J'ai refusé la communion

« Ceci est mon corps, qui est livré pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. » (Lc 22.19)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions liturgiques
Thain
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : jeu. 04 oct. 2007, 13:43

J'ai refusé la communion

Message non lu par Thain » jeu. 04 oct. 2007, 13:51

Bonjour à tous,

j'ai eu mercredi une expérience qui m'a outré au plus haut point, lors de la messe du soir au Sacré Coeur de Montmartre.

Au moment de communier, j'étais en plein recueillement intérieur, le prêtre me tend l'hostie en prononçant la phrase rituelle "le corps du Christ". Abimé dans la prière, ma réponse "Amen", sans que je m'en rende compte a été intérieure et non prononcée de vive voix.

Le prêtre alors, goguenard, promène l'hostie sous le nez, comme s'il s'agissait d'un susucre que l'on promène sous le museau d'un chien, en me demandant : "et on répond quoi à ça ? Quel est le mot magique ?" Ecoeuré par un tel comportement, indigne d'un ministre de Dieu, je suis parti sans communier.

Cela vous est-il déjà arrivé ?

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Refuser la communion

Message non lu par Christophe » jeu. 04 oct. 2007, 15:42

Cela ne m'est jamais arrivé... Une fois, une extinction de la voix m'a obligé à garder le silence : le prêtre à simplement dit "Amen" à ma place et voilà.

Mais je comprends complètement votre réaction : j'aurais réagi de façon très épidermique également...
:furieux:
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Thain
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : jeu. 04 oct. 2007, 13:43

Re: Refuser la communion

Message non lu par Thain » jeu. 04 oct. 2007, 18:38

en plus sur le coup je comprenais pas ce qu'il voulait dire. j'ai souvent murmuré "Amen", ou même intériorisé. "C'est vrai"... Seul le Christ juge notre coeur.
« Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu 6 :5,6)
Hors, quel lieu pourrait-il être plus exposé au regard de Dieu que l'intimité silencieuse de mon coeur ?

Le prêtre a pris le décision, sur simple appréciation personnelle, de ne pas donner la communion car le "mot de passe" n'avait pas été donné, et j'ai senti en lui un plaisir malsain à disposer du pouvoir de donner la communion. "Tu seras jugé comme tu as jugé...".

Je pense qu'on touche ici une question essentielle sur les motivations qui poussent à s'engager dans le sacerdoce. Doit-on s'engager par amour pour Dieu, ou doit-on s'engager pour son salut ?

Qui s'engage pour son salut, par crainte de Dieu, pourra-t-il réellement découvrir l'Amour de Dieu, cet Amour qui porte et transporte ?

Personnellement, je ne prétends pas affirmer que le cheminement chrétien est le seul bon, bien que ma Foi me fait savoir indubitablement que je suis sur le chemin qui m'attendait, que je suis en vérité avec moi-même et avec Dieu. Mais j'ose croire que Dieu, qui est Amour inconditionnel, juge au delà de l'observance des rites (crépi de cette demeure de la Foi qu'on construit pour Lui dans nos coeurs), pour aller s'assurer de la solidité de la charpente, des raisons qui nous poussent à agir.

J'ose même à penser, blasphème, qu'il saura pardonner à un bouddhiste, un hindouiste qui ont offert leurs vies aux autres, à construire des hôpitaux, lutter contre la violence et la pauvreté. Mais il est dur pour l'égo et la foi d'un homme qui a choisi "la voie du salut", d'accepter que Dieu saura pardonner à son voisin qui s'est consacré à bâtir l'amour pour un autre dieu, avatar ou idole.

Pour l'instant, dans ma courte vie, la plus belle célébration chrétienne à laquelle j'ai pu assister est la prière commune de Taizé.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Refuser la communion

Message non lu par Charles » jeu. 04 oct. 2007, 19:52

Bonjour Thain,

ce n'est pas très grave, ce prêtre semble avoir de l'humour, ne vous formalisez pas. Pour avoir fréquenté pendant longtemps la basilique de Montmartre et les groupes d'étudiants animés sous la houlette du père Chauvet, je peux vous assurer que les prêtres de ce sanctuaire voient défiler toutes sortes de détraqués, gothiques, satanistes, et autres excités de l'ésotérisme. D'où leur prudence - un fidèle reste muet devant l'hostie et ne semble pouvoir dire amen au Corps du Christ, eh bien il communiera un peu plus tard. Cela n'a rien de tragique. Regardez dans les Evangiles et les Epîtres, il y a plein de passages où la confession orale de la foi est mentionnée très explicitement.

:oui:

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Refuser la communion

Message non lu par Charles » jeu. 04 oct. 2007, 20:00

" Quand ils eurent déjeuné, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur, je t'aime, tu le sais. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. » Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur, je t'aime, tu le sais. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. » Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, est-ce que tu m'aimes ? » Pierre fut peiné parce que, pour la troisième fois, il lui demandait : « Est-ce que tu m'aimes ? » et il répondit : « Seigneur, tu sais tout : tu sais bien que je t'aime. » "(Jn 21, 15-17)

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Refuser la communion

Message non lu par Charles » jeu. 04 oct. 2007, 20:09

Thain a écrit :Le prêtre a pris le décision, sur simple appréciation personnelle, de ne pas donner la communion car le "mot de passe" n'avait pas été donné, et j'ai senti en lui un plaisir malsain à disposer du pouvoir de donner la communion. "Tu seras jugé comme tu as jugé...".
Non, il n'a pas pris la décision sur une simple appréciation personnelle, justement : vous avez gardé le silence, il a pris sa décision selon ce que prescrit l'Eglise au sujet de sa liturgie. Vous n'aviez qu'à parler.

Mais vous reconnaissez vous-même que vous avez "senti"... un "malin plaisir" chez ce prêtre. C'est donc vous qui le jugez sur un simple appréciation personnelle.

Votre "témoignage" est tortueux, vous seriez un imposteur que cela ne m'étonnerait pas...
Dernière modification par Charles le jeu. 04 oct. 2007, 21:39, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1597
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Refuser la communion

Message non lu par Hélène » jeu. 04 oct. 2007, 20:47

Charles a écrit :Votre "témoignage" est tortueux, vous seriez un imposteur que cela ne m'étonnerait pas...
Charles a écrit :C'est donc vous qui le jugez sur un simple appréciation personnelle.
:saint: :siffle:
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Refuser la communion

Message non lu par Christophe » jeu. 04 oct. 2007, 20:55

Salut Charles

Ta première intervention était excellente, en ceci qu'elle présumait des bonnes intentions de ce prêtre, et en faisait le critère explicatif de son comportement en lieu et place du "malin plaisir" que l'on pouvait y voir. Mais pourquoi, dans ta dernière intervention, ne pas présumer de la même façon des bonnes intentions de Thain ? N'as-tu pas l'impression de le juger toi aussi un peu hâtivement (de même que peut-être il a jugé un peu hâtivement le prêtre de Montmartre) ? Pourquoi voir des "imposteurs" partout où il n'y a que des pauvres pêcheurs essayant, comme nous, de cheminer péniblement avec le Christ ?

Que Dieu te garde.
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Thain
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : jeu. 04 oct. 2007, 13:43

Re: Refuser la communion

Message non lu par Thain » jeu. 04 oct. 2007, 21:10

un imposteur dans quel sens ? Il est vrai que tout témoignage implique une imposture car il est rapporte selon un point de vue fermé une vérité parcellaire et interprétée subjectivement.

De là à parler d'imposture... Cette histoire a été vécue.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Refuser la communion

Message non lu par Charles » jeu. 04 oct. 2007, 21:34

Bonsoir Christophe,
Christophe a écrit : Mais pourquoi, dans ta dernière intervention, ne pas présumer de la même façon des bonnes intentions de Thain ?
Je ne sais pas, peut-être à cause de "l'observance des rites (crépi de cette demeure de la Foi" ajouté à "j'ai senti en lui un plaisir malsain à disposer du pouvoir de donner la communion" ainsi que "je ne prétends pas affirmer que le cheminement chrétien est le seul bon" ainsi que "j'ose même à penser, blasphème" : dénigrement de la liturgie, de la crainte de Dieu et du salut, plus relativisation de christianisme, plus médisance d'un prêtre obéissant à la discipline de l'Eglise, plus revendication d'un blasphème, plus ce "Tu seras jugé comme tu as jugé..." dont j'aimerais bien avoir la référence - cela me paraît beaucoup pour un seul catholique. Bien sûr, je peux me tromper.
Dernière modification par Charles le jeu. 04 oct. 2007, 21:36, modifié 1 fois.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Refuser la communion

Message non lu par Charles » jeu. 04 oct. 2007, 21:36

Bonsoir Thain,
Thain a écrit : Cette histoire a été vécue.
Par vous ?

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Refuser la communion

Message non lu par Christophe » jeu. 04 oct. 2007, 21:47

Bonsoir Charles
Charles a écrit :"Tu seras jugé comme tu as jugé..." dont j'aimerais bien avoir la référence
Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ; le jugement que vous portez contre les autres sera porté aussi contre vous ; la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. Qu'as-tu à regarder la paille dans l'œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton oeil, tu ne la remarques pas ? Comment vas-tu dire à ton frère : 'Laisse moi retirer la paille de ton œil', alors qu'il y a une poutre dans ton oeil à toi ? Esprit faux ! Enlève d'abord la poutre de ton œil, alors tu verras clair pour retirer la paille qui est dans l'œil de ton frère.
(Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu, chapitre VII versets 1 à 5)

Bien à toi
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Thain
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : jeu. 04 oct. 2007, 13:43

Re: Refuser la communion

Message non lu par Thain » jeu. 04 oct. 2007, 22:21

Tu m'as devancé Christophe, merci bien.

Pour ce qui est de relativiser le christianisme, je cite le texte bouleversant d'un martyr, frère prieur du monastère de Tibhirine, que l'Esprit Saint a su éclairer.

S’il m’arrivait un jour – et cela pourrait être aujourd’hui-
D’être victime du terrorisme qui semble vouloir englober maintenant
Tous les étrangers vivant en Algérie,
J’aimerais que ma communauté, mon Eglise, ma famille,
Se souviennent que ma vie était DONNEE à tous et à ce pays.
Qu’ils acceptent que le Maître Unique de toute vie
Ne saurait être étranger à ce départ brutal.
[...]
Voilà que je pourrai, s’il plait à Dieu, plonger mon regard dans celui du Père,
Pour contempler avec Lui, les enfants de l’Islam
Tels qu’il les voit, tout illuminé de la Gloire du Christ,
Fruits de la Passion, investis par le don de l’Esprit,
Dont la joie secrète sera toujours d’établir la communion
Et de rétablir la ressemblance, en jouant avec les différences.

[...]
Et toi aussi, l’ami de la dernière minute, qui n’auras pas su ce que tu faisais.
Oui pour toi aussi, je le veux ce MERCI, et cet « à-Dieu » en-visagé de toi.
Et qu’il nous soit donné de nous retrouver, larrons heureux,
En Paradis, s’il plait à Dieu, notre Père à tous deux. Amen


Texte complet : http://www.ada.asso.dz/Histoire/Figures ... tament.htm



"dénigrement de la liturgie, de la crainte de Dieu et du salut"

Qu'est-ce que le péché ? S'éloigner de Dieu. Mais la crainte excessive du péché risque de nous emmener à l'un des plus graves péchés, douter d'être aimé... J'aime à penser que ma vie est comme un dessin d'enfant que l'on offrait, à cinq ans, à notre mère. Imparfait, maladroit, et on y met toute notre innocence et notre coeur. J'offrirai à Dieu, le jour de ma mort, mon dessin d'enfant, un dessin maladroit, avec des taches d'encre, mais que je voudrai le plus beau possible.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Refuser la communion

Message non lu par Charles » ven. 05 oct. 2007, 0:29

Bonsoir Thain,
Thain a écrit :Pour ce qui est de relativiser le christianisme, je cite le texte bouleversant d'un martyr, frère prieur du monastère de Tibhirine, que l'Esprit Saint a su éclairer.
[...]
Voilà que je pourrai, s’il plait à Dieu, plonger mon regard dans celui du Père,
Pour contempler avec Lui, les enfants de l’Islam
Tels qu’il les voit, tout illuminé de la Gloire du Christ,
Fruits de la Passion, investis par le don de l’Esprit,
Dont la joie secrète sera toujours d’établir la communion
Et de rétablir la ressemblance, en jouant avec les différences.
Et donc ? Le rapport ? Votre conclusion ? Qu'on peut ou qu'il faut relativiser le christianisme ou alors non ?
Thain a écrit :"dénigrement de la liturgie, de la crainte de Dieu et du salut"

Qu'est-ce que le péché ? S'éloigner de Dieu. Mais la crainte excessive du péché risque de nous emmener à l'un des plus graves péchés, douter d'être aimé...
Quel rapport ? Pour ne pas douter d'être aimé vous avez besoin de dénigrer la liturgie, la crainte de Dieu et le salut, de médire l'obéissance d'un prêtre à l'Eglise ?
Thain a écrit : J'aime à penser que ma vie est comme un dessin d'enfant que l'on offrait, à cinq ans, à notre mère. Imparfait, maladroit, et on y met toute notre innocence et notre coeur. J'offrirai à Dieu, le jour de ma mort, mon dessin d'enfant, un dessin maladroit, avec des taches d'encre, mais que je voudrai le plus beau possible.
C'est joli ! Mais vous n'avez pas répondu, vous dites que "cette histoire a été vécue", mais par qui ?
Image
Le Christ est-il votre votre Sauveur ?

Bien à vous
Dernière modification par Charles le ven. 05 oct. 2007, 1:10, modifié 5 fois.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Refuser la communion

Message non lu par Charles » ven. 05 oct. 2007, 0:54

Christophe,

merci pour la référence, je me disais bien que "tu seras jugé comme tu as jugé..." aurait sonné plus juste à mon oreille s'il avait été ainsi formulé dans la Bible. Mais le concept y est, ce qui est l'essentiel.

Cela dit, j'ai le droit d'avoir un doute quant à la véracité des déclarations d'un internaute. C'est à lui de se poser des questions sur les ambiguités de ses déclarations. N'y a-t-il pas eu récemment un pseudo-prêtre sur ce forum ? Et le net est rempli de mythomanes et d'imposteurs.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités