Traduction littérale ou littéraire ?

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2581
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar AdoramusTe » jeu. 09 nov. 2017, 17:05

Bonjour,

Pensez-vous qu'une traduction de la Bible doit être littérale, c'est-à-dire proche de la langue source, ou bien littéraire c'est à dire proche de la langue ciblée ?

Dans le premier cas (traduction dit sourcière), on essaie de garder au maximum les subtilités de la langue source, mais une méconnaissance de la culture originale peut rendre le texte obscur.

Dans le deuxième cas (traduction dite cibliste), on ne retient que le sens du texte original en l'exprimant avec le génie de la langue ciblée, mais en risquant de perdre les originalités de la langue source.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 430
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar TREBLA » jeu. 09 nov. 2017, 18:26

Cher AdoramusTe,

Vous posez une bonne question :
AdoramusTe : jeu. 09 nov. 2017

Pensez-vous qu'une traduction de la Bible doit être littérale, c'est-à-dire proche de la langue source, ou bien littéraire c'est à dire proche de la langue ciblée ?
Il y a des conseils généraux pour une bonne traduction. Ces conseils s'appliquent aussi à la traduction de la Bible.
La traduction est certainement un des exercices de langue les plus difficiles qui soient. Il révèle immédiatement la connaissance linguistique et la sensibilité littéraire du traducteur. Si le proverbe italien souvent mis en avant "traduttore, tradittore" (traducteur,traître -- traduire, trahir) ne sera jamais complètement faux par le simple fait qu'il y a changement de langue, un bon traducteur fera qu'un texte sera apprécié de la même manière dans la langue de départ et la langue d'arrivée et que les deux lecteurs auront connaissance de la même histoire et révélation de la même sensibilité.

http://www.llsh.univ-savoie.fr/lea/perd ... nseils.htm
Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2581
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar AdoramusTe » jeu. 09 nov. 2017, 23:08

un bon traducteur fera qu'un texte sera apprécié de la même manière dans la langue de départ et la langue d'arrivée et que les deux lecteurs auront connaissance de la même histoire et révélation de la même sensibilité.
Merci TREBLA. Je pense que cela mériterait des illustrations :) Çà reste assez général, ne trouvez-vous pas ?
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4409
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar gerardh » ven. 10 nov. 2017, 10:55

______

Bonjour,

Les deux options sont utiles.


________

TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 430
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar TREBLA » ven. 10 nov. 2017, 19:55

Cher AdoramusTe,

Merci pour le :) .
AdoramusTe : jeu. 09 nov. 2017

Merci TREBLA. Je pense que cela mériterait des illustrations :) Çà reste assez général, ne trouvez-vous pas ?
Oui, bien sûr que ça reste assez général. Vous avez tout à fait raison en disant « que cela mériterait des illustrations ».

Il faut constater que la version originale est la version idéale, car généralement quelque chose se perd lors de la traduction. Donc une bonne traduction doit limiter la perte d'information sur tous les plans.

Voici une illustration.

Dans l'hébreu biblique on trouve l'expression « le petit homme de l'œil ».
C'est qui ce « petit homme de l'œil » ?
Il ne s'agit pas d'une personne. Il s'agit plutôt d'une chose.
C'est quoi alors ce « petit homme de l'œil » ?
Le « petit homme de l'œil » c'est la pupille de l'œil.

Socrate décrit le phénomène suivant : « Eh bien, as-tu remarqué que le visage de celui qui regarde dans l'œil d'un autre se montre dans la partie de l'œil qui lui fait face ».
Donc en regardant dans l'œil d'un autre on peut voir un petit homme.

Une traduction littérale d'un verset biblique nous donne la version suivante :

Observe mes préceptes, et tu vivras, garde mon enseignement comme [le petit homme de l'œil]. (Proverbes 7, 2)
Car cette traduction est obscure on peut mettre le terme technique ou son équivalent en langue courante.
Observe mes préceptes, et tu vivras, garde mon enseignement comme [la pupille de l'œil]. (Proverbes 7, 2)
Enfin, il faut connaître des tournures idiomatiques propres à chacune des langues (et qui sont souvent des tournures métaphoriques), des proverbes, et rendre les métaphores de l'auteur par des tournures similaires.

Conseils de traduction : http://www.llsh.univ-savoie.fr/lea/perd ... nseils.htm
En langue courante, la pupille de l'œil c'est la prunelle.

Selon Larousse, garder quelque chose ou quelqu'un comme « la prunelle de ses yeux », veut dire le garder comme « ce qu'on possède de plus précieux ».

Donc voici un texte qui « sera apprécié de la même manière dans la langue de départ et la langue d'arrivée » :

Observe mes préceptes, et tu vivras, garde mon enseignement comme la prunelle de tes yeux. (Proverbes 7, 2)

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 1869
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar Nanimo » sam. 11 nov. 2017, 14:11

Excellente démonstration, TREBLA! Rien à rajouter.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4409
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar gerardh » sam. 11 nov. 2017, 15:12

______

Bonjour,

En tout état de cause il vaudrait mieux lire la Bible dans les langues originelles. Dommage que pour la plupart d'entre nous nous ne les connaissions pas !

Restent alors les versions traduites, mais il y a un adage fameux : "traduttore, tradittore" ou encore "traduction, trahison".

Il y a effectivement deux options principales de rendu ; "ce qui a été écrit" et comment cela a été écrit", avec des solutions intermédiaires. J'utilise personnellement la version Darby, qui est très littérale, mais parfois difficile à lire et inélégante. C'est pourquoi d'autres versions sont parfois utiles, mais sans aller pourtant jusqu'aux versions en français courant.

Je me souviens de l'histoire d'un traducteur dans une tribu indigène : il devait traduire "Dieu" mais ce mot n'existait pas dans cette langue. Le plus rapprochant était "propriétaire", solution qu'il a adopté, mais je ne pense pas que cela fut une bonne idée.


________

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2581
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar AdoramusTe » sam. 11 nov. 2017, 23:10


Donc voici un texte qui « sera apprécié de la même manière dans la langue de départ et la langue d'arrivée » :

Observe mes préceptes, et tu vivras, garde mon enseignement comme la prunelle de tes yeux. (Proverbes 7, 2)
Merci TREBLA, d'avoir pris le temps d'illustrer la question de façon aussi éclairante ! :clap:
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2581
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar AdoramusTe » dim. 12 nov. 2017, 17:05

Bonjour,

J'ai trouvé cette page qui donne un classement des diverses traductions.

http://timotheeminard.com/quelles-tradu ... -preferer/

Il en manque du côté catholique : Osty, Crampon, etc.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6768
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar Anne » dim. 12 nov. 2017, 18:33

______

gerardh écrit:

Je me souviens de l'histoire d'un traducteur dans une tribu indigène : il devait traduire "Dieu" mais ce mot n'existait pas dans cette langue. Le plus rapprochant était "propriétaire", solution qu'il a adopté, mais je ne pense pas que cela fut une bonne idée.
________
Il n'a pas songé à introduire le mot "Dieu" dans leur langage: c'est pourtant ce que font plusieurs traducteurs lorsqu'un mot est inexistant dans la langue de "sortie". :zut:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4409
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar gerardh » dim. 12 nov. 2017, 21:18

_______

Bonjour Anne,

Je suis bien d'accord avec vous. Mais c'était un exemple de difficulté.


_______

Altior
Senator
Senator
Messages : 852
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar Altior » lun. 13 nov. 2017, 1:33

Je me souvient avec plaisir d'une homélie datant du temps où j'étais orthodoxe. Le pope, qui était aussi professeur à l'Institut de Théologie Orthodoxe de Bucarest, parlait des erreurs héritées et, pourtant, impossible à être corrigées car il s'agit de versets si connus que les gens se seraient offusqués, sinon troublés.

Il prit pour exemple Matthieu 19:24: il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.

Le mot utilisé par notre Seigneur signifie à la fois «chameau» et «corde obtenue par tissage du poil de chameau». Or, Jésus, qui avait l'habitude de parler à chacun sa langue et de trouver les parables qui lui parlent, s'adressait cette fois à un groupe de pêcheurs qui probablement n'avaient vu aucun chameau dans toute leur vie. Il est clair que ce que Jésus a dit et ce que les disciples ont compris était le sens «corde tissée (à partir du poil de chameau)», car ce fil était largement utilisé à la pêche.
Corriger l'erreur recadrerait un peu la parable, car, s'il est complètement impossible à un chameau de passer par le trou d'une aiguille, pourtant, pour une corde, au pris de quelque effort et de quelque étroitesse concédée de son calibre, la chose serait faisable. Mais imaginons les hués de la part des lecteurs d'une pareille édition de la Bible qui aurait reformulé ce verset devenu dicton!

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4409
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar gerardh » lun. 13 nov. 2017, 11:33

_______

Bonjour Altior

Votre message est intéressant. Mais s'ils n'avaient jamais vu un chameau, il est probable aussi qu'ils n'aient jamais vu une corde en poils de chameaux.


_________

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2581
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar AdoramusTe » lun. 13 nov. 2017, 11:41

Il prit pour exemple Matthieu 19:24: il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.

Le mot utilisé par notre Seigneur signifie à la fois «chameau» et «corde obtenue par tissage du poil de chameau».
C'est plutôt un cas difficile car les textes parlent bien de chameau et en plus on n'a pas forcément d'équivalent dans la langue ciblée.
On n'imagine pas remplacer chameau par «corde obtenue par tissage du poil de chameau».
Le rôle est plutôt dévolu aux commentaires. D'ailleurs, qu'en disent les Pères ?
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 430
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Traduction littérale ou littéraire ?

Message non lupar TREBLA » lun. 13 nov. 2017, 16:07

Chers Nanimo et AdoramusTe,

Merci pour votre gentillesse.

Que le Seigneur vous bénisse.


Revenir vers « Écriture Sainte »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités