Le Livre des psaumes

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Le Livre des psaumes

Message non lupar Christophe » sam. 11 sept. 2004, 21:59

Psaume 23 - Cantique de David


L'Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages,
Il me dirige près des eaux paisibles.
Il restaure mon âme,
Il me conduit dans les sentiers de la justice,
A cause de son nom.

Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort,
Je ne crais aucun mal, car tu es avec moi :
Ta houlette et ton bâton, voilà mon réconfort.
Tu dresses devant moi une table,
En face de mes adversaires ;
Tu oins d'huile ma tête,
Et ma coupe déborde.
Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront
Tous les jours de ma vie,
Et je reviendrai dans la maison de l'Éternel
Pour la durée de mes jours.

Holy See
Ædilis
Ædilis
Messages : 11
Inscription : dim. 14 nov. 2004, 16:57
Localisation : Nice

Psaume 23

Message non lupar Holy See » dim. 14 nov. 2004, 20:45

Le Psaume 23 en 5 traductions

LA BIBLE DU SEMEUR

Psaume 23

Psaume de David

L'Eternel est mon berger, je ne manquerai de rien.
Grâce à lui, je me repose dans des prairies verdoyantes, et c'est lui qui me conduit au bord des eaux calmes.
Il me rend des forces neuves, et, pour l'honneur de son nom il me mène pas à pas sur le droit chemin.
Si je devais traverser la vallée où règnent les ténèbres de la mort, je ne craindrais aucun mal, car tu es auprès de moi: ta houlette me conduit et ton bâton me protège.
Pour moi, tu dresses une table aux yeux de mes ennemis, tu oins de parfums ma tête, tu fais déborder ma coupe.
Oui, toute ma vie, ta bonté et ton amour m'accompagneront et je pourrai retourner au temple de I'Eternel tant que je vivrai.

J'avais trouvé cela et je l'ai entendu sous diverses formes dans plusieurs films. C'est une oraison funèbre à n'en point douter mais dans ce cas là pourquoi la religion catholique ne l'utilise t'elle pas ? :?:
Si la religion est un lait, la dévotion en est la crème.
Saint François de Sales

Jean-Pierre DALIBOT
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 77
Inscription : mer. 04 août 2004, 11:48
Contact :

Le Psaume 23 en 5 traductions

Message non lupar Jean-Pierre DALIBOT » lun. 15 nov. 2004, 9:51

Voici une traduction que l'Eglise Catholique utilise de puis plus de 50 ans régulièrement dans ses églises à l'occasion de différentes cérémonies.

Cantique: TU ES MON BERGER - référence D 6

Tu es mon berger, ô Seigneur,
rien ne saurait manquer où tu me conduis.


1- Dans tes vers pâturages tu m'as fait reposer,
et dans tes eaux limpides tu m'as désaltéré.

2 -Dans la vallée de l'ombre je ne crains pas la mort.
Ta force et ta présence seront mon réconfort.

3 - Tu m'a dressé la table d'un merveilleux festin:
ta coupe débordante, m'enivre de ton vin.

4 - Ton huile vivifiante rayonne sur mon front;
je trouve l'abondance au sein de ta maison.

5 - Vers ta justice sainte, tu traces mon sentier,
pour faire mieux connaître ta gloire et ta bonté.

6 - Ta grâce et ta lumière sans fin me poursuivront
et jusqu'en ta demeure, un jour m'introuduiront.

Dzo
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : mar. 25 juil. 2006, 15:10

Histoire du Psaume 21

Message non lupar Dzo » mar. 01 août 2006, 22:26

Bonjour, je souhaiterais savoir si la "rédaction" du psaume 21 (hébreu 22) - Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? - est datée de manière plus ou moins précise.
Merci!

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8543
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Psaume 50

Message non lupar jean_droit » ven. 22 sept. 2006, 9:19

PSAUME 50

3Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
4Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

5Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
6Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
7Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

8Mais tu veux au fond de moi la vérité ;
dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
9Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ;
lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

10Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
11Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.

12Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
13Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

14Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
15Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.

16Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.
17Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.

18Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
19Le sacrifice qui plaît à Dieu,
c’est un esprit brisé ; *
tu ne repousses pas, ô mon Dieu,
un cœur brisé et broyé.

20Accorde à Sion le bonheur,
relève les murs de Jérusalem.
21Alors tu accepteras de justes sacrifices,
oblations et holocaustes ; *
alors on offrira des taureaux sur ton autel.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen

Avatar de l’utilisateur
boisvert
Quæstor
Quæstor
Messages : 216
Inscription : lun. 20 juil. 2009, 9:56

Le Psaume du vendredi

Message non lupar boisvert » ven. 09 mai 2008, 16:14

PSAUME 21

2Mon Dieu, mon Dieu,
pourquoi m'as-tu abandonné ? *
Le salut est loin de moi,
loin des mots que je rugis.

3Mon Dieu, j'appelle tout le jour,
et tu ne réponds pas ; *
même la nuit,
je n'ai pas de repos.

4Toi, pourtant, tu es saint,
toi qui habites les hymnes d'Israël !
5C'est en toi que nos pères espéraient,
ils espéraient et tu les délivrais.
6Quand ils criaient vers toi, ils échappaient ;
en toi ils espéraient et n'étaient pas déçus.

7Et moi, je suis un ver, pas un homme,
raillé par les gens, rejeté par le peuple.
8Tous ceux qui me voient me bafouent,
ils ricanent et hochent la tête :
9« Il comptait sur le Seigneur : qu'il le délivre !
Qu'il le sauve, puisqu'il est son ami ! »

Chaque vendredi sans interruption depuis des années, j'ai psalmodié ce psaume avec les Sœurs clarisses du petit monastère situé le long du fleuve. Ce chant est en même temps funèbre et doux et, tout au milieu: il y a ce trait que l'on jette pratiquement hors de sa gorge, comme un cri d'épuisement, un souffle à la fin du verset 16 :

Tu me mènes à la poussière de la mort !

Le point d'exclamation n'existe pas dans le texte, mais moi qui l'ai chanté tant de fois, je dis que oui, il s'agit d'une exclamation, d'un étonnement pénible mais qui dit cependant: "Qu'il m'en soit fait, non comme je veux, mais comme Tu veux !"

Pour moi, revenir sans fin sur ce Psaume, cela vaut autant que la méditation des mystères douloureux du Rosaire, tant le psalmiste, dans sa vision, a lui-même été pénétré de l'accablement du Fils de l'homme sous et sur la Croix. Et cependant, ce n'est pas seulement funèbre, mais c'est une lamentation dans la douceur - car l'Esprit Saint est là, qui pousse tout en avant jusqu'à la délivrance, jusqu'au second souffle de la Vie:

"Tu m'as répondu !"

Mais aujourd'hui, ce n'était pas pareil aux autres vendredis. Les Sœurs n'étant plus que trois, les fidèles quatre, nous ne sommes plus assez nombreux pour bien nous lancer et entrer dans la mélodie - j'allais dire: cette mélopée - à cause de l'envoûtement qui vous saisit directement dans le cœur par le son... Enfin, voilà... ce 9 mai, il y a un mois exactement que mon père est décédé. Et c'est dur. Au bout de ma journée de seize heures (je me lève toujours à 7:00 et je me couche à 23:00), si j'ai eu une conversation suivie de quelques minutes, je suis content. Sinon, comme aujourd'hui, le temps s'immobilise et je respire lentement: je voudrais vivre bien sûr, mais combien de temps peut-on tenir sans avoir le front qui penche vers la terre ?

Mais je dis encore, comme l'apôtre Thomas qui a cru parce qu'il a vu et se repent de son manque de foi:

"Mon Seigneur et mon Dieu" ... ne dirait-on pas que Thomas a écrit un psaume en cinq mots ?

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12983
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Commentaire sur le psaume XXII (Julien Green)

Message non lupar etienne lorant » lun. 11 août 2008, 17:13

"Ma mère me fit apprendre par coeur le psaume XXII. Ces phrases si simples, ces phrases d'enfants se logèrent sans difficulté dans ma mémoire, et si mystérieux que fût leur sens, il ne me venait pas à l'esprit de rien mettre en question, ni l'huile répandue sur ma tête, ni le banquet préparé pour moi en face de mes adversaires. Je croyais ce que croyait ma mère et, autant que je m'en souvienne, elle ne m'expliquait rien, elle me faisait répéter chaque verset après elle, puis le psaume entier, et tout cela formait dans mon cerveau des images merveilleuses dont je puis dire que je m'enivrais. Je voyais le berger, je voyais la vallée de l'ombre de la mort, je voyais la table dressée. Il ne m'en fallait pas plus à cet âge. Quelque chose se passait en moi qui ne s'abolirait jamais. Quelque chose m'était donné, et je m'en aperçois aujourd'hui, je n'en sais pas beaucoup plus long qu'aux minutes où je dis pour la première fois ces paroles d'une familiarité si majestueuse. En les prononçant, même de ma voix encore hésitante, j'avais l'impression de suivre pas à pas quelqu'un et d'avancer avec lui vers un vaste palais tout baigné de lumière, d'où je ne sortirais jamais plus, mais il fallait d'abord traverser la région obscure et ne pas trembler. Que de fois, dans des heures d'angoisse, je me suis souvenu de la houlette réconfortante qui écarte de nous le danger ! Chaque jour, je récitais ce petit poème prophétique dont je n'épuiserai jamais les richesses...."

PSAUME 22

1Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien. *
2Sur des prés d'herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
3et me fait revivre ; *
il me conduit par le juste chemin
pour l'honneur de son nom.

4Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal, *
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

5Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ; *
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

6Grâce et bonheur m'accompagnent
tous les jours de ma vie ; *
j'habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.

(Julien Green: Partir avant le jour)
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12983
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le Livre des psaumes

Message non lupar etienne lorant » mer. 21 janv. 2009, 18:14

Problèmes de traduction hébreu-français (Psaume 1)

Dans le Bel Aujourd'hui, Julien Green rapporte la visite d'un jeune Israélite qui est en train de faire une traduction des Psaumes. Toute la conversation tourne sur le fait que la langue française est admirable pour ce qui est d'exprimer des idées, tandis que l'hébreu est plutôt une langue du concret. D'où les difficultés de traduction, et le relatif appauvrissement des psaumes dans la traduction française.

Ils reprennent le deuxième verset du Psaume 1 que la Bible de la Liturgie présente comme suit:

(Heureux est l'homme ... qui) plaît dans la loi du Seigneur
et murmure sa loi jour et nuit !

et ils regrettent ce "murmure" qui est une traduction trop brève pour "réciter à mi-voix".

Quant à traduire "murmurer" par "méditer", c'est franchir un trop grand pas, car l'hébreu donne pour image le fait de "ruminer la parole de Dieu", de la mâcher, de la faire tourner en soi, d'en goûter tout le suc. Voici bien des termes concrets que l'on aimerait bien retrouver dans une édition, mais les Psaumes s'en trouveraient alourdis de paraphrases.

L'idée m'est venue ensuite de comparer le premier psaume dans la Bible de la Liturgie, et celui de la Bible de Chouraqui. Voici ce que cela donne:

Bible de la Liturgie - Psaume 1 :

[1bHeureux est l'homme
bqui n'entre pas au conseil des méchants, +
bqui ne suit pas le chemin des pécheurs, *
bne siège pas avec ceux qui ricanent,
2bmais se plaît dans la loi du Seigneur
bet murmure sa loi jour et nuit !

3bIl est comme un arbre
bplanté près d'un ruisseau, +
bqui donne du fruit en son temps, *
bet jamais son feuillage ne meurt ;
btout ce qu'il entreprend réussira,
4btel n'est pas le sort des méchants.

bMais ils sont comme la paille
bbalayée par le vent : +
5bau jugement, les méchants ne se lèveront pas, *
bni les pécheurs au rassemblement des justes.
6bLe Seigneur connaît le chemin des justes,
bmais le chemin des méchants se perdra.



Bible de Chouraqui - Psaume 1

1. En marche, l’homme qui ne va pas au conseil des criminels,
ne s’arrête pas sur la route des fauteurs,
n’habite pas l’habitat des railleurs,
2. mais a son désir dans la tora de IHVH-Adonaï
et murmure sa tora jour et nuit.
3. ll est comme un arbre transplanté sur des canaux d’eaux,
qui donne son fruit en son temps.
Son feuillage ne fane pas, tout ce qu’il fait triomphe.
4. Pas ainsi des criminels, ils sont comme la glume que cingle un souffle.
5. Aussi, les criminels ne se lèveront pas au jugement,
ni les fauteurs dans la communauté des justes.
6.Oui, IHVH-Adonaï pénètre la route des justes.
La route des criminels perd.


Si j'ai retrouvé le verbe murmurer, mais aussi la dynamique de l'homme "heureux" qui est en marche sur une route (le mot est cité trois fois).

J'irai voir d'autres psaumes, ceux que l'on cite le plus souvent et je ferai de même. Le lien pour la bible de Chouraqui est le suivant:

http://nachouraqui.tripod.com/id88.htm

Si vous disposez d'autres traductions, je suis intéressé. Quant à Julien Green, il n'avait fait ni une ni deux, il s'était mis à apprendre la langue durant ses heures de loisir... chapeau pour quelqu'un qui disait de lui-même : "Je suis un grand paresseux, mais je travaille..."
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12983
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le Seigneur est mon Pâtre

Message non lupar etienne lorant » mer. 21 janv. 2009, 18:21

Je ne résiste pas à la traduction de Chouraqui de: le Seigneur est mon Berger (23). Rien que le mot "Pâtre" me renvoie au mot "Pater", même si je devrais dire "Pasteur", mais les trois se tiennent la main. Voici, goûtez et savourez, qu'il est beau le don de Dieu en cette après-midi longue de fin de mois !

Mon pâtre
Chant. De David.

IHVH-Adonaï est mon pâtre, je ne manque de rien.
Au gazon des oasis, il me fait reposer;
il me dirige sur les eaux du repos.
Il restaure mon être et me mène aux rondes de justice,
à cause de son nom.
Oui, je vais aussi au val d’ombremort,
mais je ne frémis pas du mal, oui, tu es avec moi;
ton sceptre, ta houlette me réconfortent.
Tu ranges en face de moi une table devant mes oppresseurs;
tu parfumes ma tête d’huile, ma coupe est pleine.
Le bien, le chérissement me poursuivent tous les jours de ma vie;
j’habite la maison de IHVH-Adonaï à longueur de jours.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3132
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Problèmes de traduction hébreu-français

Message non lupar jeanbaptiste » mer. 21 janv. 2009, 19:11

Osty donne :

1. Heureux l'homme qui ne marche pas suivant le conseil des méchants,
qui ne se tient pas dans le chemin des pécheurs
et qui ne s'assied pas dans le cercle des moqueurs,
2. mais qui prend son plaisir en la Loi de Yahvé
et murmure sa Loi jour et nuit
3. Il est comme un arbre planté près d'un ruisseau,
qui donne son fruit en son temps
et dont le feuillage ne se flétrit pas.
Et tout ce qu'il fait réussit.
4. Rien de tel pour les méchants,
rien de tel !
Mais ils sont comme la bale
que chasse le vent.
5. Aussi, lors du Jugement, les méchants ne tiendront,
ni les pécheurs dans la communauté des justes;
6. car Yahvé connaît le chemin des justes,
mais le chemin des méchants se perd.


Traduction Port-Royal :

1. Heureux l'homme qui ne s'est point laissé aller à suivre le conseil des impies, qui ne s'est point arrêté dans la voie des pécheurs, et qui ne s'est point assis dans la chaire contagieuse des libertins.
2. Mais dont la volonté est attaché à la loi du Seigneur, et qui médite jour et nuit cette loi.
3. Et il sera comme un arbre qui est planté proche le courant des eaux, lequel donnera son fruit dans son temps.
4. Et sa feuille ne tombera point, et toutes les choses qu'il fera auront un heureux succès.
5. Il n'en est pas ainsi des impies, il n'en est pas ainsi ; mais ils sont comme la poussière que le vent disperse de dessus la face de la terre.
6. C'est pourquoi les impies ne ressusciteront point dans le jugement des justes, ni les pécheurs dans l'assemblée des mêmes justes.
7. Car le Seigneur connaît la voix de ceux qui sont justes, et la voix des impies périra.

Vulgate :

IUXTA SEPTUAGINTA

1. Beatus vir qui non abiit in consilio impiorum
et in via peccatorum non stetit
et in cathedra pestilentiae non sedit
2. sed in lege Domini voluntas eius
et in lege eius meditabitur die ac nocte
3. et erit tamquam lignum
quod plantatum est secus decursus aquarum
quod fructum suum dabit in tempore suo
et folium eius non defluet
et omnia quaecumque faciet prosperabuntur
4. non sic impii non sic
sed tamquam pulvis quem proicit ventus a facie terrae
5. ideo non resurgent impii in iudicio
neque peccatores in consilio iustorum
6. quoniam novit Dominus viam iustorum
et iter impiorum peribit

IUXTA HEBRAICUM

[] : indique une absence par rapport à LXX
en rouge : ce qui change par rapport à LXX


1. Beatus vir qui non abiit in consilio impiorum
et in via peccatorum non stetit
et in cathedra desirorum non sedit
2. sed in lege Domini voluntas eius
et in lege eius meditabitur die ac nocte
3. et erit tamquam lignum transplantatorum iuxta rivulos aquarum
quod fructum suum dabit in tempore suo
et folium eius non defluet
et omne quod fecerit prosperabitur
4. non sic impii []
sed tamquam pulvis quem proicit ventus []
5. propterea non resurgent impii in iudicio
neque peccatores in congregatione iustorum
6. quoniam novit Dominus viam iustorum
et iter impiorum peribit

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2480
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Problèmes de traduction hébreu-français

Message non lupar Boris » mar. 03 févr. 2009, 17:10

Chanoine Crampon :
1 Heureux l'homme qui ne marche pas dans le conseil des impies, qui ne se tient pas dans la voie des pécheurs et qui ne s'assied pas dans la compagnie des moqueurs,
2 mais qui a son plaisir dans la loi de Yahweh, et qui la médite jour et nuit.
3 II est comme un arbre planté près d'un cours d'eau, qui donne son fruit en son temps, et dont le feuillage ne se flétrit pas: tout ce qu'il fait réussit.
4 II n'en est pas ainsi des impies: ils sont comme la paille que chasse le vent.
5 Aussi les impies ne resteront-ils pas debout au jour du jugement, ni les pécheurs dans l'assemblée des justes.
6 Car Yahweh connait la voie du juste, mais la voie des pécheurs mène à la ruine.

Neo Vulgate :
1 Beatus vir, qui non abiit in consilio impiorum et in via peccatorum non stetit et in conventu derisorum non sedit,
2 sed in lege Domini voluntas eius, et in lege eius meditatur die ac nocte.
3 Et erit tamquam lignum plantatum secus decursus aquarum, quod fructum suum dabit in tempore suo; et folium eius non defluet, et omnia, quaecumque faciet, prosperabuntur.
4 Non sic impii, non sic, sed tamquam pulvis, quem proicit ventus.
5 Ideo non consurgent impii in iudicio, neque peccatores in concilio iustorum.
6 Quoniam novit Dominus viam iustorum, et iter impiorum peribit.
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
muirgheal
Quæstor
Quæstor
Messages : 363
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 14:35

Psaume 34 (33)

Message non lupar muirgheal » dim. 28 mars 2010, 15:31

Je recherche le psaume 34 (33).

D'après mes recherches sur internet, j'en ai trouvé 2. Pourriez-vous me dire lequel est le bon ?

3 Exaltez avec moi le Seigneur!
Célébrons tous son nom!
4 J'ai cherché le Seigneur, et il m'a répondu;
Il m'a délivré de toutes mes frayeurs.
5 Quand on tourne vers lui les regards,
on est rayonnant de joie,
Et le visage ne se couvre pas de honte.
6 Quand un malheureux crie, le Seigneur entend,
Et il le sauve de toutes ses détresses.
7 L'ange du Seigneur campe autour de ceux qui le craignent,
Et il les arrache au danger.
8 Sentez et voyez combien le Seigneur est bon!
Heureux l'homme qui cherche en lui son refuge!
9 Craignez le Seigneur, vous ses saints!
Car rien ne manque à ceux qui le craignent.
10 Les lionceaux éprouvent la disette et la faim,
Mais ceux qui cherchent le Seigneur ne sont privés d'aucun bien.
11 Venez, mes fils, écoutez-moi!
Je vous enseignerai la crainte du Seigneur.
12 Quel est l'homme qui aime la vie,
Qui désire la prolonger pour jouir du bonheur?
13 Préserve ta langue du mal,
Et tes lèvres des paroles trompeuses;
14 Éloigne-toi du mal, et fais le bien;
Recherche et poursuis la paix.
15 Les yeux du Seigneur sont sur les justes,
Et ses oreilles sont attentives à leurs cris.
17 Quand les justes crient, le Seigneur entend,
Et il les délivre de toutes leurs détresses;
18 Le Seigneur est près de ceux qui ont le coeur brisé,
Et il sauve ceux qui ont l'esprit dans l'abattement.
19 Le malheur atteint souvent le juste,
Mais le Seigneur l'en délivre toujours.
20 Il garde tous ses os,
Aucun d'eux n'est brisé.
22 Le Seigneur délivre l'âme de ses serviteurs,
Et tous ceux qui l'ont pour refuge échappent au châtiment.

ou

Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le Seigneur :
que les pauvres m'entendent et soient en fête !

Magnifiez avec moi le Seigneur,
exaltons tous ensemble son nom.
Je cherche le Seigneur, il me répond,
de toutes mes frayeurs, il me délivre.

Qui regarde vers lui resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
il le sauve de toutes ses angoisses.

D'avance merci,

Bon dimanche à vous.
Tu as frappé à la porte de mon cœur !
J'ai entendu ta voix et je t'ai ouvert.
Allume en mon cœur un grand feu de joie.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3174
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Psaume 34 (33)

Message non lupar Griffon » dim. 28 mars 2010, 17:37

Bonjour muirgheal,

Le psaume 34(33) est le 2ème que vous citez.
Confirmation sur http://www.bibledespeuples.org/Livres/index.html?Liv=Ps. Par exemple.

Bon dimanche,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
muirgheal
Quæstor
Quæstor
Messages : 363
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 14:35

Re: Psaume 34 (33)

Message non lupar muirgheal » dim. 28 mars 2010, 19:38

Bonjour muirgheal,

Le psaume 34(33) est le 2ème que vous citez.
Confirmation sur http://www.bibledespeuples.org/Livres/index.html?Liv=Ps. Par exemple.

Bon dimanche,

Griffon.
Un grand merci à vous :)
Tu as frappé à la porte de mon cœur !
J'ai entendu ta voix et je t'ai ouvert.
Allume en mon cœur un grand feu de joie.

Avatar de l’utilisateur
Ludovic
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : dim. 29 août 2010, 23:25

Psaume 2

Message non lupar Ludovic » ven. 10 juin 2011, 22:20

Psaume 2



1 Pourquoi les nations s'agitent-elles en tumulte. et les peuples méditent-ils de vains projets?
2 Les rois de la terre se soulèvent, et les princes tiennent conseil ensemble, contre Yahweh et contre son Oint.
3 "Brisons leurs liens, disent-ils, et jetons loin de nous leurs chaines "
4 Celui qui est assis dans les cieux sourit, le Seigneur se moque d'eux.
5 Alors il leur parlera dans sa colère, et dans sa fureur il les épouvantera:
6 " Et moi, j'ai établi mon roi, sur Sion, ma montagne sainte. "
7 " Je publierai le décret: Yahweh m'a dit: Tu es mon Fils, je t'ai engendré aujourd'hui.
8 Demande, et je te donnerai les nations pour héritage, pour domaine les extrémités de la terre.
9 Tu les briseras avec un sceptre de fer, tu les mettras en pièces comme le vase du potier."
10 Et maintenant, rois, devenez sages; recevez l'avertissement, juges de la terre.
11 Servez Yahweh avec crainte, tressaillez de joie avec tremblement.
12 Baisez le Fils, de peur qu'il ne s'irrite et que vous ne périssiez dans votre voie; Car bientôt s'allumerait sa colère; heureux tous ceux qui mettent en lui leur confiance.

Qui est le Fils du verset 7? Est-ce le Christ annoncé par David? Ou David lui-même? Je suis un peu perdu là... Comment David pourrait-il être engendré par Dieu?
"Toujours nous froisserons et déchirerons la fleur pour sentir mieux son parfum, et ensuite nous nous révolterons quand, au lieu du parfum, il ne restera plus qu'une fumée."
F. Dostoïevski, Les Annales de Pétersbourg

Si comprehendis non est Deus"
Saint Augustin, Sermon 52


Revenir vers « Écriture Sainte »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités