Le Cantique des cantiques

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Tranego
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : jeu. 21 juin 2012, 17:26
Localisation : Italie - Belluno - Pieve di Cadore

Le Cantique des cantiques

Message non lu par Tranego » jeu. 21 juin 2012, 18:04

Bonjour!

Excusez mon français, mais je suis italien et je dois obtenir de l'aide du traducteur automatique. Je suis étudiant pendant de nombreuses années du Cantique des Cantiques. J'ai déjà lu les commentaires suivants en français: Ernest Renan, Paul Joüon, Daniel Lys, Robert A. - R. Tournay - A. Feuillet, André LaCocque et Paul Ricoeur, Dianne Bergant, Anne-Marie Pelletier, Paul Beauchamp, Yves Simoens. S'il vous plaît de me rapporter les commentaires les plus importants en français de vingt ou trente ans que j'ai négligés. Merci.

Avatar de l’utilisateur
ticaramel972
Censor
Censor
Messages : 56
Inscription : jeu. 02 août 2012, 15:40
Localisation : Lille
Contact :

Comment comprendre ce verset ?

Message non lu par ticaramel972 » ven. 17 août 2012, 16:49

Cantique des Cantiques chapitre 2 verset 7

"Je vous adjure, filles de Jérusalem, par les gazelles ou par les biches des champs, n'éveillez pas,
ne réveillez pas mon amour, jusqu'à ce qu'elle le veuille."

Je viens de trouver une explication de ce verset sur le net :
La bien-aimée s'est endormie dans les bras de son bien-aimé qui appelle à ne pas troubler ce repos.
Quelle tendresse et quelle délicatesse dans cet amour du Roi qui a tant de choses à offrir à celle qu'il veut
élever à ses côtés. Elle a encore bien des expériences à faire afin de grandir dans la connaissance
de ce qu'EST son bien-aimé.

Elle devra apprendre que son amour c'est celui que son bien-aimé lui donne, et en attendant elle se repose
alors que "gazelles et les biches des champs" de leurs pas légers marchent au dehors.
Qu'en pensez-vous?

Pour ma part j'ai toujours pensé que cela signifiait qu'en Amour il ne fallait pas se précipiter et
je repensais souvent à ce verset en ces termes...
Maintenant ça change tout ! Qu'en dites-vous?
Si tu cherches ton chemin, si tu cherches la Vérité,
ne suis pas le troupeau, tu risquerai de t'égarer,
mais arrête toi un instant et écoute la voix du Berger qui t'appelle...

"Seuls les poissons morts nagent avec le courant" soyons fiers d'être différents !!!

"Conjuguons nos différences, soyons relais de joie !!!"

"Aime-ton prochain comme toi même!"
"Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés!"

Si ce n'est pas l'Esprit Saint, l'Esprit d'Amour et de Vérité,
qui éclaire ma pensée, j'en demande pardon
à Dieu et aux hommes... Amen !

lucielumière
Ædilis
Ædilis
Messages : 28
Inscription : sam. 04 août 2012, 4:20

Re: Comment comprendre ce verset ?

Message non lu par lucielumière » ven. 17 août 2012, 22:27

Ticaramel1972, bonjour
''Pour ma part j'ai toujours pensé que cela signifiait qu'en Amour il ne fallait pas se précipiter et
je repensais souvent à ce verset en ces termes...
Maintenant ça change tout !''
Pourriez vous m'expliquer ce changement que avez réalisé? Merci
lucielumière

Avatar de l’utilisateur
Joyce
Ædilis
Ædilis
Messages : 22
Inscription : jeu. 16 août 2012, 0:42

Re: Comment comprendre ce verset ?

Message non lu par Joyce » dim. 19 août 2012, 22:39

Ici "mon amour" désigne bien la femme puisqu'ensuite ce groupe nominal est repris par "elle" du coup je pense que c'est l'interprétation mise en citation qui est légitime, non?

Epsilon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1191
Inscription : ven. 02 juil. 2010, 19:27

Re: Comment comprendre ce verset ?

Message non lu par Epsilon » dim. 19 août 2012, 23:05

Bonjour ticaramel972

L'interprétation que vous donnez (via un extrait du Web) ne me semble pas correcte.

Pour ma part :

C’est toujours ici Sulammith qui parle. Elle se sent défaillir et supplie les « filles » qui l’entourent de ne pas la réveiller de son rêve d’amour avant qu’elle n’en sorte par elle-même.

Les « gazelles » et les « biches » évoquent des animaux plein de grâce et de timidité qui fuit dés le moindre bruit (ils symbolisent son rêve qu'elle n'a pas envie de voir s'enfuir) … c’est, ici, un symbole des plus délicat d’un amour tel que celui de Sulammith.

A partir de ce moment et jusqu’au verset 3,5 nous avons des scènes d’extases … ou Sulammith plongée dans son rêve voit son bien-aimé et discute avec lui comme si il était réellement présent


Cordialement, Epsilon

Epsilon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1191
Inscription : ven. 02 juil. 2010, 19:27

Re: Comment comprendre ce verset ?

Message non lu par Epsilon » lun. 20 août 2012, 9:02

Après réflexion :cool:

Tout dépend si l'on pense qu'ici c'est le "bien-aimé" ou la "bien-aimée" qui parle ... personnellement c'est cette dernière option que j'ai choisi ... mais effectivement le mot "amour" (qui se trouve la première foi au v4) peut prêter à confusion surtout s'il est écrit avec un "A".

Moralité cette adjuration (qui est reprise en 3,5 et 8,4) est-elle du "bien-aimé" ou de la "bien-aimée" ???


Cordialement, Epsilon

Avatar de l’utilisateur
ticaramel972
Censor
Censor
Messages : 56
Inscription : jeu. 02 août 2012, 15:40
Localisation : Lille
Contact :

Re: Comment comprendre ce verset ?

Message non lu par ticaramel972 » mer. 22 août 2012, 10:34

Epsilon a écrit :Après réflexion :cool:

Tout dépend si l'on pense qu'ici c'est le "bien-aimé" ou la "bien-aimée" qui parle ... personnellement c'est cette dernière option que j'ai choisi ... mais effectivement le mot "amour" (qui se trouve la première foi au v4) peut prêter à confusion surtout s'il est écrit avec un "A".

Moralité cette adjuration (qui est reprise en 3,5 et 8,4) est-elle du "bien-aimé" ou de la "bien-aimée" ???


Cordialement, Epsilon

Effectivement au départ je pensais que c'était "le bien aimé" qui parlait mais au regard du dialogue entier il semble que ce soit "la bien aimé" :zut:
Si tu cherches ton chemin, si tu cherches la Vérité,
ne suis pas le troupeau, tu risquerai de t'égarer,
mais arrête toi un instant et écoute la voix du Berger qui t'appelle...

"Seuls les poissons morts nagent avec le courant" soyons fiers d'être différents !!!

"Conjuguons nos différences, soyons relais de joie !!!"

"Aime-ton prochain comme toi même!"
"Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés!"

Si ce n'est pas l'Esprit Saint, l'Esprit d'Amour et de Vérité,
qui éclaire ma pensée, j'en demande pardon
à Dieu et aux hommes... Amen !

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13246
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Abondance de Joie

Message non lu par etienne lorant » ven. 21 déc. 2012, 11:41

Férie de l'Avent : semaine avant Noël (21 déc.)

Cantique des cantiques 2,8-14.
Voici mon bien-aimé qui vient ! il escalade les montagnes, il franchit les collines,
il accourt comme la gazelle, comme le petit d'une biche. Le voici qui se tient derrière notre mur ; il regarde par la fenêtre, il guette à travers le treillage.
Mon bien-aimé a parlé ; il m'a dit : " Lève-toi, mon amie, viens, ma toute belle.
Car voici que l'hiver est passé, la saison des pluies est finie, elle s'en est allée.
Dans la campagne, les fleurs apparaissent. Le temps des chansons arrive. Le roucoulement de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes.
Le figuier forme ses premiers fruits, la vigne en fleur exhale son parfum. Lève-toi, mon amie, viens, ma toute belle !
Ma colombe, blottie dans le rocher, cachée dans la falaise, montre-moi ton visage, fais-moi entendre ta voix ; car ta voix est douce, et ton visage est beau. "


Psaume 33(32),2-3.11-12.20-21.
Rendez grâce au Seigneur sur la cithare,
jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.
Chantez-lui le cantique nouveau,
de tout votre art soutenez l'ovation.

Le plan du Seigneur demeure pour toujours,
les projets de son cœur subsistent d'âge en âge.
Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu,
heureuse la nation qu'il s'est choisie pour domaine !

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
La joie de notre cœur vient de lui,
notre confiance est dans son nom très saint.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,39-45.
En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée.
Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l'Esprit Saint,
et s'écria d'une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu'à moi ?
Car, lorsque j'ai entendu tes paroles de salutation, l'enfant a tressailli d'allégresse au-dedans de moi.
Heureuse celle qui a cru à l'accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. » [
/i]


Les textes du jour sont parcourus par la joie, c'est le même fil d'or qui passe par les perles du Cantique des cantiques, du Psaume et de l’Évangile. C'est tout guilleret, comme un jour de printemps (car il fait très doux), que je suis parvenu à la chapelle. J'ai salué l'Abbé Duquesne, ainsi que le diacre, en les félicitant d'avoir si bien survécu, tout comme moi, à la "fin du monde" des Mayas ! Le diacre était lui aussi d'humeur guillerette et m'a dit qu'il s'attendait, d'une seconde à l'autre, à être emporté vers d'autres cieux !

Dans la première lecture, cette fiancée qui chante la venue du Bien-Aimé de leur âme, c'est vous et c'est moi. Il n'est pas loin, Il approche et sur son passage, les fleurs apparaissent, la tourterelle roucoule, le figuier fleurit, la vigne exhale son parfum... Ainsi, Jésus, lorsqu'il instruit ses disciples à propos de la fin des temps, emploie des termes qui évoquent, non le déchaînement des forces de la nature, mais tout au contraire : leur douceur inespérée : "Il leur dit cette parabole: «Voyez le figuier et tous les autres arbres. Dès qu'ils bourgeonnent, vous n'avez qu'à les regarder pour savoir que l'été est déjà proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche." (Lc 21,29-33)

Le Psaume répète exactement ce que j'éprouve, car c'est tout à fait cela : la joie de mon coeur vient de Lui.

Quant à l’Évangile de ce jour, non seulement il proclame le bonheur qui rayonne des enfants à naître, mais il manifeste le pouvoir qu'ils ont de le communiquer à leurs proches. Deux femmes enceintes se rencontrent et se congratulent, mais en réalité quatre personnes sont en relation - et à niveau très élevé de relation. Ainsi, à lui seul, cet épisode rejette et condamne non seulement les avortements, mais aussi les manipulations génétiques, les fécondations artificielles et toutes les "procréations médicalement assistées" que l'on promet en France à des parents... dont le sexe ne pourra bientôt plus être prononcés. D'un côté, la splendeur de Dieu manifestée dans la maternité, de l'autre d’innommables pratiques qui ne parviennent même pas à faire illusion à la conscience humaine

Gloire à Dieu au plus haut des Cieux !

«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
borja
Barbarus
Barbarus

Le Cantique des cantiques

Message non lu par borja » sam. 03 sept. 2016, 9:07

Bonjour,

Je cherche le verset 3-14 du Cantique des cantiques sur internet que je dois lire à l'occasion d'un mariage et j'aimerais ne pas hésiter ou bafouiller pendant cette lecture.

D'avance merci aux participants du forum.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4853
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Le Cantique des cantiques

Message non lu par gerardh » sam. 03 sept. 2016, 10:04

_________

Bonjour Borja

Je n'ai pas compris votre question.


___

Avatar de l’utilisateur
borja
Barbarus
Barbarus

Re: Le Cantique des cantiques

Message non lu par borja » sam. 03 sept. 2016, 11:04

Bonjour gerardh,

Je recherche le passage (cantique des cantiques verset 3-14) pour m’entraîner à le lire afin de le lire parfaitement au cours de la cérémonie.
Je souhaite retrouver ce verset pour le lire avant la cérémonie, afin de ne pas accrocher sur un mot ou sur la ponctuation.
Merci

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4853
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Le Cantique des cantiques

Message non lu par gerardh » sam. 03 sept. 2016, 23:15

_______

Bonjour Borja,

Dans ma version le chapitre 3 se termine au verset 11.


________

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10537
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le Cantique des cantiques

Message non lu par Fée Violine » dim. 04 sept. 2016, 16:49

Bonjour Borja, ce n'est pas compliqué, vous cherchez sur internet "cantique des cantiques" et vous trouvez le texte, par exemple ici:
https://bible.catholique.org/le-cantiqu ... chapitre-1

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 5 invités