Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
elenos
Senator
Senator
Messages : 996
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père

Message non lupar elenos » sam. 31 août 2013, 17:43

Que signifie... il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père ..

https://www.google.fr/#q=il+ya+plusieur ... +p%C3%A8re

Si l'on clique sur le lien ci-dessus on trouvera une foule de réponses. Assez peu d'entre-elles peuvent me convaincre. Cette phrase de Jésus est pourtant très importante et je vous la donne à votre réflexion et pour recevoir vos réponses. (Jean 14,6)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4406
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar gerardh » sam. 31 août 2013, 17:49

________

Bonjour Elenos,

Voici une réponse puisée dans le site Bibliquest [site protestant] :

Question : Dans quel sens faut-il comprendre l’expression «plusieurs demeures» dans Jean 14:2 ? Les inégalités terrestres, religieuses ou autres, seraient-elles en quelque sorte reproduites dans la maison du Père par les «demeures» multiples qui s’y trouvent ?

L’idée présentée dans la question qui a été posée, est absolument sans fondement. Il est bien possible que, par l’expression «plusieurs demeures», le Seigneur ait fait allusion au temple et aux chambres latérales, pratiquées dans le mur qui entourait de trois côtés les lieux saints. Ces chambres seront reproduites dans le temple d’Ézéchiel (comparez Ézéchiel 41:5-71 avec 1 Rois 6:5, 6). Il est à noter cependant que, dans le livre des Chroniques qui présente habituellement le côté spirituel des types, aucune mention n’est faite de ces chambres, l’attention étant davantage arrêtée sur le caractère de l’intérieur de la maison, sur l’autel d’airain et les ordonnances du culte. Et ce fait peut, nous semble-t-il, fournir une clé pour saisir l’importance relative des «chambres». Il y en avait assez pour subvenir à toutes les nécessités du service (voyez 2 Chroniques 31:11-13 ; Néhémie 12:44) ; mais la pensée qui domine est que toutes ces chambres faisaient partie de la «maison de l’Éternel», là où le culte devait être célébré. C’était là que Dieu était «assis entre les chérubins» sur son trône de miséricorde. Toute idée d’une séparation de classe, de privilège, ou de proximité relative dans les chambres est exclue par la forme de leur construction. Il n’y avait aucune différence sous ce rapport. Tous les sacrificateurs en avaient l’entrée assurée selon le service qui leur était assigné ; et tous les services contribuaient à un seul et même but, distingué et caractérisé par la présence de l’Éternel au milieu de son peuple.

Si donc nous devons nous servir de ce type pour avoir une conception juste des «demeures» dont le Seigneur parle, la pensée dominante est celle de l’unité de la maison et de tout ce qui s’y rapporte, jointe au fait qu’il y avait beaucoup de place pour tout ce qui servait à mettre en relief les richesses de la grâce de Dieu en faveur de son peuple, cette «bonté» qui demeure à toujours et qui est le thème de leurs chants (1 Chroniques 16:34).

Plus nous considérons le chapitre en question (Jean 14), plus la même pensée nous saisit. Le Seigneur ne fait pas la moindre allusion ici à des degrés différents de relation ou de proximité. D’après d’autres passages, il y aura sans doute des différences dans les récompenses décernées aux serviteurs, mais il n’est nullement question de cela ici. Tout le chapitre parle d’une relation établie entre le croyant et le Père, relation dont le Fils de Dieu est l’expression parfaite. Il veut que tous ses disciples en jouissent avec lui, et ceux qui pleurent son absence actuelle seront avec lui au moment de son retour. Il reviendra pour les prendre auprès de lui. Le Saint Esprit envoyé dans nos coeurs nous fait crier : «Abba, Père». Il n’y a pas deux esprits différents pour crier une chose dans un coeur et une autre chose dans un autre.


________

Ignotus
Quæstor
Quæstor
Messages : 366
Inscription : dim. 31 août 2008, 13:30
Localisation : Berry

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar Ignotus » sam. 31 août 2013, 18:32

Je n'ai pas tout lu, mais est-ce que ce ne serait pas une allusion aux créatures extra-terrestres ?
Evidemment, les auditeurs de Jésus ne pouvaient comprendre...
Je ne sais pas si c'est la bonne réponse, mais le fait est que la question des extra-terrestres ne peut être éludée, de nos jours; sur le plan de la théologie "théorique", j'entends.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Senator
Senator
Messages : 917
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar prodigal » sam. 31 août 2013, 18:50

Que signifie... il y a plusieurs demeures dans la maison de mon .Père ..
La seule manière dont je parviens à comprendre cette phrase est qu'il y a place pour la diversité, et donc qu'il n'y a pas qu'un modèle d'élu. Donc, chacun des bienheureux conserve sa personnalité. Mais ceci ne suffit pas. Pour compléter l'interprétation, il faudrait comprendre de quelles diversités il est question, et si elle inclut la diversité des confessions religieuses. J'incline à le penser.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2139
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar Suliko » sam. 31 août 2013, 19:32

La seule manière dont je parviens à comprendre cette phrase est qu'il y a place pour la diversité, et donc qu'il n'y a pas qu'un modèle d'élu. Donc, chacun des bienheureux conserve sa personnalité. Mais ceci ne suffit pas. Pour compléter l'interprétation, il faudrait comprendre de quelles diversités il est question, et si elle inclut la diversité des confessions religieuses. J'incline à le penser.
J'aurais tendance à penser la même chose que vous en ce qui concerne le début de votre propos (à savoir: les différentes demeures représentent les diverses expériences au sein de l'Eglise, les diverses tendances et manières de vivre sa foi). On peut aussi peut-être le comprendre comme représentant divers niveaux de proximité avec Dieu, divers degré du Paradis donc.
Par contre, il est exclu de penser que cela inclut la diversité des confessions religieuses, car tous les habitants du Paradis seront catholiques, càd reconnaitront le Christ et son Eglise.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Senator
Senator
Messages : 917
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar prodigal » dim. 01 sept. 2013, 10:31

Par contre, il est exclu de penser que cela inclut la diversité des confessions religieuses, car tous les habitants du Paradis seront catholiques, càd reconnaitront le Christ et son Eglise.
Vous donnez ici une définition du catholicisme très large, qui inclut des gens ne se disant pas catholiques en cette vie, et qui reconnaîtront après le jugement l'adéquation entre ce qu'ils ont cru et ce qu'enseignent le Christ et son Eglise, et parmi eux des musulmans, des juifs, des agnostiques, etc., donc cela revient à l'interprétation que j'ai proposée.
Ou bien vous ne voulez parler que de ceux qui avant de mourir seront membres fidèles de l'Eglise catholique. Dans ce cas, c'est simple : nous verrons bien! Si ce n'était pas indécent, je proposerais bien un pari... :)
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2139
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar Suliko » dim. 01 sept. 2013, 11:34

Vous donnez ici une définition du catholicisme très large, qui inclut des gens ne se disant pas catholiques en cette vie, et qui reconnaîtront après le jugement l'adéquation entre ce qu'ils ont cru et ce qu'enseignent le Christ et son Eglise, et parmi eux des musulmans, des juifs, des agnostiques, etc., donc cela revient à l'interprétation que j'ai proposée.
Mais justement non, les musulmans, juifs, agnostiques qui seront sauvés reconnaitront plutôt l'inadéquation entre leurs croyances et ce qu'enseignait le Christ et son Eglise (inadéquation certes partielle, mais inadéquation quand même) et ils ne seront plus musulmans, juifs, agnostiques, mais bien croyants. Je tendrais même à penser qu'ils devront reconnaître la foi catholique en cette vie, peut-être à l'instant de la mort, car après, les dés sont joués, si je puis dire. Donc on peut imaginer que le Christ se révélera à ces gens au moment de leur trépas et ce même si cela doit se passer en quelques fractions de secondes et que leurs proches ne s'en rendront pas compte...(Il faudrait que je retrouve un texte de sainte Catherine de Sienne qui parle de cette apparition du Christ au moment de la mort, ou juste après (ce n'est pas très clair, me semble-t-il). Si cela vous intéresse, bien sûr.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Jean le Baptiste
Ædilis
Ædilis
Messages : 36
Inscription : dim. 12 mai 2013, 18:41

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar Jean le Baptiste » dim. 01 sept. 2013, 12:05

Mais justement non, les musulmans, juifs, agnostiques qui seront sauvés reconnaitront plutôt l'inadéquation entre leurs croyances et ce qu'enseignait le Christ et son Eglise (inadéquation certes partielle, mais inadéquation quand même) et ils ne seront plus musulmans, juifs, agnostiques, mais bien croyants. Je tendrais même à penser qu'ils devront reconnaître la foi catholique en cette vie, peut-être à l'instant de la mort, car après, les dés sont joués, si je puis dire. Donc on peut imaginer que le Christ se révélera à ces gens au moment de leur trépas et ce même si cela doit se passer en quelques fractions de secondes et que leurs proches ne s'en rendront pas compte.
Tous les hommes ont reçu une âme, tous les hommes ont reçu cette propention à vouloir connaître Dieu, et toutes les religions révélées sont un moyen d'y arriver. Toutes ne sont pas parfaites mais toutes tendent vers ce but. J'aime cette pensée juive qui dit que Dieu n'a pas voulu imposer la vérité mais l'a semée sur la terre afin qu'elle germe par les mérites de l'homme. Mais nous les catholiques, parce que nous connaissons parfaitement l'enseignement de Jesus-Christ, Dieu fait homme, parce que nous bénéficions des sacrements, parce que de ce fait nous avons reçu plus que les autres, il nous sera demandé davantage. Et nous devons bien considérer qu'un musulman qui dans sa vie, malgrés l'absence des sacrements qui fortifient l'âme, reste fidèle à la justice, à la charité, à l'amour, et sait puiser par discernement dans le Coran des paroles lumineuses qu'il contient, est parfaitement méritoire, et lui aussi aura droit à habiter une des demeures du Père.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2139
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar Suliko » dim. 01 sept. 2013, 13:16

et toutes les religions révélées sont un moyen d'y arriver.


C'est parfaitement hétérodoxe!
"Nul ne vient au Père que par moi." dit le Christ.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Senator
Senator
Messages : 917
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar prodigal » dim. 01 sept. 2013, 14:12

Cette phrase que vous citez peut se lire de deux façons, sans excès d'interprétation.
Premier sens, réducteur : seul celui qui se réclame explicitement de moi peut espérer venir au Père.
Deuxième sens, ouvert : celui qui vient au Père, qu'il le sache ou non, m'a rencontré sur son chemin.
Bien entendu, je préfère la deuxième lecture. La première semble faire jouer au Christ le rôle de Cerbère dans la mythologie, ce qui est indécent. La seconde, en revanche, va de soi si l'on admet que le Christ est l'incarnation du Verbe divin.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2139
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar Suliko » dim. 01 sept. 2013, 14:21

Cette phrase que vous citez peut se lire de deux façons, sans excès d'interprétation.
Premier sens, réducteur : seul celui qui se réclame explicitement de moi peut espérer venir au Père.
Deuxième sens, ouvert : celui qui vient au Père, qu'il le sache ou non, m'a rencontré sur son chemin.
Bien entendu, je préfère la deuxième lecture. La première semble faire jouer au Christ le rôle de Cerbère dans la mythologie, ce qui est indécent. La seconde, en revanche, va de soi si l'on admet que le Christ est l'incarnation du Verbe divin.
Mais même en acceptant les deux lectures, les propos de Jean le Baptiste restent tout à fait hétérodoxes. Il y a en effet une grande différence entre dire:
1) Que des non catholiques peuvent accéder au Paradis, parce que s'ils n'ont pas accueilli la Révélation, c'était sans faute de leur part (par ignorance ou autre). En sommes, ces gens sont sauvés malgré/en dépit de la fausse religion dans laquelle ils ont été éduqués.
2) Que les fausses religions sont en soit des chemins tout à fait légitimes et voulus par Dieu pour faire son Salut. Par ailleurs, Jean le Baptiste parle de religion révélée sans que l'on sache ce qu'il entende par là...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1302
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar mike.adoo » dim. 01 sept. 2013, 16:23

Bonjour à tous

Lisons à ce propos la chaîne d'or de Saint Thomas d'Aquin ...

S. AUG. (Traité 67 sur S. Jean.) Le Sauveur voulant prévenir la crainte tout humaine que sa mort pouvait produire dans l'âme de ses disciples et le trouble qui devait s'en suivre, cherche à les consoler, en leur déclarant qu'il est Dieu lui-même : « Et il dit à ses disciples : Que votre cœur ne se trouble point, vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi, » c'est-à-dire, si vous croyez en Dieu, par une conséquence nécessaire, vous devez croire en moi, conséquence qui ne serait point légitime, si Jésus-Christ n'était pas Dieu. Vous craignez la mort pour la nature du serviteur, que votre cœur ne se trouble point, la nature divine la ressuscitera. — S. CHRYS. (hom. 73 sur S. Jean.) La foi que vous aurez en moi et dans mon Père qui m'a engendré, est plus puissante que tous les événements qui peuvent arriver, et aucune difficulté ne peut prévaloir contre elle. Il prouve encore ici sa divinité en dévoilant les pensées les plus intimes de leur âme, et en leur disant : « Que votre cœur ne se trouble point. » S. AUG. Comme la prédiction que Jésus avait faite à Pierre, toujours plein de confiance et d'ardeur qu'il le renierait trois fois avant le chant du coq avait aussi rempli de crainte les autres disciples, Nôtre-Seigneur les rassure en leur disant : « Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père. » C'est ainsi qu'il calme le trouble et l'agitation de leur âme, en leur donnant l'espérance assurée, qu'après les périls et les épreuves de cette vie, ils seraient pour toujours réunis à Dieu avec Jésus-Christ. Que l'un soit supérieur à un autre en force, en sagesse, en justice, en sainteté, aucun ne sera exclu de cette maison, où chacun sera placé suivant son mérite. Tous recevront également le denier que le père de famille ordonne de donner à ceux qui ont travaillé à sa vigne. (Mt 20) Ce dernier est le symbole de la vie éternelle, qui n'a pour personne une durée plus longue, parce qu'il ne peut y avoir de durée plus ou moins grande dans l'éternité. Le grand nombre de demeures signifie donc les différents degrés de mérites qui existent dans cette seule et même vie éternelle. — S. GREG. (hom. 16 sur Ezech.) Ou bien ce grand nombre de demeures s'accorde avec l'unité de denier, parce que bien que l'un goûte une félicité plus grande que l'autre, tous cependant éprouvent un même sentiment de joie dans la claire vue de leur Créateur. — S. AUG. Ainsi Dieu sera tout en tous, car comme Dieu est charité par l'effet de cette charité, ce qui est à chacun sera le partage de tous. C'est ainsi que chacun possède les choses qu'il n'a pas en réalité, mais qu'il aime, dans un autre. La différence de gloire n'excitera donc aucune envie, parce que l'unité de la charité régnera dans tous les cœurs. — S. GREG. (Moral., dern. liv., chap. 14 ou 24.) D'ailleurs les bienheureux n'éprouveront aucun désavantage de cette disparité de gloire, parce que chacun recevra la mesure suffisante pour combler ses désirs.

S. AUG. Il faut rejeter comme opposé à la foi chrétienne le sentiment de ceux qui prétendent que cette multiplicité de demeures signifie qu'il y aura en dehors du royaume des cieux un lieu destiné aux âmes innocentes qui seront sorties de cette vie sans avoir reçu le baptême, condition nécessaire pour entrer dans le royaume des cieux. Puisque toute la maison des enfants de Dieu, qui sont appelés à régner, ne peut être que dans le royaume, loin de nous la pensée qu'il y ait une partie de cette maison royale qui ne soit point dans le royaume, car le Seigneur n'a pas dit : Dans la béatitude éternelle, mais : « Dans la maison de mon Père il y a un grand nombre de demeures. »

S. CHRYS. On peut encore rattacher autrement ces paroles à ce qui précède. Le Seigneur avait dit à Pierre : «Là où je vais vous ne pouvez me suivre maintenant, mais vous me suivrez par la suite. » Or, les disciples auraient pu regarder cette promesse comme faite exclusivement à Pierre, c'est pour cela qu'il leur dit ici : « Il y a un grand nombre de demeures dans la maison de mon Père, » c'est-à-dire, le palais que je destine à Pierre vous est également destiné, car il y a dans ce palais un grand nombre de demeures, et il n'y a point à objecter qu'elles ont besoin d'être préparées, car il s'empresse d'ajouter : « S'il en était autrement, je vous l'aurais dit, je vais vous préparer une place. » S. AUG. Ces paroles prouvent suffisamment qu'il leur parle de la sorte, parce qu'il y a dans le ciel un grand nombre de demeures, et qu'il n'est pas besoin d'en préparer quelqu'une. — S. CHRYS. Comme Il avait dit à Pierre : « Vous ne pouvez pas me suivre maintenant, » et qu'ils pouvaient craindre d'être pour toujours séparés de lui, il ajoute : « Et lorsque je m'en serai allé, et vous aurai préparé une place, je reviendrai et vous prendrai avec moi, afin que là où je suis, vous soyez aussi. » Quoi de plus propre que ce langage pour leur inspirer une vive confiance en lui ? — THEOPHYL. Ne semble-t-il pas leur dire, en effet : Que les demeures soient préparées ou ne le soient point, vous ne devez point vous troubler, car en supposant qu'elles ne soient point préparées, je vais moi-même vous les préparer avec toute la sollicitude possible ?

S. AUG. Mais comment Nôtre-Seigneur peut-il aller nous préparer nue place, puisque d'après lui, il y a déjà un grand nombre de demeures ? C'est qu'elles ne sont pas encore comme elles doivent être préparées, car les demeures qu'il a préparées par la prédestination, il les prépare encore par son action divine. Elles existent donc, déjà dans les décrets de sa prédestination, autrement il aurait dit : J'irai et je préparerai (c'est-à-dire je prédestinerai) une place ; mais comme elles ne sont pas encore l'objet de l'action divine, il ajoute : « Et lorsque je m'en serai allé et que je vous aurai préparé une place. » Or, il prépare maintenant ces demeures, en leur préparant ceux qui doivent les habiter. En effet, lorsque le Sauveur dit : « Il y a un grand nombre de demeures dans la maison de mon Père ; » que devons-nous entendre par cette maison de Dieu, si ce n'est le temple de Dieu, temple dont l'Apôtre dit : « Le temple de Dieu est saint, et c’est vous qui êtes ce temple ? » (1 Co 3, 17.) Or, cette maison est encore en voie de construction et de préparation. Mais pourquoi faut-il qu'il s'en aille pour cette préparation, puisque c'est lui-même qui nous prépare, ce qu'il ne peut faire, s'il le sépare de nous ? Il veut nous enseigner par là, que pour préparer ces demeures, le juste doit vivre de la foi. Si vous jouissez de la claire vue, la foi n'est plus possible. Que le Seigneur s'en aille donc pour se dérober aux regards, qu'il se cache pour devenir l'objet de notre foi, car c'est la vie de la foi qui nous prépare la place. Que la foi nous fasse désirer le Sauveur, afin que les saints désirs nous en mettent en possession. D'ailleurs, si vous l'entendez bien, il ne quitte ni le lieu d'où il paraît s'éloigner, ni celui d'où il est venu jusqu'à nous. Il s'en va en se cachant à nos regards, il vient en manifestant sa présence. Mais s'il ne demeure avec nous pour nous diriger et nous faire avancer dans la voie de la sainteté, le lieu où nous demeurerons avec lui, en jouissant de sa présence, ne nous sera point préparé.

Avatar de l’utilisateur
Jean le Baptiste
Ædilis
Ædilis
Messages : 36
Inscription : dim. 12 mai 2013, 18:41

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar Jean le Baptiste » dim. 01 sept. 2013, 16:44

"Nul ne vient au Père que par moi." dit le Christ.
Personne ne va au Père si ce n’est par moi, je suis dans le Père et le Père est en moi. Oui, c’est tellement vrai ! Quiconque connaît le Fils connaît le Père et c’est ainsi que celui qui a reçu la parole du Fils ne pourra plus la détacher du Père. Il ne lui sera plus possible d’aller vers le Père sans passer par le Fils.
Mais il y a tellement de personne qui ne connaissent pas le Fils ! Tellement qui ont été éduqués dans leur propre religion sans être nourris de la parole de Jésus. Et je dis connaître Jésus non pas uniquement par le nom mais par la grâce et en ayant reçu sa parole. A tous ceux là, les portes du Créateur ne sont pas fermées, l’accès à la connaissance de Dieu leur est ouvert. Pour ceux-là aussi Jésus s’est sacrifié. Et d’une certaine manière, ils en bénéficient également du simple fait qu’ils sont eux aussi des hommes. Et à ceux qui cheminent avec foi dans leur connaissance parcellaire de Dieu, Dieu se révèle aussi. Ceux là seront jugés par leur loi.
Et même à celui qui n’a rien reçu mais répond à la volonté de Dieu par sa seule conscience, il aura également doit à sa part de mérite.
Au Togo, il y a beaucoup d'animistes. Ils croient aux esprits et aux forces vitales de la nature. Je prends cet exemple car l'animisme est bien éloigné du catholicisme.
Voici le discours du Pape Jean-Paul II à leur attention :

La nature, exubérante et splendide en ce lieu de forets et de lacs, imprègne les esprits et les cœurs de son mystère, et les oriente spontanément vers le Mystère de Celui qui est l’Auteur de la vie. C’est ce sentiment religieux qui vous anime et qui anime, on peut dire, l’ensemble de vos compatriotes. Puisse ce sentiment du sacré, qui caractérise depuis toujours le cœur humain créé à l’image de Dieu, amener les hommes à désirer s’approcher toujours davantage de ce Dieu créateur, en esprit et en vérité, à le reconnaître, à l’adorer, à le remercier, à chercher sa volonté. Ainsi leur prière et leur conduite morale seront inspirées par l’Esprit de Dieu lui-même; leur sentiment religieux surmontera la peur, car nous croyons que Dieu est bon, et que même la nature, sortie de ses mains, est bonne, la crainte viendrait plutôt du mal qui habite le cœur de l’homme lorsqu’il se détourne de Dieu; mais le sens de Dieu en lui-même peut être empreint de paix, de respect, de confiance, de soumission joyeuse.
Pour les chrétiens Jésus-Christ leur a appris à connaître Dieu et à le prier comme “Notre Père”. Ils croient aussi que Jésus-Christ délivre l’homme de ses péchés et de la mort éternelle. En lui, Dieu établit une nouvelle Alliance que tous les hommes désirent secrètement, que les hommes religieux voudraient réaliser; l’arc-en-ciel, entre ciel et terre, leur apparaît comme un symbole de ce lien entre Dieu et les hommes. C’est au nom de Jésus-Christ, au nom de l’Eglise qu’il m’a confié la mission de guider, que je me présente parmi vous.
Nous prions, les uns et les autres, pour que Dieu attire tous les hommes nos frères vers sa Lumière et qu’il les comble de sa Bénédiction.


Comprends bien que je n'invite personne à quitter le catholicisme pour aller voir ailleurs mais j'invite à comprendre que Dieu se révèle à tous ceux qui le cherchent et que vous devons, nous chrétiens voir en chacun de nos frères un second Christ, y compris en ceux qui ne sont pas de notre confession. Et si nous faisons de l'apostolat, que cela soit par débordement d’amour et par la grâce que notre Seigneur nous revêt et que nous entretenons par la prière et les pénitences.
Paix à toi.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Senator
Senator
Messages : 917
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar prodigal » dim. 01 sept. 2013, 19:32

Cette phrase que vous citez peut se lire de deux façons, sans excès d'interprétation.
Premier sens, réducteur : seul celui qui se réclame explicitement de moi peut espérer venir au Père.
Deuxième sens, ouvert : celui qui vient au Père, qu'il le sache ou non, m'a rencontré sur son chemin.
Bien entendu, je préfère la deuxième lecture. La première semble faire jouer au Christ le rôle de Cerbère dans la mythologie, ce qui est indécent. La seconde, en revanche, va de soi si l'on admet que le Christ est l'incarnation du Verbe divin.
Mais même en acceptant les deux lectures, les propos de Jean le Baptiste restent tout à fait hétérodoxes. Il y a en effet une grande différence entre dire:
1) Que des non catholiques peuvent accéder au Paradis, parce que s'ils n'ont pas accueilli la Révélation, c'était sans faute de leur part (par ignorance ou autre). En sommes, ces gens sont sauvés malgré/en dépit de la fausse religion dans laquelle ils ont été éduqués.
2) Que les fausses religions sont en soit des chemins tout à fait légitimes et voulus par Dieu pour faire son Salut. Par ailleurs, Jean le Baptiste parle de religion révélée sans que l'on sache ce qu'il entende par là...
Ces deux thèses sont en effet très différentes, mais pas incompatibles. Pour savoir ce qui est hétérodoxe, il faudrait l'appui de textes du magistère qui rejetteraient explicitement l'une d'entre elles.
Mais votre rédaction choisit l'expression de "fausses religions". L'adjectif n'a pas été employé par Jean le Baptiste. Et en effet, la raison d'être d'une religion n'est pas nécessairement d'exprimer l'ensemble de toutes les vérités concevables sans la moindre erreur ou approximation, ce serait trop demander. En d'autres termes, ce n'est pas parce qu'une religion n'est pas "la vraie" (par exemple, que le bouddhisme n'est pas "la vraie religion") que cette religion est fausse, et ne puisse rien apporter à ceux qui ont été élevés en son sein.
Et si par exemple Jean-Paul II avait considéré toutes les religions du globe hormis la catholique comme fausses, rien n'aurait pu justifier la réunion d'Assise. Mais je crois que ceci a suscité déjà moult débats.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2139
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Que signifie...plusieurs demeures dans la maison de mon

Message non lupar Suliko » dim. 01 sept. 2013, 20:10

Ces deux thèses sont en effet très différentes, mais pas incompatibles. Pour savoir ce qui est hétérodoxe, il faudrait l'appui de textes du magistère qui rejetteraient explicitement l'une d'entre elles.
Je ne vois pas en quoi elles ne sont pas incompatibles. Et il me semble évident que les discours des papes par le passé vont clairement dans le sens de la thèse 1.
En d'autres termes, ce n'est pas parce qu'une religion n'est pas "la vraie" (par exemple, que le bouddhisme n'est pas "la vraie religion") que cette religion est fausse, et ne puisse rien apporter à ceux qui ont été élevés en son sein.
Oui, mais dire qu'une doctrine n'est jamais entièrement fausse est l'évidence même! Et surtout, à partir du moment où une religion enseigne des erreurs, on peut clairement affirmer qu'elle est fausse. Il n'y a rien d'illogique à cela. Par exemple, le bouddhisme enseigne la réincarnation, qui est une fausse doctrine. Cela ne veut pas dire que tout est faux dans le bouddhisme, mais cela suffit pour en faire une fausse religion. Et comment l'erreur pourrait-elle être voulue par Dieu? Comment pourrait-Il vouloir que les musulmans nient la Trinité? C'est inconcevable...
Et si par exemple Jean-Paul II avait considéré toutes les religions du globe hormis la catholique comme fausses, rien n'aurait pu justifier la réunion d'Assise. Mais je crois que ceci a suscité déjà moult débats.
Je pense effectivement que cette réunion était une erreur.
En fait, il y a deux options face aux religions non catholiques:
1) Insister sur les différences, sur les points d'erreur qui sont comme un poison qui corrompt même les éléments de vérité présents dans telle ou telle religion. C'est l'option choisie très majoritairement par l'Eglise catholique avant le dernier concile.
2) Insister sur les ressemblances, au risque de pousser les fidèles dans le relativisme. C'est l'option aujourd'hui largement dominante dans l'Eglise.

Personnellement, je préfère l'option 1. Elle me semble plus fidèle à l'enseignement des Pères, des conciles antérieurs...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."


Revenir vers « Écriture Sainte »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités