Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
D3dePhosphore
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : jeu. 15 nov. 2007, 22:25
Localisation : Grez-Doiceau (Belgique)

Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

Message non lu par D3dePhosphore » dim. 11 mai 2008, 14:38

Bonjour à tous,



Selon la tradition, le chiffre 666 de Ap.13, 17 est une gématria, un procédé de cryptage courant à l’époque de la rédaction du texte de la Révélation. Son principe est simple à comprendre: à chaque lettre de l’alphabet, grec ou hébreux, correspond une valeur numérique. Le lecteur de la Révélation doit retrouver un ou plusieurs mots dont la somme des lettres donne le total de 666.

Le défaut majeur de ce type de cryptage est qu’il n’y a pas de solution unique. Il existe une pléthore de mots dont la somme vaut 666. Dès lors, une flopée de solutions plus ou moins satisfaisantes ont été proposées pour expliquer le sens du nombre. La plus traditionnelle fait la part belle à l’interprétation historique de la Révélation et propose de voir dans le nombre une allusion à l’empereur Néron, caricature humaine du divin.

Mais, n’est-ce pas étonnant de trouver du cryptage dans de la révélation, du caché dans ce qui est sensé être dévoilé ? Personnellement, je trouve inélégant de recourir à l’hypothèse de la gématria pour interpréter le nombre 666.

Selon mon point de vue, l’Apocalypse est un texte complexe d’une grande beauté symbolique même si, c’est vrai, il est difficilement compréhensible pour une personne qui n’a pas une connaissance minimale de la symbolique biblique.

Jean, le rédacteur du texte, démontre à chaque verset sa maîtrise totale des textes vétérotestamentaires. Il y puisse toute son inspiration pour réinterpréter le socle de son héritage judaïque à la lumière de l’enseignement du Christ.

Si vous accepter cette hypothèse minimale qui consiste à postuler que Jean connaît le texte vétérotestamentaire, alors vous affaiblissez la justification du recours à la gématria. En effet, le chiffre 666 est déjà dans l’Ancien Testament en I Roi 10, 14 : “Le poids de l'or qui arrivait à Salomon chaque année était de six cent soixante-six talents d'or,”. (Notez qu’il existe une redite en I chroniques 9, 13)

Selon moi, la base de l’interprétation de Apocalypse 13,17 vient de s’offir à vos yeux.

En effet, le contexte des deux versets, celui de l’Apocalypse et celui du Livre des Rois, s’interpellent naturellement. Salomon n’offre-t’il pas la plus belle des réponses à la demande de sagesse et d’intelligence que Jean adresse au lecteur avant de l’inviter à calculer le chiffre? Alors, pourquoi ne pas utiliser le roi Salomon pour répondre à cette injonction ? N’est-il pas celui qui a reçu d’un don de Dieu ces deux qualités à l’éxcès en I Roi, 3-12 : “voici, j'agirai selon ta parole. Je te donnerai un coeur sage et intelligent, de telle sorte qu'il n'y aura eu personne avant toi et qu'on ne verra jamais personne de semblable à toi.” ?

On remarquera que le verset suivant, I Roi, 4-13, se rapporte immédiatement aux 666 talents d’or : “Je te donnerai, en outre, ce que tu n'as pas demandé, des richesses et de la gloire, de telle sorte qu'il n'y aura pendant toute ta vie aucun roi qui soit ton pareil”. La valeur chiffrée donne ici le sens d’une quantité énorme d’or, l’équivalent de plusieurs tonnes par an. A ce titre, elle matérialise l’accomplissement de cette promesse de Dieu.

L’hypothèse selon laquelle Jean érige le verset de l’apocalypse sur le texte et la symbolique de l’Ancien Testament semble confortée.
Posons maintenant une seconde hypothèse: l’auteur de I Roi 10, 14 associe au nombre 666 un sens symbolique. Jeans connaît cette signification et la transpose dans l’Apocalypse.
Ainsi, si vous donnez une solution à l’énigme vétérotestamentaire vous donnerez probablement une solution à l’énigme néotestamentaire.

Des amateurs pour se lancer ? :-)

Un avertissement avant de commencer votre quête du nombre : Ap.13, 17 n’est il pas un piège épistémologique dans lequel la solution à l’énigme désigne celui qui la donne ?
En effet, si vous donnez la solution à l’énigme du nombre de l’Apocalypse, vous êtes à l’image de Salomon ; vous possédez 3 attributs, Sagesse, Intelligence et Nombre, tout comme lui. Mais dans le contexte de l’Apocalypse, 666 ne qualifie pas votre richesse, mais votre nom.

Toujours un amateur pour se lancer ?

Pourquoi le nombre de talents d’or perçu annuellement par Salomon était-il de 666 talents d’or ?

Ou, autre formulation du problème : pourquoi le fils de David, l’édificateur du Temple, le juge parfait, l’hérité de la Sagesse, celui à qui Dieu a donné le nom de « Aimé de Dieu », devint-il un apostat


Bien à vous

Marc
"Je ne meurs pas, j'entre dans la Vie." (sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Avatar de l’utilisateur
Olivier JC
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : mer. 16 avr. 2008, 23:57
Localisation : Bordeaux

Re: Apocalypse 13, 17

Message non lu par Olivier JC » dim. 11 mai 2008, 20:00

C'est pas idiot...

Mais pourquoi poser une question à laquelle vous connaissez déjà la réponse ? Quitte à partager votre science, faites-le donc jusqu'au bout !

+
Propter nomen tuum, Domine, vivificabis me !
(Ps 143, 11)

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1603
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Apocalypse 13, 17

Message non lu par Hélène » dim. 11 mai 2008, 22:01

Le chiffre 6 est le chiffre de l'incomplétude. C'est le chiffre "d'en bas"... qui traduit un manque : si la terre est créée en 6 jours, il reste encore le septième jour pour le repos où on trouve la plénitude après l'accomplissement de toute chose. Le 7 est le chiffre de la plénitude.

Le 6 est le chiffre de l'homme charnel, "le faire" (il est en quelque sorte un mensonge quant à la finalité de notre être) tandis que le 7 est le chiffre de "l'être"...

C'est une interprétation que j'avais entendue de la part d'un prêtre théologien. Je crois qu'elle vient des Pères de l'Église mais je ne sais pas de qui.

Fraternellement,
Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
franc_lazur
Quæstor
Quæstor
Messages : 268
Inscription : ven. 12 oct. 2007, 17:05
Conviction : catholique
Localisation : France

Re: Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

Message non lu par franc_lazur » lun. 12 mai 2008, 18:38

D3dePhosphore a écrit :Bonjour à tous,



Selon la tradition, le chiffre 666 de Ap.13, 17 /................................................................
Un avertissement avant de commencer votre quête du nombre : Ap.13, 17 n’est il pas un piège épistémologique dans lequel la solution à l’énigme désigne celui qui la donne ?
En effet, si vous donnez la solution à l’énigme du nombre de l’Apocalypse, vous êtes à l’image de Salomon ; vous possédez 3 attributs, Sagesse, Intelligence et Nombre, tout comme lui. Mais dans le contexte de l’Apocalypse, 666 ne qualifie pas votre richesse, mais votre nom.

Toujours un amateur pour se lancer ?

Pourquoi le nombre de talents d’or perçu annuellement par Salomon était-il de 666 talents d’or ?

Ou, autre formulation du problème : pourquoi le fils de David, l’édificateur du Temple, le juge parfait, l’hérité de la Sagesse, celui à qui Dieu a donné le nom de « Aimé de Dieu », devint-il un apostat

Bien à vous

Marc
Marc, on attend vos explications .... :?: :( <:

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7110
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

Message non lu par Anne » mar. 13 mai 2008, 2:18

franc_lazur a écrit :
Marc, on attend vos explications .... :?: :( <:
Ouais! Je suis intriguée! Partagez! Partagez! :wow:

En passant, quelqu'un connaît-il un bon livre de référence pour qui veut en savoir plus sur le sujet de l'Apocalypse de Saint-Jean? :?:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

D3dePhosphore
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : jeu. 15 nov. 2007, 22:25
Localisation : Grez-Doiceau (Belgique)

Re: Apocalypse 13, 17

Message non lu par D3dePhosphore » jeu. 15 mai 2008, 23:17

Olivier JC a écrit :C'est pas idiot...

Mais pourquoi poser une question à laquelle vous connaissez déjà la réponse ? Quitte à partager votre science, faites-le donc jusqu'au bout !

+
Bonjour à tous,


Désolé de répondre si tardivement, mais j’ai une vie de famille et professionnelle relativement chargée...

Il n’est pas question de science mais d’intuition, intuition que je tente de rationnaliser. L'intuition avant la démonstration la voici:

Pour moi, instantanément, le chiffre 666 signifie que l’on brise quelque chose qui ... ne peut pas être brisée : l’Alliance entre Dieu et l’humanité.

L’Alliance, concept très vaste, peut s’approcher sous 2 formes.
La première, l’Alliance bilatérale, peut se voir comme un contrat où les parties, Dieu et l’Homme, s’engagent à respecter mutuellement les termes du contrat. En simplifiant, cette forme d’Alliance est la Loi, celle de l’Ancien Testament.
L’autre forme de l’Alliance, unilatérale cette fois, est celle d’un Dieu qui s’engage seul, gratuitement, totalement envers l’humanité. C'est l'alliance de Noé, d'Abraham, d'Israël,... Celle d'un Dieu qui vient vers l'Homme avec son Dessein pour l'Homme. C’est un acte d’amour dont la matérialisation ultime est l’incarnation du Christ. C’est la Nouvelle Alliance, celle du Nouveau testament.

L’apostat, celui qui porte le chiffre 666 est celui qui brise l’ancienne Alliance car il ne respecte pas la promesse de fidélité au Christ mais, dans le même temps, à son insu, reste sous le couvert de l’Alliance nouvelle. Ce qui signifie pas qu’il est sauvé malgré son reniement. Loin de là.

Peut-être que la meilleure explication d’Apocalypse 13,17 est-elle donnée dans ce même livre au verset 17 du chapitre 17 : « Car Dieu a mis dans leurs cœurs d'exécuter son dessein et d'exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies ». en reniant, on reste l’acteur du dessein de Dieu. Thèse forte: l'apostasie entre dans le dessein de Dieu. Il y a une raison qui nécessite que la parousie soit précédée d'une période d'apostasie générale. Cette nécessité d'apostasie n'est pas de la volonté de Dieu. L'Homme garde son libre arbitre durant cette période. Mais tout (e la nature de l'Homme) poussera l'Homme vers le reniement du Christ.


Le nom de la bête est un leurre. La bête n'a pas de nom car elle n'a pas d'être. Dans l'Apocalypse, Jean oppose le Nom de Dieu qui existe et qui caché (sauf au élu) au nom de la Bête qui est montré à tous mais qui n'existe pas. C’est un moyen d’affirmer le libre arbitre de celui qui renie. Il ne le fait pas sous la contrainte de la Bête car elle n’existe pas.

Enfin, dans l’Ancien Testament, le nombre 666 symbolise l’Alliance Nouvelle (celle des versets 31 à 34 de Jérémie 31).
L’association de ce symbole aux talents d’or qui matérialisent le don de richesse promis par Dieu à Salomon permet de neutraliser le fait que cette quantité d’or transgresse la Loi du Deutéronome. Ainsi, le chiffre 666 est placé à l'ouverture de la description des manquement du roi Salomon ( I roi 10 : 14 - 29 & 11 : 1 - 3) à la Loi telle qu'elle est définie dans le Deutéronome chapitre 17 verset 14 à 20.

Voilà en quelques traits comment je comprends le chiffre 666. La démonstration est longue, ardue, voire hasardeuse, incomplète et totalement hors de mes capacités. C’est la raison pour laquelle je cherche l'aide des autres par la critique de mes raisonnements...

Je reprendrai donc la démonstration (la rationalisation ) en assumant le risque de me tromper, sans pour autant vouloir vous tromper.

Bien à vous,

Marc
"Je ne meurs pas, j'entre dans la Vie." (sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Avatar de l’utilisateur
Miles Christi
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 120
Inscription : jeu. 06 avr. 2006, 11:05
Localisation : In Tempore

le nombre est nom

Message non lu par Miles Christi » dim. 18 mai 2008, 1:25

Le sens peut à la fois être littéral et symbolique. Littéralement il faut chercher quel nom est signifié par le nombre 666. Et pour cela nul besoin d’étudier de long en large les propriétés mathématiques du nombre 666, ni d’essayer de trouver un algorithme cryptographique qui, appliqué à certains noms, donnerait ce nombre. Il y a quelque chose de beaucoup plus simple. En effet certains prénoms plus ou moins tombés en désuétude signifient des chiffres : ainsi Quentin vient du prénom latin Quintus qui signifie le « cinquième », Sixte de Sextus le « sixième », Septime de Septimus le septième, Octave de Octavus le huitième.

En France le prénom Sixte continue d’être porté, mais je dois avouer que je ne connais personne qui ait donné ce prénom à son fils. Cependant les statistiques de l’INSEE nous disent que par exemple en 1900 3 bébés ont été nommés Sixte, de 1947 à 1971 aucun, en 2005 19. A titre de comparaison en 2006 1987 bébés ont été prénommés Mohamed, 146 ont été prénommés Philippe. Entre parenthèses les statistiques de l’INSEE sur les prénoms, statistiques publiques et gratuites (sur internet) sont riches d’enseignements...

Sixte le 66ème (du nom), voilà ce que pourrait bien être le 666. Il n’y a pas eu beaucoup de Papes qui aient choisi le nom de Sixte pour leur pontificat, car rappelons que ce nom c’est le Pape lui-même qui se le donne, parfois pour exprimer un attachement particulier vis-à-vis de l’un de ses prédécesseurs. Le dernier en date est Sixte V ou Sixte Quint, Pape de la Renaissance, la Chapelle Sixtine devant son nom à Sixte IV.

Si tel est le cas, il s’agirait d’un antipape, comme il y en a déjà eu, ainsi Pedro de Luna, antipape au moment du Grand Schisme d’Occident, celui dont parle Jean Raspail dans son roman « L’anneau du pécheur », l’Eglise l’ayant reconnu comme antipape, lui a retiré le nom qu’il s’était choisi « Benoît (XIII) ».

In cruce salus. In cruce vita. In cruce protectio ab hostibus. In cruce robur mentis. In cruce gaudium spiritus. In cruce virtus summa. In cruce perfectio sanctitatis. Non est salus animae, nec spes æternæ vitæ, nisi in cruce. Tolle ergo crucem et sequere Jesum, et ibis in vitam æternam.


Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7110
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

Message non lu par Anne » mar. 27 mai 2008, 1:35

Je lis présentement un excellent livre: Pour lire l'Apocalypse, Nouvelle édition revue et augmentée, de Jean-Pierre Prévost, aux éditions du Cerf-Novalis.

Après avoir visité le château d'Angers, où l'on peut voir les célèbres tentures de l'Apocalypse, j'ai senti le besoin d'en savoir plus sur ce sujet qu'on a l'impression de bien connaître alors que ce n'est nullement le cas.

L'auteur de ce livre ne se laisse pas emporter par les élucubrations Nostradamussiennes, les prédictions abracadabrantes ou les délires eschatologiques.

J'aime ce livre parce qu'on s'y base sur les faits, seulement les faits. L'auteur s'appuie sur des sources crédibles et vérifiables et chaque chapitre propose une série de références supplémentaires pour ceux qui veulent approfondir le sujet qui y est traîté. Et lorsqu'il propose certaines théories moins bien appuyées ou sujettes à interprétation, il l'indique très clairement!

J'avoue que mon esprit très cartésien y trouve son compte avec une grande joie!

Je le recommande chaudement, si le sujet vous intéresse!
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

philippe1
Censor
Censor
Messages : 105
Inscription : sam. 11 juil. 2009, 6:14

Re: Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

Message non lu par philippe1 » lun. 13 juil. 2009, 11:59

Bonjour à vous tous.
Je viens de vous lire avec attention.

D3dePhosphore.

Vos réflexions sont intéressantes.
Cependant vous dites « la gématria, un procédé de cryptage courant à l’époque… » ett plus loin « je trouve inélégant de recourir à l’hypothèse de la gématria ».
Je pense qu’il faut se resituer dans le contexte de l’époque et la demande d’un calcul relève bien d’une guématria. Je ne vois pas pourquoi cette démarche serait inélégante, la Bible fourmille de nombres incompréhensibles et des jeux de lettres et nombres sont courants (comme avec Eliezer Genèse 15/2 et dont la valeur numérique de ce nom est précisément 318) et utilisent la gématrie classique de l’époque, celle issue des habitudes grecs.
Si nous devons trouver à la fois le nombre d’un homme et d’une bête par calcul, il n’y a pas d’autre possibilité que de passer par des nombres.
Il faut noter que des guématries il en existe des dizaines !!! Et comme vous dites « Le défaut majeur de ce type de cryptage est qu’il n’y a pas de solution unique ».

A ceci je réponds qu’à la limite ceci n’a pas d’importance car dès la première phrase de la Bible ou de la Thora, est symbolisé immédiatement deux mondes ceux des cieux et celui de la terre. Par là comprenons, entre autre, qu’il y a ce qui relève de l’homme et ce qui relève de Dieu. L’homme peut trouver une infinité de solutions mais il n’y en aura qu’une seule de vrai, celle qui sera dévoilée grâce à l’aide Dieu. Et donc cette solution ne pourra être que supra-humaine pour reprendre l’expression de celui qui l’a découvert.

« Jean connaît le texte vétérotestamentaire ». Absolument et c’est bien parce qu’il y fait référence clairement que la solution est hors du texte de L’Apocalypse.

Des quatre 666 qui existent dans la Bible, hormis celui de l’apocalypse le plus connu est celui de la richesse de Salomon. Or si cette richesse est signe de magnificence, en Apocalypse le contexte est totalement différent. Le nombre est celui d’une bête qui a nom d’homme. Nous sommes ici à l’opposé de la magnificence.
Et vous dites que « Ap.13, 17 n’est il pas un piège épistémologique dans lequel la solution à l’énigme désigne celui qui la donne ?
En effet, si vous donnez la solution à l’énigme du nombre de l’Apocalypse, vous êtes à l’image de Salomon ; vous possédez 3 attributs, Sagesse, Intelligence et Nombre, tout comme lui. Mais dans le contexte de l’Apocalypse, 666 ne qualifie pas votre richesse, mais votre nom ».
Remarque très intéressante mais qui pèche par le fait que celui qui découvrira la solution n’a strictement aucune importance quant au message. Ce verset est un message universel à découvrir, à dévoiler. Et d’ailleurs la solution prouve qu’il n’y a aucun piège sémantique.
Le seul piège où tout le monde s’est fait prendre c’est l’oubli du premier mot La sagesse ! Que de chercheurs, et même la traduction Tob, oublient ce mot !!!!!
Vous avez totalement raison de penser que la compréhension du 666 Apocalypse éclairera d’un jour nouveau le 666 de Salomon mais là n’est pas la solution, il faut être encore plus sage.
Où est la sagesse ? Elle est en Job ! Et encore plus avant pour celui qui cherche !

Hélène bonjour.
Avec juste raison vous dites « Le chiffre 6 est le chiffre de l'incomplétude. C'est le chiffre "d'en bas"... qui traduit un manque : si la terre est créée en 6 jours, il reste encore le septième jour pour le repos où on trouve la plénitude après l'accomplissement de toute chose. Le 7 est le chiffre de la plénitude ».
Par contre je ne pense pas que le mot de mensonge pour le 6 soit approprié. Parlons lus tôt d’incomplétude.

Miles Christi bonjour.
Je vous cite « Et pour cela nul besoin d’étudier de long en large les propriétés mathématiques du nombre 666, ni d’essayer de trouver un algorithme cryptographique qui, appliqué à certains noms, donnerait ce nombre ».
Appliquer un nom sur un nombre n’est qu’une projection humaine. Et d’autre part c’est omettre la démarche « calcul ». Nous n’avons qu’une chose à faire, écouter la Parole. La solution est dans le livre.
« Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin". Apo 22 /13.
Et si la solution était dès le début de la Genèse !

Charles bonjour.
Je relève ceci dans votre recherche. « Le chiffre de la bête serait donc celui de la corruption matérialiste qui ne connaît pas de limites……Et avec au centre de tout cela, l'orgueil.
Vous l’avez dit, l’orgueil !!!!! La voilà la bête. :clap:


Je vous en ferai la démonstration en répondant strictement à la question du verset Ap 13, 16 et 17.

Je vous remercie tous pour la qualité de vos recherches. :)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13225
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

Message non lu par etienne lorant » lun. 13 juil. 2009, 14:10

AnneT a écrit :
franc_lazur a écrit :
Marc, on attend vos explications .... :?: :( <:
Ouais! Je suis intriguée! Partagez! Partagez! :wow:

En passant, quelqu'un connaît-il un bon livre de référence pour qui veut en savoir plus sur le sujet de l'Apocalypse de Saint-Jean? :?:
Bonjour Anne,

Je m'empresse, je m'empresse, vous avez demandé une info, la voici, bon, ne poussez pas derrière, merci !

L'apocalypse, révélation sur la vie future

Si l'on admet que ce livre réputé obscur est, moins qu'un florilège de prophéties catastrophiques, mais une description de l'autre monde avec ses diverses zones merveilleuses ou pénibles, avec ses esprits bénéfiques ou mauvais, avec cette lente ascension vers les séjours d'harmonie, toutes les difficultés tombent et le livre de l'épouvante se transforme en livre d'espérance pour cette vie et pour l'autre. Ceci est la troisième édition d'un commentaire chaque fois augmenté et réactualisé. Au fil des décennies, l'Apocalypse est de plus en plus claire.

1981 / 94 - 292 pages, ISBN 2.85157.103.6 18,50 €

Les textes de ce livre sont de Jean Prieur. C'est un spiritualiste chrétien qui a, comme Raymond Moody, collecté des témoignages. Mais les témoignages de Raymond Moody (La vie après la vie) ne décrivent pas ce qui se passent après le fameux passage du "tunnel" (NDE). Jean Prieur se base sur les contacts en écriture automatique de parents ayant bénéficié d'inspirations spirituelles de leurs propres enfants décédés. je le citerais bien dans le forum, ouvertement, mais pour l'instant, je ne préfère pas. Je les soumets à la même règle que les "révélations privées".
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

philippe1
Censor
Censor
Messages : 105
Inscription : sam. 11 juil. 2009, 6:14

Re: Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

Message non lu par philippe1 » lun. 13 juil. 2009, 16:04

Désolé :( franc_lazur, j’ai atribué à D3dePhosphore ce que vous disiez : « Ap.13, 17 n’est il pas un piège épistémologique dans lequel la solution à l’énigme désigne celui qui la donne ? En effet, si vous donnez la solution à l’énigme du nombre de l’Apocalypse, vous êtes à l’image de Salomon ; vous possédez 3 attributs, Sagesse, Intelligence et Nombre, tout comme lui. Mais dans le contexte de l’Apocalypse, 666 ne qualifie pas votre richesse, mais votre nom ».

Amitié. :)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4816
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

Message non lu par gerardh » lun. 13 juil. 2009, 17:42

_______


Bonjour à tous,

Comme cela je crois, a déjà été dit, je pense que nous ne sommes pas les mieux placés pour comprendre le sens de ce nombre mystérieux. Ce seront des croyants d'une autre époque, future, apocalyptique, qui en apprécieront tout le sens alors clarifié, ce qui sera une aide dans leurs épreuves.


_________

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13225
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

Message non lu par etienne lorant » lun. 13 juil. 2009, 19:00

J'ai connu une dame très sérieuse qui me disait, début 1998: c'est pour cette année-ci, tout le monde l'a dit (tous les voyants), Jésus revient cette année ! Ah bon, pourquoi donc cette année ? Parce que c'est écrit et puis, c'est évident: 1998, c'est trois fois 666 !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

philippe1
Censor
Censor
Messages : 105
Inscription : sam. 11 juil. 2009, 6:14

Re: Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

Message non lu par philippe1 » lun. 13 juil. 2009, 19:10

:)
Bonjour.

Gerardh, je vous cite « Comme cela je crois, a déjà été dit, je pense que nous ne sommes pas les mieux placés pour comprendre le sens de ce nombre mystérieux. Ce seront des croyants d'une autre époque, future, apocalyptique, qui en apprécieront tout le sens alors clarifié, ce qui sera une aide dans leurs épreuves ».

Excusez moi de vous contredire mais l’état de la planète n’a jamais été aussi catastrophique :( . Les trois quart de la planète crève la faim, les riches :boss: le sont de plus en plus et l’homme est en train de tuer :cowboy: son écosystème et il s’amène à sa propre perte. Alors il y a urgence pour que nous croyants disions ce que nous savons, ce que nous avons compris des derniers messages de la Bible. Une part de l’Apocalypse a déjà été dévoilée comme en exemple tous les versets qui représentent le marchandage planétaire au chapitre 18. Ceci est absolument clair. Tout comme la grande prostituée qui vend son corps alors que tout devrait être don :coeur: . Comme est clair le verset 17/8 qui représente le G7G8 etc. Nous devons tous participer au dévoilement. Qui le ferait si ce n’est nous croyants ?
Le nombre 666 vient d’être dévoilé, continuons et cherchons dans la mesure de nos possibilités, notre cœur et notre foi. Sans prosélytisme échangeons ce que nous croyons et ne tombons pas dans le pessimisme faible :dormir: en renvoyant aux générations futures ce qui peut être fait maintenant.

Amicalement.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7110
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Le nombre 666 dans Apocalypse 13, 17

Message non lu par Anne » mar. 14 juil. 2009, 3:28

gerardh a écrit : Comme cela je crois, a déjà été dit, je pense que nous ne sommes pas les mieux placés pour comprendre le sens de ce nombre mystérieux. Ce seront des croyants d'une autre époque, future, apocalyptique, qui en apprécieront tout le sens alors clarifié, ce qui sera une aide dans leurs épreuves.
On oublie les gens à qui étaient destinés l'Apocalypse lors de sa rédaction! Je crois bien que beaucoup de symboles qui nous semblent obscurs maintenant étaient pour eux parfaitement clairs!
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités