Bible, mythes et légendes

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
aroll
Quæstor
Quæstor
Messages : 261
Inscription : lun. 16 nov. 2009, 13:09

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par aroll » dim. 19 févr. 2012, 13:59

Bonjour.
Libertatis a écrit :
Ce que j'aimerais surtout qu'on m'explique c'est la raison pour laquelle des égyptiens consigneraient par écrit, pour les générations suivantes, que leur brillante civilisation a été mise en échec, et leur quasi invincible armée a été totalement balayée, et humiliée par ce qu'ils considéraient plutôt comme un peuple de pouilleux semble-t-il aidé par une sorte de Dieu inconnu, immatériel, et même pas capable de leur éviter l'esclavage........

Ce qui peut tromper les gens, c'est la croyance totalement erronée que la pharaon en question était Ramesès II. Cette croyance vient du CHOIX de Cecil B De Mill, pour son film "les dix commandements", mais elle n'est pas inspirée par le récit de l'exode, parce que le nom du pharaon concerné n'y est mentionné à aucun moment.
Donc pour vous cela s'explique par la honte ? Vous ne croyez pas qu'il y aurait au moins des indices sur cette gigantesque disparition ? Et ne vous pensez pas que les autres puissances n'auraient pas profiter de l'absence de toute armée égyptienne et ne se seraient pas intéressées à cette absence et ne l'aurait pas consignée ?
1) Non seulement c'est une honte, mais elle est même insupportable pour une telle civilisation, et même de nos jours, n'importe quel état, même démocratique ferait tout pour qu'une telle chose ne s'ébruite pas, de quoi regretter l'agence Tass.....
2) L'Egypte a (presque) toujours construit avec des ouvriers, pas avec des esclaves, si donc esclaves il y a eu à une époque, ce ne peut être que pour causes exceptionnelles, et il n'y a donc aucune difficulté à revenir ensuite au système habituel.
3)Il n'est pas envisageable, et même si le pharaon ignorait tout des risques, qu'il ait engagé TOUTES ses armées dans une seule zone géographique, il ne s'agissait donc forcément que D'UNE armée, et l'Egypte, n'était donc pas totalement démunie par la suite contre ses ennemis.

Il n'y a donc aucune chance de trouver des textes historiques égyptiens citant explicitement ces évènements, tout ce que l'on peut espérer, ce sont des indices interprétables, et à ce propos, j'ai un exemple, ce n'est peut être pas la solution, mais pourquoi pas.

Le pharaon Akhénaton était monothéiste (culte d'Aton), et certains de ses chants/poèmes se retrouveraient même dans la bible. À sa mort, le jeune Toutankhamon monte sur le trône et entreprend de restaurer la religion ancestrale autour du culte d'Amon, mais ce n'est visiblement pas suffisant, et le successeur de Toutankhamon, Ay, va plus loin en décidant la déportation, puis in fine l'expulsion du pays des monothéistes, rétablissant ainsi totalement le culte ancien, pourtant, après sa mort, son successeur ordonne le banissement de sa mémoire, les images le représentant et son nom sont effacés (martelés), et son sarcophage détruit (son nom n’est pas sur les tables d’Abydos qui est la liste des 76 prédécesseurs de Séthi premier).
Enfin, tout indique que la profanation de la sépulture a eu lieu peu de temps après l'inhumation, et sa momie n'a jamais été retrouvée........

On a donc un pharaon qui déporte des monothéistes (mise en esclavage des hébreux?),

puis qui les chasse du pays (une façon de ne pas avoir la honte d'admettre qu'on a du les laisser partir?),

qui restaure ainsi la religion d'origine, mais qui plutôt que d'en être glorifié se voit totalement renié et rejeté par tous après sa mort (Une vengeance après un échec cuisant inavouable?)

Voilà, dans la série, "indices troublant", c'était ma petite participation.
Libertatis a écrit : Et je tiens à réitérer la ma première question, pourquoi deux vicaires du Christ ont tenu les paroles que j'ai cité dans mon premier message ?
Des preuves?

Amicalement, Alain

Avatar de l’utilisateur
Libertatis
Ædilis
Ædilis
Messages : 11
Inscription : mer. 15 févr. 2012, 16:30

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Libertatis » dim. 19 févr. 2012, 18:06

Comment pouvez-vous vivre sans problème si tout est permis? il n'y a plus ni bien ni mal, et plus rien n'a besoin d'être justifié, non? Libre à chacun de tuer son prochain? (Mon message sort du sujet, si vous voulez en discuter plus longuement, dites-le qu'on puisse en créer un nouveau)
Et chacun est libre d'instaurer des lois pour que tout le monde puisse coexister sans qu'on s’entre tue.

Que les récits de l'ancien Testament ne sont pas partit de zéro, que ceux-ci ont été élaborés à partir de mythes tels que les récits sumériens. Ce qui sous-entend donc que ceux-ci ne sont pas à prendre au sens littéral : le monde ne s'est pas fait en 7 jours, la terre n'est pas un disque plat dont les piliers déscendent dans un shéol, Abraham n'est pas un personnage historique - ou du moins pas tel qu'il est décrit dans l'AT -, le déluge et le passage de la mer rouge n'ont pas existé - du moins pas de la manière merveilleuse dont ces événements ont été décrits -, etc... Bref, les textes inspirés sont une relecture théologique d'événements passés, relus dans la prière d'une communauté de croyants, et non des livres a vocation historique, ou encore cherchant à prédire des événements.
Dans ce cas on ne peut donc pas admettre l’inerrance biblique.

Pourriez-vous précisez votre pensée? Je n'ai pas très bien compris.
Ils ne savent pas si Dieu existe donc ils accordent le bénéfice du doute aux athées car ils vivent comme tel et non aux croyants.

Encore faudrait-il le prouver...
Mais c'est prouvé, vous croyez que la majorité actuelle incluant les chrétiens-démocrates a inscrit cette vérité dans les manuels scolaires par plaisir ?

Ah, parce que d'après vous, notre société est encore trop enfermée dans la morale? Je pense quant à moi que c'est tout le contraire: le relativisme moral règne, on assiste à l'éclatement de la famille, à l'absence de tous repères moraux.
De quelle éclatement de la famille parlez-vous ?

Premièrement, nous allons au saint sacrifice de la messe parce que c'est le sommet de la vie chrétienne et qu'en communiant au corps du Christ, nous recevons de grandes grâces et le moyen de continuer de mener une vie chrétienne digne.
Oui sauf que vous n'y allez pas seulement pour manger l'eucharistie.
Quant au baptême, il est tout simplement indispensable au salut. (Mais vous devriez consulter la partie du forum appropriée pour mieux comprendre les sacrements et leurs effets. Beaucoup de membres sauront vous expliquer tout cela bien mieux que moi.)
Je ne remets pas en cause le baptême mais quand il est pratiqué, pourquoi ne pas le faire adulte comme les premiers chrétiens ?

Pour le catéchisme, la réponse est à peu près pareille: si la foi est indispensable au salut et que nous croyons que le catholicisme est la vraie religion, laisserons-nous nos enfants ne pas connaitre la vérité? (Car vous savez bien que notre société favorise le relativisme. Ce n'est pas un hasard si la majorité de la population est athée, agnostique ou déiste (ce qui en pratique revient au même...)).

Vous croyez vraiment qu'on va refuser l'entrée du paradis a des enfants qui n'ont pas encore refusé le baptême ? L'Eglise a complètement abandonné l'idée du limbe des enfants et elle ne parle presque plus de l'enfer depuis la Seconde Guerre mondiale.

Avez-vous réfléchi aux conséquences ultimes du nihilisme? C'est fondamental!
J'y ai déjà répondu.

1) Non seulement c'est une honte, mais elle est même insupportable pour une telle civilisation, et même de nos jours, n'importe quel état, même démocratique ferai tout pour qu'une telle chose ne s'ébruite pas, de quoi regretter l'agence Tass.....
2) L'Egypte a (presque) toujours construit avec des ouvriers, pas avec des esclaves, si donc esclaves il y a eu à une époque, ce ne peut être que pour causes exceptionnelles, et il n'y a donc aucune difficulté à revenir ensuite au système habituel.
3)Il n'est pas envisageable, et même si le pharaon ignorait tout des risques, qu'il ait engagé TOUTES ses armées dans une seule zone géographique, il ne s'agissait donc forcément que D'UNE armée, et l'Egypte, n'était donc pas totalement démunie par la suite contre ses ennemis.
1) Vous ne croyez pas qu'ils auraient tout simplement cru à l'intervention de Ra ou de Seth ? Et il n'y a aucune trace de la perte brutale de tout une armée ou de la noyade d'un de leur roi, et, si tel était le cas, ils auraient été obligés de justifier cette perte et inventé une excuse.
2) Ou alors l'esclavage n'a jamais existé dans l'Egypte antique comme s'accorde tous les historiens.
3) A l'époque les armées n'étaient pas aussi fournies qu'aujourd'hui, une perte d'une seule armée provoque un affaiblissement considérable du pays tant qu'au plan des forces armées qu'au plan démographique.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2419
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Suliko » dim. 19 févr. 2012, 20:47

Ils ne savent pas si Dieu existe donc ils accordent le bénéfice du doute aux athées car ils vivent comme tel et non aux croyants.
Je suis désolée, je ne comprends toujours pas. Que signifie "ils n'accordent pas le bénéfice du doute aux croyants"?
Mais c'est prouvé, vous croyez que la majorité actuelle incluant les chrétiens-démocrates a inscrit cette vérité dans les manuels scolaires par plaisir ?
Mais je croyais que vous étiez relativiste, et qu'il n'y avait donc pas de vérité absolue...
De plus, le fait que cette loi n'a pas été inscrite dans la majorité des pays du monde signifierait donc que le "gender" n'est vrai que dans certaines régions. La réponse, bien sûr, est non. C'est tout simplement par idéologie que cela a été inscrit, et tous les scientifiques sont loin d'adhérer à cette théorie...
De quelle éclatement de la famille parlez-vous ?
Le nombre incroyable de divorces (Dans mon pays, environ un mariage sur deux finit ainsi) et ses conséquences psychologiques sur les enfants, le refus de s'engager (càd de plus en plus d'enfants hors mariage, dans des couples instables, les relations hors mariage vues comme tout à fait normales et, à l'inverse, le mépris envers ceux qui suivent une morale plus traditionnelle,...), le fait de mettre sur un même plan couple hétérosexuel et homosexuel, etc...
Oui sauf que vous n'y allez pas seulement pour manger l'eucharistie.
La messe est l'actualisation de l'unique sacrifice du Christ, ce n'est pas qu'un souvenir ou une réunion de croyants qui prient, chantent et écoutent le prêtre. Il faudrait se veiller à ne pas avoir un idée "protestantisée" de la messe.
Vous croyez vraiment qu'on va refuser l'entrée du paradis a des enfants qui n'ont pas encore refusé le baptême ? L'Eglise a complètement abandonné l'idée du limbe des enfants et elle ne parle presque plus de l'enfer depuis la Seconde Guerre mondiale.
Le baptême est dans tous les cas obligatoire. Néanmoins, il existe plusieurs sortes de baptême, par exemple le baptême de désir ou le baptême du sang. Je vous invite à parcourir ce forum pour mieux comprendre.
Quant à l'enfer, ce n'est pas parce les prêtres n'osent plus en parler qu'il n'existe plus ou qu'il est vide...

P.S.: Vous n'avez pas réfléchi sérieusement aux conséquences ultimes de votre vision des choses, vos posts le prouvent...

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7114
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Anne » lun. 20 févr. 2012, 6:03

Libertatis a écrit : Je ne remets pas en cause le baptême mais quand il est pratiqué, pourquoi ne pas le faire adulte comme les premiers chrétiens ?
Veuillez citer les sources prouvant que les premiers chrétiens interdisaient le baptême des enfants et ne baptisaient que les adultes.

J'attends, moi aussi, vos sources démontrant que Nazareth n'a jamais existé.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2302
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Teano » lun. 20 févr. 2012, 10:53

Bonjour à tous,

Ce dont Libertatis a besoin, c'est d'une bibliographie qui présente les fondamentaux du christianisme (histoire, dogmes, croyances, liturgies) et quelques ouvrages sur l'exégèse historico-critique.

Je me lance :

Jacques GIRI, Les nouvelles hypothèses sur les origines du christianisme. Enquête sur les recherches récentes, Paris, Karthala, 2007, 310 p.


L'auteur présente les différents courants historiographiques (dont l'historiographie ecclésiastique) sans prendre part pour l'un plutôt que pour l'autre (à part à écarter les idées extravagantes) et il pose souvent de bonnes questions.

A vous, les copains, de lui faire partager vos lectures !
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

aroll
Quæstor
Quæstor
Messages : 261
Inscription : lun. 16 nov. 2009, 13:09

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par aroll » lun. 20 févr. 2012, 14:02

Bonjour.
Libertatis a écrit :
1) Non seulement c'est une honte, mais elle est même insupportable pour une telle civilisation, et même de nos jours, n'importe quel état, même démocratique ferai tout pour qu'une telle chose ne s'ébruite pas, de quoi regretter l'agence Tass.....
2) L'Egypte a (presque) toujours construit avec des ouvriers, pas avec des esclaves, si donc esclaves il y a eu à une époque, ce ne peut être que pour causes exceptionnelles, et il n'y a donc aucune difficulté à revenir ensuite au système habituel.
3)Il n'est pas envisageable, et même si le pharaon ignorait tout des risques, qu'il ait engagé TOUTES ses armées dans une seule zone géographique, il ne s'agissait donc forcément que D'UNE armée, et l'Egypte, n'était donc pas totalement démunie par la suite contre ses ennemis.
1) Vous ne croyez pas qu'ils auraient tout simplement cru à l'intervention de Ra ou de Seth ? Et il n'y a aucune trace de la perte brutale de tout une armée ou de la noyade d'un de leur roi, et, si tel était le cas, ils auraient été obligés de justifier cette perte et inventé une excuse.
2) Ou alors l'esclavage n'a jamais existé dans l'Egypte antique comme s'accorde tous les historiens.
3) A l'époque les armées n'étaient pas aussi fournies qu'aujourd'hui, une perte d'une seule armée provoque un affaiblissement considérable du pays tant qu'au plan des forces armées qu'au plan démographique.
1) Mais, ce que le pharaon, et les égyptiens en général pensent ou pas sur l'origine des évènements, ne change rien en la possible historicité DES FAITS.

À part cela, nous parlons quand même d'un peuple mis en esclavage et que le pharaon DOIT LAISSER PARTIR sous la pression de différents faits catastrophiques que le chef de ce peuple esclave dit depuis le début venir de SON DIEU, pas d'un autre. Il n'y a donc aucune raison pour un pharaon, supposé être lui même un demi Dieu et être de toute façon le préféré d'Amon et de tous ses copains, de croire que cela viendrait des siens.

2) L'esclavage n'était pas dans les moeurs des égyptiens, et il n'y a aucune trace écrite d'un quelconque esclavage, en égypte, maintenant, si l'on reprend l'exemple que j'ai donné, les écrits égyptiens disent clairement que les monothéistes ont été DÉPORTÉS dans un premier temps, puis chassés ensuite, cette déportation signifiait peut être une mise en esclavage, parce que sinon, quel était la punition liée à cette déportation ? Des camps ? Il n'y en a pas de traces non plus, pourtant ce sont les égyptiens eux même qui parlent de déportation, donc de sanction forte.

3) Ah bon ??? Alors cela signifie que si une armée égyptienne était battue dans UNE SEULE BATAILLE, le pays dans sa totalité se retrouvait désormais privé de défense digne de ce nom ? Ou même plus simplement, si une armée manquait parce que elle était engagée dans une opération contre les Nubiens, alors l'Égypte était, pendant cette période, à la merci des Assyriens, ou des Grecs ? C'est délirant, il faut vraiment être sans argument pour sortir une histoire pareille.

Les armées de l'époque étaient au contraire bien fournies, il faut revoir ses informations............

Amicalement, Alain

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par ti'hamo » lun. 20 févr. 2012, 14:09

Ce dont Libertatis a besoin, c'est déjà d'accepter de concevoir que ses impressions puissent être fausses, et de reconnaître qu'on ne fonde pas une opinion valable uniquement sur l'opinion publique et deux ou trois sites internet grand public.


@Libertatis


- Concernant l'étude des civilisations
Voilà que vous parlez tout à votre aise de ce qu'est l'Égypte antique du temps de Moïse (le problème étant qu'on ne sait pas précisément à quelle époque ça se situe), avec un ton assuré - le problème, c'est que vous adoptiez un ton tout aussi assuré pour nous parler, tout autant à votre aise, des mythes sumériens, égyptiens grecs et romains,
dans lesquels vous vous êtes complètement embrouillé, dont il est démontré et dont vous admettez que vous n'aviez rien étudié.

Vous avez juste lu un site intitulé "sceptiques" ou "rationnalistes", présentant les parallèles sus-mentionnés que vous avez intégralement recopié... sans même les avoir vérifiés.

Sur ce point, donc, votre propos est déjà hors course : comment voulez-vous fonder, là, une opinion valable sans même avoir étudié la question ? Au nom de quoi voulez-vous que nous prenions en considérations des affirmations dont leur auteur admet ne rien connaître de ce dont il parle ?
Il vous faut donc d'abord connaître ces mythes, vous familiariser réellement avec le domaine des mythes et de la mythologie du bassin méditerranéen et de la Mésopotamie, et ensuite revenir nous expliquer votre opinion à ce sujet.

Si vous procédez ainsi, d'ailleurs, vous serez bien aimable de prendre en considération la remarque que je vous ai faite et à laquelle vous évitez soigneusement de répondre pour le moment :
si les mythes sumériens et hébreux se rapprochent par le langage employé, mais diffèrent quant au fond, alors la différence n'est pas négligeable et vous êtes tenu de l'étudier et d'en étudier les implications.


Sinon, je pense que vous avez au moins compris, suite à toutes les réponses de tous les intervenants,
que tout le monde était au courant des similitudes entre les mythes sumériens et les récits hébreux, et que ça n'a l'air de poser de problème à personne.



- Concernant la religion catholique
Nous tombons exactement sur le même problème : vous laissez transparaître certains préjugés, finalement très courants à l'heure actuelle et représentatifs des idées les plus répandues, et les questions que vous posez démontrent que, là non plus, vous ne vous êtes pas informé, vous n'avez pas étudié ce sur quoi vous voulez pourtant avoir une opinion.

Cela dit, si c'est d'informations dont vous manquez, aucun problème : posez toutes les questions que vous voulez, on essayera de vous expliquer. Mais avouez que ça fait mauvaise impression d'arriver, de commencer par déclarer "je vais vous prouver que vos croyances c'est n'importe quoi", puis d'admettre tout penaud que, ben, déjà, vous ne savez pas au juste en quoi elles consistent, ces croyances.
(admettez aussi que ça ne fait pas très sérieux, et que ça ne donne pas de vous l'image d'un esprit très scientifique ni très rationnel)

Comme moi quand je vais sur un forum musulman : je n'arrive pas en disant "hé, les gars, votre religion, c'est n'importe quoi... mais, ... à quoi vous croyez, au juste ?"


. Par exemple :
Vous voulez vraiment soutenir l'idée d'un embrigadement des esprits ?

- le baptême des enfants
Il faudra nous expliquer en quoi ceci embrigade les esprits. Si toutes ces croyances sont fausses, le seul effet que cela a est de mouiller la tête d'un bébé. Si vous pensez que cela va influencer sa façon de penser, vous êtes alors beaucoup plus croyant que vous ne voulez l'admettre... :roule:

- le catéchisme
Il me semble que, pour choisir librement, il faut choisir en connaissance de cause ; c'est alors la moindre des choses que d'instruire des enfants sur ce qu'on estime être vrai.
Si le catéchisme des enfants était un obstacle absolu à la pensée libre, et si c'était là la raison qu'ont les gens de croire,
alors vous n'auriez jamais ni d'adultes abandonnant leur religion (or, il en existe plein), ni d'adultes se convertissant (or, il en existe aussi).

- la messe
Et bien, oui, les personnes qui croient, réellement, vont à la messe. C'est un signe de leur foi, sans plus. On ne voit pas bien ce que vous voulez en tirer comme démonstration ?
(on se demande d'ailleurs si vous savez ce qu'est une messe, et dans son déroulement, et dans sa signification pour les croyants)



Là encore, il me semble que c'est toujours la même erreur, de votre part, dans le mode de raisonnement :
. concevoir une hypothèse
. partir du principe qu'elle est vraie
. tout expliquer à partir de cette hypothèse
. ne pas la confronter aux faits ni en vérifier la validité.

La méthode scientifique et rationnelle procède autrement.
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par ti'hamo » lun. 20 févr. 2012, 14:20

. Concernant les affirmations d'ordre philosophique :
Vos ne voudriez-pas créer un sujet à part rien que pour ces questions là ?
Sinon on ne va pas s'en sortir et ce sujet va devenir impossible à suivre.

Quelques remarques cependant, que vous pourrez reprendre pour y répondre en créant un sujet par exemple intitulé "y a-t-il une vérité ?" :


- si vous nous affirmez qu'il n'y aucune vérité,
alors tout votre propos depuis le début devient totalement absurde :
si rien n'est ni vrai, ni faux, comment allez-vous faire pour prouver que les diverses croyances et religions sont fausses ?

S'il n'y a rien de vrai, alors vous ne pouvez rien prouver sur ces croyances. Vous devez les considérer aussi vraies et aussi valables que les vôtres.


- vous dites vouloir moins de morale, mais un peu de morale quand-même :
c'est-à-dire ?
Là encore, s'il n'y a aucune vérité dans ce domaine, vous ne pouvez même pas choisir comme critère moral de faire que les gens s'entretuent moins : vous, c'est ce que vous souhaiterez, mais d'autres souhaiteront le contraire,
et comme vous avez déclaré qu'il n'y a rien de vrai, vous devez donc conclure que, sur ce point, vous n'avez pas plus raison que ceux qui souhaitent le contraire.
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par ti'hamo » lun. 20 févr. 2012, 14:21

Autre petite remarque sur la méthode

- vous dites qu'il est démontré que l'homme est bisexuel et que seules des conventions sociales dirigent sa sexualité.
Mais le seul argument que vous avancez pour affirmer cela, c'est que cela a été écrit dans des manuels scolaires.

Votre argument est donc : "c'est écrit dans un livre de terminale, donc, c'est vrai et c'est prouvé".
Et vous venez nous parlez de dogmes et de foi crédule ? :siffle:

Un esprit scientifique se demanderait : sur quoi est fondée une telle affirmation ?
Mais là encore, il vous faudra créer un sujet à part et l'intituler "fondements scientifiques de la théorie du gender", pour ne pas embrouiller ce sujet-ci plus qu'il ne l'est déjà (en commençant par présenter votre propre étude de la question et votre propre argument scientifique : "c'est écrit dans le manuel de terminale, c'est la majorité qui l'a voté, donc c'est vrai")
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Virgile
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1133
Inscription : mer. 14 janv. 2009, 10:33

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Virgile » lun. 20 févr. 2012, 14:45

ti'hamo a écrit :. Concernant les affirmations d'ordre philosophique :
Vos ne voudriez-pas créer un sujet à part rien que pour ces questions là ?
Sinon on ne va pas s'en sortir et ce sujet va devenir impossible à suivre.
Bonjour,

il faut aussi se mettre à la place de Libertatis : nous sommes nombreux et il est seul à devoir répondre sur plusieurs "fronts" à la fois - ce ne doit pas être très évident, ni même faisable à vrai dire.
Pour plus de clarté, ne serait-il pas préférable de laissez à Libertatis - s'il le veut bien, l'initiative de choisir une thématique dans laquelle il serait le plus à l'aise et qui permettrait d'avoir un fil suivi et régulier, plutôt que plusieurs fils qu'il aurait à gérer simultanément sur des domaines tout de même assez différents.
Ou plus simplement, s'il n'exprime rien à ce sujet, d'en rester à ce qu'indique le titre du fil - on pourrait mettre les questions "métaphysiques" au rancart quelque temps, et examiner seulement les questions relatives à l'histoire, aux mythes, aux légendes et aux incohérences des Ecritures.

Amicalement.
Virgile.

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par ti'hamo » lun. 20 févr. 2012, 15:12

on pourrait mettre les questions "métaphysiques" au rancart quelque temps, et examiner seulement les questions relatives à l'histoire, aux mythes, aux légendes et aux incohérences des Ecritures.
Étant donné qu'il s'agissait du premier sujet de discussion, ça me semble en effet une bonne idée de s'en tenir d'abord à celui-ci - libre à Libertatis, s'il le veut, d'ouvrir d'autres sujets de discussions, séparément.
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2302
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Teano » lun. 20 févr. 2012, 15:30

Je rejoins Virgile sur son analyse mais à notre décharge, nous avons été nombreux surtout, à expliquer à Libertatis les connaissances fondamentales qui semblent lui faire défaut.

Libertatis, vous êtes le bienvenu(e) sur ce forum, mais vous êtes-vous présenté(e) ? Nous aimerions en savoir un peu plus sur vous de façon à vous répondre de façon plus appropriée.

in Christo,

Teano-Claire
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
GuilhemMaurice
Quæstor
Quæstor
Messages : 324
Inscription : dim. 20 mars 2011, 18:19
Localisation : France
Contact :

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par GuilhemMaurice » lun. 20 févr. 2012, 17:49

ti'hamo a écrit :Autre petite remarque sur la méthode

- vous dites qu'il est démontré que l'homme est bisexuel et que seules des conventions sociales dirigent sa sexualité.
Mais le seul argument que vous avancez pour affirmer cela, c'est que cela a été écrit dans des manuels scolaires.

Votre argument est donc : "c'est écrit dans un livre de terminale, donc, c'est vrai et c'est prouvé".
Et vous venez nous parlez de dogmes et de foi crédule ? :siffle:

Un esprit scientifique se demanderait : sur quoi est fondée une telle affirmation ?
Mais là encore, il vous faudra créer un sujet à part et l'intituler "fondements scientifiques de la théorie du gender", pour ne pas embrouiller ce sujet-ci plus qu'il ne l'est déjà (en commençant par présenter votre propre étude de la question et votre propre argument scientifique : "c'est écrit dans le manuel de terminale, c'est la majorité qui l'a voté, donc c'est vrai")
Ce n'est pas écrit explicitement dans les livres scolaires. C'est juste une affirmation gratuite de philosophes féministes repris par le mouvement gay/trans et que sais-je, que leur lobbying essait de faire passer pour scientifique. Les livres scolaires se sont laissés aller à quelques titres tendancieux ou quelques doc. qui sans le dire explicitement tendraient à laisser penser à cette conclusion. Si Libertatis a cette idée en tête, c'est que le lobbying a eu son effet.
Mais, rien, absolument rien de scientifique amène à de telles conclusions et c'est d'ailleurs une abérration scientifique. C'est un mensonge organisé afin de justifier l'homosexualité et la transexualité comme normale et à la faire accepter comme telle. C'est un retour à de l'obscurantisme.

Libertatis est l'exemple type du gard qui se laisse berner par des affirmations gratuites, approximatives et erronées sans réfléchir deux secondes sur ce qu'il est en train de gober. Et celà autant sur ce point avec le gender mais aussi sur l'histoire de la Bible, et tout le reste. Il répète bêtement les affirmations qui l'arrangent sans en considérer la pertinence et la cohérence.
Bonum est confidere in Domino, bonum sperare in Domino

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Isabelle47 » lun. 20 févr. 2012, 19:15

Vous l'exprimez de manière un peu abrupte mais j'aurais tendance à être d'accord avec vous :oui:
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10501
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Fée Violine » lun. 20 févr. 2012, 22:30

Libertatis a écrit :
Des fouilles archéologiques confirment l'existence de Nazareth au premier siècle. http://www.abbatah.com/mag/?p=485
Et d'autres confirment son inexistence à cette époque.
:rire:
Comment voulez-vous que des fouilles archéologiques prouvent l'inexistence de quelque chose?
Et vous vous prétendez rationnel???!

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités