Suppression d'une lecture

« Ceci est mon corps, qui est livré pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. » (Lc 22.19)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions liturgiques
Avatar de l’utilisateur
Et.H
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : mer. 04 août 2010, 19:03

Suppression d'une lecture

Message non lupar Et.H » jeu. 16 août 2012, 9:34

Bonjour à Tous

J'ai eu une discussion avec un membre de l'équipe de liturgie de ma paroisse concernant la suppression d'une lecture. Cette suppression concernait la lettre de Paul lors d'une grande fête. Ma question est donc la suivante : est ce autorisé ?

J'ai cherché dans les textes de références


Sacrosanctum concilium (1963) : http://www.vatican.va/archive/hist_coun ... um_fr.html
Présentation générale du missel romain (PGMR) (2002) :
http://www.vatican.va/roman_curia/congr ... le_fr.html
Présentation générale du lectionnaire romain (PGLR) (vers 1970???) : http://minus.com/mblc04iz9c/1L
Sacramentum Caritatis (2007) : http://www.vatican.va/holy_father/bened ... is_fr.html
Ecclesia de eucharistia (2003): http://www.vatican.va/holy_father/speci ... ia_fr.html
Redemptionis sacramentum (2004) : http://www.vatican.va/roman_curia/congr ... apitre%20I

Dans la PGMR, j'ai trouvé ça :
357. Trois lectures sont assignées aux dimanches et solennités: le Prophète, l´Apôtre et l´Évangile, qui font comprendre au peuple chrétien la continuité de l'œuvre du salut, selon l´admirable plan de Dieu. Ces lectures doivent être strictement utilisées.
Dans Redemptionis Sacramentum, j'ai trouvé ceci :
59 - L’usage suivant, qui est expressément réprouvé, doit cesser: ici ou là, il arrive que les prêtres, les diacres ou les fidèles introduisent, de leur propre initiative, des changements ou des variations dans les textes de la sainte Liturgie, qu’ils sont chargés de prononcer.
62 - Il n’est pas licite d’omettre ou de changer arbitrairement les lectures bibliques qui sont prescrites, ni surtout de remplacer «les lectures et le psaume responsorial, qui contiennent la parole de Dieu, par d’autres textes choisis hors de la Bible»
Dans la PGLR :
12. Dans la célébration de la messe, il n'est pas permis de supprimer, de diminuer ni - ce qui serait plus grave - de remplacer par d'autres textes non bibliques les lectures de la Bible ainsi que les chants tirés de la Sainte Écriture.
Néanmoins dans la PGLR, j'ai trouvé également ceci :
79. Aux messes comportant trois lectures, on fera effectivement ces trois lectures. Toutefois, si la Conférence épiscopale, pour des raisons pastorales, permet qu'on ne garde en quelque endroit que deux lectures, le choix entre les deux premières se fera en veillant à ne pas perdre de vue la volonté d'enseigner pleinement aux fidèles le mystère du salut. À moins qu'il ne soit prévu autrement en son lieu, on doit donc préférer, entre les deux premières lectures, celle qui s'harmonise davantage avec l'Évangile, ou, selon la volonté dont on vient de parler, celle qui joue un plus grand rôle dans l'enseignement d'une catéchèse organique qui doit durer un certain temps, ou encore celle qui peut permettre la lecture semi-continue d'un livre.
Connaissez vous d'autres textes de l'eglise autorisant cette suppression ? Connaissez vous des documents émis par la cef autorisant cette suppression comme le sous entend la PGLR ???

Avatar de l’utilisateur
Et.H
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : mer. 04 août 2010, 19:03

Re: Suppression d'une lecture

Message non lupar Et.H » mer. 22 août 2012, 18:04

Ben alors ??? personne ne peut me répondre ?

Concernant les messes pour enfants j'ai trouvé ceci :
http://www.portstnicolas.org/le-chantie ... le-de-Dieu
Spoiler!
En ce qui concerne les adaptations possibles de la liturgie de la Parole dans le cas des messes
d’enfants, on se reportera au Directoire des messes d’enfants publié dans : Pour célébrer la messe
(éditions CLD, 1989).
On y verra notamment :
- qu’on peut y supprimer des lectures, mais jamais l’Evangile (no. 42)
- qu’un chant peut prendre place après l’homélie (no. 46), ce qui n’est pas impensable, dans une
messe d’adultes également, à condition, toutefois, que ce ne soit pas régulier
- que l’homélie peut parfois se transformer en dialogue (no. 48)
Dans le même volume Pour célébrer la messe, on trouvera la note de la Commission épiscopale
française de liturgie, du 5 février 1970, concernant les messes de petits groupes et les adaptations
qui peuvent y être faites au sujet du choix des lectures et de la part d’échanges dans l’homélie.
Mais ca ne réponds pas au problème. Peut on supprimer une lecture le dimanche ?

Avatar de l’utilisateur
steph
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 653
Inscription : mar. 28 août 2007, 1:28
Localisation : Belgique

Re: Suppression d'une lecture

Message non lupar steph » jeu. 23 août 2012, 23:06

Bonjour!

Je ne connais pas de texte permettant cet usage.
Cependant, dans la liturgie "ad libitum" rien ne m'étonnerait.

Je n'avais pas répondu parce que (je devrais répondre d'abord à Guy dans un autre fil et que) vous donnez tous les arguments pour conclure qu'il n'est pas permis de modifier les lectures d'une messe de précepte...
Stat Crux dum volvitur orbis!
Dic animae meae: “ Salus tua ego sum ” Ps XXXIV 3

Avatar de l’utilisateur
Et.H
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : mer. 04 août 2010, 19:03

Re: Suppression d'une lecture

Message non lupar Et.H » dim. 02 sept. 2012, 16:38

Bonjour Steph

Merci de votre réponse. C'est ce que je pense aussi : on ne doit pas supprimer une lecture le dimanche ou lors des fêtes...
Je pense personnellement que l'ajout d'une lecture supplémentaire suite à la réforme liturgique est un point très positif (surtout quand la lecture est dans le thème du jour). Enlever une lecture reviendrait pour moi à censurer la Parole de Dieu.

Néanmoins, dans la pratique, il arrive souvent qu'une lecture soit supprimée (la messe ad libitum!). Les évêques l'autoriseraient, parait-il. C'est pour cela que je recherche des textes permettant de vérifier cette info....ou tout au moins un acte de "jurisprudence"...

Cordialement

Et.H

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Suppression d'une lecture

Message non lupar Théophane » jeu. 06 sept. 2012, 10:00

Non ce n'est pas autorisé. Mais que voulez-vous : les personnes qui, comme vous et moi, se battent pour le respect de la liturgie sont automatiquement affublées d'étiquettes. On nous fait passer pour des personnes totalitaires qui veulent imposer leurs goûts alors que nous nous bornons à demander le respect de ce qui est fixé par l'Eglise.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

christophe colomb
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : dim. 20 févr. 2011, 13:59

Re: Suppression d'une lecture

Message non lupar christophe colomb » jeu. 27 sept. 2012, 6:37

Bonjour,

toute la question réside dans la structure de la liturgie de la parole.
Pourquoi trois lectures ? Pourquoi le psaume responsorial ?

Avant de vous indigner (mais position légitime), veuillez me répondre à ces deux questions.

En amorce de réponse, vous citez la PGMR 357. Trois lectures sont assignées aux dimanches et solennités: le Prophète, l´Apôtre et l´Évangile, qui font comprendre au peuple chrétien la continuité de l'œuvre du salut, selon l´admirable plan de Dieu.

Vous citez également la PGLR 79. Aux messes comportant trois lectures, on fera effectivement ces trois lectures. Toutefois, si la Conférence épiscopale, pour des raisons pastorales, permet qu'on ne garde en quelque endroit que deux lectures, le choix entre les deux premières se fera en veillant à ne pas perdre de vue la volonté d'enseigner pleinement aux fidèles le mystère du salut.

La question réside principalement à l'enseignement du mystère du salut. Mais la question résiste : pourquoi trois lectures ? Je vous mets tous au défi (hum !) de répondre à cette simple question.

Je peux comprendre (non légitimer) la suppression d'une, voire deux lectures parce que tellement absconses ou éloignées de notre réalité (je pense surtout aux passages pauliniens à tendance misogyne que l'on supprime bien volontiers pour éviter toute polémique).

Je pense posséder une certaine compréhension et justification de la structure de la liturgie de la parole. Cela me navre de supprimer un texte pour le remplacer par un autre, mais je puis le tolérer. Mais ce qui me désole le plus, c'est que le prêtre, lors de son homélie, ne justifie pas la substitution. Oui, cela me frustre beaucoup plus.

Bien à vous

CC

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8754
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Suppression d'une lecture

Message non lupar PaxetBonum » ven. 28 sept. 2012, 10:28

La question réside principalement à l'enseignement du mystère du salut. Mais la question résiste : pourquoi trois lectures ? Je vous mets tous au défi (hum !) de répondre à cette simple question.

Je peux comprendre (non légitimer) la suppression d'une, voire deux lectures parce que tellement absconses ou éloignées de notre réalité (je pense surtout aux passages pauliniens à tendance misogyne que l'on supprime bien volontiers pour éviter toute polémique).
Pourquoi trois lectures ?
Pour enrichir la liturgie par rapport aux deux lectures du rite extraordinaire ?
Pour permettre aux fidèles de découvrir certains textes inconnus d'eux ?
En l'honneur de la Sainte Trinité ?
Je ne sais pas…

Par contre supprimer une lecture parce qu'elle parait incompréhensible aujourd'hui est à mon sens une erreur.
Au contraire il faudrait la lire et l'expliquer pour éviter qu'un fidèle se prenne les pieds dedans tout seul ou qu'un détracteur du christianisme ne s'en serve contre lui.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2849
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Suppression d'une lecture

Message non lupar AdoramusTe » ven. 28 sept. 2012, 11:21

Pourquoi trois lectures ?
Les Pères conciliaires avaient demandé (Sacrosanctum Concilium 35) :
1) Dans les célébrations sacrées, on restaurera une lecture de la Sainte Écriture plus abondante, plus variée et mieux adaptée.
Il s'agit d'une façon de mettre en oeuvre cette demande des pères conciliaires.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

christophe colomb
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : dim. 20 févr. 2011, 13:59

Re: Suppression d'une lecture

Message non lupar christophe colomb » sam. 29 sept. 2012, 17:34

Pourquoi trois lectures ?
Les Pères conciliaires avaient demandé (Sacrosanctum Concilium 35) :
1) Dans les célébrations sacrées, on restaurera une lecture de la Sainte Écriture plus abondante, plus variée et mieux adaptée.
Il s'agit d'une façon de mettre en oeuvre cette demande des pères conciliaires.
Cela ne répond toujours pas à la question : pourquoi trois lectures ? Ou pour reformuler, pourquoi les pères conciliaires (main)tiennent-ils tant que cela aux trois lectures dominicales ?

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2849
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Suppression d'une lecture

Message non lupar AdoramusTe » dim. 30 sept. 2012, 20:07

Cela ne répond toujours pas à la question : pourquoi trois lectures ? Ou pour reformuler, pourquoi les pères conciliaires (main)tiennent-ils tant que cela aux trois lectures dominicales ?
J'ai déjà répondu à cela. Les pères conciliaires souhaitaient une lecture plus variée et abondante.
Ceux qui ont mis en oeuvre ces souhaits ont choisi de la faire sous la forme d'une lecture supplémentaire.
Voilà tout.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Et.H
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : mer. 04 août 2010, 19:03

Re: Suppression d'une lecture

Message non lupar Et.H » sam. 03 nov. 2012, 8:55

Bonjour,
Pourquoi trois lectures ?
Pour enrichir la liturgie par rapport aux deux lectures du rite extraordinaire ?
Oui, AdoramusTe vous a bien répondu sur ce point.
Une autre citation : http://viechretienne.catholique.org/mes ... s-lectures
Pour permettre aux fidèles de découvrir certains textes inconnus d'eux ?
En l'honneur de la Sainte Trinité ?
Je me rappelle que, dans ma jeunesse, on nous citait un texte d'un père de l'Eglise pour justifier les 3 lectures. En substance : l'Ancien Testament nous présente le Père qui le premier s'est fait connaitre. L'Evangile nous présente le Christ, le Fils qui a montré le vrai visage du Père. La deuxième lecture nous présente l'Esprit Saint en action dans l'Eglise et dans nos vies.

Si quelqu'un connait ce texte cela serait très interessait de le reproduire ici.
Par contre supprimer une lecture parce qu'elle parait incompréhensible aujourd'hui est à mon sens une erreur.
Au contraire il faudrait la lire et l'expliquer pour éviter qu'un fidèle se prenne les pieds dedans tout seul ou qu'un détracteur du christianisme ne s'en serve contre lui.
Tout à fait d'accord.

En fait, supprimer une lecture revient à appauvrir le sens. De plus, si certains prêtres ou laïcs le font c'est parce qu'ils estiment que certains textes sont trop dur à comprendre et plutôt que de les expliquer, ils préfèrent niveller par le bas...


Revenir vers « Liturgie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit