Les races humaines existent-elles ?

Informatique - NTIC - Web 2.0 - Robotique - Mathématiques - Bioéthique
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar Christophe » sam. 04 août 2007, 16:53

Bonjour

Pendant ma scolarité, en cours de biologie, on m'a enseigné qu'il n'y avait pas de races humaines, scientifiquement parlant.

Voici comment l'article Race humaine de Wikipédia définit le concept de race humaine :
Une race humaine est un sous-groupe de l'humanité se distinguant par des différences physiologiques précises, des deux sexes, tel que l'enfant de deux membres de ce sous-groupe fasse lui-même partie de ce sous-groupe, tout en étant interfécond avec le reste de l'humanité, les autres races.
Voici ce que l'article Race de Wikipédia dit du concept de race :
Dans la classification des êtres vivants, l'espèce (c'est-à-dire un ensemble d'individus généralement interféconds) est la dernière subdivision (ou taxon) unanimement admise. Au-delà, on parle de sous-espèce pour les animaux et végétaux sauvages, de race pour les animaux domestiques et de variété pour les végétaux, termes qui se fondent sur des critères de répartition géographique (sous-espèces du loup, races locales d'animaux domestiques), de ressemblance morphologique, de spécialisation écologique (animaux sauvages), ou d'utilisations pour les animaux domestiques (races à viande ou races laitières). Hors espèces domestiques, les biologistes actuels utilisent donc très peu le terme de race pour les subdivisions de niveau inférieur à l'espèce.
Voici également la définition du concept d'ethnie dans l'article éponyme de Wikipédia :
Une ethnie est un groupe humain possédant des caractéristiques biologiques et morphologiques normalement liée à des ancêtres communs. Une ethnie a normalement également un héritage socio-culturel commun, comme une langue, une religion ou des traditions.
Il semble donc que l'application du concept de races à l'espèce humaine n'est pas scientifiquement illégitime et que son rejet est idéologique avant d'être scientifique : il vise à prévenir toute exploitation raciste de ce concept. La réalité qu'il décrit est maintenant remplacé, pour l'espèce humaine, par le concept d'ethnie au contenu quelque peu différent.

Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Jol
Censor
Censor
Messages : 93
Inscription : dim. 17 déc. 2006, 16:56

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar Jol » mer. 28 nov. 2007, 1:57

Evidemment si on s'appuie sur wikipédia...
Maintenant d'après les dernières recherchent scientifique, tous les hommes viendraient à la abse d'afrique, ils ont ensuite évolué.
Donc oui il y'a une seule race, avec diverses cultures voilà tout.
DIEU VOUS AIME ! (offre soumise à conditions)

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2480
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar Boris » mer. 28 nov. 2007, 8:31

Si wikipédia ne donnait que des vérités, cela se saurait !

Il me semble que 2 races ne sont pas interfécondables entre elles.

Or quelque soit la couleur de peau, les hommes peuvent se reproduire entre eux.

Il n'y a donc qu'une race humaine par opposition au reste de la Création.
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar Christophe » mer. 28 nov. 2007, 10:57

Salut Jol, salut Boris !

Pour répondre à vos objections :
1) L'origine d'une espèce - qui est toujours géographiquement localisée - ne s'oppose absolument pas à la différenciation raciale et au pluralisme des races.
2) Les espèces se distinguent justement par la barrière de fécondité. Il n'y a qu'une espèce humaine. Les races sont une subdivision de l'espèce, dont les individus sont inter-féconds.

Mais je rappelle le propos de mon intervention initiale : la notion de race n'est pas suffisamment précise pour que l'on puisse dire - d'un point de vue scientifique - qu'il existe des races humaines ni qu'il n'en existe pas. L'application ou l'abandon du concept de race à l'espèce humaine tient moins à des raisons scientifiques qu'à des raisons idéologiques.

Bien à vous
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Christian
Senator
Senator
Messages : 977
Inscription : dim. 05 déc. 2004, 10:25
Localisation : Londres

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar Christian » mer. 28 nov. 2007, 13:11

Bonjour Christophe
L'application ou l'abandon du concept de race à l'espèce humaine tient moins à des raisons scientifiques qu'à des raisons idéologiques.
Vous avez raison.

Cela dit, une scientifique doit inscrire sa recherche dans un contexte idéologique et moral. Si elle a des raisons de penser que ses résultats pourraient servir à des fins nuisibles, sans avantage évident en contrepartie, pourquoi poursuivre ? En ce sens, je ne vois pas quel mérite on peut trouver à user du concept de ‘race’ ; en revanche, nous percevons tous le danger.

Il est vrai que certains groupes humains ont statistiquement plus de chances de développer des pathologies, et cette vulnérabilité est liée à la ‘race’. Dont acte. Les individus de ce groupe, alertés, se surveillent un peu plus, comme ceux qui auraient des antécédents dans leur parenté, et pour la même raison.

Mais les recherches sur la race peuvent entraîner d’autres conclusions. J’ai rencontré récemment deux scientifiques, Richard Lynn, de l’uni de Bristol, et Tatu Vanhanen, d’une université finlandaise, qui ont écrit de nombreux papiers sur l’inégalité d’intelligence entre les races humaines (QI des Coréens et Chinois, 110+ ; des Juifs ashkénazes, 108 ; des Européens de l’Ouest, 105 ; des Slaves, 95 ; des Arabes, 85 ; des Noirs, 70). Je cite ces chiffres de mémoire, mais avec confiance. La conséquence de cette recherche, disent-ils, est l’inutilité d’arroser de subventions et d’aides diverses ceux qui n’ont aucune chance d’atteindre le niveau de développement des plus intelligents.

En admettant même que les études de QI soient l’indicateur de développement aussi fiable qu’ils prétendent, la conclusion est moralement inadmissible. Elle revient à assigner l’être humain à une collectivité (c’est un thème, cher Christophe, sur lequel nous ne sommes pas d'accord). Or le fait d’être noir ou jaune, homme ou femme, Français ou Anglais, juif ou catho, bête ou intelligent, ne prédestine à rien. La nature n’est pas un destin. C’est pourquoi les libéraux ne considèrent que les individus, ce qu’on leur reproche assez, mais voilà une bonne illustration qu’ils ont raison.

En outre, si les Chinois et les Coréens sont aussi intelligents que ces scientifiques le prétendent, comment se fait-il qu’ils soient si pauvres, si arriérés, et qu’ils aient fait de leur pays et de leur histoire le foutoir que nous constatons ? La Chine commence seulement à émerger, avec deux siècles de retard, sur des Européens au QI plus faible. Si l’intelligence est liée à la race, on se demande à quoi elle sert, lorsque les Coréens du Nord peuvent l’utiliser aussi mal, et leurs frères du Sud tellement mieux.

Amicalement

Christian

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar MB » mer. 28 nov. 2007, 13:41

Bonjour !

Ajoutons que la part de l'acquis est très importante pour déterminer le niveau de QI : si un individu a été traumatisé, s'il a été victime de mlnutrition, etc. cela se ressent au niveau de son cerveau et de ses capacités cognitives.
Il y a beaucoup de discussion à ce sujet, mais apparemment, l'influence de l'acquis compte pour une fourchette entre 40 et 70 %... ça fait beaucoup.
Je renvoie à une suite de trois articles, très éclairants, à ce sujet :

http://www.slate.com/id/2178122/entry/2178123/

A bientôt !

Jol
Censor
Censor
Messages : 93
Inscription : dim. 17 déc. 2006, 16:56

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar Jol » mer. 28 nov. 2007, 14:49

Vos scientifiques semblent n'avoir scientifique que le nom, déjà vu le système scolaire limité en afrique normal qu'ils ai pas un qi de 160, il n'empêche qu'ils ont une intelligence différente de la notre plus basé sur les savoirs faires.

Enfin, à méditer d'après une étude récente le qi d'une personne diminue lorsqu'il est en contact avec une blonde... A quoi bon vous verser un salaire si votre femme est blonde alors?
Et bon si les "noirs" n'ont que 70points de qi comment expliquer qu'ils soient bien présent dans les études supérieures?
DIEU VOUS AIME ! (offre soumise à conditions)

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar MB » jeu. 29 nov. 2007, 23:12

Vos scientifiques semblent n'avoir scientifique que le nom, déjà vu le système scolaire limité en afrique normal qu'ils ai pas un qi de 160, il n'empêche qu'ils ont une intelligence différente de la notre plus basé sur les savoirs faires.

Enfin, à méditer d'après une étude récente le qi d'une personne diminue lorsqu'il est en contact avec une blonde... A quoi bon vous verser un salaire si votre femme est blonde alors?
Et bon si les "noirs" n'ont que 70points de qi comment expliquer qu'ils soient bien présent dans les études supérieures?
Avé

La réponse à vos questions est donnée dans les articles que j'ai cités. Elle est toute simple, pleine de bon sens, et respectueuse de la dignité humaine. A bientôt !

MB

Avatar de l’utilisateur
Arzur
Seminarius
Seminarius
Messages : 901
Inscription : jeu. 18 oct. 2007, 17:11
Localisation : Breiz / Bretagne

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar Arzur » lun. 31 déc. 2007, 13:10

Sur le sujet des races, si nous croyons que Adam et Eve sont à l'origine de l'humanité, alors il ne peut pas y avoir plusieurs races humaines.

Une seule race humaine avec pour ancêtre commun Adam et Eve ! :) (ce qui n'est pas en contradiction avec la science).

Pax
+ Arzur
Ar brezoneg hag ar feiz a zo breur ha c'hoar e Breiz !
La langue Bretonne et la foi sont frère et soeur en Bretagne !

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar Christophe » lun. 31 déc. 2007, 13:31

Sur le sujet des races, si nous croyons que Adam et Eve sont à l'origine de l'humanité, alors il ne peut pas y avoir plusieurs races humaines.

Une seule race humaine avec pour ancêtre commun Adam et Eve ! :) (ce qui n'est pas en contradiction avec la science).

Pax
+ Arzur
La pluralité des races ne s'oppose ni à l'unité du genre humain, ni à leur origine commune.

PaX
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
monachorum
Quæstor
Quæstor
Messages : 259
Inscription : mer. 28 sept. 2005, 14:25
Contact :

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar monachorum » lun. 18 févr. 2008, 15:33

La notion de race se base sur la notion de "gènes communs et exclusifs à un groupe d’individus" et aucune population humaine ne possède exclusivement des gènes propres. Les Homo sapiens forment une seule et même espèce. La génétique prouve d'ailleurs que l'homo-sapiens est une race à part entière, sans sous-catégorie.

Le concept de race humaine est donc un non-sens scientifique.


UDP,
Monachorum

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2201
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar Relief » lun. 18 févr. 2008, 15:54

Les races existent, Darwin nous le dit.
L'évolutionnisme est la règle, Darwin nous le dit.
Darwin nous dit aussi que les aborigènes d'Australie sont plus proches du singe que de l'homme.

L'évolutionnisme a été sans doute la théorie qui a le plus marqué notre 20e siècle. Elle est à l'origine du nazisme. Darwin a écrit un livre intitulé "De l'Origine des Espèces" (avec comme sous-titre: "La préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie"). Il n'y eut pour Hitler qu'un petit pas à faire, lui qui était un fervent évolutionniste, pour aller du concept de "survie" à celui de "domination" des races.

Quant à Mussolini, ses discours étaient toujours émaillés de slogans évolutionnistes. Son zèle évolutionniste lui rendait méprisable l'idée de la paix, qu'il considérait comme quelque chose d'adverse à l'évolution: la guerre devait accélérer le processus de cette dernière qui, selon lui, était le but suprême à atteindre.

Karl Marx s'éprit à tel point de l'évolutionnisme lorsqu'il lut l'ouvrage de Darwin qu'il pensa y avoir trouvé la base scientifique du communisme.
Etant donné que le communisme, ainsi que toutes les autres idéologies athées, ne croient pas en l'existence d'un Créateur, ils doivent forcément expliquer le monde d'un point de vue matérialiste et évolutionniste. Marx pensa avoir trouvé la réponse dans le darwinisme. Il s'en éprit à tel point qu'il se proposa de dédier son livre Das Kapital à Charles Darwin. Heureusement, la femme de Darwin eut le bon sens de le convaincre de refuser cet "honneur".

L'évolutionnisme dans le monde occidental c'est "l'humanisme séculier" dont le fondement est l'évolution. Ainsi, l'Association Humaniste (U.S.A.) a désigné Carl Sagan "Humaniste de l'année" pour sa série en dix épisodes sur l'évolution. Les deux premiers articles du Manifeste Humaniste ne traitent que de l'évolution, affirmant que l'homme est un produit naturel de son environnement, qu'il n'a pas été créé, mais a évolué.

Nous voyons par conséquent que, soit que nous parlions de nazisme, de fascisme, de communisme ou d'humanisme, l'évolutionnisme est le tronc commun qui les porte tous.

Abderrazaq
Barbarus
Barbarus

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar Abderrazaq » mer. 20 févr. 2008, 0:43

Evidemment si on s'appuie sur wikipédia... Maintenant d'après les dernières recherchent scientifique, tous les hommes viendraient à la abse d'afrique, ils ont ensuite évolué. Donc oui il y'a une seule race, avec diverses cultures voilà tout.
Maintenant d'après les dernières recherchent scientifique, tous les hommes viendraient à la abse d'afrique, ils ont ensuite évolué.
Bonjour Jol, je trouve là une "drole" de formulation pour votre conception des "choses" .

Ils ont ensuite evolué ? Ah bah tiens on ne m'avais jamais parlé de ca . Pourriez-vous fournir des sources sur le sujet s'il vous plait ? Ca me plairais de voir ca sur un site scientifique ... Parce que j'ai l'impression d'être passé a coté de la preuve irréfutable du "darwinisme" .

Relief, Que la paix soit avec vous .

L'évolutionisme n'est meme plus une théorie mais c'est devenu une croyance ... Dans l'évolution des especes Darwin n'a fais qu'emettre une théorie basée sur des Observations ( et j'imagine les observations de l'epoque ...) . Et en plus de tout cela Darwin lui même a emis les raisons qui ruineraient sa théorie . Comme "les chainons manquant; quelques miliers de chaînons manquants selon les especes sans compté qu'on arrive toujours pas a expliquer comment la toute premiere matiere "Vivante" et " primitive" pourrais évolué sans avoir un systeme ADN (adn = complexité) grace auquel cette matiere pourrais évolué . Parceque dire qu'une matiere vivante est primitive, manque serieusement de discernement ... Sans parler de comment une matiere morte "évolue" en matiere vivante ... Les pseudo-scientifiques se gratifient entre eux pour faire un "nom" ...

Méfiez-vous de certains scientifiques qui gagne beaucoup pour dire "rien du tout" .

Que la paix soit avec vous .

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2891
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar ti'hamo » lun. 19 mai 2008, 19:48

° Concernant l'évolution :
Il y a d'autre sujets dédiés à ce thème, nul besoin de les multiplier. Rappelons ici que, d'un point de vue scientifique autant que papal, l'évolution est "bien plus qu'une théorie". Il est assez clair maintenant qu'il y a eu évolution.
Maintenant, la discussion porte sur les mécanismes de cette évolution (hasard et sélection naturelle uniquement pour certains, c'est le "néodarwinisme pur et dur", évolution canalisée et "forcée" par les lois physiques et chimiques mises en place dès l'origine, etc...).

° Concernant le concept de races :
Je peux peut-être apporter des réponses du monde animal : comme il a été très justement rapporté dans certaines réponses :

-> l'origine unique d'un groupe n'empêche pas l'apparition de races.
-> l'interfécondité signe l'appartenance à une même espèce. Tous les humains sont de l'espèce humaine, c'est entendu.
-> chez les animaux, dans certaines espèces, peuvent apparaître des groupes aux caractéristiques morphologiques vraiment caractéristiques et héréditaires, permettant de les regrouper et de les caractériser comme "race".
Ainsi, chez les chiens : tout le monde connaît le berger allemand, le chiwawa, le berger des pyrénées (hé, "Belle et Sébastien" ! :-), le caniche, le yorkshire, etc...
Tous sont des chiens, interféconds si du moins ils arrivent à s'accoupler (navré pour les détails sordides...), mais pour autant il ne viendrait à personne l'idée de confondre un berger allemand et un caniche nain.

Cela dit, les frontières entre races sont plus floues ; dans le cas du chien, une race est obtenue et maintenue en contrôlant les croisements et les naissances,
tout en se référant aux conditions d'appartenance à la race édictés par le club de la race. Vous pouvez donc avoir des chiens "de type racial" de telle ou telle race, sans s'y rattacher complètement.

Il en va de même pour les chevaux, vaches, chats, etc... Mais aussi des plantes. Ces races ou ces variétés ayant été créées et contrôlées par l'homme pour répondre à des impératifs techniques ou de loisir.

Dans la nature sauvage, certaines espèces, de la même façon, peuvent être subdivisées en différentes variétés - qui restent de la même espèce mais ont développé des caractéristiques légèrement différentes séparément, pour des causes géographiques par exemple.

° Concernant l'application à l'être humain du concept de race :
D'un strict point de vue biologique, considérant que certains groupes humains se sont développés et reproduits séparément les uns des autres, développant, du coup, génétique oblige, des caractéristiques qui leurs sont communes localement et les différencient des autres groupes,
on pourrait, à mon sens, parler de race.

Certains scientifiques disent que nom ; mais enfin, qu'on les nomment "races" ou "variétés", cela revient au même.
Cependant, pour les raisons que l'on sait, on évite maintenant ce terme trop mal compris et très mal utilisé.
"Ethnie" semble plus approprié, mais son usage est différent : ce terme implique, comme cela a été rapporté plus haut, des caractéristiques également culturelles. "race" ou "variété" ne s'intéresse qu'à la biologie, voire qu'à la morphologie.

Dans tous les cas, les frontières, on l'a dit, sont plus floues dans ce domaine que concernant l'espèce ; mais si l'on veut appliquer strictement ce concept, il ne s'agirait de toute façon pas de "race noire" ou de "race blanche",
mais de types pygmée, éthiopien, slave, mongol, amérindien, aborigène, égyptien, etc... Concepts qui, assez vite, se retrouverait supplanté par celui d'"ethnie", beaucoup plus approprié et intéressant quand on étudie des êtres humains.
D'autant qu'avec les métissages, brassages, et mélanges de populations actuels, le concept de race se trouve de plus en plus difficile à appliquer.

° Concernant les "aptitudes des différentes races" :
-> la mesure de qi n'a rien d'un mètre-étalon universel ; si vous regardez bien, vous vous rendrez même compte qu'il ne correspond qu'à l'évaluation d'une partie seulement de l'intelligence, et d'un certain type d'intelligence seulement.
Si vous vous entraînez au genre d'exercice proposé, vous acquerrez des réflexes et des rapidités de réponse vous donnant une mesure de QI honorable, pour une intelligence tout juste dressée à computer des petites formes de couleur ou des suite de nombres,
et pas forcément à créer de l'art ou à raisonner sur des questions existentielles.
Les intelligences se développant dans des cadres très différents, et selon des références complètement différentes, d'un peuple à l'autre, des mesures de QI n'ont de toute façon aucun sens.
(un peu de la même façon, si vous voulez, que selon le peuple et la culture dans laquelle vous avez été éduqué, vous ne distinguerez pas, visuellement, les mêmes nuances de couleurs ! - les aborigènes semblent très forts pour distinguer des nuances, évidentes pour eux, dans des gammes de couleurs où nous mêmes ne verrions toujours que le même rouge-brun) (logique, quand on jette un oeil au paysage où ils vivent)

-> Associer un certain degré d'intelligence à une race ou une variété n'a pas de sens. ça n'est déjà pas vrai chez les chiens et les chats... Il existe dans une race animale diversité de caractères et de capacité d'éveil (tout dépendant après du milieu de développement).
Ce que l'on peut trouver, par contre, génétique oblige, ce sont des caractéristiques biologiques :
la sensibilité à telle ou telle maladie, la plus grande fréquence de tel type d'affection, la plus grande résistance à telle autre, etc... qui du coup sont très intéressantes voire primordiales d'un point de vue médical.
Il apparaît donc :
- absurde de vouloir faire du concept de race un usage de "classification" (surtout en utilisant des tests conçus et formatés dans un seul type de culture)

- inutile de le laisser tomber complètement, il serait sans doute important en médecine.
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Les races humaines existent-elles ?

Message non lupar Christophe » lun. 19 mai 2008, 19:54

Merci ti'hamo pour votre réponse très enrichissante. :)
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)


Revenir vers « Sciences & Technos »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit