Jésus et les Pharisiens

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre-Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus et les Pharisiens

Message non lu par Alexandre-Invité » ven. 25 janv. 2019, 10:23

Astya a écrit :
ven. 25 janv. 2019, 0:57
- est-ce qu'on peut dire que les critiques de Jésus à l'égard des pharisiens sont des critiques envers le dogmatisme en général, ou simplement des critiques envers quelques personnes de son époque ?

Des critiques envers le dogmatisme dont les pharisiens sont la parfaite illustration.
Astya a écrit :
ven. 25 janv. 2019, 0:57
A mon opinion, cela n'est pas simple du tout. Si on reprend le cas de Caïphe (excellent cas) on peut dire qu'il a pratiqué la justice en exigeant l'application à la lettre de la Loi et aussi qu'il a accompli la volonté de Dieu.
Mais on ne peut pas dire qu'il a fait une oeuvre bonne.

Jésus est venu accomplir la Loi (Mt 5), c'est à dire l'établir dans sa perfection, lui rendre sa véritable signification, rompre avec les fausses interprétations qui en étaient données. Il résume sa pensée en Mt 7,12 : "Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes."

Vous voyez donc bien que Caïphe n'était pas un juste animé par l'amour du prochain qu'exige la Loi mais un formaliste.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1471
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Jésus et les Pharisiens

Message non lu par prodigal » ven. 25 janv. 2019, 10:41

Astya a écrit :
ven. 25 janv. 2019, 0:57
hème.
Néanmoins, ma question portait sur le système moral présenté dans les évangiles, je vais reformuler :
- est-ce qu'on peut dire qu'il y a un système moral , ou simplement des indications ?
- est-ce qu'on peut dire que les critiques de Jésus à l'égard des pharisiens sont des critiques envers le dogmatisme en général, ou simplement des critiques envers quelques personnes de son époque ?
Chère Astya, je vous donne mes réponses sèches, en attente éventuellement de futurs développements si la discussion, comme je le souhaite, se poursuit.
1) La morale évangélique ne se présente pas sous la forme d'un système.
2) les critiques à l'égard des Pharisiens valent pour tous les fondamentalismes, y compris chrétiens.
Mais il ne s'ensuit pas que la morale chrétienne soit indifférente à la vérité, bien au contraire.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Astya
Quæstor
Quæstor
Messages : 230
Inscription : lun. 04 juil. 2016, 16:07
Conviction : baptisée catholique assurément déiste

Re: Jésus et les Pharisiens

Message non lu par Astya » ven. 25 janv. 2019, 22:49

Cher Prodigal, merci !

ce sont exactement les réponses que j'attendais ! :oui:

Merci Alexandre :)

Croyez bien que je ne suis pas du tout en désaccord avec ce que vous dites ; je voulais simplement éclaircir ce point : Jésus critique le dogmatisme et le fondamentalisme en la personne de certains pharisiens.
Donc Il pense que le dogmatisme et le fondamentalisme ne sont pas des manières de penser bonnes.
En résumant sa pensée par : "Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes." , Il nous incite à réfléchir à nos actes de façon circonstanciée, plutôt que de suivre aveuglément une loi ou une coutume.
Et Il nous incite aussi à nous mettre à la place des autres au lieu de les juger et de les frapper d'anathème.

Mais c'est une morale très exigeante !
Est-ce que Jésus ne met pas la barre un peu haut pour les simples humains ?

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus et les Pharisiens

Message non lu par Carolus » sam. 26 janv. 2019, 1:04

Astya a écrit :Astya :
@ Alexandre et Carolus : vous avez tous les deux raison : Jésus a été crucifié sans motif politique sérieux, à cause de la haine de certains juifs proches des grands prêtres qui l'accusaient de blasphème.
Merci, chère Astya.  :) 
Astya a écrit :Astya :
Néanmoins, ma question portait sur le système moral présenté dans les évangiles, je vais reformuler :
[...]
- est-ce qu'on peut dire que les critiques de Jésus à l'égard des pharisiens sont des critiques envers le dogmatisme en général, ou simplement des critiques envers quelques personnes de son époque ?
Votre question : " Pourquoi Jésus reproche t-il aux Pharisiens leur dogmatisme, alors qu'Il conseille par ailleurs de suivre la Loi ? "

Pour Jésus, la Loi signifie les dix commandements.

Considérons CEC 2052 :
Un jeune homme pose cette question à Jésus, " Maître, que dois-je faire de bon pour posséder la vie éternelle ? " 
Jésus déclare au jeune homme : Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements.

Selon CEC 2054, Jésus prêche qu'il faut surpasser la justice " des scribes et des pharisiens ".
CEC 2054 Jésus a repris les dix commandements, mais il a manifesté la force de l’Esprit à l’œuvre dans leur lettre. Il a prêché la " justice qui surpasse celle des scribes et des pharisiens " (Mt 5, 20) aussi bien que celle des païens (cf. Mt 5, 46-47). Il a déployé toutes les exigences des commandements. " Vous avez entendu qu’il a été dit aux ancêtres : Tu ne tueras pas ... Eh bien ! Moi je vous dis : quiconque se fâche contre son frère en répondra au tribunal " (Mt 5, 21-22).
Jésus met la barre plus haut que la Loi. 

Il faut l'aide de l'Esprit de Dieu pour que notre justice puisse surpasser celle des scribes et des pharisiens  :!:

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10565
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Jésus et les Pharisiens

Message non lu par Fée Violine » jeu. 31 janv. 2019, 20:15

Carolus a écrit :
mar. 22 janv. 2019, 15:48
Sans danger pour le « pouvoir politique (Hérode, Pilate) », il n’y a pas de risque de répression romaine non plus, n’est-ce pas ? :oui:
Je ne suis pas d'accord.
Même si objectivement il n'y avait pas de danger pour le pouvoir, les occupants romains ne faisaient pas le détail, et Pilate moins que tout autre. Il était connu pour ses répressions féroces.
Un gouverneur romain, surtout chez un peuple aussi agité que les habitants de la Judée, réprime largement les populations et met en croix tout ce qui bouge, tout ce qui fait des vagues, quitte à tuer des innocents mais c'était pas son problème.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : MSN [Bot] et 4 invités