J'aurais encore beaucoup de choses à vous dire....

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Tian
Censor
Censor
Messages : 177
Inscription : dim. 19 oct. 2014, 10:50

Re: J'aurais encore beaucoup de choses à vous dire....

Message non lu par Tian » ven. 11 mars 2016, 13:54

helios a écrit :Tian,
Douée d'une sensibilité privilégiée, vous placez la compassion envers les animaux très haut sur votre échelle de valeurs. Et vous vous indignez du fait que le message d'Amour soit, lui-même, un peu lacunaire sur un un point aussi important.
Bonjour helios et bonjour à tous,

Le message d'Amour n'est pas lacunaire, il est contraire.
Axou vous ayant conseillé de vous adresser,sans retenue, directement au Seigneur, vous persévérez à chercher dans la Cité un écho favorable.Ne commencez- vous pas à penser que vous "prêchez" dans le désert?


Je ne cherche pas un écho favorable, puisque c'est impossible ; je cherche éventuellement à connaitre le raisonnement que d'autres avant moi se sont tenus à la lecture de ces textes et qui leur a permis de continuer à croire en un Dieu de Bonté.

Matthieu 8
8.1Lorsque Jésus fut descendu de la montagne, une grande foule le suivit.
8.2Et voici, un lépreux s'étant approché se prosterna devant lui, et dit: Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur.
8.3Jésus étendit la main, le toucha, et dit: Je le veux, sois pur. Aussitôt il fut purifié de sa lèpre.
8.4Puis Jésus lui dit: Garde-toi d'en parler à personne; mais va te montrer au sacrificateur, et présente l'offrande que Moïse a prescrite, afin que cela leur serve de témoignage
.

L'offrande que Moïse a prescrite :

Lévitique 14
14.1 L'Éternel parla à Moïse, et dit:
14.2 Voici quelle sera la loi sur le lépreux, pour le jour de sa purification. On l'amènera devant le sacrificateur.
14.3 Le sacrificateur sortira du camp, et il examinera le lépreux. Si le lépreux est guéri de la plaie de la lèpre,
14.4 le sacrificateur ordonnera que l'on prenne, pour celui qui doit être purifié, deux oiseaux vivants et purs, du bois de cèdre, du cramoisi et de l'hysope.
14.5 Le sacrificateur ordonnera qu'on égorge l'un des oiseaux sur un vase de terre, sur de l'eau vive.
14.6 Il prendra l'oiseau vivant, le bois de cèdre, le cramoisi et l'hysope; et il les trempera, avec l'oiseau vivant, dans le sang de l'oiseau égorgé sur l'eau vive.
14.7 Il en fera sept fois l'aspersion sur celui qui doit être purifié de la lèpre. Puis il le déclarera pur, et il lâchera dans les champs l'oiseau vivant.
14.8 Celui qui se purifie lavera ses vêtements, rasera tout son poil, et se baignera dans l'eau; et il sera pur. Ensuite il pourra entrer dans le camp, mais il restera sept jours hors de sa tente.
14.9 Le septième jour, il rasera tout son poil, sa tête, sa barbe, ses sourcils, il rasera tout son poil; il lavera ses vêtements, et baignera son corps dans l'eau, et il sera pur.
14.10 Le huitième jour, il prendra deux agneaux sans défaut et une brebis d'un an sans défaut, trois dixièmes d'un épha de fleur de farine en offrande pétrie à l'huile, et un log d'huile.
14.11 Le sacrificateur qui fait la purification présentera l'homme qui se purifie et toutes ces choses devant l'Éternel, à l'entrée de la tente d'assignation.
14.12 Le sacrificateur prendra l'un des agneaux, et il l'offrira en sacrifice de culpabilité, avec le log d'huile; il les agitera de côté et d'autre devant l'Éternel.
14.13 Il égorgera l'agneau dans le lieu où l'on égorge les victimes expiatoires et les holocaustes, dans le lieu saint; car, dans le sacrifice de culpabilité, comme dans le sacrifice d'expiation, la victime est pour le sacrificateur; c'est une chose très sainte.
14.14 Le sacrificateur prendra du sang de la victime de culpabilité; il en mettra sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit.
14.15 Le sacrificateur prendra du log d'huile, et il en versera dans le creux de sa main gauche.
14.16 Le sacrificateur trempera le doigt de sa main droite dans l'huile qui est dans le creux de sa main gauche, et il fera avec le doigt sept fois l'aspersion de l'huile devant l'Éternel.
14.17 Le sacrificateur mettra de l'huile qui lui reste dans la main sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit, par-dessus le sang de la victime de culpabilité.
14.18 Le sacrificateur mettra ce qui lui reste d'huile dans la main sur la tête de celui qui se purifie; et le sacrificateur fera pour lui l'expiation devant l'Éternel.
14.19 Puis le sacrificateur offrira le sacrifice d'expiation; et il fera l'expiation pour celui qui se purifie de sa souillure.
14.20 Ensuite il égorgera l'holocauste. Le sacrificateur offrira sur l'autel l'holocauste et l'offrande; et il fera pour cet homme l'expiation, et il sera pur.
14.21 S'il est pauvre et que ses ressources soient insuffisantes, il prendra un seul agneau, qui sera offert en sacrifice de culpabilité, après avoir été agité de côté et d'autre, et avec lequel on fera pour lui l'expiation. Il prendra un seul dixième de fleur de farine pétrie à l'huile pour l'offrande, et un log d'huile.
14.22 Il prendra aussi deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, selon ses ressources, l'un pour le sacrifice d'expiation, l'autre pour l'holocauste.
14.23 Le huitième jour, il apportera pour sa purification toutes ces choses au sacrificateur, à l'entrée de la tente d'assignation, devant l'Éternel.
14.24 Le sacrificateur prendra l'agneau pour le sacrifice de culpabilité, et le log d'huile; et il les agitera de côté et d'autre devant l'Éternel.
14.25 Il égorgera l'agneau du sacrifice de culpabilité. Le sacrificateur prendra du sang de la victime de culpabilité; il en mettra sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit.
14.26 Le sacrificateur versera de l'huile dans le creux de sa main gauche.
14.27 Le sacrificateur fera avec le doigt de sa main droite sept fois l'aspersion de l'huile qui est dans sa main gauche, devant l'Éternel.
14.28 Le sacrificateur mettra de l'huile qui est dans sa main sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit, à la place où il a mis du sang de la victime de culpabilité.
14.29 Le sacrificateur mettra ce qui lui reste d'huile dans la main sur la tête de celui qui se purifie, afin de faire pour lui l'expiation devant l'Éternel.
14.30 Puis il offrira l'une des tourterelles ou l'un des jeunes pigeons qu'il a pu se procurer,
14.31 l'un en sacrifice d'expiation, l'autre en holocauste, avec l'offrande; et le sacrificateur fera pour celui qui se purifie l'expiation devant l'Éternel.



Que tous ces "détails" soient sortis de "l'esprit de Dieu" me pose un problème, oui !

Que Jésus ait poussé expressément l'homme qu'il avait guéri a pratiquer ces "rites" alors qu'il n'hésitais pas parfois à aller contre la loi, me laisse dubitative ...
Le sujet a longuement été débattu sur "Morale et Ethique" avec de nombreux intervenants. Ils ont lâché prise. Quelques bienveillants viennent ici vous épargner la solitude et encore les premiers ne savaient pas où vous vouliez en venir. Mais vous avez raison d'insister.
Mais je ne vais pas tarder à lâcher prise aussi... Chaque personne, chaque âme, étant une "petite humanité" à elle toute seule, elle suit son bonhomme de chemin en toute indépendance. Les questions sont les mêmes, sans doute, mais les réponses également ce qui ne nous permet pas de sortir de ce "trou noir" malheureusement...

Au temps d'Assise, me direz vous, on n'en était pas sur le point de coloniser la planète Mars pour y installer des banques, des terrains de golf et autres fast food... Si toute l'énergie intellectuelle et tous les capitaux investis pour ce prodige technologique avaient été consacrés...
- à tirer de la matière inerte tous les protides, lipides, glucides, oligoéléments etc... nécessaires au maintien de la vie et au déploiement de l'activité
- ou à modifier notre métabolisme
- ou encore un peu des deux...
Nous ne serions pas obligés de manger les vaches, les moutons, les cochons et les restes... mais, peut-être alors ne connaîtrions-nous alors ni les vaches, ni les moutons, ni les cochons, ni les restes.
Concernant ce dernier point, il s'agit là peut-être de la réponse et de la conclusion la plus étayée que je puisse apporter sur le sujet car elle est tous les jours, vérifiée et vérifiable.

Si vous saviez hélios comme j'aimerais vous dire que nous ne pouvons pas vivre en bonne santé sans consommer lait, fromage, yaourts, beurre issus des animaux !

Si vous saviez comme j'aimerais que sans viande bien saignante ou pas, rester en bonne santé ne soit qu'illusion !

Je ne faisais pas partie de celles qui n'appréciaient pas tous ces produits car c'est ..... fort bon (et d'ailleurs même encore maintenant je craque parfois) !
Malheureusement... malheureusement... je m'aperçois tous les jours que l'agriculture et la science aidant notre santé n'en a plus besoin.

Un peu de paresse... oui ! Pour concevoir d'autres plats.
Un peu de gourmandise... oui ! Pour justifier l'injustifiable...
Un peu de mauvaise foi... oui ! Pour ceux qui pensent encore que les animaux ne souffrent pas autant que nous ( si vous voyez comme ma petite chienne crie si j'ai le malheur de tomber sur un nœud en la brossant ;) )

Je ne cherche pas à convaincre car on ne convainc pas sur une telle cause sinon ce serait fait depuis longtemps, mais on est "touché" un jour ou l'autre tout seul et certainement pas avec des mots... Je dirais, bien plus, avec les yeux et les oreilles... malheureusement.

Si vous avez bien lu ce que j'ai pu dire je m'interrogeais surtout sur le silence de l'Eglise en 2016. Concernant ce dernier point, oui, je voulais connaitre votre point de vue parce que l'Eglise c'est vous, c'est moi, c'est nous !

Après tout, le Pape François trouve opportun de reprendre Donald Trump, donc je ne vois pas pourquoi il ne dirait pas un "tout petit mot" concernant la souffrance inutile des bêtes dans nos sociétés civilisées et gavées de produits de toutes sortes !

Vous savez : "C'est le silence qui se remarque le plus..." comme le dit la chanson...

:ciao:

helios
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : dim. 17 août 2014, 18:40

Re: J'aurais encore beaucoup de choses à vous dire....

Message non lu par helios » ven. 11 mars 2016, 21:10

Mais cette compassion que vous étendez au monde animal où prend-elle sa source sinon dans le Christianisme ?

Ce n'est pas par pure compassion que certains courants spirituels ou religions épargnent les animaux. Et nombre de végétaliens s'appuient sur une morale dont ils contestent à tort ou ignorent qu'elle est sous-tendue par une sensibilité chrétienne.

Alors "aime et fais ce que tu voudras"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités