Adam a-t-il une mère biologique ?

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1642
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Adam a-t-il une mère biologique ?

Message non lu par Xavi » lun. 19 juil. 2010, 21:20

Les nombreux sujets de réflexion sur la Genèse dans ce forum ont abordé les origines de l’humanité sous de multiples aspects derrière les mots évolution et création que la plupart des intervenants acceptent de combiner dans leur compréhension des débuts de l’histoire.

Il est constant que les humains n’ont pas toujours existé sur la terre et, par rapport à la création des étoiles ou aux périodes glaciaires, cette présence est même très récente.

Y a-t-il, pour la création des premiers humains, une action créatrice dans une lignée biologique préexistante avec des milliers de naissances et de morts successives jalonnées de transformations cumulées au fil de milliards d’années amenant progressivement l’apparition de cellules formant des êtres de type végétal, puis de type animal, de plus en plus complexes ?

Si le corps biologique de l’homme provient d’une évolution ou de mutations successives au terme de milliards d’années avant d’atteindre un état dans lequel il a pu recevoir de Dieu une âme immortelle qui peut vivre éternellement avec Dieu et qu’il a été créé ainsi à un moment de l'histoire, la réflexion aboutit à une question qui dérange, mais qui semble inévitable. Adam a-t-il une mère biologique ? Une mère non humaine.

Abandonner la question aux scientifiques, n’est-ce pas affaiblir non seulement la révélation sur la création à notre époque, mais notre compréhension de la Genèse et notre intelligence de la foi ?

Avatar de l’utilisateur
demande
Barbarus
Barbarus

Re: Adam a-t-il une mère biologique ?

Message non lu par demande » lun. 19 juil. 2010, 21:33

Xavi, tous vos sujets ont un seul et unique but :
démontrer qu'Adam n' a pas été créé par Dieu à partir de la glaise en lui insufflant une âme après l'avoir modelé.

Vous ne croyez pas au récit de la Bible et essayez de concilier pré-humains, Néanderthal, homo sapiens, homo sapiens sapiens, etc... avec la Génèse, en inventant une théorie qui consiste à dire que les hommes étaient des animaux jusqu'à ce que Dieu en prenne un et lui insuffle une âme.

Certains vous suivront sur ce terrain, pour concilier science-évolution et religion-créationnisme, d'autres ne vous suivront pas ...

Amicalement

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1642
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: Adam a-t-il une mère biologique ?

Message non lu par Xavi » mar. 20 juil. 2010, 11:53

Je crois à la vérité du récit de la Genèse, mais je crois aussi que sa compréhension, son interprétation, doivent tenir compte de l’état actuel de nos connaissances pour ne pas s’accrocher à tort à des images erronées d’une manière telle qu’un grand nombre rejette ce récit en dehors de toute réalité historique.

Savoir si l’homme a été créé d’un coup avec de la poussière du sol ou si la création de son corps a pris du temps n’a, en soi, aucun intérêt pour la foi. De même que la plupart des croyants ont pu croire sans dommage pendant des siècles que la terre était plate alors qu’elle est ronde, ils ont pu croire en une création en six jours de 24 heures.

Mais, à notre époque, s’accrocher à une interprétation contraire à la science que le texte n’impose pas ou sortir le texte de la réalité historique, peut être grave pour la foi, parce que s’il fallait considérer que la révélation ne dit rien de l’origine historique de l’homme, elle abandonnerait à la science, aux connaissances terrestres, l’apparition de l’homme, sa réalité, sa vocation concrète. Cela ouvre aussi une attitude souvent semblable à l’égard du Christ, car il est encore bien plus extraordinaire historiquement d’admettre qu’une femme a engendré Dieu par l’Esprit Saint sans intervention d’un homme que d’accepter que ce même Esprit Saint a créé un homme dans l’histoire.

Face aux contestations sévères de l’historicité des Evangiles et particulièrement de la conception virginale du Christ dans le sein de Marie, il me semble important de ne pas renoncer à évoquer la création concrète de l’homme et de chercher à pouvoir en parler de manière concrète aux hommes de notre temps.

Bien sûr que j’essaie de concilier la foi, la raison et les connaissances modernes, que j’essaie de comprendre ce que le (ou les) auteur(s) du début de la Genèse ont voulu nous communiquer avec leurs connaissances et leurs expressions de l’époque, la vocation de l’homme qu’elle nous enseigne.

Le Christ lui-même s’est référé à ce texte. Les questions concrètes sont nombreuses. Ni la catéchèse, ni l’intelligence de la foi, ne peuvent les ignorer sans risquer de repousser la foi dans l’abstraction.

Non, les hommes n’étaient pas des animaux jusqu'à ce que Dieu en prenne un et lui insuffle une âme. Avant la création d’Adam et Eve, leurs ancêtres biologiques n’étaient pas des hommes dans le sens chréteien de ce mot, c'est-à-dire des personnes à l'image de Dieu ayant une âme immortelle que nous retrouverons à la résurrection.

Rien ne permet de déduire du court texte hébreu qui nous dit que Dieu façonne Adam avec de la poussière du sol que cet ouvrage s’est produit en un instant. A ma connaissance, une telle lecture littérale n’a jamais été imposée par le Magistère de l’Eglise puisque déjà Saint Augustin la rejetait en affirmant, comme la science actuelle, que le corps biologique de l’homme provient d’une chaîne causale.

Mais, l'Eglise n’a cessé d’affirmer que le début de la Genèse nous parle bien du début de l’histoire de l’humanité.

Il est tentant de penser que la révélation n’a pour objet que le spirituel et que tous les détails de l’histoire concrète n’ont pas d’intérêt. Beaucoup le pensent aussi pour les Evangiles.

Il me semble que c’est un piège grave très fondamentalement contraire à la foi chrétienne fondée sur l’incarnation historique de Dieu dans la réalité terrestre concrète.

De la Genèse au Christ, la vérité n’éloigne pas la réalité terrestre de la réalité spirituelle. Elle ne sépare pas le corps et l’esprit, ni dans le temps présent, ni dans la vie éternelle.

La foi et la Parole de Dieu ne se limitent pas à notre vie spirituelle. Elles s’inscrivent toujours parfaitement tant dans la réalité spirituelle que dans la réalité terrestre bien concrète.

La création du monde concret est une œuvre magnifique adaptée et liée à la vie spirituelle.

Le spirituel et le matériel sont unis dans la création de Dieu. C’est précisément en s’emparant d'un fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, en séparant ce fruit spirituel que l’humanité s’est retrouvée dans le monde matériel sans la vie spirituelle divine par laquelle l’homme aurait pu et dû développer et diriger ce monde bien concret. Séparer le terrestre du spirituel, c’est exactement ce qu’il ne fallait pas faire, le péché originel.

Prétendre aujourd’hui que la foi ne concerne que le spirituel, c’est continuer implicitement à écarter le spirituel du terrestre alors que les deux sont liés depuis l’origine.

Les désolations que nous ressentons actuellement dans la réalité terrestre (dont la Genèse nous donne la cause et dont le Christ nous ouvre un chemin de délivrance) ne suppriment pas la bonté de la création, y compris dans sa dimension terrestre, ni son lien parfait avec la vie spirituelle.

Tous les miracles du Christ dans la réalité terrestre et sa résurrection elle-même nous montrent ce lien indissoluble.

Penser que la religion ne nous parle que du spirituel et que c’est uniquement à la science de nous parler du terrestre est un piège qui enferme l’homme dans le péché originel parce qu’il détache le terrestre du spirituel.

C’est une fausse survalorisation du spirituel. Cela paraît si juste de penser que seul le spirituel a de l’importance, mais, si tel avait été la pensée de Dieu, il n’aurait pas créé ce monde matériel.

La réalité, c’est que, tant dans la création et la réalité de tout homme que dans le monde entier, les deux sont liés.

La religion et la révélation de la Parole de Dieu ne se préoccupent guère des détails, mais elle gardent les deux pieds sur terre.

Je maintiens donc la question : Adam a-t-il une mère biologique, une mère non humaine ?

La réaction du premier intervenant anonyme fuit la question. Elle semble considérer que la question est vaine ou qu’elle n’intéresse que la science.

Si cet intervenant pense que la création de l’homme n’a pas d’intérêt et que son apparition sur la terre est neutre pour la foi, ne renvoie-t-il pas trop vite Dieu au ciel et la religion dans l’abstraction d’une manière qui isole l’homme de Dieu sur la terre ?

Beaucoup voudraient favoriser une telle religion faite de considérations spirituelles élevées susceptibles certes d’inspirer positivement l’homme dans sa réalité terrestre, mais laissant la gestion concrète de cette réalité et sa connaissance séparées de Dieu.

La religion d’un côté, le monde de l’autre. Le Christ a brisé cette perspective erronée.

Avatar de l’utilisateur
Bip 1
Barbarus
Barbarus

Re: Adam a-t-il une mère biologique ?

Message non lu par Bip 1 » mer. 21 juil. 2010, 11:35

Il faut savoir ce qu'on cherche dans la Bible !
On ne va pas se confesser chez le dentiste et on ne se fait pas prendre la tension au presbytère .
Les mots ont un sens ; l'apparition de l'homme , ce n'est pas la genèse de l'homme .
Pour s'instruire , il ne faut pas ouvrir les mêmes livres .
Dans le livre de la Genèse , on peut découvrir à peu près tous les "ressorts " de la psychologie humaine . Ce livre nous apprend à mieux se connaitre soi-même . Ce n'est déjà pas si mal !
Comment cela ? En essayant de se mettre dans la peau ( si je puis dire ) de chaque personnage .
Imaginez , par exemple que vous deviez vivre des millions d'années dans un lieu sans références , sans connaitre ses propres limites puisqu'en dehors de la souffrance et de la mort , donc sans se confronter au risque ... donc , sans identité . Est-ce viable ?
Si on fait cette démarche de réfléchir sur les personnages , le bénéfice qu'on en retirera dépassera de loin la question initiale .

babycomeback44
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : sam. 24 sept. 2016, 18:57

Génèse, chapitre 2, verset 24

Message non lu par babycomeback44 » sam. 24 sept. 2016, 19:06

Bonjour,

Pourriez vous m'expliquer le verset 24 du chapitre 2 de la Génèse, svp? Pourquoi parle-t-on de "son père et sa mère"? Adam n'avait pas de mère.... si?

Merci pour votre aide !

Angélique

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: genese, chapitre 2 verset 24

Message non lu par Mac » dim. 25 sept. 2016, 0:52

Bonjour, :)
babycomeback44 a écrit : pourquoi parle t on de "son pere et sa mere"? Adam n'avait pas de mere.... si?
Parce qu'Adam et Eve doivent se multiplier il me semble.
27Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. 28Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez;
Mais la genèse peut être aussi allégorique.

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1323
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Génèse, chapitre 2, verset 24

Message non lu par mike.adoo » dim. 02 oct. 2016, 18:33

babycomeback44 a écrit :Bonjour,

Pourriez vous m'expliquer le verset 24 du chapitre 2 de la Génèse, svp? Pourquoi parle-t-on de "son père et sa mère"? Adam n'avait pas de mère.... si?

Merci pour votre aide !

Angélique
Bonjour Angélique
Relisons ensemble le verset 24;
23 L’homme déclara : “Voici enfin l’os de mes os et la chair de ma chair, elle sera appelée femme parce qu’elle a été tirée de l’homme.” 24 C’est pourquoi l’homme quitte son père et sa mère, il s’attache à sa femme et ils ne font qu’une seule chair.

Il y a un malentendu : L'homme doit quitter son père et sa mère non pas comme Adam , bien entendu , puisqu'il n'avait pas de mère !
Mais parce que Adam a déclaré : “Voici enfin l’os de mes os et la chair de ma chair ..."

Si on ne prend que quelques mots d'un verset , on peut lui faire dire ce que l'on veut .
Par exemple , si je reprends le verset 24 et si j'enlève quelques mots , j'obtiens
" C’est pourquoi l’homme quitte son père et il attache sa femme "
Il est donc important de retranscrire le verset " in extenso "

Epsilon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1191
Inscription : ven. 02 juil. 2010, 19:27

Re: Sur la Génèse

Message non lu par Epsilon » dim. 02 oct. 2016, 19:07

Bonjour mike.adoo

Il me semble que ce verset ne peut-être attribué à Adam … car Adam n’avait pas l’expérience (et donc le savoir) de cette expression et partant du sens même de ce verset … d’ailleurs Jésus en Mt (19,5) l’attribue à Dieu … c’est donc une « réflexion » comme on en retrouve d’autres par exemple en Gn (26,33).


Cordialement, Epsilon

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2848
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lu par Trinité » sam. 18 févr. 2017, 2:03

Mon cher Xavi.

C'est toujours avec un grand intérêt que je suis votre cheminement !
Vous dites:
C’est un fait de l’histoire concrète des ancêtres biologiques du premier couple humain, mais cela ne concerne pas la création par Dieu des premières âmes immortelles que la Genèse situe à l’époque néolithique par des pratiques d’élevage et d’agriculture, soit il y a moins de dix mille ans.
Bien entendu ,et je ne sais si vous vous en souvenez,nous avons déjà eu l'occasion d'en débattre!
Il est évident qu'il n'y a pas eu tout a coup ,un seul homme et une seule femme créés ,c'est contraire à toute logique scientifique.
Comme je vous disais ,on peut imaginer (c'est très théorique et du domaine de la foi...) que dans un groupe d'homo sapiens, Dieu soit intervenu auprès d'un homme et d'une femme pour les doter d'une âme!
Maintenant comment ces deux ancêtres se sont ils retrouvés dans le paradis terrestre?
A moins que ce paradis terrestre n'était pas une réalité physique ,mais une conscience acquise par la création de l'âme?

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1366
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lu par Altior » sam. 18 févr. 2017, 7:34

Trinité a écrit :
sam. 18 févr. 2017, 2:03
Il est évident qu'il n'y a pas eu tout a coup ,un seul homme et une seule femme créés ,c'est contraire à toute logique scientifique.
En quoi serait-il contraire à toute logique scientifique ?

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 573
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lu par Voyageur » sam. 18 févr. 2017, 10:59

Altior a écrit :
sam. 18 févr. 2017, 7:34
En quoi serait-il contraire à toute logique scientifique ?
En termes anatomiques, je pense qu'il n'existe pas de transition nette entre "l'homme" et son ancêtre simiesque.
Est-ce une question de poiles, de fabrication d'outils, d'instinct grégaire, de posture debout, de processus cognitifs ?

De toute façon, Adam et Eve sont des allégories. Ils désignent l'humanité désirée par DIEU.
Il me semble plus approprié de parler de "représentants mythologiques du peuple élu",
puisque la Genèse ne cache pas l'existence d'autres hommes en parallèle (Gn 4, 13-16).
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1366
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lu par Altior » sam. 18 févr. 2017, 18:54

Voyageur a écrit :
sam. 18 févr. 2017, 10:59
Altior a écrit :
sam. 18 févr. 2017, 7:34
En quoi serait-il contraire à toute logique scientifique ?
En termes anatomiques, je pense qu'il n'existe pas de transition nette entre "l'homme" et son ancêtre simiesque.

Seulement, voilà: on ne connaît pas, à ce que je sache, un prétendu «ancêtre simiesque». Ce qu'on connaît, pas mal de squelettes, ce sont soit des hommes, soit des singes. La descendence de l'homme d'un «pré-humain», moitié homme, moitié singe est une théorie sans preuve scientifique.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2848
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lu par Trinité » sam. 18 févr. 2017, 23:47

Bonsoir Xavi.
Vous dites!

"Mais, de même que, par une action de l’Esprit Saint, le Christ a été conçu dans le sein de sa mère humaine pour incarner en elle un être nouveau vrai Dieu et vrai homme, Adam a lui aussi été conçu dans le sein de sa mère préhumaine pour incarner en elle un être nouveau à l’image de Dieu : vraie création spirituelle nouvelle d’une âme immortelle et vrai homo sapiens semblable à sa mère biologique."

C'est également la seule explication logique et...mystique que l'on puisse admettre , ce parallèle avec le Christ dans le sein de la Vierge Marie ,par l'opération du St Esprit et la création de l'homme,dans un et une homo sapiens!
S'agissait il d'un homme et d'une femme ou d'un groupe d'homme et de femmes?
Si l'on se conforme à la genèse ,il s'agissait d'un homme et d'une femme!
Il est impossible que l'âme humaine soit arrivé par un cheminement identique ,comme le processus biologique!

Avatar de l’utilisateur
TREBLA
Barbarus
Barbarus

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lu par TREBLA » dim. 19 févr. 2017, 0:06

Cher Trinité,

Vous dites:
Il est impossible que l'âme humaine soit arrivé par un cheminement identique ,comme le processus biologique!
Lisez Genèse 2:7 - L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante.

Qu'en pensez-vous ? Que le Seigneur vous bénisse.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2848
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Comment considérer la Génèse ?

Message non lu par Trinité » dim. 19 févr. 2017, 0:19

TREBLA a écrit :
dim. 19 févr. 2017, 0:06
Cher Trinité,

Vous dites:
Il est impossible que l'âme humaine soit arrivé par un cheminement identique ,comme le processus biologique!
Lisez Genèse 2:7 - L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante.

Qu'en pensez-vous ? Que le Seigneur vous bénisse.
Cher Trebla!

Cette citation de la genèse ,n'est pas pour moi contradictoire avec l'évolution biologique de l'homme! Entre le moment ou Dieu forma l'homme de la poussière de la terre ,et celui ou il souffla dans ses narines (tout cela est imagé ,vous me l'accorderez...) pour devenir une âme vivante,il s'est passé combien de générations? ;)

Dieu a tout son temps! ;)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités