Femme, voici ton fils

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Mac » sam. 20 sept. 2014, 20:44

Bonjour Libremax, :)
Libremax a écrit :Oui, c'est à peu près ça : nous sommes unis au Christ (tout entier : Sa vie, Sa mort, Sa résurrection) par le baptême.
Ok!
Nous sommes donc tous unis aussi les uns aux autres, d'une certaine manière, unis à l'apôtre Jean qui reçoit Marie pour mère.
Vous dites "d'une certaine manière" et j'essaie de comprendre votre pensée. Est-ce que vous pensez à une union spirituelle?

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
porphyre
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : mer. 27 nov. 2013, 19:55
Conviction : c'est compliqué... :-)

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar porphyre » mar. 08 sept. 2015, 16:44

Ce sujet commence à dater, mais juste : merci ! Moi qui reviens tout doucement dans le giron de l'Église catholique avec près de 20 ans dans le protestantisme, je dois avouer que j'ai du mal à donner sa place à la Mère de Dieu dans ma vie spirituelle... La peur de tomber dans l'adoration là où il doit y avoir de la vénération et de l'amour ...

J'ai tellement entendu dire que les catholiques "adoraient Marie et les saints"... que je suis tombé dans une grosse mefiance. Aujourd'hui, notamment grâce au catéchisme de l'Église catholique, je comprends qu'il ne s'agit pas d'adoration, car elle n'est due qu'à la Sainte Trinité, et que prier ne signifie pas adorer... aimer non plus d'ailleurs...Mais plutôt reconnaître la Seigneurie.

Mais c'est dingue comme le coeur peut se fermer à cause de la crainte... ; je comprends que, bien vécu, le lien avec Marie est une douce force et un secours, et pourtant, comme un iceberg géant, mon coeur met du temps à fondre... je le confesse. C'est tout un monde que je découvre: Marie et la communion des saints, "je crois bien que j'y crois", mais malgré tout j'ai du mal à y entrer.

Un jour, pourtant, en lisant ce passage, et ne connaissant pas ces interprétations, j'ai été comme "percuté" par l'impression que Jesus me disait à moi aussi, personnellement, "voici ta mère", mais à cette époque j'étais trop "formaté protestant" pour ne pas m'en effrayer...

Fraternellement

Avatar de l’utilisateur
blue eyes
Censor
Censor
Messages : 141
Inscription : mer. 28 janv. 2015, 3:08
Conviction : Catholique

Re: Femme, voici ton fils

Message non lupar blue eyes » sam. 04 mars 2017, 4:01

Il ne faut pas oublié non plus le coté symbolique de ce geste.

Ceci n'est pas sans rappellé la scène qui suivie le meutre d'Abel dans la Genèse :

25Adam connut encore sa femme, elle enfanta un fils et le nomma Seth, « car Dieu m’a suscité une autre descendance à la place d’Abel, puisque Caïn l’a tué ».
26A Seth, lui aussi, naquit un fils qu’il appela du nom d’Enosh. On commença dès lors à invoquer Dieu sous le nom de SEIGNEUR.


Eve et son fils Seth sont les premières figures de proue du lignage de la femme.

Dans le Christianisme Marie est considéré comme la nouvelle Eve.

Suivant cette idée nous pouvons alors envisagé que, dans cette scène, Jean, pour sa part, représente la figure de Seth, le fils que le Seigneur à donné à Eve pour remplacer Abel tué par Caïn.

Il est évidement question ici d'une descendance comprise dans le sens spirituel et non biologique.

Amicalement,
Blue eyes
«La vérité vous rendra libre».


Revenir vers « Écriture Sainte »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités