Pour les personnes esseulées

« Je vous exhorte, frères, à soutenir mon combat en priant Dieu pour moi » (Rm 15.30)
Règles du forum
Confiez ici à nos lecteurs vos intentions de prières.

NB : Toutes les intentions déposées dans cette section seront apportées à la messe quotidienne d'un prêtre du forum.
NB2 : les questions relatives à la pratique de la prière chrétienne doivent être publiées dans le forum Spiritualité.
Avatar de l’utilisateur
sublunaire88
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : dim. 01 mars 2015, 19:05
Conviction : Chrétien Catholique Byzantin
Localisation : Vosges

Re: Seule dans la prière

Message non lu par sublunaire88 » jeu. 05 mars 2015, 18:52

Je me suis retrouvé dans une situation terrible il y a quelques années de ça, et je peux dire que j'ai dégusté de la plus implacable façon et ce juste après (et à cause...) du décès par mort subite du nourrisson de ma petite Camille.
Et les chrétiens de mon entourage m'ont été semblables à de fraternelles...hyènes!
Je vous passerai les détails, provoquer la nausée des autres ne m'étant d'aucun agrément.
Je ne peux que me répandre en actions de grâces au Bon Dieu pour avoir pu traverser ça sans devenir fou ou aigri à jamais.
Beaucoup de chrétiens donnent une bien piètre image du Royaume à venir...royaume qui, heureusement ne leur doit rien.
Aujourd'hui j'englobe ces personnes dans mes prières et je passe outre...
Plus facile à dire qu'à faire, j'en conviens et je l'affirme.

La Paix du Christ sur vous. :oui:
"Au soir de cette vie, vous serez jugés sur l'amour."
Saint Jean de la Croix

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Seule dans la prière

Message non lu par elenos » ven. 06 mars 2015, 0:11

Vous n'êtes jamais seule dans la prière.
Prenez courage.
Dernière modification par Anne le ven. 06 mars 2015, 0:18, modifié 1 fois.
Raison : Orthographe, ponctuation

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1151
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Seule dans la prière

Message non lu par nad » ven. 06 mars 2015, 1:19

Bonsoir

Faut-il absolument être parfaitement une image de livre quand on est catho ?
Un catho exemplaire et bon en tout... est-ce que cela existe ? Ben tout dépend non seulement de la définition que les personnes donnent individuellement au terme de catho, ne croyez-vous pas ? Parfois nous attendons beaucoup des autres, souvent trop par rapport à ce qu'il peuvent offrir et souvent trop par rapport à ce qu'ils sont eux-même en mesure de recevoir.....

La compassion n'a pas besoin d'être une version show biz pour être réelle : à chacun sa façon d'agir ou de permettre à Dieu d'agir.....
Je prie tous les matins en utilisant des prières qui englobent beaucoup de monde, notamment les enfants, le Pape, les défunts,...Je n'oublie personne, de ce fait.


:clap: :dance:
Pensez-vous que cela vienne de vous ou l'accueillez vous comme une grâce?
Moi, non plus, personne ne m'a aidée lorsque j'ai demandé du secours.
Parfois les aides sont invisibles mais pourtant bien réelles, comme des personnes qui prient et font des sacrifices en union à Notre Seigneur mais sans prévenir la personne pour qui cela est fait, juste pro Deo gratis; parfois elles offrent des messes à l'intention de la personne à soutenir, elles la confient à des contemplatifs...; mais tout n'a pas besoin d'être affiché... qui mieux que Dieu et Marie peuvent soutenir et aider une personne en détresse, quel véritable croyant et chrétien a besoin d'afficher son soutien pour qu'il soit réel ? N'est-il pas préférable de remettre la personne entre les mains et sur le coeur de Celui qui peut tout quand nous nous sentons dépassé par la souffrance de l'autre et que nous ne savons pas comment aider humainement ?
J'ai aidé et soutenu les catholiques pendant des décennies par la prière.
Et pendant des décennies il y a surement de catholiques qui ont fait comme vous.... :siffle: et continuent comme vous....
Aujourd'hui, je suis seule. Même le curé me fait la gueule.


Parfois il est bon de réfléchir à la raison pour laquelle on se retrouve seule? Est-ce lié à notre comportement, à nos changements, ou simplement à une mise à l'écart par le Seigneur pour vous faire découvrir quelque chose de votre relation à Lui...? Les explications peuvent être multiples et cela ne vient pas toujours des autres, ce n'est pas toujours une sanction sociale... Relisez le Livre de Job ...

Pour les relations avec le prêtre avez-vous tenté le dialogue, la mise à plat de ce qui va ou pas.... Il suffit d'un quiproquo....
Je crois que les bons catholiques sont quasiment devenu un mythe. On en trouve encore dans des livres d'images. Préservons-les, ces livres d'images, de peur que les bons cathos ne disparaissent complètement de la planète.
Votre vision est très littérairement idéalisée des bons catho... peut-être que votre définition n'est pas partagée par tout le monde : cela ne fait de personne un plus mauvais ou un meilleur catho, ce sont des points de vues différents c'est tout...

Si les "bons catho" ( décidément cette expression me fait froid dans le dos, peut-être parce qu'il y a beaucoup de rancœur et de jugement derrière tout cela, mais je dois me tromper...) devaient disparaitre, ce ne sont des livres qui empêcheront quoi que ce soit...

Mais c'est drôle, plus l'Eglise est attaquée plus j'aime l'Eglise et plus j'ai envie que les projecteurs nous montrent tout ce qu'il y a de beau et de bon; du coup plus les catho sont attaqués plus j'ai envie de montrer qu'ils sont bons et beaux même s'ils ont des défauts et qu'ils sont pècheurs comme tout le monde, pas vous? :)

Quant à vos songes, mon petit doigt me dit (je deviens fan d'Aldebert, c'est pas catho, mais c'est très drôle et poétique.... :oops: ) donc vos songes tombent plutôt bien pour vous déstabiliser et maintenir un sentiment d'injustice et d'incompréhension, voire autres ... ne trouvez-vous pas ? Comme Poche et Anne vous l'ont conseillé, il serait bon de les soumettre à discernement avec un prêtre....

Bonsoir Anne :
ou de ce qui n'est que les suites d'avoir mangé du p 'tit lard salé avant le coucher !
:rire:

C'est donc cela les effets secondaires, je me disais aussi j'avais beaucoup rêvé avant carême..... :p :clown:

En udp

Une mauvaise catho et heureuse de l'être : du coup, mon Seigneur peut grandir en moi si c'est Sa Volonté pour Sa gloire et le Salut de mes frères selon Sa Volonté....

nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1151
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Seule dans la prière

Message non lu par nad » ven. 06 mars 2015, 9:43

Une très belle chanson de Théozed pour méditer sur la rancune... n'oublions pas que de la rancœur à la rancune, il n'y a qu'un pas dangereux à franchir...

http://youtu.be/muOU45ZWKH0

Seigneur, guérit les cœurs blessés par l'absence de soutien visible, que Marie apporte la douceur maternelle à travers des frères et sœurs qui savent manifester un soutien humainement palpable immédiatement.

En union de prière,

nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Refroidissement, bronchite, solitude et acceptations

Message non lu par etienne lorant » mer. 18 mars 2015, 19:16

Tout y est, à peu près. J'ai commencé une trachéite il y a une semaine, mais je ne me suis inquiété que petit à petit. A présent, j'ai pris ce taureau par les cornes et j'ai: antibiotique (Erythromycine), Acetylcistéine (pour dissoudre les mucosités), Sinutab pour ne pas me moucher à tout instant et encore Strephsils à la lidocaïne, et quelques aspirines pour digérer tout ça. Afin de préserver ma mère, je la visite un peu moins. Mais avant hier, j'ai constaté que je me retrouve de plus en plus isolé dans ma propre famille. Je constate que, même malade, je continue d'être lucide et volontaire.

En une semaine, j'ai fait venir des ouvriers pour vérifier l'état de la plateforme au-dessus de la pièce de séjour (il y a place pour cinq personnes autour de la table - mais j'y suis toujours seul matin et soir - évidemment); j'ai effectué un grand nettoyage de printemps, avec aspirateur, ramasse-poussière, nettoyage des carrelages avec raclette et torchons; tous les documents inutiles de ma comptabilité depuis dix ans, je les ai triés et j'ai déchiré et jeté ce qui pouvait l'être. J'ai pris rendez-vous pour me faire poser un "bridge-sur-trois-dents" qui va me coûter cher sans doute, mais qui m'évitera plus tard d'avoir de fausses dents.

Je vais à la messe (quatre fidèles en tout à la chapelle ce matin), je vais travailler, je reviens à midi pour surveiller que ma mère reçoive bien son plat, je repars en ville travailler (c'est-à-dire être présent pour d'éventuels clients), et je rentre le soir dans les faubourgs. Tout à pied.

A part l'écriture, le silence devient extraordinaire. Je parle d'un silence intérieur, une sorte d'absence totale de "rumination intérieure". Il y a une heure à peine, j'ai surpris un jeune homme qui tenait dans sa main huit pochettes de DVD Bluray - huit pochettes vides. Le type d'événement qui m'exaspère au plus haut point - mais pas cette fois. Le jeune homme a ri en disant : les boîtiers sont vides, donc je ne pique rien ! Et je lui ai répondu sans ciller: j'interviens parce que tout est filmé, et s'il n'y a pas vol, malgré tout, il y aurait eu dommage: car évidemment il est impossible de vendre un disque sans son boîtier. . En réalité, il n'y a pas de caméra, mais le ton de la voix suffit. Ne sachant que répondre, il est reparti.

Tout cela se déroule sans secousse, sans grande crainte non plus... Du reste, tout le monde semble manquer d'argent. Mon curé aussi, puisqu’il est venu me proposer "une cinquantaine de livres d'art de grand format". J'ai dû répondre: impossible à moins de creuser en sous-sol ! Car la boutique est pleine comme un œuf, ce qu'il a bien voulu reconnaître.

Et dans tout cela, quelle d'ambiance... tout semble dormir... Ce midi, j'ai appris que mes sœurs avaient pris rendez-vous pour déménager des meubles d'une tante. Elles avaient prévu de prendre un repas ensemble, mais l'aînée a sermonné la cadette parce que celle-ci l'a prévenue qu'elle boirait une bière brune durant son repas, ce que l'autre n'a pas voulu admettre. Et du coup le déménagement est reporté... Bah, que d'embrouillamini pour rien.

Ayant participé chaque matin à une Eucharistie, je voudrais me retirer auprès d'un monastère, d'une institution religieuse quelconque, peu importe où, pourvu que je puisse continuer de prier, de communier, de recevoir les sacrements jusqu'à la fin. Intention de prière: que tous les événements du monde se déroulent dans la Paix.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1115
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Nouvelle-Aquitaine
Contact :

Re: Refroidissement, bronchite, solitude et acceptations

Message non lu par katolik » mer. 18 mars 2015, 19:28

etienne lorant,

Que dire après avoir lu votre message si émouvant à part : "Courage".... !

Votre frère en Christ,
katolik
« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire » (Sainte Bernadette Soubirous)

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2397
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Refroidissement, bronchite, solitude et acceptations

Message non lu par poche » jeu. 19 mars 2015, 7:54

:ange: :ange: :ange:

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3157
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Refroidissement, bronchite, solitude et acceptations

Message non lu par Trinité » ven. 20 mars 2015, 0:35

Vous vivez le drame de la solitude! Je connais! Dans ces cas là tout semble devenir dramatique ,car dans un sens vous nous raconter la vie.... Si vous avez des êtres chers, enfants ou ... votre mère également ...les petits gestes que l'on peut faire pour eux ,vous verrez le soir lorsque vous ferez le bilan combien cela peut faire du bien !
D'autre part n'avez vous pas des passions ? pêche ,chasse, sport ?
Toutes ces activités vous sauve et vous permettent en plus d'avoir des relations !

Bon courage!

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Refroidissement, bronchite, solitude et acceptations

Message non lu par etienne lorant » ven. 20 mars 2015, 20:01

Je continue de me soigner, d'accomplir toutes les tâches ordinaires. J'ai connu un grand moment lorsque j'ai reçu un coup de fil d'une "personne proche" qui m'a dénoncé une autre "personne proche"- ce qui dans l'état de solitude et de faiblesse où je suis, en d'autre temps, m'eût permis de sortir de ma réserve (mais de manière égoïste et en "jetant de l'huile sur le feu") de tensions dans la famille... J'ai donc fait celui qui n'avait pas entendu, qui n'est pas au courant, qui ne sait pas. Je n'ai appelé personne. Je suis rentré, j'ai mangé léger, je me suis obligé à travailler ma comptabilité puis je me suis couché.

A mon réveil, toujours dans ce sentiment de grande solitude, j'ai perçu tout de même que le Seigneur apprécie le détachement à l'égard de toute émotion pouvant conduire à blesser autrui. Il faut "encaisser" les médisances et les arrêter à soi. Hier soir, je me suis endormi avec cette impression profonde.

Aujourd'hui encore, à l'heure de fermeture, journée de silence, peu de contacts. Repas avec ma mère dans le home, retour au travail, peu de client. Je guéris peu à peu de cette trachéite et je poursuis tant bien mal la montée vers Pâques. Dans cette ville où réside un Évêque, les "cérémonies pénitentielles" (avec confessions, sinon je n'y vais pas) ne seront pas faciles à trouver. Je n'ai vu aucune annonce affichée dans l'église où je communie... Encore un coup d’œil demain, puis je marcherai jusqu'à la cathédrale pour y lire les annonces.

Encore une journée achevée. Je me plains pas, car j'entends trop de plaintes déjà. En communion d'esprit avec vous...
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Refroidissement, bronchite, solitude et acceptations

Message non lu par PaxetBonum » ven. 20 mars 2015, 23:32

Bien Cher Etienne Lorant,

Je connais une solitude d'un jour tout autre que la votre.
Je rencontre chaque jour un bon nombre de personnes et pourtant je suis tellement seul.
Mais je prie le Seigneur de vous accorder cette grâce de trouver le monastère qui vous accueillera dans la Paix et la Joie du Seigneur. Il me semble que la Pierre-Qui-Vire accueille des personnes comme vous, renseignez-vous.
Dieu vous Bénisse et vous Garde !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Refroidissement, bronchite, solitude et acceptations

Message non lu par etienne lorant » sam. 21 mars 2015, 11:14

Merci pour l'info ! Je prends bonne note de ce lieu.

Ce samedi a commencé dans la même "ambiance particulière" que les deux derniers jours. Je n'ai été contacté par personne dans mon entourage. Cela dure et ce"quelque chose en moi" - qui ressemble à la paix (une paix que je briserais en décrochant mon téléphone, par exemple) continue de m'envahir... J'ai ce sentiment profond qu'il est préférable de laisser "toute chose venir à moi". Ma raison se rebelle quelque peu, mais cette sorte de silence intérieur est si paisible qu'elle est irrésistible. Je suis comme enveloppé d'une "couverture de paix" qui me protège à condition d'accepter de garder un total silence des pensées "erratiques", des raisonnements sur mes "droits", des sentiments qui risqueraient de s'enflammer. Les mots sont difficiles pour décrire le phénomène : une "nappe de silence" qui m'épargne des pensées parasites et sauvages...
ça paraît un peu "fou", mais c'est bien et bon...

Etienne
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Refroidissement, bronchite, solitude et acceptations

Message non lu par Belin » sam. 21 mars 2015, 12:38

La solitude, ainsi que le silence et la gravité portent à la vertu de religion. Jésus nous le recommande (" retire-toi dans ta chambre, ferme la porte"), l'a pratiqué constamment (il se retirait toujours seul pour aller prier), et c'est retiré seul dans le désert pendant 40 jours avant le début de sa vie public.

Donc la solitude est plutôt une grâce que Dieu nous donne pour-qu' on puisse le rencontrer seul à seul. La méditation, la contemplation à l'état pur se font dans la solitude et le silence et ce n'est que lorsqu'on a rencontré Dieu dans son intimité, qu'on est motivé à le célébrer en communauté, à le rencontrer sacramentalement dans la liturgie, et à le servir dans le prochain.
Rendons donc grâce à Dieu pour la grâce de la solitude qu’il nous donne et demandons-lui la grâce de savoir le rencontrer dans cette solitude

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Fin d'activité professionnelle - Pénible dépression

Message non lu par etienne lorant » jeu. 05 oct. 2017, 16:13

Depuis un mois, jour après jour, je transporte dans des sacs des livres et des bandes dessinées qui constituaient mon stock (avec d'autres "articles culturels". Le propriétaire des lieux a décidé de revendre toutes ses surfaces y compris la mienne. Or, dans le même temps que j'ai commencé à vider les présentoirs un peu chaque jour, un contrôleur du fisc à tenté de me faire "cracher" onze mille une somme qui ne correspondait en rien à mes revenus. Mon magasin, d'une surface ne dépassant pas dix mètres sur huit, est la seule qui demeurait d'une galerie marchande qui en comptait une dizaine... Je suis demeuré seul et j'ai changé le nom de la bouquinerie. On est ainsi passé de "Dixieland" à ... "à Fort Alamo" !

J'ai obtenu gain de cause dans ma requête contre la note du fisc : je serai remboursé fin d'année de 375 euros. J'ai appris que le ministère des finances avait offert des primes aux fonctionnaires qui feraient "rentrer" de l'argent. Evidemment, ça ne marche pas avec les grandes surface (comptables, avocats fiscalistes, soutiens politiques, etc) ce qui faisait de moi une cible parfaite... en dépit même du fait qu'avec mon diplôme je pouvais devenir comptable - je n'avais jamais eu aucun problème avec l'administration.

Depuis trois semaines, je me rends le soir (à pieds - mais peut-être que les bottines peuvent être classées et taxées comme véhicule à part entière ?) - ,ou bien comme signe extérieur de richesse ? Mais si je suis désormais sous antidépresseur, c'est du fait des amis et des proches qui m'avaient offert de charger le coffre de leur voiture de mes livres, bandes dessinées, DVD, jeux électroniques, etc. A la date d'aujourd'hui, j'ai déjà rapporté une dizaine de caisses de livres et bd - par lots de de dix (10 à droite, dix à gauche) sur près de trois Km.

Le médecin m'a prescrit un "Venlafaxine" mais je préfère avoir dur que de ne plus pouvoir écrire.

Merci pour celles et ceux qui voudront bien prier pour que ma fin d'activité ne finisse pas en hospitalisation???

Etienne
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
TREBLA
Barbarus
Barbarus

Re: Fin d'activité processionnelle - Pénible dépression

Message non lu par TREBLA » jeu. 05 oct. 2017, 17:12

Cher Etienne,

Je prie que le Seigneur vous libère de cette dépression.

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1237
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Fin d'activité processionnelle - Pénible dépression

Message non lu par Foxy » jeu. 05 oct. 2017, 18:08

Bonsoir Etienne

Mais non, ce n'est pas le fait d'avoir un antidépresseur qui vous fera hospitaliser ! croyez moi sur parole, j'en prends depuis février, suite au décès d'une tante que je n'ai pas su surmonter.

Par contre, vos démêlés avec le fisc semblent devenir du harcèlement : là, vous pourriez peut-être vous faire aider par un expert-comptable par exemple, il y a toute une paperasserie à remplir en fin d'activité (mon mari était artisan et je sais donc de quoi il s'agit !).

Nous, nous avions la Chambre des Métiers pour nous aider aussi, mais dans la librairie, je ne sais pas de quoi vous dépendez ? de la Chambre de Commerce peut-être ? Renseignez-vous Etienne, vous avez des droits qu'il ne faut pas laisser, ni vous en rendre malade.

En toute amitié, je prierai pour vous.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité