cher Xavi,

Merci pour votre question :
Bonjour Trebla,

Où voulez-vous en venir ?

En quoi cela peut-il aider à comprendre votre opinion selon laquelle, il y a plus de 300.000 ans, à une époque où de nombreux homo erectus vivaient en divers endroits en Afrique et en Asie (ils ont vécu sur la terre pendant près d’un million d’années jusqu’il y a environ 100.000 ans), Dieu aurait soudainement fait surgir un nouvel être masculin directement et « tout d’un coup » à partir de la poussière du sol qui aurait engendré les néanderthaliens et les homos sapiens avec une première femme entièrement tirée physiquement de l’une de ses côtes ?

Pour rappel, vous avez écrit :
l'homme de Néandertal et l'homme de Lascaux, étaient des hommes comme tous les autres descendants d'Adam et d'Eve, nous inclus.
Où veux-j'en venir ?
Gn 1.24 Dieu dit: Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi.
Gn 1.25 Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.
Dieu a créé tous les animaux de la terre selon leur espèce.
Les australopithèques forment un genre d'hominidés disparu ayant vécu entre environ 6 millions d'années et 2,5 millions d'années avant notre ère. Le genre Australopithecus (du latin australis, « du sud », et du grec ancien πίθηκος, píthēkos, « singe ») a été défini par Raymond Dart lors de la découverte d'Australopithecus africanus en 1924
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Australopith%C3%A8que
Les singes sont des animaux de la terre.
Cela veut dire que les singes ont été créés le même jour que les hommes.

J'aimerais parler avec vous au sujet du principe biologique de la stabilité de l'espèce. Est-que vous avez jamais entendu parler de ce principe ?

Gn 1.25 Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce.

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1104
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Xavi » lun. 20 mars 2017, 15:07

Bonjour à tous,

@ Trebla

Personne ne conteste les définitions, citations et principes que vous accumulez sans avancer dans les questions posées.

La stabilité des espèces est un principe relatif qui n’exclut en rien des mutations, comme vous l’admettez vous-mêmes puisque vous considérez (à tort) qu’Adam et Eve seraient des ancêtres communs aux Néanderthaliens et aux Homos sapiens, malgré leurs différences qui indiquent deux espèces distinctes.

@ Suliko

Merci beaucoup pour vos réflexions attentives qui posent les questions difficiles avec justesse.

Comment, en effet, ne pas être troublé par l’hypothèse de préhumains tellement ressemblants et pourtant autres ?

Certaines difficultés peuvent être dépassées. La vie spirituelle reçue lors de la création d’Adam et Eve ne me semble pas permettre de penser que les préhumains aient eu « une intelligence telle que la nôtre » ou « tout comme nous », ni qu’ils aient pu « pressentir la divinité » comme nous. Le souffle qui a fait de nous, depuis Adam et Eve, des êtres spirituels à l’image de Dieu nous a donné une intelligence et capacité de percevoir Dieu tout autres que celles des préhumains.

Cette intelligence éclairée et renouvelée de tout homme créé à l’image de Dieu lui permet en effet de « venir à la croyance en Dieu ».

En ce qui concerne les unions des descendants d’Adam et Eve avec des préhumains, je comprends votre difficulté, mais je ne peux, hélas, rien ajouter à ce qui a déjà été dit dans les messages précédents.

Lorsque vous aurez eu le temps d’avancer dans vos recherches sur les néphilims, nous pourrons peut-être approfondir certains aspects de cette question.

@ Voyageur

Merci beaucoup pour votre contribution sur les possibles effets corporels de la création. On est bien sûr dans une réflexion tout à fait hypothétique par rapport aux détails concrets.

Vous rappelez ma conviction résumée dans ces mots : « Je crois qu’Adam et Eve ont réellement et historiquement existé. C’est ce que le Magistère officiel de l’Eglise a toujours enseigné. Ce fut une création extraordinaire dans le cours de l’histoire qui a créé un peuple immortel invité à partager la vie de son Créateur ».

Y a-t-il ici une affirmation ou un détail que vous mettez en doute concrètement (et même indépendamment du récit de la Genèse) ?

Vous connaissez, bien sûr, ce qu’en dit le catéchisme qui ne donne que l’essentiel des très nombreuses questions qu’il aborde.

Vous l’avez déjà cité dans un de vos messages : « Le récit de la chute (Gn 3) utilise un langage imagé, mais il affirme un événement primordial, un fait qui a eu lieu au commencement de l'histoire de l'homme » (CEC, 390).

Un « langage imagé, mais » : un « évènement », un « fait » ! Et qui s’est produit au commencement de « l’histoire » de l’homme.

Dans l’ordre naturel, il ne me semble pas douteux que nous descendons tous biologiquement d’un couple, auteur d’un péché originel, dont nous avons hérité de l’humanité créée affectée par un péché originel. C’est un fait concret, historique. Mais, au-delà, nous entrons dans des détails qui restent à réfléchir.

Quant à l’enseignement officiel du Magistère, j’ai déjà présenté de multiples références, notamment dans mon message du 16 février 2017, et la plus pertinente est certainement l’encyclique Humani Generis du Pape Pie XII, déjà souvent citée et dont il me paraît utile de rappeler quelques extraits dont je souligne l’essentiel :

« le magistère de l'Eglise n'interdit pas que la doctrine de l' " évolution ", dans la mesure où elle recherche l'origine du corps humain à partir d'une matière déjà existante et vivante - car la foi catholique nous ordonne de maintenir la création immédiate des âmes par Dieu - soit l'objet, dans l'état actuel des sciences et de la théologie d'enquêtes et de débats entre les savants de l'un et de l'autre partis…

Mais quand il s'agit d'une autre vue conjecturale qu'on appelle le polygénisme, les fils de l'Eglise ne jouissent plus du tout de la même liberté. Les fidèles en effet ne peuvent pas adopter une théorie dont les tenants affirment ou bien qu'après Adam il y a eu sur la terre de véritables hommes qui ne descendaient pas de lui comme du premier père commun par génération naturelle, ou bien qu'Adam désigne tout l'ensemble des innombrables premiers pères. En effet on ne voit absolument pas comment pareille affirmation peut s'accorder avec ce que les sources de la vérité révélée et les Actes du magistère de l'Eglise enseignent sur le péché originel, lequel procède d'un péché réellement commis par une seule personne Adam et, transmis à tous par génération, se trouve en chacun comme sien.

Comme dans le domaine de la biologie et de l'anthropologie, il en est qui, dans le domaine de l'histoire, négligent audacieusement les limites et les précautions que l'Eglise établit. Et en particulier, il Nous faut déplorer une manière vraiment trop libre d'interpréter les livres historiques de l'Ancien Testament, dont les tenants invoquent à tort, pour se justifier, la lettre récente de la Commission Pontificale biblique à l'Archevêque de Paris. Cette lettre, en effet, avertit clairement que les onze premiers chapitres de la Genèse, quoiqu'ils ne répondent pas exactement aux règles de la composition historique, telles que les ont suivies les grands historiens grecs et latins et que les suivent les savants d'aujourd'hui, appartient néanmoins au genre historique en un sens vrai, que des exégètes devront étudier encore et déterminer…
».

TREBLA
Quæstor
Quæstor
Messages : 315
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » lun. 20 mars 2017, 16:25

Cher Xavi,

Merci pour votre réponse assez courte.

Vous écrivez :
La stabilité des espèces est un principe relatif qui n’exclut en rien des mutations
Est-ce que vous vous rendez compte que les mutations sont aléatoires ?
Une mutation est une modification de la séquence du matériel génétique. Elle est consécutive à :

*Une erreur survenue dans la reproduction conforme au cours de la réplication de l'ADN ;
*Ou bien une instabilité des bases nucléiques ou des liaisons N-glycosidiques ;
*Ou encore des lésions diverses provoquées par des agents chimiques ou physiques.

Une mutation introduit une modification dans l'information génétique, dans le génotype d'une cellule : elle est transmissible à sa descendance. Les mutations sont des événements très rares. Une mutation peut toucher au hasard n'importe quel gène, de n'importe quelle cellule, à n'importe quel moment. C'est un événement aléatoire.
http://uel.unisciel.fr/biologie/introge ... h1_04.html
Les mutations menacent le principe de la stabilité de l'espèce. Donc, il y a des systèmes pour détecter ces mutations.
La cellule dispose de plusieurs "sondes" lui permettant de détecter les dommages de l'ADN.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9 ... n_de_l'ADN
Il y aussi des systèmes pour réparer ces mutations.
Les mécanismes de réparation de l'ADN garantissent la stabilité du génome.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9 ... n_de_l'ADN
Conclusion : La stabilité des espèces est un principe relatif qui essaie d'exclure les mutations.

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1104
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Xavi » lun. 20 mars 2017, 16:52

Vous en déduisez quoi ?

Comment voulez-vous avancer dans un dialogue si vous vous limitez à énumérer des versets, des définitions, des extraits de wikipedia, ...etc ?

Comment appliquez-vous vos observations à votre opinion qui considère tant les néanderthaliens que les homos sapiens comme des descendants d'Adam et Eve ?

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Voyageur » lun. 20 mars 2017, 19:37

Bonsoir Xavi,

Si vous en doutiez, ma question était sans malice.
Merci pour votre réponse.
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Voyageur » lun. 20 mars 2017, 20:25

Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

TREBLA
Quæstor
Quæstor
Messages : 315
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » lun. 20 mars 2017, 21:16

Cher Xavi,

Merci pour vos trois questions :

Votre première question : « Vous en déduisez quoi ?
En théorie, un homme néanderthalien et une femme du XXI e siècle, et inversement, pourraient avoir des enfants. Ils appartiennent à la même espèce.

Votre deuxième question : « Comment voulez-vous avancer dans un dialogue si vous vous limitez à énumérer des versets, des définitions, des extraits de wikipedia, ...etc » ?
Il nous faut une base de données scientifiques ou bibliques.

Votre troisième question : « Comment appliquez-vous vos observations à votre opinion qui considère tant les néanderthaliens que les homos sapiens comme des descendants d'Adam et Eve » ?
Adam et Eve ont été créés parfaits en ce qui concerne leur ADN. Ils n'avaient aucun problème génétique. Tout a changé au moment de leur chute. Dès ce moment fatal, le génome de tous les êtres vivants s'est détérioré progressivement.

Conclusion : Les mutations ne sont pas la source d'information génétique. Au contraire, chaque mutation signifie une perte d'information.

Que le Seigneur vous bénisse.

TREBLA
Quæstor
Quæstor
Messages : 315
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » mar. 21 mars 2017, 5:07

Cher Voyageur,

Merci pour le lien.
Est-ce que les frères Bogdanov ont subi une mutation génétique ?
Je plainsante, bien sûr !

Maintenant, j'aimerais vous présenter une petite comparaison de deux évènements bibliques racontés en deux versions incompatibles. L'une est selon Dieu, l'autre est selon des hommes.

Premier évènement : Le veau d’or

Exode 32.7-8 L’Eternel dit à Moïse: Va, descends; car ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Egypte, s’est corrompu. Ils se sont promptement écartés de la voie que je leur avais prescrite; ils se sont fait un veau en métal fondu

Exode 32.22-24 Aaron répondit: Que la colère de mon seigneur ne s’enflamme point! Tu sais toi-même que ce peuple est porté au mal. Ils m’ont dit: Fais-nous un dieu qui marche devant nous; car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir du pays d’Egypte, nous ne savons ce qu’il est devenu. Je leur ai dit: Que ceux qui ont de l’or, s’en dépouillent! Et ils me l’ont donné; je l’ai jeté au feu, et il en est sorti ce veau.

Selon Dieu, quelqu'un a fait le veau d'or.
Selon l'homme (Aaron), le veau d'or s'est fait par lui-même.

Deuxième évènement : Création des cieux et de la terre

Gn 1.1-5 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.
Gn 1.31 Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour.
De façon générale, le terme « Big Bang » est associé à toutes les théories qui décrivent notre Univers comme issu d'une dilatation rapide qui fait penser (abusivement) à une explosion, et est également le nom associé à cette époque dense et chaude qu’a connue l’Univers il y a 13,8 milliards d’années sans que cela préjuge de l’existence d’un « instant initial » ou d’un commencement à son histoire.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Big_Bang
Selon Dieu, quelqu'un a fait l'univers.
Selon l'homme (l'auteur), l'univers s'est fait par lui-même.

Conclusion : Dieu a raison. Les choses ne se font pas par elles-mêmes. Donc, ni le veau d'or ni l'univers ne s'est fait par lui-même.

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Voyageur » mar. 21 mars 2017, 7:30

Les Bogdanov affirment le Big Bang, c'est-à-dire l'émergence de notre réalité matérielle à partir d'un point infiniment dense et infiniment chaud. Ils affirment aussi que derrière l'impulsion initiale, il y a une conscience, DIEU, qui a préétabli toute les constantes cosmologiques. Ils sont parvenus à concilier les deux propositions et à les rendre acceptable d'un côté comme de l'autre.

Vous ne semblez pas admettre que DIEU se trouve uniquement dans l'impulsion de départ. Pourtant, c'est là que tout se trouve. Le monde a évolué, oui. Mais sur base d'un plan, d'un projet. Il n'évolue pas au hasard, tout est déjà prévu d'avance. En chacun de nous existe un code, dans l'univers existent des lois, tout est ordonné et tout possède des règles pour contraindre la marche du monde vers une destinée unique. Lorsque vous dites : "Les explosions, créent-elles de l'ordre ou sont-elles la cause du désordre ?", vous diffusez une vision caricaturale de la théorie du Big bang. Le fait que toute la matière et toute l'énergie soit condensée, à l'origine, en un point de l'univers, me semble tout à fait acceptable. Il n'existe pas beaucoup d'autres théories scientifiques qui expriment la création du monde à partir du néant. De plus, le Big bang n'explique pas l'avant.

J'ai l'impression que vous vous figurez un Dieu anthropomorphe qui modèle ses espèces, une à une, à la main. Je ne comprends pas trop ce qui vous force à penser cela.
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1237
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar Trinité » mar. 21 mars 2017, 12:59

D'autre part ! Il y a une chronologie complètement illogique, dans le récit des 6 jours de la création!



Le soleil, la lune et les étoiles ne sont créés qu’au jour 4. Pourtant, il est dit que la lumière a été créée le premier jour. De quelle lumière s’agit-il ?

TREBLA
Quæstor
Quæstor
Messages : 315
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lupar TREBLA » mar. 21 mars 2017, 15:19

Cher Trinité,

Vous posez une excellente question :


Le soleil, la lune et les étoiles ne sont créés qu’au jour 4. Pourtant, il est dit que la lumière a été créée le premier jour. De quelle lumière s’agit-il ?
Cherchons nos réponses dans L'Ecriture Sainte.
Commençons par la fin qui est aussi un nouveau début.

Apocalypse 22.5 Il n’y aura plus de nuit; et ils n’auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles.

Apocalypse 21.23 La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’Agneau est son flambeau.

Ésaïe 60.19 Ce ne sera plus le soleil qui te servira de lumière pendant le jour,
Ni la lune qui t’éclairera de sa lueur;
Mais l’Eternel sera ta lumière à toujours,
Ton Dieu sera ta gloire.

Comme vous pouvez constater, il y aura un temps ou on n'a besoin « ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer ». L'Eternel sera la lumière.
De même façon, il y avait un temps (les trois premiers jours du monde) ou on n'avait besoin « ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer ». L'Eternel était la lumière.

Que le Seigneur vous bénisse.


Revenir vers « Écriture Sainte »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités