Un troisième Jacques dans l'écriture ?

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2966
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Suliko » dim. 21 juin 2020, 1:17

Carolus,

Personne ne vous a traité de crétin, voyons ! Par contre, je ne comprends pas pourquoi vous n'écrivez pas clairement que Jésus a eu des frères ou des demi-frères biologiques si c'est ce que vous pensez ou déduisez des Ecritures. A ce stade, je n'arrive même pas à comprendre si vous pensez que ces frères sont de Marie et Joseph ou de Joseph seul. Pourriez-vous m'éclairer ?
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Cinci » dim. 21 juin 2020, 1:53

Oui. c'est surtout l'accouchement qui semble difficile.


Un visiteur apostolique des années 1930 déduirait des circonlocutions précédentes : nous voici face à un potentiel aveu de mécréance (dans le secret) touchant le dogme de la virginité perpétuelle de la Sainte Vierge. Moralité ? L'Église catholique n'enseignerait pas quelque chose de véridique au sujet de la mère de Notre Seigneur Jésus-Christ.

:indiana:

Les aventuriers de la réponse enfouie, invisible ou disparue. .

Carolus
Senator
Senator
Messages : 798
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Carolus » dim. 21 juin 2020, 5:40

Fernand Poisson a écrit :
sam. 20 juin 2020, 12:15
Fernand Poisson :
[…] le mot hébreu ah, dans son sens premier, désigne tout proche parent mâle de même génération. Dans la mesure où quelqu’un fait partie de ce groupe – que ce soit en tant que frère à part entière, demi-frère, cousin, etc. – il est un ah.

Source : https://udayton.edu/imri/mary/l/les-frr ... e-neuf.php
Merci du lien ci-dessus, cher Fernand Poisson. :)

D’après votre source, « le mot hébreu ah, dans son sens premier, désigne tout proche parent mâle de même génération. Dans la mesure où quelqu’un fait partie de ce groupe – que ce soit en tant que frère à part entière, demi-frère, cousin, etc. – il est un ah. »

Votre source parle de « l’ambiguïté du mot « frère » (et « sœur ») en ancien hébreu ».

Considérons le lexique hébreu :
אָחוֹת = soeur

Définitions
1. sœur
a. soeur (de mêmes parents)
b. demi-soeur (même père)
c. (métaph) Israël et Juda

https://www.lueur.org/bible/strong/achowth-h269
Quel est le sens premier du terme אָחוֹת = soeur , d’après le lexique ci-dessus ❓

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2966
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Suliko » dim. 21 juin 2020, 15:04

Carolus,
אָחוֹת = soeur

Définitions
1. sœur
a. soeur (de mêmes parents)
b. demi-soeur (même père)
c. (métaph) Israël et Juda
Ces définitions sont incomplètes, puisque dans le Cantique des Cantiques, le bien-aimé appelle sa bien-aimée "ma soeur".
Et de toute façon, personne ne nie que le sens premier du mot frère ou sœur soit enfant de mêmes parents, ou du moins d'un même parent. Vous nous dites donc que puisque c'est le sens le plus évident, il faut le comprendre ainsi des frères de Jésus. Nous vous répondons qu'en tant que catholiques, nous nous référons aussi à la Tradition, qui est très claire sur le fait que la Sainte Vierge n'a eu qu'un enfant, Notre Seigneur Jésus-Christ, et cela sans perdre sa virginité. Pensez-vous alors que les frères de Jésus sont des enfants de saint Joseph issus d'un premier mariage ? Pourriez-vous SVP répondre à cette question ?
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Carolus
Senator
Senator
Messages : 798
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Carolus » dim. 21 juin 2020, 16:17

Suliko a écrit :
dim. 21 juin 2020, 15:04
Suliko :
Carolus,
אָחוֹת = soeur

Définitions
1. sœur
a. soeur (de mêmes parents)
b. demi-soeur (même père)
c. (métaph) Israël et Juda
Ces définitions sont incomplètes, puisque dans le Cantique des Cantiques, le bien-aimé appelle sa bien-aimée "ma soeur".
Merci de votre réponse, chère Suliko. :)
Suliko a écrit :
dim. 21 juin 2020, 15:04
Suliko :

Et de toute façon, personne ne nie que le sens premier du mot frère ou sœur soit enfant de mêmes parents, ou du moins d'un même parent.
D’après vous, « personne ne nie que le sens premier du mot frère ou sœur soit enfant de mêmes parents, ou du moins d'un même parent », n’est-ce pas ❓

Vous en êtes sûre❓

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1034
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Libremax » dim. 21 juin 2020, 16:26

Moi, j'en suis sûr...

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2966
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Suliko » dim. 21 juin 2020, 17:04

Vous en êtes sûre❓
Oui. Mais tout le problème réside dans le fait que vous n'adoptez pas une démarche catholique, puisque vous ne vous préoccupez absolument pas de savoir ce que dit la Tradition au sujet des frères de Jésus. De plus, puisque vous refusez obstinément de répondre à mes questions pourtant simples, je mets fin à notre discussion.
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Carolus
Senator
Senator
Messages : 798
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Carolus » dim. 21 juin 2020, 21:03

Libremax a écrit :
dim. 21 juin 2020, 16:26
Libremax :

Moi, j'en suis sûr...
Merci de votre réponse, cher Libremax. :)
Suliko a écrit :
dim. 21 juin 2020, 15:04
Suliko :

Et de toute façon, personne ne nie que le sens premier du mot frère ou sœur soit enfant de mêmes parents, ou du moins d'un même parent.
Vous êtes sûr que « personne ne nie que le sens premier du mot frère ou sœur soit enfant de mêmes parents, ou du moins d'un même parent » ⁉️

Considérons le lexique hébreu :
אָח (‘ach) = frère, parent, l'autre, les autres, enfants, semblable

1. frère

a. frère de mêmes parents
b. demi-frère (même père)
c. de la même tribu
d. l'un pour l'autre (réciprocité)
e. (fig.) de ressemblance

https://www.lueur.org/bible/strong/h251
Si vous êtes sûr que le sens premier du mot אָח (‘ach) = frère est enfant de mêmes parents, ou du moins d'un même parent, le commandement suivant sera très clair pour vous :
Lv 18, 14 Vous ne devez pas déshonorer un frère de votre père en ayant des relations avec sa femme …
Si on se contente de cette seule phrase pour le savoir, quel mot français décrit le « frère du père (ou de la mère) »❓

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3158
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Trinité » dim. 21 juin 2020, 21:26

Carolus a écrit :
sam. 20 juin 2020, 23:30


D’après vous, le pauvre crétin n’a rien compris, n’est-ce pas ? 😪
Je ne me permettrais pas de vous traiter de crétin, mon cher Carolus :(
En l'espèce, comme je ne trouve pas d'explications claires au niveau des mots, je me réfère à ce que soutien l'Eglise et qui me semble logique, en l'occurrence la Virginité de la Vierge Marie.
Comme je l'ai déjà dit, il me parait inconcevable que la Vierge Marie ait assuré deux missions sur cette terre.
1°- La mère de Notre Seigneur Jésus.
2° - Un rôle de Mère pour d'autres enfants quelle aurait eu.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2966
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Suliko » dim. 21 juin 2020, 22:20

Carolus,

Veuillez répondre à ma question si vous voulez que je réponde à la vôtre...
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Carolus
Senator
Senator
Messages : 798
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Carolus » dim. 21 juin 2020, 22:37

Suliko a écrit :
dim. 21 juin 2020, 22:20
Suliko :
Carolus,

Veuillez répondre à ma question si vous voulez que je réponde à la vôtre...
MEA CULPA ‼️

La question est pour notre frère (Libremax), chère Suliko. :)

Carolus
Senator
Senator
Messages : 798
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Carolus » dim. 21 juin 2020, 22:49

Trinité a écrit :
dim. 21 juin 2020, 21:26
Trinité :
Carolus a écrit :
sam. 20 juin 2020, 23:30
Carolus :

D’après vous, le pauvre crétin n’a rien compris, n’est-ce pas ? 😪
Je ne me permettrais pas de vous traiter de crétin, mon cher Carolus :(
Ne vous faites pas de souci, cher Trinité. :)

Le premier message qui contient le mot « crétin » est le mien et pas celui de quelqu’un d’autre.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2966
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Suliko » dim. 21 juin 2020, 23:19

MEA CULPA ‼️

La question est pour notre frère (Libremax), chère Suliko. :)
Je commence sérieusement à penser que vous voulez nous rendre tous dingues...
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Carolus
Senator
Senator
Messages : 798
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Carolus » lun. 22 juin 2020, 0:27

Suliko a écrit :
dim. 21 juin 2020, 23:19
Suliko :
MEA CULPA ‼️

La question est pour notre frère (Libremax), chère Suliko. :)
Je commence sérieusement à penser que vous voulez nous rendre tous dingues...
Au contraire, chère Suliko. :)

Vous m’avez posé la question suivante :
Suliko a écrit :
mer. 10 juin 2020, 10:29
Suliko :

De quoi avez-vous peur ?
Je peux poser la même question concernant l’absence d’une simple réponse. (La réponse consiste en un mot de 5 lettres) :
Si vous êtes sûr que le sens premier du mot אָח (‘ach) = frère est enfant de mêmes parents, ou du moins d'un même parent, le commandement suivant sera très clair pour vous :

Lv 18, 14 Vous ne devez pas déshonorer un frère de votre père en ayant des relations avec sa femme …

Si on se contente de cette seule phrase pour le savoir, quel mot français décrit le « frère du père (ou de la mère) »❓
De qui ou de quoi a-t-on peur ?

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1034
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Un troisième Jacques dans l'écriture ?

Message non lu par Libremax » lun. 22 juin 2020, 9:38

Carolus a écrit :
dim. 21 juin 2020, 21:03

Vous êtes sûr que « personne ne nie que le sens premier du mot frère ou sœur soit enfant de mêmes parents, ou du moins d'un même parent » ⁉️

Considérons le lexique hébreu :
אָח (‘ach) = frère, parent, l'autre, les autres, enfants, semblable

1. frère

a. frère de mêmes parents
b. demi-frère (même père)
c. de la même tribu
d. l'un pour l'autre (réciprocité)
e. (fig.) de ressemblance

https://www.lueur.org/bible/strong/h251
Si vous êtes sûr que le sens premier du mot אָח (‘ach) = frère est enfant de mêmes parents, ou du moins d'un même parent, le commandement suivant sera très clair pour vous :
Lv 18, 14 Vous ne devez pas déshonorer un frère de votre père en ayant des relations avec sa femme …
Si on se contente de cette seule phrase pour le savoir, quel mot français décrit le « frère du père (ou de la mère) »❓
Bonjour Carolus,

Le sens premier du mot "frère" en français ne rend pas nécessairement clair le sens du commandement.
Rien n'empêche d'y voir un demi-frère, ou un cousin, ou un neveu. (le lexique que vous citez n'est pas complet)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Gaudens et 4 invités