Page 2 sur 2

Re: ...maintenant on dit "ancolie" ;)

Publié : sam. 07 juil. 2018, 0:50
par ancolie
Message à Saperlipopette

Cher Saperlipopette,

je dois vous faire un aveu : je n'ai pas lu vos messages immédiatement après que vous les ayez postés. En voyant vos deux longs messages avec des extraits du mien commentés à la pièce, je m'attendais (à tort) à être "varloppée" et psychologiquement je ne me sentais pas prête à vivre ça.
Je ne sais pas si vous connaissez l'expression québécoise "varlopper" . Croyez-moi, ça n'a rien d'agréable. On en sort plutôt décoiffé...et blessé.

Je les ai lus un peu plus tard et je viens de les relire de nouveau. Je vous remercie de tout coeur .
J'apprécie le soin que vous avez mis à isoler chacune de mes préoccupations et à les commenter intelligemment, sans agressivité, et de façon si bien structurée. C'est généreux de votre part.
Vos commentaires suscitent chez moi une bonne réflexion et me seront certainement très profitables (ils le sont déjà).

Merci ! :coeur:

Ancolie

Re: ...maintenant on dit "ancolie" ;)

Publié : lun. 09 juil. 2018, 12:58
par Kerniou
Merci, chère Ancolie, pour l'expression "varloppée" que je ne connaissais pas du tout !
Ce terme peut-il s'employer à l'infintif et se conjuguer ?
Pourrait-on dire de quelqu'un qu'il a varloppé quelqu'un d'autre ?
Par exemple pourrait-on dire de Machin ou de Truc muche que l'un a été ou que l'autre s'est fait "varlopper" par Chose et/ou par Totor ?
Merci pour le cours de québéquois.

Re: ...maintenant on dit "ancolie" ;)

Publié : lun. 09 juil. 2018, 13:10
par Fée Violine
La varlope étant une sorte de rabot, j'imagine que varloper est en quelque sorte découper quelqu'un en copeaux.

Re: ...maintenant on dit "ancolie" ;)

Publié : lun. 09 juil. 2018, 15:24
par ancolie
Bonjour Kerniou et Fée :) ,

J'ai écrit 'varlopper' avec deux 'p' mais il est sans doute plus correct de l'écrire avec un 'p' car l'origine de l'expression est très certainement comme le souligne Fée le mot 'varlope' qui est un outil de menuiserie.

Je crois que chez nous, dans le milieu de la menuiserie, le mot 'rabot' est plus courant que 'varlope', en tout cas il m'est beaucoup plus familier. Je vais vérifier ça avec le mari d'une de mes amies, qui est ébéniste. Le verbe 'varloper' , au dictionnaire, signifie 'travailler à la varlope'.

Pour répondre à Kerniou, je n'ai jamais entendu quelqu'un, ici, dire qu'il avait varlopé quelqu'un d'autre. L'expression courante est plutôt "je me suis fait varloper" ou "il s'est fait varloper". C'est une expression colorée du langage courant. Et il est logique que l'origine de cette expression se rapporte à l'usage de l'outil (varlope) comme le souligne Fée, qui est d'aplanir le bois en enlevant des copeaux.

En tout cas, lorsque quelqu'un nous dit d'un air piteux qu'il s'est fait varloper, on n'insiste pas trop pour connaître les détails, question de ne pas tourner le fer dans la plaie. On comprend que le pauvre a passé un mauvais quart d'heure et qu'il est un peu déprimé.

Hors sujet

Publié : jeu. 09 août 2018, 16:45
par Nanimo
(...) J'aimerais préciser aussi que le titre que j'avais donné à mon envoi n'était pas ''Québec: Ambivalences et....etc'' mais simplement ''Ambivalences et déchirements des anciens cathos''. (???) Étonnant le sort réservé à nos envois, parfois.
J'ai effectivement changé promptement le titre de votre sujet. Ayant un pied sur les deux continents, je peux affirmer que la situation des chrétiens en France et au Québec ne se compare pas. Les premiers s'écroulent sous le poids d'une christianophobie christianophobie sans complexe et cela depuis le début du 20e s. Les seconds étant - comme vous - encore largement dans les revendications (l'Église ceci, l'Église cela), ce qui paraît moins extrême par rapport à la situation des Français.

Autrement, je suis ravie d'entendre que l'Histoire n'a pas eu de retombées pour les Québécois. C'est assez rare. :)