Des êtres humains ailleurs ?

Informatique - NTIC - Web 2.0 - Robotique - Mathématiques - Bioéthique
TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 471
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar TREBLA » mer. 27 sept. 2017, 16:39

Chère Galilée,

Merci pour vos deux citations :
Galilée : mer. 27 sept. 2017

"Aucun savant ne dispose ne serait-ce d'un seul argument avec lequel il pourrait contredire une pareille conception" (celle d'un créateur)

HOIMAR VON DITFURTH (1921-1989) spécialiste allemand des sciences de la nature

"Ceci (l'inouïe précision du processus du "big bang") serait le fruit du hasard ? ! Quelle idée absurde !"

WALTER THIRRING (1927- , ) physicien autrichien
Selon Hoimar von Ditfurth, le « spécialiste allemand des sciences de la nature », il faut un créateur pour avoir la nature. Ce Créateur c'est DIEU. C'est LUI qui a créé la nature.

Quant à votre interprétation du mot "poussière", rappelons-nous de ce que nous dit le prêtre le mercredi des cendres : « Souviens-toi, ô homme, que tu es poussière et que tu retourneras en poussière ».

Comparons les mots du prêtre avec ceux de William Shakespeare :
Alexandre meure, Alexandre est enterré,
Alexandre retourne en poussière ; la poussière, c'est la terre ;
avec la terre, nous faisons de l'argile, et avec cette argile, en laquelle
Alexandre s'est enfin changé, qui empêche de boucher une barrique de bière ?

William Shakespeare
La tragédie d'Hamlet
Acte 5 Scène 1
Ni le prêtre ni Shakespeare parlent de la poussière imagée. Tous les deux parlent de la poussière réelle. Ils parlent d'un fait scientifique.

Que le Seigneur vous bénisse.

phil
Barbarus
Barbarus

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar phil » mar. 21 nov. 2017, 17:25

Ce qu'il ne faut pas oublier non plus est le rôle de la Lune dans la stabilité des conditions de notre Planète. Cette Lune sert de balancier pour stabiliser l'orbite de la terre et également pour stabiliser son axe de rotation. Ainsi, la Terre évite bien des changements climatiques radicaux qui serait destructeurs d'évolution et qui permettent donc aux espèces (pas que les humains) d'évoluer.

L'univers est suffisamment grand pour que l'on retrouve les conditions de la Terre ailleurs, mais force est de constater que la terre bénéficie de nombreuses caractéristiques permettant la vie , et son évolution en formes complexes ce qui est pas forcément le cas ailleurs

TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 471
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar TREBLA » mer. 22 nov. 2017, 22:39

Cher phil,

Merci pour votre participation à cette discussion.
Phil : mar. 21 nov. 2017

... la terre bénéficie de nombreuses caractéristiques permettant la vie , et son évolution en formes complexes ce qui est pas forcément le cas ailleurs
Vous parlez d'une « évolution en formes complexes [de la vie sur la Terre] ce qui est pas forcément le cas ailleurs ».

Selon LAROUSSE, "évoluer" veut dire « passer d'un état à un autre, par des phases successives, en progressant ou en s'aggravant. »

Une étude scientifique récente sur la biodiversité nous donne les resultats suivants :
D’après la littérature, la perte majeure de diversité génétique dans l’histoire du blé est survenue lors de
sa domestication avec une réduction de 69 % de la diversité entre les formes sauvages tétraploïdes (Triticum dicoccoides) et l’espèce blé tendre hexaploïde (Triticum aestivum) qui en est issue.

Goffaux R, Goldringer I, Bonneuil C, Montalent P & Bonnin I (2011). Quels indicateurs pour suivre la diversité génétique des plantes cultivées ? Le cas du blé tendre cultivé en France depuis un siècle. Rapport FRB, Série Expertise et synthèse, 2011, 44 p.
Parlant du blé, on constate « une réduction de 69 % de la diversité ». Il s'agit d'une perte de ressources génétiques non négligable. Y arrive-t-on en progressant ou en régressant ? Peut-on observer une « évolution en formes complexes » ?

Que le Seigneur vous bénisse.

phil
Barbarus
Barbarus

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar phil » lun. 27 nov. 2017, 17:40

ce que je voulais dire par "évolutions en formes complexes" c'est que pour évoluer d'une cellule vers un être complexe (voire très complexe) quel qu'il soit, il faut du temps, beaucoup de temps.
Or, si des cataclysmes surviennent régulièrement, l'espèce n'aura pas de temps d'évoluer beaucoup.

je ne vois pas trop le rapport avec le blé ? Le blé a vu son évolution stoppé (ou réduite) par notre culture. on a sélectionné tel espèce au détriment d'une autre etc etc. D'ailleurs ceci est valable pour à peu près tout ce qui est cultivé. On avait une grande diversité dans tous les domaines et les cultures liées aux impératifs de consommation , rentabilité, etc etc font qu'une grande part a totalement disparu

TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 471
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar TREBLA » lun. 27 nov. 2017, 23:43

Cher phil,

Merci d'avoir précisé votre proposition :
phil : lun. 27 nov. 2017

Ce que je voulais dire par "évolutions en formes complexes" c'est que pour évoluer d'une cellule vers un être complexe (voire très complexe) quel qu'il soit, il faut du temps, beaucoup de temps.
Pour commencer, il faut que je répète la définition du verbe "évoluer" : passer d'un état à un autre, par des phases successives, en progressant ou en s'aggravant.

Voici un exemple de l'évolution « d'une cellule vers un être complexe (voire très complexe) ».

Vous vous rendez compte que chaque être humain commence son existence par une seule cellule.
Au moment de la fécondation (conception) se produit la fusion entre la plus grosse cellule humaine : l'ovocyte (ovule de la mère) et la plus petite cellule : le spermatozoïde (du père).
Cette première cellule est le zygote – point de départ d'un nouvel être humain.

Par « des phases successives, en progressant », c'est-à-dire par des divisions cellulaires successives, cette première cellule évolue « vers un être complexe (voire très complexe) ».
La première division cellulaire se fait entre 30 et 50 heures après la fécondation.
Le zygote commence sa division cellulaire en se divisant en deux, en 4, en 8, en 16.
En moins de 50 heures on a déjà 16 cellules.
Après neuf mois, à la naissance, le bébé est composé de 26 milliards de cellules.

Vous avez raison. Même avec le plan précis contenu dans les gènes humains, « il faut du temps, beaucoup de temps ». En fait, il faut neuf mois pour « évoluer d'une cellule vers un être complexe (voire très complexe) ». Dans notre cas, il s'agit d'un bébé.

Que le Seigneur vous bénisse.

phil
Barbarus
Barbarus

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar phil » mer. 06 déc. 2017, 12:57

Je crois qu'il y a encore confusion : je parle d'évolution en milliers voire millions d'années. Ce qui fait que l'Homme (ou le bébé) , ou toute autre espèce vivante, aujourd'hui a pu évoluer à partir globalement d'un embryon de vie. C'est sur cette période de temps qu'il faut des conditions stables. Après oui comme vous le dites la naissance est liée au départ à deux cellules qui se rencontrent, mais cette rencontre est possible grâce aux milliers d'années d'évolution.

TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 471
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar TREBLA » mer. 06 déc. 2017, 17:57

Cher phil,

Merci pour votre réponse.
phil : mer. 06 déc. 2017

Je crois qu'il y a encore confusion : je parle d'évolution en milliers voire millions d'années. Ce qui fait que l'Homme (ou le bébé) , ou toute autre espèce vivante, aujourd'hui a pu évoluer à partir globalement d'un embryon de vie. C'est sur cette période de temps qu'il faut des conditions stables. Après oui comme vous le dites la naissance est liée au départ à deux cellules qui se rencontrent, mais cette rencontre est possible grâce aux milliers d'années d'évolution.
Je vous comprends très bien. Vous parlez de la théorie de l'évolution :
Le Big Bang
Tout d'abord, le fameux Big Bang, il y a 13,7 milliards d'années, puis la formation de notre système solaire, et donc de la Terre, il y a 4,55 milliards d'années. Pas de vie, mais une intense activité sismique et vulcanologique. La Terre n'est pas très... accueillante ! La planète va très lentement se refroidir et une partie de l'eau qu'elle contient va se condenser dans l'atmosphère. Une importante couche nuageuse va se former autour du globe.

La vie...
Dans les océans, protégés des rayons ultraviolets par la couche nuageuse, la "vie" apparaît il y a environ -3,85 milliards d'années. Cette première trace de vie unicellulaire est constituée de simples cellules d'organismes procaryotiques, les bactéries... Leurs descendantes sont toujours parmi nous... et on peut dire qu'elles sont vraiment les plus vieilles habitantes de notre planète !

http://www.hominides.com/html/chronolog ... oterre.php
Selon cette théorie, la vie « apparaît il y a environ -3,85 milliards d'années. Cette première trace de vie unicellulaire est constituée de simples cellules d'organismes procaryotiques, les bactéries... Leurs descendantes sont toujours parmi nous... et on peut dire qu'elles sont vraiment les plus vieilles habitantes de notre planète ! ».

Vous parlez « d'un embryon de vie ». Pour les évolutionnistes, cet « embryon de vie », ce sont des « organismes procaryotiques, les bactéries... »

Mais les bactéries n'ont pas évolué. Selon la source évolutionniste ci-dessus, « leurs descendantes », les bactéries, « sont toujours parmi nous... et on peut dire qu'elles sont vraiment les plus vieilles habitantes de notre planète ! »

Que le Seigneur vous bénisse.

mfa
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : ven. 08 déc. 2017, 20:58
Localisation : France

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar mfa » dim. 10 déc. 2017, 17:58

>> Des êtres humains ailleurs? <<

De toute façon, ne peut-on aussi entendre la question comme suit ? :

Notre Père ne peut-il ressusciter tous les humains, et même tous les êtres ayant déjà existé,
-leur donnant la sagesse s'il ne les a pas déjà dotés (cf Sagesse 7,30 et 8,21)
-n'y a-t-il pas largement la place dans l'univers ?
-même à notre actuelle connaissance, ne serait-ce qu'à notre actuelle connaissance des probabilités?

S'il a pu créer l'humain et les conditions favorables sur la Terre ne peux-il en créer d'autres, si elles n'existent pas déjà?
Peut-être la vie extra-terrestre est-elle simplement la vie extra-terrestre d'humains après qu'ils ont vécus sur Terre
(et plus récemment aussi de bactéries contaminées par les astronautes, peut-être même par les satellites divers).

Combien déjà de ressuscités et de non-morts pour toujours (Jean 11,25-26) -même sur Terre?
Il doit bien y en avoir au moins un certain nombre depuis Jésus (Jésus d'avant sa propre résurrection), n'est-ce pas?
Et si n'était, est-ce un problème pour Dieu (Dieu>trinité>°multité>infinité) ?

Et Jésus, sa chair est-elle montée au ciel en soucoupe-fusée-vaisseau volant ? Ce qui n'exclut pas nécessairement ces voies, notre Père le sait... Mais les capacités physiques supérieures de Jésus ressuscité n'excluent ni disqualifient la (néanmoins rien que saine) lourdeur de sa chair, n'est-il pas, notre Père ?

TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 471
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar TREBLA » lun. 11 déc. 2017, 18:51

Cher mfa,

Merci pour votre question.
mfa : dim. 10 déc. 2017

S'il a pu créer l'humain et les conditions favorables sur la Terre ne peux-il en créer d'autres, si elles n'existent pas déjà?
Bien sûr, le Seigneur peut faire ce qu'Il veut car Il est le Dieu tout puissant (omnipotens Deus).

Mais Dieu a-t-Il créé d'autres planètes avec des « êtres humains ailleurs ? »

Au commencement Dieu créa le ciel et la terre (Genèse 1, 1). Dieu créa l'Univers, c'est-à-dire la Terre et le reste de l'Univers (le ciel). - Voici l'histoire du ciel et de la terre quand ils furent créés, lorsque Yahweh Dieu eut fait une terre et un ciel (Genèse 2, 4).

Au début il n'y avait pas d'homme (Genèse 2, 5) sur la Terre. Mais Dieu qui a formé la terre (Isaïe 45, 18) l'a formée pour être habitée (Isaïe 45, 18).

C'est le même Dieu qui a créé les cieux (Isaïe 45, 18). Mais quant aux cieux, Dieu n'avait pas le même objectif.

Donc, Dieu forma l'homme de la poussière du sol (Genèse 2, 7) de la planète Terre exclusivement.

Que le Seigneur vous bénisse.

mfa
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : ven. 08 déc. 2017, 20:58
Localisation : France

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar mfa » lun. 11 déc. 2017, 23:33

Cher notre frère Trebla,

Il me semble que j'ai bien entendu votre réponse. Il me semble aussi que ce que j'ai dit n'exclut en rien ce que vous affirmez, précisez, rappelez, apprenez.

Ainsi, à partir de l'homme qui serait exclusivement issu de la poussière de la Terre, -selon votre assertion de conclusion-, notre Père peut tout de même coloniser l'univers entier, non pas ? De plus qu'est-ce qui nous dit que ce n'est pas déjà commencé.

(Naturellement, je peux comprendre qu'on ne puisse se contenter de telles conjectures notamment pour nourrir certaines qualités de foi et certaines des nécessités qu'elles servent).

-Nous sommes bénis-
---------------------

TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 471
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar TREBLA » mar. 12 déc. 2017, 18:46

Chère Marie-France,

Merci pour votre réponse.
mfa : lun. 11 déc. 2017

Ainsi, à partir de l'homme qui serait exclusivement issu de la poussière de la Terre,
-selon votre assertion de conclusion-,
notre père peut tout de même coloniser l'univers entier, non pas ?

De plus qu'est-ce qui nous dit que ce n'est pas déjà commencé.
Il faut préciser que « l'homme qui serait exclusivement issu de la poussière de la Terre » retourne à la poussière de la Terre. Rappelons-nous de ce que nous dit le prêtre le mercredi des cendres : « Souviens-toi, ô homme, que tu es poussière et que tu retourneras en poussière ».

Cela correspond à la malediction du Père céleste sur Adam après la chute dans le jardin d'Eden : C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes à la terre, parce que c'est d'elle que tu as été pris; car tu es poussière et tu retourneras en poussière (Genèse 3, 19).

Au lieu de « coloniser l'univers entier », l'homme « issu de la poussière de la Terre » retourne actuellement à la poussière de la Terre. Ce principe s'applique depuis la chute d'Adam et continue à s'appliquer jusqu'au retour du Christ.

Que le Seigneur vous bénisse.

antoine75
Senator
Senator
Messages : 707
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar antoine75 » mar. 12 déc. 2017, 20:20

Ainsi, à partir de l'homme qui serait exclusivement issu de la poussière de la Terre, -selon votre assertion de conclusion-, notre Père peut tout de même coloniser l'univers entier, non pas ? De plus qu'est-ce qui nous dit que ce n'est pas déjà commencé.
Nous n'avions pas la technologie suffisante dans le passé pour coloniser l'univers. Actuellement non plus d'ailleurs. Donc ça n'est sûrement pas commencé. Mais si l'homme ne s'autodétruit pas et si sa technologie ne cesse d'avancer, il est presque sûr que viendra un jour où ce sera possible.

TREBLA
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 471
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien non-catholique

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar TREBLA » mar. 12 déc. 2017, 23:49

Cher antoine75,

J'aime votre réponse :
antoine75 : mar. 12 déc. 2017

Nous n'avions pas la technologie suffisante dans le passé pour coloniser l'univers. Actuellement non plus d'ailleurs.
Voici les faits :
- Dieu forma l'homme de la poussière du sol (Genèse 2, 7).
- La poussière utilisée venait exclusivement du sol de la Terre.
- Dieu forma l'homme de la poussière du sol sur la Terre et nulle part ailleurs dans l'Univers.
- Les hommes n'avaient « pas la technologie suffisante dans le passé pour coloniser l'univers. Actuellement non plus d'ailleurs.»

Donc, il n'y a pas encore d'« êtres humains ailleurs ».

Que le Seigneur vous bénisse.

phil
Barbarus
Barbarus

Re: Des êtres humains ailleurs ?

Message non lupar phil » Hier, 12:06

Les conditions pour que la vie puisse exister (en tous cas telle que perçue aujourd'hui):
- planète ni trop proche ni trop éloignée d'une étoile
- possédant une atmosphère (et capable de la garder)
- environnement stable et ayant "fait le ménage" pour éviter météorites en nombre . La Terre est bien protégée à ce niveau là.

Si on part de cela, les possibilités qu'il existe les même conditions ailleurs sont réelles, donc pourquoi pas de la vie ailleurs même si tous les systèmes solaires ne possèdent pas de vie, évidemment.


Revenir vers « Sciences & Technos »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités