Mythe et réalité historique dans la Bible

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
diviacus
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : sam. 01 mars 2014, 16:38

Re: Mythe et réalité historique dans la Bible

Message non lupar diviacus » dim. 04 févr. 2018, 8:32

Cher Trebla,

Votre dernier message est affligeant.

1- Vous commencez par un procès d'intention :
"Evidemment pour vous, les méthodes de datation permettent de déterminer la date exacte de la dernière destruction" : Non, tout archéologue amateur sait qu'il y a une imprécision dans les datations (pour votre information, je suis doctorant en archéologie, après une vingtaine d'années à lire des ouvrages sur l'histoire ancienne. Donc s'il vous plait, faites-moi le crédit de savoir ce que tout amateur débutant sait parfaitement).

2- Le raisonnement que vous présentez est d'un tel ridicule qu'il montre que d'une part vous ne connaissez rien à l'archéologie (sinon vous n'auriez pas osé l'écrire), d'autre part que votre mauvaise foi est évidente.

Pour votre information (mais vous auriez pu aller vous renseigner sur internet), et en résumé très grossier :
- La datation au carbone 14 d'un événement, par exemple d'un incendie, repose sur la datation d'un certain nombre d'échantillons contenant des matières organiques.
- La précision de la datation d'un échantillon est de +/-30 à 40 ans par exemple pour le IIe millénaire, moins bonne (+/- 50 à 70 ans) pour le VIIIe millénaire.
- La datation d'un événement au carbone 14 dépend du site, de l'endroit où les échantillons ont été prélevés, du nombre d'échantillons analysés… Dans certains cas, la cohérence des mesures sur un nombre suffisant d'échantillons permet de garantir une datation de l'événement à (par exemple) +/- 40 ans. Dans d'autres cas, le sol a été trop bouleversé et la couche étudiée peut contenir des objets de différentes époques, voire contaminés. La dispersion des mesures peut alors être de +/- 500 ans, voire +/- 2000 ans, voire plus. Il n'est pas rare que ces bouleversements ne permettent pas de dater une couche par cette méthode.
- Une mesure faite sur un site et sur une couche n'est donc évidemment pas transposable à un autre site et une autre couche. En faisant une petite recherche, vous trouverez facilement un rapport de fouilles disant que l'événement étudié n'a pas pu être daté… et vous en conclurez triomphalement – en suivant votre raisonnement - qu'il est impossible d'obtenir une datation au carbone 14.

Je vous rappelle pour la troisième fois, que la communauté scientifique date l'incendie du dernier rempart de Jéricho d'environ 1550 av. J.-C. (en utilisant plusieurs méthodes de datation – carbone 14, terres cuites…), ce qui est incompatible avec le récit biblique . Même K.A. Kitchen (archéologue maximaliste) l'admet explicitement et sans aucune réserve.

Donc je vous conseille, avant de contester les dires de K.A. Kitchen, de vous former à l'archéologie.

Votre seul objectif est d'essayer de faire coller l'Histoire à vos convictions, quitte à utiliser des raisonnements absurdes. Votre ignorance et votre mauvaise foi sont lassantes. Je suis désolé de vous dire que je ne perdrai pas plus de temps à vous répondre.


Revenir vers « Écriture Sainte »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité