Fin du vieillissement cellulaire un jour ?

Informatique - NTIC - Web 2.0 - Robotique - Mathématiques - Bioéthique
antoine75
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Fin du vieillissement cellulaire un jour ?

Message non lupar antoine75 » dim. 29 oct. 2017, 22:56

Est-ce que la science pourra un jour pallier au vieillissement cellulaire ? Faire en sorte que le vieillissement cellulaire s'arrête, ce qui tend vers une éternité sauf accident. On pourra ainsi être figé à un âge voulu, à 20 ans par exemple. Si aujourd'hui on en est loin, n'est-ce pas accessible à la science dans le futur ? Et est-ce souhaitable ?

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2582
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Fin du vieillissement cellulaire un jour ?

Message non lupar Cgs » lun. 30 oct. 2017, 9:18

Bonjour,

Parvenir à annihiler le vieillissement revient à empêcher l'entropie de notre monde. C'est a priori impossible. Illustration sur le plan physique : l'activité atomique cesse au zéro absolu (-273,15°), mais scientifiquement il est impossible aujourd'hui de maintenir une telle température sur une longue durée. Or, qui dit activité atomique dit vieillissement, puisque les particules interagissent. En bref, pour arrêter le vieillissement, il faut arrêter le temps !
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Romanov6
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : dim. 29 oct. 2017, 17:22
Conviction : Catholique romain
Localisation : Lyon

Re: Fin du vieillissement cellulaire un jour ?

Message non lupar Romanov6 » lun. 30 oct. 2017, 16:16

Bonjour,

Parvenir à annihiler le vieillissement revient à empêcher l'entropie de notre monde. C'est a priori impossible. Illustration sur le plan physique : l'activité atomique cesse au zéro absolu (-273,15°), mais scientifiquement il est impossible aujourd'hui de maintenir une telle température sur une longue durée. Or, qui dit activité atomique dit vieillissement, puisque les particules interagissent. En bref, pour arrêter le vieillissement, il faut arrêter le temps !
Vous m’ôtez les mots de la bouche (ou du clavier) !
Cependant, peut on envisage une autre hypothèse : Un renouvellement artificielle des cellules allant vers la fin de leur utilisation (donc au bout du vieillissement) ? Je vais me renseigner sur le sujet car ce serait assez intéressant de voir si ce phénomène est envisageable.
Au plaisir de vous lire !
Est-ce que la science pourra un jour pallier au vieillissement cellulaire ? Faire en sorte que le vieillissement cellulaire s'arrête, ce qui tend vers une éternité sauf accident. On pourra ainsi être figé à un âge voulu, à 20 ans par exemple. Si aujourd'hui on en est loin, n'est-ce pas accessible à la science dans le futur ? Et est-ce souhaitable ?
Souhaitable ? Cela pourrait s'avérer utile dans le cas où certains travaux pourraient bénéficier de la longévité de leur auteur. Mais d'un autre côté, la mort et l'apprentissage par la génération suivante est l'ordre des choses de la Création. Si une chose existe et perdure, c'est sans doute que Dieu l'aura souhaité. Mais perdurer sur la Création ne revient il pas à se priver de l'Après ?

C'est une pure question philosophique, je tiens à le dire ! Pour ma part, je suis "trop terre à terre" et la question du Paradis, de l'Enfer, Purgatoire ou ce genre de chose me passe complètement au dessus. Je proposerais donc l'idée simple de l'utilité légitime à trouver pour justifier le maintien d'une Existence humaine ad vitam eternam !
Avec ce qu'il y a de risque de s'interroger par extension sur l'euthanasie... :nule: mais c'est aussi le jeu de l'interrogation sur les limites.
--
“Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie.“
Troisième loi d’Arthur C. Clarke

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1984
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Localisation : France

Re: Fin du vieillissement cellulaire un jour ?

Message non lupar Relief » lun. 30 oct. 2017, 18:39

Bonjour,

Parvenir à annihiler le vieillissement revient à empêcher l'entropie de notre monde. C'est a priori impossible. Illustration sur le plan physique : l'activité atomique cesse au zéro absolu (-273,15°), mais scientifiquement il est impossible aujourd'hui de maintenir une telle température sur une longue durée. Or, qui dit activité atomique dit vieillissement, puisque les particules interagissent. En bref, pour arrêter le vieillissement, il faut arrêter le temps !
Arrêter le vieillissement ne veut pas dire forcément "figer les choses". A partir du moment où il y a un renouvellement à l'identique, il y a arrêt du vieillissement. Ainsi par exemple certains animaux meurent avec une dentition identique à celle qu'ils avaient au début de leur vie car leurs dents se renouvellent sans cesse sans perdre en qualité. S'il en était de même de toutes nos cellules, le vieillissement serait stoppé.

TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 422
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Fin du vieillissement cellulaire un jour ?

Message non lupar TREBLA » mar. 31 oct. 2017, 0:07

Cher antoine75,

Merci pour ce fil.
Des scientifiques néerlandais révèlent les limites de la vie humaine

31 août 2017 | Agence France-Presse à La Haye | Science et technologie

Des statisticiens des universités de Tilburg et de Rotterdam ont exploré des données qui s’étendent sur les trois dernières décennies de quelque 75 000 Néerlandais dont l’âge exact au moment du décès a été enregistré, a expliqué le professeur John Einmahl, l’un des trois scientifiques qui ont réalisé cette étude.

« En moyenne, on vit plus longtemps, mais les plus âgés parmi nous ne sont pas devenus plus âgés au cours des 30 dernières années. »


« Nous avons incontestablement affaire à un mur. Évidemment, l’espérance de vie a augmenté », poursuit-il, soulignant que le nombre des personnes ayant atteint 95 ans aux Pays-Bas avait quasiment triplé.

« Néanmoins, le plafond en lui-même n’a pas changé », conclut-il.
La fontaine de Jouvence n'est qu'un rêve.

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2582
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Fin du vieillissement cellulaire un jour ?

Message non lupar Cgs » mar. 31 oct. 2017, 21:51

Bonjour,

Parvenir à annihiler le vieillissement revient à empêcher l'entropie de notre monde. C'est a priori impossible. Illustration sur le plan physique : l'activité atomique cesse au zéro absolu (-273,15°), mais scientifiquement il est impossible aujourd'hui de maintenir une telle température sur une longue durée. Or, qui dit activité atomique dit vieillissement, puisque les particules interagissent. En bref, pour arrêter le vieillissement, il faut arrêter le temps !
Arrêter le vieillissement ne veut pas dire forcément "figer les choses". A partir du moment où il y a un renouvellement à l'identique, il y a arrêt du vieillissement. Ainsi par exemple certains animaux meurent avec une dentition identique à celle qu'ils avaient au début de leur vie car leurs dents se renouvellent sans cesse sans perdre en qualité. S'il en était de même de toutes nos cellules, le vieillissement serait stoppé.
Dans un monde où l'entropie est partie intégrante de l'univers, on ne peut envisager qu'une possibilité pour arrêter le vieillissement : figer les choses. Car aucun système ne se renouvelle à l'identique, que ce soit un être vivant, un système stellaire ou une molécule. Votre exemple montre que certaines parties d'un système peuvent certes rester intactes, mais pour éviter le vieillissement global d'un être vivant, il faudrait que le renouvellement porte sur tout le système vivant sans exception. Autrement dit, soit que le système ne soit plus soumis à l'usure du temps (donc immunisé à l'entropie!), soit que le système ne soit carrément plus soumis au temps. Impossible, du moins dans ce monde-ci.
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 422
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Fin du vieillissement cellulaire un jour ?

Message non lupar TREBLA » mar. 31 oct. 2017, 23:03

Cher Cgs,

Vous avez raison.
Cgs : mar. 31 oct. 2017

Dans un monde où l'entropie est partie intégrante de l'univers, on ne peut envisager qu'une possibilité pour arrêter le vieillissement : figer les choses.
L'entropie est une « grandeur physique abstraite : elle peut être interprétée comme la mesure du degré de désordre d'un système au niveau microscopique. Plus l'entropie du système est élevée, moins ses éléments sont ordonnés, liés entre eux, capables de produire des effets mécaniques, et plus grande est la part de l'énergie inutilisable pour l'obtention d'un travail ».

Le « désordre d'un système au niveau microscopique » est en train de s'élever constamment, c'est-à-dire le désordre au niveau cellulaire est en train de s'élever constamment, résultant dans le vieillissement cellulaire.

Donc pour éviter l'augmentation du désordre il n'y a qu'une seule solution : « figer les choses ».

Que le Seigneur vous bénisse.


Revenir vers « Sciences & Technos »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités