Bible, mythes et légendes

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Avatar de l’utilisateur
lmx
Barbarus
Barbarus

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par lmx » mar. 13 mars 2012, 14:42

ça m'intéresserait de savoir d'où vient cette interprétation de "femmes sans âme" parce que, figurez-vous, j'ai entendu (oui, encore de nos jours :( ) cet argument pour dévaloriser les catholiques!
Grégoire de Tours relatant les débats du Synode de Macôn (auquel il n'a pas participé) rapporte qu'un prélat a dit "qu'on ne devait pas comprendre les femmes sous le nom d'homme". En fait, le prélat avait confondu homo (l'homme au sens d'humanité) avec vir (homme/masculin). Grégoire de Tours ajoute qu'il a été tout de suite corrigé par les évêques.
Mais les auteurs anti-catholiques de l'Encyclopédie au 18è siècle ont exploité cette remarque pour dire qu'on avait refusé en ces "temps obscures" la condition humaine aux femmes.
(cf Le petit livre de Régine Pernoud "Pour en finir avec le Moyen Age" ch6 "La femme sans âme".
Elle a aussi écrit un livre sur la condition de la femme au Moyen Age qui fait voler en éclat beaucoup de clichés stupides "La femme au temps des cathédrales" )
Dernière modification par lmx le mar. 13 mars 2012, 15:13, modifié 1 fois.

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Isabelle47 » mar. 13 mars 2012, 15:09

Merci, lmx!
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Etrigan
Senator
Senator
Messages : 852
Inscription : jeu. 09 févr. 2006, 13:21
Localisation : Pas loin de Paris, dans une ville protégée par une Sainte et des bois.
Contact :

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Etrigan » mar. 13 mars 2012, 15:33

françois67 a écrit :Bonsoir à toutes et à tous,
il n'y a qu'une seule chose dans ce que j'ai lu de Libertaris qui m'ai frappé. Il dit
les papes Léon X et Paul III ont respectivement dit « On sait de temps immémorial combien cette fable du Christ nous a été profitable. » et « N'ayant pu découvrir aucune preuve de la réalité historique de Jésus-Christ de la légende chrétienne j'étais dans l'obligation de conclure à un dieu solaire mythique de plus. » ?
Cela se trouve-t'il justifié? Et si oui, comment des papes auraient-ils donc pu dire pareille chose?
Merci bien.
Excellente soirée à toutes et à tous.
Excellent carême à ceux qui le pratiquent.
J'ai quelque fois lu ces deux phrases mais on n'a jamais donné la source, ce qui me laisse croire qu'il s'agit de propos apocryphes.
« Le Verbe s’est incarné pour la Rédemption du Péché. Faudra-t-il que le Saint-Esprit s’incarne pour la rédemption de la sottise ? » Léon Bloy

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Isabelle47 » mar. 13 mars 2012, 15:53

apocryphe?
Il s'agit de mensonge.
Et à un niveau de grossièreté et d'incohérence tel que c'en est risible.
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2306
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: L'incohérence de la Bible, ses mythes et légendes

Message non lu par Teano » mar. 13 mars 2012, 16:10

lmx a écrit :
ça m'intéresserait de savoir d'où vient cette interprétation de "femmes sans âme" parce que, figurez-vous, j'ai entendu (oui, encore de nos jours :( ) cet argument pour dévaloriser les catholiques!
Grégoire de Tours relatant les débats du Synode de Macôn (auquel il n'a pas participé) rapporte qu'un prélat a dit "qu'on ne devait pas comprendre les femmes sous le nom d'homme". En fait, le prélat avait confondu homo (l'homme au sens d'humanité) avec vir (homme/masculin). Grégoire de Tours ajoute qu'il a été tout de suite corrigé par les évêques.
Mais les auteurs anti-catholiques de l'Encyclopédie au 18è siècle ont exploité cette remarque pour dire qu'on avait refusé en ces "temps obscures" la condition humaine aux femmes.
(cf Le petit livre de Régine Pernoud "Pour en finir avec le Moyen Age" ch6 "La femme sans âme".
Elle a aussi écrit un livre sur la condition de la femme au Moyen Age qui fait voler en éclat beaucoup de clichés stupides "La femme au temps des cathédrales" )
Si ma mémoire est bonne, ce n'était pas rare en ce temps-la (6ème siècle) où la langue latine était en perdition. N'est-ce pas également Grégoire de Tours qui parle de prêtres baptisant au nom de la" Patrie et de la Fille" pour souligner l'ignorance de prêtres mal ou peu formés ?

In Christo
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités