Communier ou pas...

« Ceci est mon corps, qui est livré pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. » (Lc 22.19)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions liturgiques
Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1699
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Communier ou pas...

Message non lupar archi » jeu. 18 avr. 2013, 18:01

Pour la communion donnée par des laïcs, il faut rappeler que c'est une nouvauté totale apparue sous le Pontificat de Paul VI. Ca ne s'est jamais fait dans aucun rite catholique pendant près de 2000 ans. L'usage universel est que la communion n'est donnée que par des clercs ordonnés, et respecter les usages universels est une obligation, comme le rappelle l'Institution Générale du nouveau Missel Romain, selon une formule reprise par le motu proprio Summorum Pontificum et l'instruction Universae Ecclesiae :
Depuis des temps immémoriaux et aussi à l’avenir, le principe à observer est que « chaque Église particulière doit être en accord avec l’Église universelle, non seulement quant à la doctrine de la foi et aux signes sacramentels, mais aussi quant aux usages reçus universellement de la tradition apostolique ininterrompue, qui sont à observer non seulement pour éviter des erreurs, mais pour transmettre l’intégrité de la foi, parce que la lex orandi de l’Église correspond à sa lex credendi » .
Recevoir la communion de la main d'un laïc n'est donc en accord ni avec le missel lui-même, ni avec la foi de l'Eglise.

En ce qui concerne les enterrements par des laïcs, d'une part, le prêtre représente l'Eglise de par sa fonction sacerdotale, l'autorité qui va avec (autorité confiée par la réception de l'Esprit Saint lors de l'ordination, qui est précisément l'autorité qu'un laïc n'a pas - et soit dit en passant, quand les évêques, au lieu d'ordonner des diacres et des prêtres, "missionnent" des laïcs, l'autorité de l'Esprit Saint ). Et plus généralement, aux yeux du commun des gens, le prêtre est "l'homme de Dieu". Il devrait être évident qu'un laïc ne peut aucunement représenter l'Eglise de la même façon, que ce soit aux yeux des fidèles réguliers ou aux yeux de ceux qui sont éloignés de l'Eglise.

De plus, vu l'âge moyen des assemblées, dans quelques années, on manquera également de laïcs volontaires et disponibles pour les funérailles, alors que restera-t-il à faire?

Après, quand il n'y a pas de prêtre pour enterrer un fidèle, il appartient aux autres fidèles de sa communauté de l'accompagner vers son dernier séjour. Mais ça ne devrait jamais être la parodie des cérémonies présidées par les prêtres. Je n'ai malheureusement aucune raison de croire que ça ne soit pas le cas des actions de ces "équipes de funérailles" missionnées pour les funérailles de défunts que la plupart du temps, ils ne connaissent ni d'Eve, ni d'Adam. J'attends toujours des éléments tendant à prouver le contraire.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.


Revenir vers « Liturgie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit