La Jérusalem céleste

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Avatar de l’utilisateur
sym
Censor
Censor
Messages : 132
Inscription : jeu. 16 oct. 2008, 19:32
Contact :

La vie de St-Bartélémy, et la Jérusalem céleste

Message non lupar sym » mar. 25 août 2009, 19:28

sur ce lien:La vie de St-Bartélémy

9b Alors arriva l'un des sept anges
et il me parla ainsi :
« Viens, je te montrerai la Fiancée, l'épouse de l'Agneau. »
10 Il m'entraîna par l'esprit
sur une grande et haute montagne ;
il me montra la cité sainte, Jérusalem,
qui descendait du ciel, d'auprès de Dieu.
11 Elle resplendissait de la gloire de Dieu,
elle avait l'éclat d'une pierre très précieuse,
comme le jaspe cristallin.
12 Elle avait une grande et haute muraille,
avec douze portes gardées par douze anges ;
des noms y étaient inscrits :
ceux des douze tribus des fils d'Israël. (Ap 21, 9b-14)

Quand j'ai vu la vie de St-Barthélémy, ça m'a fait penser à cette Jérusalem céleste, cette église triomphante qui est peuplée de touts nos amis déjà accomplis dans notre patrie céleste, qui déjà aussi nous comblent dès ici bas des bienfait dans lesquels ils sont plongés. Vraiment ils sont toujours vivants ceux qui ont vécu et cru en Lui, et nous pouvons trouver en eux une vraie famille, en eux, une parfaite compréhension, un amour parfait, un support inégalé. Gloire à Dieu!

antoine75
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

La Jérusalem céleste

Message non lupar antoine75 » mar. 10 oct. 2017, 22:59

Qu'est ce que la Jérusalem céleste exactement ? Est-ce le paradis sur terre ? Est-ce lié au retour du Christ et de tous ses anges ?

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6767
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Jérusalem, humanité nouvelle

Message non lupar Anne » mer. 11 oct. 2017, 1:17

Cher Antoine75,

je vais vous proposer la synthèse de Jean-Pierre Prévost dans son excellent Pour lire l'Apocalypse (édition de 2006, Novalis)

Il présente d'abord un tableau comparatif mettant en vis-à-vis Babylone et la Nouvelle Jérusalem. Puis il présente les trois facettes de celle-ci, telles que St Jean les aborde.

Tout d'abord:

Jérusalem, humanité nouvelle (21, 1-8) p.129
Dans un premier temps, on pourrait dire que Jean s'intéresse à la dimension humaine et relationnelle de la Jérusalem nouvelle. Qu'on parle de vie éternelle ou de Royaume des cieux ou de paradis ou de cité sainte, ou qu'on imagine une toute autre représentation pour parler de l'au-delà, l'essentiel sera toujours l'avènement de cette humanité nouvelle, affranchie de toute entrave au bonheur et engagée dans une pleine communion de vie avec Dieu.

S'il parle bien d'une cité, Jean la compare tout de suite à "une jeune mariée parée pour son époux" (21,2). Cette image nuptiale est renforcée et développée par les versets 2 et 3, qui décrivent en termes exceptionnels la présence de Dieu à toute l'humanité et la relation de réciprocité qui existera désormais entre les deux: " Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il aura sa demeure avec eux; ils seront son peuple, et lui, Dieu-avec-eux, sera leur Dieu." Mieux encore, Dieu élimera pour de bon ce qui rendait l'humanité si vulnérablement souffrante: "Il essuiera toute larme de leurs yeux; de mort, il n'y en aura plus; de pleur, de cri et de peine, il n'y en aura plus ... (21,4). Autrement dit, le monde nouveau que Dieu prépare n'est un "en-soi" pour lui tout seul, mais un monde de communion et de bonheur infini pour l'humanité. Quand on parle de ce qui va se passer "au-delà de la fin", on ne parle pas de lieu ou d'objets inanimés, mais de personnes et de relations: "[...] et je serai son Dieu, et lui sera mon fils" (21,7).

Toute cette première série d'affirmations dépasse le niveau purement métaphorique. Elles n'ont rien d'approximatif et ne demandent pas à être décodées, puisqu'elles nous parlent de façon immédiate du mystère essentiel de l'au-delà - quel que soit le nom qu'on lui donne: ciel, paradis ou Royaume; une relation harmonieuse et une communion profonde entre Dieu et l'humanité.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6767
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Jérusalem, cité où resplendit la gloire de Dieu

Message non lupar Anne » mer. 11 oct. 2017, 1:28

Jérusalem, cité où resplendit la gloire de Dieu (p. 130)
Poursuivant sa contemplation de la Cité sainte, Jean fait maintenant appel à un nouveau type de langage, plus métaphorique: il sera question, cette fois, de pierres précieuses, de portes et de remparts, ainsi que de mesures. Autant d'images qui témoignent de la splendeur et de la perfection de la cité. Or, qu'est-ce qui fait la splendeur et l'éclat de la cité sinon le fait que réside "en elle la gloire de Dieu" (21, 11) ?

Les versets 15-17 évoquent Ézéchiel (40-48) et la mesure du Temple et de la Ville où résiderait la Gloire de Dieu. Les mesures fournies par Jean sont idéales: la Cité sainte est en tout point parfaite. Mais le plus étonnant est que ce même geste ne peut plus s'appliquer au Temple, dont la médiation est rendue désuète par la présence, directe et immédiate, de Dieu et de l’Agneau: "De temple, je n'en vis point en elle; c'est que le Seigneur, le Dieu Maître-de-tout, est son temple, ainsi que l'Agneau" (21, 22).

Il n'y a point de Temple, mais il est bel et bien question de culte et de pèlerinage. Jérusalem est une ville à jamais ouvertes, aux "nations" et aux "rois de la terre". Ainsi donc, dans le deuxième temps de sa réflexion, Jean a pu préciser la notion de cultes, qui ne se fera plus en fonction de lieux et de temps déterminés, mais dans la joie et la splendeur d'une lumière qui brille sans fin aux yeux de toute l'humanité.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6767
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Jérusalem, jardin de vie

Message non lupar Anne » mer. 11 oct. 2017, 1:35

Jérusalem, jardin de vie p. 130
Et enfin, Jean nous réserve encore des surprises. La deuxième section de son vitrail nous avait livré les traits schématiques et, pour une bonne part, rigides: la cité était faites de remparts et d,assises biens solides et, en quelque sorte, statiques. Et voilà que, tout à coup, Jean se met à parler d'un "fleuve de Vie. et des "arbres de Vie" (22, 1-2), ainsi que de feuilles et de fruits. Nous revoilà dans le jardin des origines (Genèse 2-3), sans les interdits et sans la malédiction. Au contraire, c'est l'absence de toute ténèbre et la surabondance de vie. L'humanité n'est, en aucune façon, en compétition avec le monde de Dieu. Dieu est reconnu comme Dieu, et l'humanité peut maintenant entrer pleinement dans le monde de Dieu et régner avec lui: ils se passeront de lampe ou de soleil pour s'éclairer, car le Seigneur Dieu répandra sur eux sa lumière et ils régneront pour les siècles des siècles" (22, 5).
Voilà: j'espère que ça vous éclaire un peu plus... :)
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4406
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La Jérusalem céleste

Message non lupar gerardh » mer. 11 oct. 2017, 9:39

____

Bonjour,

La Jérusalem céleste c'est l'Eglise, c'est à dire la communauté des chrétiens.


______

antoine75
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: La Jérusalem céleste

Message non lupar antoine75 » dim. 15 oct. 2017, 16:25

____

Bonjour,

La Jérusalem céleste c'est l'Eglise, c'est à dire la communauté des chrétiens.


______
Je ne pense pas que la Jérusalem Céleste est l'Eglise actuelle. Je pense que c'est une Cité descendant du Ciel sur la terre. De même que Jésus a été enlevé vers le Ciel, la Jérusalem Céleste descendra du Ciel pour une ère de paix et de bonheur éternelle. Nous avons un prémisse de ce que peut être la Jérusalem Céleste en la présence de Marie décrite par les voyants lors d'apparition. Ce ne sera pas simplement la beauté d'une personne, mais la beauté fertile et sans égale d'une terre et de cieux nouveaux.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La Jérusalem céleste

Message non lupar Cinci » mar. 17 oct. 2017, 4:54

La Jérusalem céleste correspond à la fiancée qui est fidèle et qui se trouve toute parée de sa robe d'épouse, qui est prête pour le banquet de ses noces avec l'époux. L'élue ou la dame élue peut être tantôt assimilée à une cité comme Sion. Et alors la cité peut briller de tous ses feux. C'est l'Église sous sa forme achevée, la communauté des saints et des saintes qui ont blanchi leur robe dans le sang de l'agneau.

Antoine75 a écrit :
[...] Je pense que c'est une Cité descendant du Ciel sur la terre. De même que Jésus a été enlevé vers le Ciel, la Jérusalem Céleste descendra du Ciel pour une ère de paix et de bonheur éternelle. Nous avons un prémisse de ce que peut être la Jérusalem Céleste en la présence de Marie décrite par les voyants lors d'apparition. Ce ne sera pas simplement la beauté d'une personne, mais la beauté fertile et sans égale d'une terre et de cieux nouveaux.
C'est ça.

C'est comme une formule "apocalyptique" pour évoquer le retour du Christ en gloire.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La Jérusalem céleste

Message non lupar Cinci » mar. 17 oct. 2017, 5:25

Anne a écrit :
je vais vous proposer la synthèse de Jean-Pierre Prévost dans son excellent Pour lire l'Apocalypse (édition de 2006, Novalis)
Mon édition du même ouvrage est plus ancienne et date de 1991.

:)

Mais je pense que ce sont les mêmes idées. "Comme une épouse parée pour son époux" (21,2) "Elle brillait d la gloire même de Dieu. Son éclat rappelait une pierre précieuse, comme une pierre d'un jaspe cristallin" (21,11)

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6767
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: La Jérusalem céleste

Message non lupar Anne » mar. 17 oct. 2017, 5:32

Il s'agit en effet de l'édition revue et augmentée!
:oui:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

antoine75
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: La Jérusalem céleste

Message non lupar antoine75 » mar. 17 oct. 2017, 23:33

La Jérusalem céleste correspond à la fiancée qui est fidèle et qui se trouve toute parée de sa robe d'épouse, qui est prête pour le banquet de ses noces avec l'époux. L'élue ou la dame élue peut être tantôt assimilée à une cité comme Sion. Et alors la cité peut briller de tous ses feux. C'est l'Église sous sa forme achevée, la communauté des saints et des saintes qui ont blanchi leur robe dans le sang de l'agneau.
Pouvons-nous hâter l'avènement de la Jérusalem Céleste ou est-ce uniquement quand Dieu le jugera opportun ?
Sachant qu'il y a des bruits de guerre avec la résurgence des guerres de religion avec l'Islam et la projection d'une guerre nucléaire avec la Corée du Nord, cela pourrait arriver à notre génération, non ?

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La Jérusalem céleste

Message non lupar Cinci » jeu. 19 oct. 2017, 0:04

J'opterais pour le deuxième choix. Quand Dieu jugera le moment opportun ou au temps fixé par Dieu. Il en fut de même pour la première survenue de Jésus.

:)

antoine75
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: La Jérusalem céleste

Message non lupar antoine75 » jeu. 26 oct. 2017, 23:13

Je vois aussi la Jérusalem Céleste comme entouré de musique et de chant comme le cite souvent les psaumes.
Je trouve dommage qu'il n'y ait pas de personnes qui jouent des instruments à vent ou à corde comme le violon à chaque coin de rue.


Revenir vers « Écriture Sainte »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités