"Pasques communians"

« Ceci est mon corps, qui est livré pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. » (Lc 22.19)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions liturgiques
Avatar de l’utilisateur
Maxime62
Censor
Censor
Messages : 128
Inscription : mar. 29 janv. 2013, 22:10
Contact :

"Pasques communians"

Message non lupar Maxime62 » lun. 23 sept. 2013, 9:40

Bonjour à tous,

Je me permets de vous soumettre cette question. J'ai trouvé dans un texte médiéval la formule : "au terme de Noel et Pasques communians".

Est-ce que quelqu'un parmi vous pourrait m'éclairer sur la signification du mot "communians" ?

J'imagine qu'il doit s'agir de l'un des dimanche du temps de Pâques, mais auquel correspond-il précisément ?

Fraternellement :ciao:
"Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place,
à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi,
afin que, là où je suis,
vous aussi, vous soyez.
Et du lieu où je vais, vous savez le chemin."
(Jean, XIV, 3 & 4)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4658
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: "Pasques communians"

Message non lupar gerardh » lun. 23 sept. 2013, 14:40

_________

Bonjour,

Il me semblerait que jadis, les conditions prescrites par l'Eglise catholique pour communier étaient très sévères. les communions étaient donc très rares, et l'Eglise voulait signaler des jours particuliers où elle recommandait le plus expressément de prendre la Cène.



___________

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2219
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: "Pasques communians"

Message non lupar Jean-Mic » lun. 23 sept. 2013, 14:53

Sans en être certain, je suppose qu'il pourrait s'agir (vous voyez combien je prends de précautions) d'un équivalent de l'expression Pâques closes, qui désignait autrefois le dimanche qui suit Pâques (on parle aussi du dimanche de Quasimodo, d'après les mots latins de l'introït de ce jour, ou dimanche de St Thomas, d'après l'évangile de ce même jour). Selon l'habitude, ou la tradition de faire ses pâques, il convenait de communier, après s'être confessé, pendant la quinzaine qui s'étend du dimanche des Rameaux, dit aussi Pâques fleuries, au dimanche de l'octave de Pâques, dit Pâques closes.

Mais les mots que vous nous donnez sont hors de tout contexte, alors je ne garantis rien... :(


J'émets aussi une deuxième hypothèse, avec aussi peu de certitudes que pour la première : on pourrait peut-être lire l'expression "au terme de Noel et Pasques communians" comme "[...,] communiant aux termes de Noël et de Pâques". Dans ce cas, cela pourrait faire référence à Noël comme étant une autre période de l'année liturgique particulièrement propice à la communion ...

Là encore, hors de contexte, difficile d'aller plus loin ... :( :(

Fraternellement
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
Maxime62
Censor
Censor
Messages : 128
Inscription : mar. 29 janv. 2013, 22:10
Contact :

Re: "Pasques communians"

Message non lupar Maxime62 » lun. 23 sept. 2013, 23:08

Bonsoir,

Merci à tous les deux pour vos réponses.

Il est vrai que je n'ai pas contextualisé suffisamment. Je vous laisse un lien : http://www.archive.org/stream/lescharte ... g_djvu.txt

Il contient une transcription du cartulaire de Saint-Bertin de Saint-Omer. Pour retrouver la formule il vous faudra faire une recherche dans votre moteur de recherche, mais il s'agit du texte dans son intégralité.

En tout cas merci pour votre aide. J'en retire déjà des informations importantes, notamment sur la fréquence différente selon laquelle les fidèles communiaient. Une remarque cependant concernant la quinzaine : pourquoi la faire débuter au dimanche des rameaux et non pas au dimanche de Pâques ?

Fraternellement à tous les deux :ciao:
"Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place,
à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi,
afin que, là où je suis,
vous aussi, vous soyez.
Et du lieu où je vais, vous savez le chemin."
(Jean, XIV, 3 & 4)


Revenir vers « Liturgie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit