J'ai refusé la communion

« Ceci est mon corps, qui est livré pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. » (Lc 22.19)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions liturgiques
Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1597
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Refuser la communion

Message non lu par Hélène » ven. 05 oct. 2007, 4:07

Charles a écrit :
Thain a écrit :"dénigrement de la liturgie, de la crainte de Dieu et du salut"

Qu'est-ce que le péché ? S'éloigner de Dieu. Mais la crainte excessive du péché risque de nous emmener à l'un des plus graves péchés, douter d'être aimé...
Quel rapport ? Pour ne pas douter d'être aimé vous avez besoin de dénigrer la liturgie, la crainte de Dieu et le salut, de médire l'obéissance d'un prêtre à l'Eglise ?
Pardon mais je trouve tout cela bien déplacé et vite en jugement...Thain est venu exprimer son désarroi face à une situation qui l'a bouleversée. C'est quoi cet interrogatoire et ce manque d'accueil d'un frère qui vient exprimer une affliction ? Je ne comprends pas.
Le Christ est-il votre votre Sauveur ?
Thain est-il devant le Sanhédrin ?
Cela dit, j'ai le droit d'avoir un doute quant à la véracité des déclarations d'un internaute. C'est à lui de se poser des questions sur les ambiguités de ses déclarations. N'y a-t-il pas eu récemment un pseudo-prêtre sur ce forum ? Et le net est rempli de mythomanes et d'imposteurs.
Juger des intentions profondes d'une personne après deux ou trois posts... qu'est-ce que ça veut dire ?

Plutôt que d'accueillir (serait-ce un imposteur... ) dans la bienveillance, on les rebute par des remarques de méfiance ! Qui croira que nous sommes chrétiens ?! La charité croit tout, elle espère tout, elle supporte tout (1 Co 13, 7)

Je crois que je vais retourner dans mon bled virtuel pour quelques jours... ça devient lassant ces murs de béton armé qu'on rencontre dans les rues de la Cité... :(

Bonne nuit.
Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Refuser la communion

Message non lu par jean_droit » ven. 05 oct. 2007, 8:43

Normalement je communie dans la bouche.
Des fois il nest pas facile de répondre à voix haute amen.
Il y avait à Notre Dame de Paris un prêtre âgé qui chaque fois me faisait la remarque de répondre amen ...
A force il s'est lassé de me faire cette remarque ....

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Refuser la communion

Message non lu par Charles » ven. 05 oct. 2007, 9:21

Bonjour Hélène,

rien ne m'oblige à croire dans la sincérité d'un internaute sur la base d'un premier message hostile au catholicisme et trois ou quatre autres ambigus. Il peut être athée, protestant, sataniste... voire même libéral. Il y a des "catholiques" que ça prend de dénigrer la foi catholique, l'Eglise, les prêtres et la liturgie, moi ça me prend de voir en eux des imposteurs.

Une fois, je suis allé dans un culte protestant, eh bien le pasteur a dit à voix haute devant tout le monde qu'il appartenait à Jaurès et l'assemblée au moment de la communion a récité des prières à Jaurès... quand je vois que ces protestants sont socialistes, je me dis que l'amour n'est pas aimé. Car l'amour est la chose la plus importante. Et ce pasteur et ces protestants socialistes eux-mêmes sont aimés de Dieu. Par amour nous devons être indulgents les uns envers les autres. Il ne faut pas se brouiller, se mettre en colère ou s'indigner, c'est l'amour qui doit être le premier. Cette histoire a été vécue, par moi ou par un autre, quelle importance puisque tout témoignage implique une imposture.

Cordialement
Dernière modification par Charles le ven. 05 oct. 2007, 9:59, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Refuser la communion

Message non lu par Christophe » ven. 05 oct. 2007, 9:52

Salut
jean_droit a écrit :Normalement je communie dans la bouche.
Des fois il nest pas facile de répondre à voix haute amen.
Petite question : faut-il dire "amen" avant ou après avoir reçu l'hostie ?
Je pense que c'est avant, mais si quelqu'un peut confirmer...

Cordialement
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Refuser la communion

Message non lu par jean_droit » ven. 05 oct. 2007, 10:51

Bonjour Christophe,
Oui vous avez raison.
Mais je suis un peu un gauche ....

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1597
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Refuser la communion

Message non lu par Hélène » ven. 05 oct. 2007, 15:35

Charles a écrit :rien ne m'oblige à croire dans la sincérité d'un internaute sur la base d'un premier message hostile au catholicisme
:sonne: Ah oui ? T'es sûr que tu as bien lu ? Moi j'ai lu ceci :
Thain a écrit :Bonjour à tous,

j'ai eu mercredi une expérience qui m'a outré au plus haut point, lors de la messe du soir au Sacré Coeur de Montmartre.

Au moment de communier, j'étais en plein recueillement intérieur, le prêtre me tend l'hostie en prononçant la phrase rituelle "le corps du Christ". Abimé dans la prière, ma réponse "Amen", sans que je m'en rende compte a été intérieure et non prononcée de vive voix.

Le prêtre alors, goguenard, promène l'hostie sous le nez, comme s'il s'agissait d'un susucre que l'on promène sous le museau d'un chien, en me demandant : "et on répond quoi à ça ? Quel est le mot magique ?" Ecoeuré par un tel comportement, indigne d'un ministre de Dieu, je suis parti sans communier.

Cela vous est-il déjà arrivé ?
Je ne vois pas ce qu'il y a d'hostile au catholicisme dans ce message sauf une personne blessée par un comportement cynique d'un prêtre qui n'a pas sa place qui demandait si ce qu'il a vécu a été vécu par d'autres.
et trois ou quatre autres ambigus.
:?: :!:
Il peut être athée, protestant, sataniste... voire même libéral. Il y a des "catholiques" que ça prend de dénigrer la foi catholique, l'Eglise, les prêtres et la liturgie, moi ça me prend de voir en eux des imposteurs.
Qu'il soit peut-être ci, peut-être ça c'est pas impossible... mais qui es-tu pour en juger au bout de deux ou trois messages ?
Une fois, je suis allé dans un culte protestant, eh bien le pasteur a dit à voix haute devant tout le monde qu'il appartenait à Jaurès et l'assemblée au moment de la communion a récité des prières à Jaurès... quand je vois que ces protestants sont socialistes, je me dis que l'amour n'est pas aimé. Car l'amour est la chose la plus importante. Et ce pasteur et ces protestants socialistes eux-mêmes sont aimés de Dieu. Par amour nous devons être indulgents les uns envers les autres. Il ne faut pas se brouiller, se mettre en colère ou s'indigner, c'est l'amour qui doit être le premier. Cette histoire a été vécue, par moi ou par un autre, quelle importance puisque tout témoignage implique une imposture.
Beau discours...mais c'est quoi le rapport avec la situation ici ?

"Quand à nous, aimons, puisque lui nous a aimé le premier. Si quelqu'un dit : "J'aime Dieu et qu'il déteste son frère, c'est un menteur: celui qui n'aime pas son frère, qu'il voit, ne saurait aimer le Dieu qu'il ne voit pas. Oui, voilà le commandement que nous avons reçu de lui: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère". (1 Jean 4, 19-21)

Encore une fois... je ne comprends pas cette attitude qui consiste à ne pas accueillir l'autre avec bienveillance et de soupçonner tout nouveau venu d'être un imposteur. De quoi as-tu peur ? Si tu es bien dans ton coeur et dans ta foi, ne feras-tu pas bon accueil à celui qui arrive dans la Cité ? En cherchant à le connaître plutôt qu'en l'agressant de tes interrogatoires ? En lui donnant le bénéfice du doute ?

Je ne suis pas sûre non plus que cet avatar te convienne mon frère...

Dans le Christ-Jésus,
Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Refuser la communion

Message non lu par Charles » ven. 05 oct. 2007, 16:06

Chère Hélène,

tu as très certainement raison, je n'hésiterai pas à faire mon mea culpa si mon sentiment de fausseté à la lecture du message en question se révèle complètement infondé. Je dirai à Thain : "Je vous demande pardon, j'ai douté que cette histoire vous soit arrivée telle que vous la présentiez, mais désormais je renonce à mes doutes et reçois ce que vous avez écrit comme étant la vérité, je vous fais confiance et ne pense plus que vous ayez pu me tromper et m'induire en erreur sur votre foi catholique."

Merci pour tes remarques.

Amitiés

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1597
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Refuser la communion

Message non lu par Hélène » ven. 05 oct. 2007, 16:17

Bienvenu Charles. La Paix soit avec toi. C'est-t-y pas beau la fraternité ? :bise:

Mais même si tu avais raison sur toute la ligne, la prudence (discretio bénédictine et non méfiance) aura été tout à notre honneur ;) .
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1597
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Refuser la communion

Message non lu par Hélène » ven. 05 oct. 2007, 16:43

Pour répondre à la question originelle de ce fil :D , désolée pour ces dérapages Thain et bienvenu dans la Cité...

Il me semble que l'attitude juste à adopter dans un cas comme celui-ci serait d'être plus sage que le prêtre qui a agit de façon plus ou moins édifiante. Une de nos soeurs s'est déjà fait dire par le prêtre alors qu'elle voulait communier sur la langue : "allez, cessez ces enfantillages, présentez-moi vos mains"... vous vous imaginez dans quel état cela a pu mettre cette soeur... elle a un peu figé, très affligée pour l'état dans lequel se trouve l'âme du ministre de son Époux pour agir ainsi, mais elle n'a pas refusé la communion et a humblement obéi à l'injonction du prêtre par amour pour le Christ. À la fin de la Messe, les soeurs (elles étaient sorties de leur monastère car il n'y avait pas de prêtre ce jour-là... elles étaient allées à la paroisse) sont toutes restées longtemps prosternées en adoration devant le Seigneur pour réparer ce geste d'indélicatesse devant Dieu et pour ce scandale causé à la soeur.

Cela peut être affligeant et bien sûr, comme le disait quelqu'un d'autre, ce prêtre a pu devenir cynique devant des gens qui ne savent pas que Celui qu'Il reçoivent est le Dieu tout-puissant...mais encore, il ne peut pas agir comme si c'était tout le monde qui ne porte pas de respect à Celui qu'ils reçoivent. Il me semble qu'il faut départir et ne pas tomber dans le cynisme en supposant que tous les communiants ne sont pas bien disposés car il ne connaissait pas votre amen profond.

Je crois que la meilleure solution est... le Pardon. Le vôtre envers Dieu pour avoir peut-être réagit de façon orgueilleuse (votre amour-propre a pu être blessé) parce que affligé et celui que vous pouvez offrir à Dieu pour ce prêtre qui a manqué de délicatesse...

Fraternellement dans le Christ,
Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2324
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Refuser la communion

Message non lu par Sapin » ven. 05 oct. 2007, 17:28

Une remarque en passant, il n'est pas défendu d'écrire au recteur de la basilique pour porter plainte ou faire une remarque sur un manque de jugement pastoral de ce prêtre ou des prêtres affectés au service pastoral. Je crois que dans toutes basiliques et les hauts lieux de pèlerinages comme le Sacré-Cœur à Paris sont sensibles à ces situations et ne demandent pas mieux que d'en être informés. Donc Thain avez-vous écrit au recteur de Montmartre?
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Geronimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 342
Inscription : mer. 05 mai 2004, 1:58
Localisation : europe chrétienne

Re: Refuser la communion

Message non lu par Geronimo » ven. 05 oct. 2007, 19:09

Les prêtres ont reçu des consignes pour être prudents en raison du nombre important d'hosties qui sont emmenées par des communiants afin d'être revendues, elles intéressent essentiellement les satanistes. Etant paroissien de Montmartre, j'ai vu le cas fréquent de personnes qui repartent avec l'hostie dans leur main.

Par ailleurs la communion n'est pas obligatoire, beaucoup trop de gens communient sans être dans l'état de grâce nécessitant une confession fréquente.

Ces deux points ne visent pas spécialement Thain, qui je l'espère aura des choses positives à nous rapporter sur notre belle religion et ses ministres.

PAX

:fleur:
"Tant la concurrence au sens du LIBERALISME économique que la lutte des classes dans le sens marxiste sont contre nature et opposées à la conception chrétienne de la vie." Bienheureux Jean XXIII, encyclique Mater et Magistra n. 24

"Si les élections changeaient vraiment les choses, le vote serait interdit" Coluche
vive les sacrifices humains !
la droite a des idées
la droite sait aussi manifester

Avatar de l’utilisateur
Greensleeves
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 117
Inscription : mer. 03 janv. 2007, 14:19

Re: Refuser la communion

Message non lu par Greensleeves » lun. 08 oct. 2007, 20:05

Pourquoi ne pas simplement aller trouver le prêtre, en lui ayant déjà pardonné, s'il y a quelque chose à pardonner, pour lui demander les raisons de son comportement ? Personnellement, même sans connaître les prescriptions de l'Eglise en la matière, il me paraît sensé qu'un prêtre refuse la communion à quelqu'un qui ne dit pas "Amen", même si ce n'est pas l'assurance d'éliminer tous les blasphémateurs et autres personnes animées de mauvaises intentions.
Le prêtre en question a donc pu croire que vous avez omis volontairement de répondre. Il n'est pas omniscient !
Ce qui me surprend plus est la phrase que vous rapportez ensuite...J'avoue qu'elle me paraît assez surréaliste dans la bouche d'un prêtre qui vient de refuser la communion, très sûrement pour éviter - :!: dans son esprit - un sacrilège. Je ne comprends pas trop l'emploi de "mot magique", puisque ce n'est pas de cela qu'il s'agit, et que j'imagine que le prêtre dont nous parlons le sait parfaitement - en plus, à Montmartre, c'est plutôt du "solide" question prêtres, non ?- S'il a vraiment dit cette phrase, il avait peut-être ses raisons, d'où l'intérêt d'aller lui demander le pourquoi du comment de la chose.
J'espère en tout cas que vous ne lui en tiendrez pas rigueur. Rappelez-vous cette phrase : "Des prêtres, il faut dire du bien ou ne rien dire." Comme j'ai déjà dû le noter ailleurs, c'est plus facile à dire qu'à faire :roule:.
Ad majorem Dei gloriam

"Vous niez Dieu, vous niez la sainteté, quelle est donc la routine, sourde, aveugle et obtuse, qui peut m'obliger à agir d'une façon, s'il m'est plus avantageux d'agir d'une autre ?" Dostoïevski, L'Adolescent

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités