Femme, voici ton fils

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Femme, voici ton fils

Message non lupar Mac » lun. 15 sept. 2014, 17:25

“Femme, voici ton fils.” Puis il dit au disciple : “Voici ta mère". A vos claviers et merci de vos interventions :ciao:

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 659
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Libremax » mar. 16 sept. 2014, 14:52

Bonjour Mac,

Qu'y a-t-il à propos de ces phrases de l'Evangile?
Y a-t-il quelque chose que vous ne comprenez pas ?

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9680
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Fée Violine » mar. 16 sept. 2014, 19:02

Et pourquoi poster votre question en "Apologétique"? Vous cherchez la bagarre? :?:

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Mac » mar. 16 sept. 2014, 19:04

Bonjour Libremax, :)

En fait Jésus aurait du dire à Saint Jean de prendre soin de Sa mère car La Très Sainte Vierge n'est pas mère de Saint Jean. Et personne ne dit sur son lit de mort à son ami ou bien à sa propre mère : "Femme, voici ton fils.” Puis il dit au disciple (ou à son ami) : “Voici ta mère". Donc pour vous pourquoi Jésus parle ainsi?

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 659
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Libremax » mer. 17 sept. 2014, 9:48

Bonjour Libremax, :)

En fait Jésus aurait du dire à Saint Jean de prendre soin de Sa mère car La Très Sainte Vierge n'est pas mère de Saint Jean. Et personne ne dit sur son lit de mort à son ami ou bien à sa propre mère : "Femme, voici ton fils.” Puis il dit au disciple (ou à son ami) : “Voici ta mère". Donc pour vous pourquoi Jésus parle ainsi?

Fraternellement. :coeur:
Il y a deux niveaux de lecture, si non trois, pour ce passage.
Le premier est au niveau sociologique juif : Marie était très probablement veuve au moment où Jésus est mort. Or, dans la société juive de l'époque, une femme veuve se devait d'épouser le frère de son mari (c'est ce qu'on appelle le lévirat), ou bien d'être accueillie sous le toit de son fils, afin de pouvoir subvenir à ses besoins.
Il est probable, par ailleurs, que certaines femmes choisissaient de demeurer "veuves", dans un voeu de pauvreté ou de consécration. C'est en tout cas ce qui s'est passé très tôt dans l'Eglise primitive. Mais sinon, les veuves vivaient forcément dans la misère, parce que c'était les hommes qui permettaient au foyer de bien vivre financièrement. Ce n'était pas le cas de Marie, puisqu'elle suivait son fils.
Si bien que, lorsqu'il dit à Marie "femme, voici ton fils", il indique explicitement à sa mère que c'est Jean qui va la recueillir pour veiller à ses besoins. Et c'est effectivement ce qui s'est passé, si l'on en croit la tradition historique de l'Eglise.

Le deuxième niveau de lecture est spirituel, bien sûr : à sa mère et à son ami qui le voient mourir, Jésus parvient encore à leur rappeler ce qu'il avait enseigné auparavant:
Mc 12,46-50 :Comme Jésus parlait encore à la foule, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler. Quelqu'un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui cherchent à te parler. » Jésus répondit à cet homme : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? » Puis, tendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur et une mère. »
Jésus encourage donc Jean et Marie à dépasser les évènements qu'ils sont en train de vivre, de dépasser les liens qui les unissaient à lui, et de conserver l'espérance.

( Ce deuxième niveau de lecture en appelle un troisième, c'est celui de l'Eglise : Marie, devenant "mère" du disciple dans le fait de faire la volonté de Dieu, devient mère de tous les disciples. Elle devient Mère de l'Eglise. )

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Mac » mer. 17 sept. 2014, 18:37

Bonjour Fée Violine, :)
Et pourquoi poster votre question en "Apologétique"? Vous cherchez la bagarre? :?:
Non, je ne savais pas où placer le sujet. Et je vous prierais s'il vous plait de placer mon sujet à l'endroit approprié ou l'on n'insultera pas la Très Sainte Mère de Jésus Christ. Merci.

Fraternellement. :coeur:

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Mac » mer. 17 sept. 2014, 18:54

Bonjour Libremax, :)
Il y a deux niveaux de lecture, si non trois, pour ce passage.
Le premier est au niveau sociologique juif : Marie était très probablement veuve au moment où Jésus est mort. Or, dans la société juive de l'époque, une femme veuve se devait d'épouser le frère de son mari (c'est ce qu'on appelle le lévirat), ou bien d'être accueillie sous le toit de son fils, afin de pouvoir subvenir à ses besoins.
Il est probable, par ailleurs, que certaines femmes choisissaient de demeurer "veuves", dans un voeu de pauvreté ou de consécration. C'est en tout cas ce qui s'est passé très tôt dans l'Eglise primitive. Mais sinon, les veuves vivaient forcément dans la misère, parce que c'était les hommes qui permettaient au foyer de bien vivre financièrement. Ce n'était pas le cas de Marie, puisqu'elle suivait son fils.
Si bien que, lorsqu'il dit à Marie "femme, voici ton fils", il indique explicitement à sa mère que c'est Jean qui va la recueillir pour veiller à ses besoins. Et c'est effectivement ce qui s'est passé, si l'on en croit la tradition historique de l'Eglise.
Ah ok Jésus pense au besoin matériel de Sa mère.
Le deuxième niveau de lecture est spirituel, bien sûr : à sa mère et à son ami qui le voient mourir, Jésus parvient encore à leur rappeler ce qu'il avait enseigné auparavant:
Mc 12,46-50 :Comme Jésus parlait encore à la foule, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler. Quelqu'un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui cherchent à te parler. » Jésus répondit à cet homme : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? » Puis, tendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur et une mère. »
Le lien est bien trouvé ici. Effectivement sur le plan spirituel Jésus n'est que dans la suite logique de ce qu'Il énonce dans ce passage.
Jésus encourage donc Jean et Marie à dépasser les évènements qu'ils sont en train de vivre, de dépasser les liens qui les unissaient à lui, et de conserver l'espérance.

( Ce deuxième niveau de lecture en appelle un troisième, c'est celui de l'Eglise : Marie, devenant "mère" du disciple dans le fait de faire la volonté de Dieu, devient mère de tous les disciples. Elle devient Mère de l'Eglise. )
Et pourquoi deviendrait-elle mère de tous les disciples? A cause du passage que vous avez cité précédemment? Car si elle est mère de tous les disciples elle est mère de l'Eglise dans ma logique.

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 659
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Libremax » mer. 17 sept. 2014, 19:06

Et pourquoi deviendrait-elle mère de tous les disciples? A cause du passage que vous avez cité précédemment? Car si elle est mère de tous les disciples elle est mère de l'Eglise dans ma logique.

En effet, c'est parce qu'elle est mère de tous les disciples qu'elle est mère de l'Eglise.
Elle est mère de tous les disciples parce que ceux-ci sont tous unis dans le Christ, comme le dit Saint Paul (Rm 6,3 : "Ne le savez-vous pas ? Nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus, c'est à sa mort que nous avons été unis par le baptême.").
Jean, disciple idéal, "celui que Jésus aimait", modèle de disciple, instaure devant la Croix le lien de filiation qui relie tous les baptisés à Marie.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Mac » mer. 17 sept. 2014, 19:40

Elle est mère de tous les disciples parce que ceux-ci sont tous unis dans le Christ, comme le dit Saint Paul (Rm 6,3 : "Ne le savez-vous pas ? Nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus, c'est à sa mort que nous avons été unis par le baptême.").
Jean, disciple idéal, "celui que Jésus aimait", modèle de disciple, instaure devant la Croix le lien de filiation qui relie tous les baptisés à Marie.
Ah d'accord. Nous sommes unis à Sa mort et par conséquent nous sommes unis à ce qu'Il dit à la croix " voici ta mère". Est-ce que je comprends bien? :clap:

Mais cela est possible par le baptême d'après SaintPaul?

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9680
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Fée Violine » mer. 17 sept. 2014, 21:35

Bonjour Fée Violine, :)
Et pourquoi poster votre question en "Apologétique"? Vous cherchez la bagarre? :?:
Non, je ne savais pas où placer le sujet. Et je vous prierais s'il vous plait de placer mon sujet à l'endroit approprié ou l'on n'insultera pas la Très Sainte Mère de Jésus Christ. Merci.

Fraternellement. :coeur:
Ah bon, vous me rassurez. :)
J'ai déplacé le fil en "Écriture Sainte", c'est mieux qu'"Apologétique".

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 659
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Libremax » mer. 17 sept. 2014, 21:52

Ah d'accord. Nous sommes unis à Sa mort et par conséquent nous sommes unis à ce qu'Il dit à la croix " voici ta mère". Est-ce que je comprends bien? :clap:

Mais cela est possible par le baptême d'après SaintPaul?
Oui, c'est à peu près ça : nous sommes unis au Christ (tout entier : Sa vie, Sa mort, Sa résurrection) par le baptême. Nous sommes donc tous unis aussi les uns aux autres, d'une certaine manière, unis à l'apôtre Jean qui reçoit Marie pour mère.

Cepora
Quæstor
Quæstor
Messages : 211
Inscription : lun. 08 sept. 2014, 18:32

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Cepora » jeu. 18 sept. 2014, 13:20

Salutation,
Jean, disciple idéal, "celui que Jésus aimait", modèle de disciple, instaure devant la Croix le lien de filiation qui relie tous les baptisés à Marie.
Pour moi le disciple idéal c'est bien Marie, Mère de l'Église dans le sens de l'archétype, mais celle-ci en fait pleinement partie. Je veux dire, je ne reçois pas le terme Mère de l'Église dans le sens où Marie serait la tête de l'Église, or votre propos le laisse supposer.

Bien à vous.

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 659
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Libremax » jeu. 18 sept. 2014, 13:38

Pour moi le disciple idéal c'est bien Marie, Mère de l'Église dans le sens de l'archétype, mais celle-ci en fait pleinement partie. Je veux dire, je ne reçois pas le terme Mère de l'Église dans le sens où Marie serait la tête de l'Église, or votre propos le laisse supposer.

Bien à vous.

Et vous avez bien raison !
"La tête de l'Eglise, c'est le Christ", comme le dit Saint Paul.

Si mes propos laissent penser que Marie serait à cette place, ce n'était pas mon intention. Marie est en effet, sans aucun doute, le premier des disciples, avant tous les autres.
Et c'est en ce sens qu'elle est "mère" de l'Eglise : les baptisés, disciples après elle, peuvent voir en elle cette primauté non pas d'autorité, mais d'amour.

coeur immaculé
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : jeu. 18 sept. 2014, 23:27

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar coeur immaculé » jeu. 18 sept. 2014, 22:33

Jésus a commencé par dire d’abord :"Femme voici ton fils"; ainsi Christ permet que tous les humains, qu'ils le veuillent ou pas, deviennent les enfants de Marie.

La seconde étape consiste à l'accepter personnellement et volontairement... C'est pourquoi il a dit en deuxième position à Jean: "voici ta mère". Mais la suite du texte nous donne une révélation car la Bible dit :" dès cet instant" le disciple la prit chez lui. Comment est-ce possible car ils étaient encore au pied de la croix??? (Dès cet instant) mais Jean accueille Marie DANS SON COEUR, d’abord au pied de la croix puis ensuite il est resté physiquement avec elle. La conséquence de l'accueil de Jean est étonnante : tous les apôtres ont été martyrisés (gloire soit rendue à Dieu pour le sang de l'évangélisation) mais Jean est resté jusqu'à vieillir... IL ETAIT AVEC Celle qui débordait de grâce.

Je t'aime maman.

http://gratiaplenamag.blogspot.com/2014 ... ce-de.html
Dernière édition par Anne le ven. 19 sept. 2014, 3:17, édité 1 fois.
Raison : Ajout de majuscules pour une meilleure lisibilité + correction de coquilles.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Femme, voici ton fils.

Message non lupar Mac » sam. 20 sept. 2014, 20:31

Bonjour, :)
IL ETAIT AVEC Celle qui débordait de grâce.
Vous parlez de grâce et j'aimerai savoir quelle traduction est la plus fidèle entre les deux suivantes:

1°) 28 L'ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, ... alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.

2°) L'ange entra chez elle et dit: « Je te salue, toi à qui une grâce a été faite, ... L'ange lui dit : « N'aie pas peur, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Ah bon, vous me rassurez. :)
J'ai déplacé le fil en "Écriture Sainte", c'est mieux qu'"Apologétique".
C'est moi qui suit rassuré grâce à votre amabilité.

Fraternellement. :coeur:


Revenir vers « Écriture Sainte »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités