Pour ceux qui souffrent psychiquement...

« Je vous exhorte, frères, à soutenir mon combat en priant Dieu pour moi » (Rm 15.30)
Règles du forum
Confiez ici à nos lecteurs vos intentions de prières.

NB : Toutes les intentions déposées dans cette section seront apportées à la messe quotidienne d'un prêtre du forum.
NB2 : les questions relatives à la pratique de la prière chrétienne doivent être publiées dans le forum Spiritualité.
Avatar de l’utilisateur
NinaC
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : lun. 18 juil. 2011, 23:30
Localisation : Paris

Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar NinaC » mer. 03 août 2011, 9:56

Une intention de prières pour toutes les personnes qui souffrent psychiquement et moralement, plus ou moins gravement.
Que le Seigneur vienne à leurs secours avec tout son Amour, les apaise et les guérisse.
Je ne retrouve pas dans la Bible de passages y faisant référence, ni de saints à qui les confier.
« Je veux passer mon Ciel à faire du bien sur la terre jusqu’à la fin du monde. » (JEV, 85).
Ste Thérèse de Lisieux

"Charité sans vérité n'est que laxisme, vérité sans charité n'est que dureté."


"Père, je m'abandonne à toi
Fais de moi ce qu'il Te plaira...
Je remets mon âme entre tes mains"
(Bx Charles de Foucault)

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar PriereUniverselle » mer. 03 août 2011, 23:29

Une intention de prières pour toutes les personnes qui souffrent psychiquement et moralement, plus ou moins gravement.
Que le Seigneur vienne à leurs secours avec tout son Amour, les apaise et les guérisse.
Je ne retrouve pas dans la Bible de passages y faisant référence, ni de saints à qui les confier.
Vous pouvez invoquer Saint-Gilles contre la peur et le feu, pour la guérison des maladies nerveuses et pour la protection des enfants.

Avatar de l’utilisateur
Théo d'Or
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 470
Inscription : sam. 12 sept. 2009, 23:33
Localisation : Ici

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar Théo d'Or » jeu. 04 août 2011, 1:12

Je m'associe... en tant que grande tourmentée psychique! Avec une pensée pour tous ceux que j'ai repéré ici comme étant au moins aussi tourmentés que moi, à leur façon.

UDP (union de... pensée!) :ciao:

Théo d'Or
En recherche...

Avatar de l’utilisateur
NinaC
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : lun. 18 juil. 2011, 23:30
Localisation : Paris

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar NinaC » jeu. 04 août 2011, 10:10

Je m'associe... en tant que grande tourmentée psychique! Avec une pensée pour tous ceux que j'ai repéré ici comme étant au moins aussi tourmentés que moi, à leur façon.

UDP (union de... pensée!) :ciao:

Théo d'Or
Oui Théo d'Or, et n'oublions pas ces âmes enfermées dans des esprits malades... Je me demande si elles se savent tout autant aimées de Dieu et quel accueil nous leur faisons.
Je m'occupe de personnes malades dans leur corps, mais je pense aux malades psychiatriques qui perdent tout discernement et tout libre arbitre, comme les malades atteints de maladies neurologiques, Alzheimer par exemple.
Je cherche des passages dans la Bible y faisant référence mais je ne trouve pas.
« Je veux passer mon Ciel à faire du bien sur la terre jusqu’à la fin du monde. » (JEV, 85).
Ste Thérèse de Lisieux

"Charité sans vérité n'est que laxisme, vérité sans charité n'est que dureté."


"Père, je m'abandonne à toi
Fais de moi ce qu'il Te plaira...
Je remets mon âme entre tes mains"
(Bx Charles de Foucault)

Avatar de l’utilisateur
Théo d'Or
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 470
Inscription : sam. 12 sept. 2009, 23:33
Localisation : Ici

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar Théo d'Or » ven. 05 août 2011, 0:13

Je m'associe... en tant que grande tourmentée psychique! Avec une pensée pour tous ceux que j'ai repéré ici comme étant au moins aussi tourmentés que moi, à leur façon.

UDP (union de... pensée!) :ciao:

Théo d'Or
Oui Théo d'Or, et n'oublions pas ces âmes enfermées dans des esprits malades... Je me demande si elles se savent tout autant aimées de Dieu et quel accueil nous leur faisons.
Je m'occupe de personnes malades dans leur corps, mais je pense aux malades psychiatriques qui perdent tout discernement et tout libre arbitre, comme les malades atteints de maladies neurologiques, Alzheimer par exemple.
Je cherche des passages dans la Bible y faisant référence mais je ne trouve pas.
Je pense souvent à ces gens dont le cerveau est blessé et ça m'a toujours posé question... Je me suis aussi occupée de malades ("classiques" et psychiatriques, j'ai eu plusieurs expériences professionnelles). Honnêtement, au contact de ces gens, on est sacrément bousculé et confronté à des questions très difficiles à appréhender parfois.

Entre autres choses qui bousculent: les petits vieux confus en maison de repos qu'on retrouvait tout le temps à coquiner, du genre qui oubliaient tout sauf... leur nouveau compagnon! Ils semblaient à peine pouvoir aligner deux idées de façon cohérente mais ils se retrouvaient toujours! Au point qu'on avait fini par les mettre dans la même chambre, par facilité... Leur lien m'apparaissait parfois comme surnaturel!

Dans le même genre: deux handicapés mentaux qui veulent se "mettre ensemble"...(Entre parenthèses, l'injection contraceptive régulière est souvent de mise dans ces cas-là)... Comment Dieu s'invite-t-Il dans leur raison défaillante? Ils ne doivent pourtant certainement pas être davantage privés de Dieu que leurs pairs à la raison intacte!

Un autre exemple qui m'avait fait grand effet à l'époque (que j'ai même trouvé tout à fait traumatisant) c'était ce malade qui avait développé un anévrysme cérébral au niveau frontal, inopérable et susceptible de péter à tout moment. Une des conséquences chez ce monsieur (conséquence connue dans la littérature médicale) était une forte impulsivité et une importante désinhibition dans le langage voire dans les gestes. Ainsi, ce gars, qui était marié, s'était soudainement mis à faire régulièrement des discours euphoriques graveleux et à avoir des gestes déplacés, y compris devant son épouse, qui était désespérée de la situation. Ce qui m’avait frappée aussi chez ce gars, c'est que je sentais quelque chose de bon en lui, malgré ses dérapages constants dont il semblait parfois avoir conscience.

Cette façon de "sentir quelque chose de bon en lui" m'amène à un autre mystère, qui n'est pas médical: comment se fait-il qu'il y a des gens avec qui ça accroche (sympathie naturelle) et d'autres avec qui ça ne colle pas du tout (antipathie naturelle) alors qu'objectivement (pour peu que l'objectivité soit quelque chose de possible) ils ne sont pas plus mauvais que les premiers? Ça aussi, c'est très perturbant!

Sinon, dans le genre interpellant, il y a aussi les témoignages de traumatisés crâniens qui ont réussi à reconstruire à minima leur outil cérébral. Je suis sûre que la raison n'est pas absolument nécessaire pour se sentir vivant, connaître Dieu et se savoir aimé de Lui. Même si bien sûr ça aide (mais ça handicape aussi). A propos, a-t-on déjà canonisé un déficient mental dans l'histoire de l’Église?

Tiens, ça me frappe tout à coup cette idée de raison qui peut être un plus et un handicap en même temps! Il faudrait donc la cultiver et s'en distancier en même temps, les deux en même temps...

En fait, plus que de souffrance psychique, il faudrait parler de souffrance "morale" (dans le sens humeur/bon ou mauvais moral)... Quoiqu'en l’absolu, psychique n'est peut-être pas un mauvais terme. Puisqu'on ne parle pas de "cérébral". En fait, on sait très peu de choses sur le vécu psychique d'une personne Alzheimer profonde. On ne sait pas grand chose sur l'intensité de sa souffrance morale en rapport avec son état. Elle en souffre, c'est sûr, parce que c'est humain (tout le monde souffre moralement), mais comment en souffre-t-elle? En tous cas, un chose est sûre, c'est que nous, en tant que spectateur, on souffre de la voir ainsi!

En définitive, adresser une prière pour ceux qui souffrent psychiquement, c'est adresser une prière pour l'humanité...

Cordialement,

Théo d'Or
En recherche...

Avatar de l’utilisateur
NinaC
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : lun. 18 juil. 2011, 23:30
Localisation : Paris

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar NinaC » ven. 05 août 2011, 9:19

Théo d'Or, ça me questionne autant vous car j'ai une vision de soignante.
Je me sens démunie face aux tourments d'un esprit qui souffre, enfermé dans une maladie neurologique ou psychiatrique. A la différence du commun des mortels qui subit aussi tout autant, psychiquement en traversant certaines épreuves douloureuses (perte d'un enfant, maladie... ) mais qui peut s'enliser aussi dans des chemins inextricables, quand la souffrance est trop forte.

J'ai moi-même été frappée par cet homme, père de famille et époux aimant et respectable, qui atteint d'une tumeur cérébrale était devenu l'ombre de lui-même, avec beaucoup d'agressivité et une désinhibition totale de ses instincts primaires.
Ce fut terrible pour sa famille, comme pour lui même qui ne contrôlait plus rien.

Je parcours ce forum et je vois que souvent les réponses à la souffrance c'est de s'en remettre à Dieu, de lui demander pardon....
Je reste partagée dans la mesure où parfois on ne maîtrise pas tout et que même Dieu n'empêche pas la maladie quelle qu'elle soit.
Encore plus dans un esprit torturé ou malade, qui ne peut reconnaître son créateur.

Alors je m'interroge...
« Je veux passer mon Ciel à faire du bien sur la terre jusqu’à la fin du monde. » (JEV, 85).
Ste Thérèse de Lisieux

"Charité sans vérité n'est que laxisme, vérité sans charité n'est que dureté."


"Père, je m'abandonne à toi
Fais de moi ce qu'il Te plaira...
Je remets mon âme entre tes mains"
(Bx Charles de Foucault)

Komisch
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : lun. 18 juil. 2011, 1:37

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar Komisch » sam. 13 août 2011, 1:06

Que les personnes qui souffrent physiquement ou moralement sachent qu'elles ne sont pas seules, que le Seigneur est rempli d'Amour. Qu'elles soient apaisées par l'infinie douceur divine, et que leur mal-être puisse être tari !

Avatar de l’utilisateur
VianneyRB
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : jeu. 23 juin 2011, 20:21
Localisation : Pays de la Loire

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar VianneyRB » ven. 19 août 2011, 11:56

Vous pouvez demander son intercession à bienheureuse Mère Teresa, guérisseuse de tous les malades.

J'en fais partie.
Dieu puisse vous garder du péché comme il essaie de le faire pour moi.

René
Barbarus
Barbarus

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar René » ven. 19 août 2011, 12:50

Bonjour NinaC
en tant que ""gros malade"" chronique qui n'en finit pas d'être en fin de vie,je suis sensible, ô combien, au sujet abordé !!
La souffrance physique m'est "familière", quant à la souffrance morale, elle est grandement soulagée par ma foi !!
Je songe à une vérité, celle de la venue de Christ parmi nous.
Dans ce ""passage"",il a épousé la condition humaine dans sa globalité, tant sur le plan de la joie avec ses disciples, que sur le plan de la souffrance, des divers types de la souffrance, avec la passion !!
Et même, encore plus loin, la souffrance de l'innocent lui est connue; en effet, était-il coupable de ce pourquoi on l'a crucifié ?!
Mais, au-delà de cette souffrance voulue, pour nous, il nous délivre un message d'espoir, c'est la rédemption qui est attaché à la mort et à la souffrance qui la précède.
Je suis souvent hospitalisé et je passe de ""mauvais"" moments, la foi est là, bien présente,bien vivante , tel que je le décris, et cela m'aide de façon incroyable !!
Je demande au Seigneur de ""prendre"" mon mal pour soulager tel ou tel autre ! c'est une forme de prière d'intercession !! Ça marche !!
Puis, j'ai confiance, et, du fond du coeur, je dis ""que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel"" ! Si je suis encore là, c'est que Dieu le veut, il doit y avoir une raison !! je m'en remet à sa sagesse et à son amour !
Vous faites partie du personnel soignant; c'est ma ""seconde famille" !!!
Soyez forte, vous êtes chrétienne et vivez votre foi sans doute un peu par votre métier, c'est pas évident tous les jours....je comprends ....
Au plaisir de vous lire (tout en sachant que mon propos ne prétends pas être la vérité universelle, il pourra peut-être constituer une piste de réflexion utile à vos malades et à vous même)
René

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar Griffon » ven. 19 août 2011, 15:07

Théo d'Or, ça me questionne autant vous car j'ai une vision de soignante.
Je me sens démunie face aux tourments d'un esprit qui souffre, enfermé dans une maladie neurologique ou psychiatrique. A la différence du commun des mortels qui subit aussi tout autant, psychiquement en traversant certaines épreuves douloureuses (perte d'un enfant, maladie... ) mais qui peut s'enliser aussi dans des chemins inextricables, quand la souffrance est trop forte.

J'ai moi-même été frappée par cet homme, père de famille et époux aimant et respectable, qui atteint d'une tumeur cérébrale était devenu l'ombre de lui-même, avec beaucoup d'agressivité et une désinhibition totale de ses instincts primaires.
Ce fut terrible pour sa famille, comme pour lui même qui ne contrôlait plus rien.

Je parcours ce forum et je vois que souvent les réponses à la souffrance c'est de s'en remettre à Dieu, de lui demander pardon....
Je reste partagée dans la mesure où parfois on ne maîtrise pas tout et que même Dieu n'empêche pas la maladie quelle qu'elle soit.
Encore plus dans un esprit torturé ou malade, qui ne peut reconnaître son créateur.

Alors je m'interroge...
Bonjour NinaC,

Votre exemple peut fortement perturber quelqu'un qui n'est pas averti.
Nous voyons une personne dans un corps, et nous l'assimilons facilement avec toute la personne.
Or, nous sommes bcp plus que notre corps, au point que même mort corporellement, nous vivons.

La chrétienne que vous êtes sait aussi que satan est à l'oeuvre dans ce monde pour défigurer la création.
Et s'il a pu profiter de neurones brûlés ou malades pour bousculer la personne et en faire son pantin, la personne intérieure en reste pratiquement intacte, sauf à des scrupules qui seraient déplacés.

C'est pourquoi, vous-même, vous pouvez remettre ces "débordements" à une juste place.
Cela ne doit pas vous empêcher de prendre des mesures pour que cela ne se produise plus.

Pour le reste, cela relève du Mal.
Un Mal dont notre Sauveur est déjà victorieux.
Mais, dans notre monde, tout prend du temps... mais cela viendra : vous verrez le Salut de notre Dieu.

Courage,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
NinaC
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : lun. 18 juil. 2011, 23:30
Localisation : Paris

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar NinaC » ven. 19 août 2011, 15:44




Votre exemple peut fortement perturber quelqu'un qui n'est pas averti.
Nous voyons une personne dans un corps, et nous l'assimilons facilement avec toute la personne.
Or, nous sommes bcp plus que notre corps, au point que même mort corporellement, nous vivons.
Pourquoi mon exemple vous choque-t-il ? Ne voyez-vous pas toute cette misère autour de vous ?
Allez faire un tour en maison de retraite où simplement dans la rue...
Evidemment que je ne considère pas une personne par sa maladie et ses symptômes, heureusement sinon je n'aurais rien à faire dans ce métier !
Les neurones grillés ou autres conséquences d'une maladie psychique ne sont pas forcément aux prises de Satan.
Par exemple, un atteinte cérébrale de la zone frontale peut entraîner une désinhibition totale (langage châtié, sexualité exharcerbée... ), violence, etc...
Je m'interroge sur cette souffrance psychique que peuvent ressentir ces personnes qui perdent leur raison ou toute forme de jugement. Comme celle de ceux qui les accompagnent.
« Je veux passer mon Ciel à faire du bien sur la terre jusqu’à la fin du monde. » (JEV, 85).
Ste Thérèse de Lisieux

"Charité sans vérité n'est que laxisme, vérité sans charité n'est que dureté."


"Père, je m'abandonne à toi
Fais de moi ce qu'il Te plaira...
Je remets mon âme entre tes mains"
(Bx Charles de Foucault)

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar Griffon » ven. 19 août 2011, 15:55

Désolé, chère NinaC,

Je dois vous dire que vous m'avez mal compris.
En fait, je ne suis pas du tout choqué.
Bien au contraire, je sais très bien à quoi vous faites allusion.
Par expérience.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Théo d'Or
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 470
Inscription : sam. 12 sept. 2009, 23:33
Localisation : Ici

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar Théo d'Or » sam. 20 août 2011, 19:58

Par exemple, un atteinte cérébrale de la zone frontale peut entraîner une désinhibition totale (langage châtié, sexualité exharcerbée... ), violence, etc...
Je m'interroge sur cette souffrance psychique que peuvent ressentir ces personnes qui perdent leur raison ou toute forme de jugement. Comme celle de ceux qui les accompagnent.
C'est hard! Vous attrapez une tumeur frontale et pouf, vous vous mettez à peloter les seins de la voisine que vous croisez sur le palier (qui, on vous le souhaite, vous envoie balader)! Votre vie chrétienne, votre fidélité à votre épouse, vos belles idées... Tout est balayé dans des comportements impulsifs et des idées erratiques. De ce que j'ai vu dans mon expérience, les aspirations profondes semblaient subsister et les gens pouvaient se sentir malheureux de la situation à certains moments, ce qui voudrait dire que l'âme reste intacte au milieu du désordre... Mais ce n'est quand même pas évident!

Ça me fait penser à un autre désordre psychique, certes moins grave (quoique...) mais dans lequel on relève aussi des dysfonctionnements frontaux: l'obsession, qui est aussi considérée par l’Église comme un stade de la possession diabolique. Maintenant, il faudrait voir si le problème physique est la cause ou la conséquence du mal, ce n'est pas super clair, mais toujours est-il qu'on arrive parfois à diminuer des troubles obsessionnels gravissimes chez certaines avec une intervention bien placée au niveau du cerveau pré-frontal.

On est tellement fragiles!

Cordialement,

Théo d'Or
En recherche...

Avatar de l’utilisateur
Miss Alice
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : mer. 19 mai 2010, 20:45

Re: Pour ceux qui souffrent psychiquement...

Message non lupar Miss Alice » jeu. 08 sept. 2011, 17:27

En U de P!
Miss Alice, grâce au Christ.
"Elle serait bien belle et bien utile à faire, la part du coeur, dans le progrès des sciences." Louis Pasteur.
"Ce n'est pas en étant moins scientifique que nous serons plus humains, mais en étant plus et autrement scientifiques." Alvan Feinstein.

Petite plante
Barbarus
Barbarus

Prière pour la guérison de mon corps et de mon esprit

Message non lupar Petite plante » mar. 17 oct. 2017, 19:14

Bonjour chers frères et chères soeurs,

Je viens vers vous car j'ai besoin de votre aide. Depuis que je suis toute petite je suis atteinte d'une malformation et chaque jour qui passe j'en souffre un peu plus de ne savoir quoi faire pour m'en débarrasser. Cette malformation pourrait être retirée assez facilement, le problème c'est qu'elle se trouve dans une zone délicate et qu'une moindre erreur chirurgicale me coûterait la paralysie. La médecine m'offre deux choix : rester difforme ou risquer la paralysie.

J'ai beaucoup prié et je continue de prier. Je prie pour que par miracle un jour je me réveille et découvre que la malformation a définitivement disparu, ou pour que soudainement les médecins réalisent qu'il n'y a plus de danger et qu'on peut me la retirer sereinement. Je prie aussi pour réapprendre à être heureuse et remercier le ciel de me guider chaque jour dans cette épreuve. Le fait est que je me sens tomber dans la détresse chaque jour un peu plus mais je ne veux pas abandonner. Je sais que mes sombres pensées ne doivent pas gagner. Je veux continuer à alimenter la flamme de ma foi quoi qu'il arrive.

Je voudrais solliciter votre aide, votre prière. Pour garder la foi, pour peut-être me sortir de cette peine, m'aider à exhausser ma prière là où la médecine semble avoir abandonné. J'aimerais aussi savoir quelles prières vous pourriez me conseiller à réciter pour me confier en le Seigneur et pour m'aider à guérir, autant pour le corps que pour mon esprit. Je voudrais être normale, voir cette chose disparaître, pouvoir vivre normalement.

Je vous remercie, je vous garde tous dans mes pensées,
Petite Plante


Revenir vers « Intentions de prières »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités