Thèmes de campagne électorale et valeurs judéo-chrétiennes

À l'occasion de la sortie de son livre Dieu est dans l'isoloir
Règles du forum
Archive en lecture seule.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Thèmes de campagne électorale et valeurs judéo-chrétiennes

Message non lu par Christophe » jeu. 15 févr. 2007, 21:32

Monsieur Grimpret,

Il semble que de plus en plus, les questions sociétales qui sont au centre de la campagne se positionnent par rapport aux positions de l'Eglise catholique en matière de moeurs publiques : mariage et adoption par les couples homosexuels, euthanasie, etc. Et il semble se dégager un consensus des grands partis de gouvernement (UMP / PS) contre les positions traditionnelles de l'Église. La République laïque en train de muer en République multiconfessionnelle tente-t-elle d'exorciser son passé catholique ? La doctrine catholique ne sert-elle pas aujourd'hui d'épouvantail ? Les électeurs catholiques attachés à l'enseignement de l'Église en matière sociale vont-ils se marginaliser dans un vote d'extrême-droite ?

Merci de vos réponses.
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Matthieu GRIMPRET
Persona
Persona
Messages : 34
Inscription : mar. 13 févr. 2007, 22:40
Contact :

Message non lu par Matthieu GRIMPRET » jeu. 15 févr. 2007, 21:43

Non, sincèrement, je ne crois pas qu'il y ait un complot contre l'Eglise catholique, qu'il soit conscient ou inconscient (votre référence à l'exorcisation - je ne parle pas d'exorcisme ! ;-)
D'ailleurs, je crois que le véritable défi ne réside pas dans le fait pour la république d'exorciser son passé catholique, mais dans la nécessité, pour les catholiques, d'exorciser leur "mainmise" sur la France. Mais c'est un autre débat.
En effet, "on" (les catholiques ? les hommes politiques ? la presse ? l'opinion ?) se focalise sur des questions qui semblent ne laisser aux catholiques d'autre choix que de voter pour ceux qui semblent en accord avec la doctrine catholique. Mais, en la circonstance, le réalisme politique commande de ne pas voter uniquement sur les questions de moeurs. Ou alors on exerce une sorte de droit de retrait, ce qui est aussi possible, ce qui est peut-être une piste d'ailleurs. Mais vous voyez où elle nous emmène ?

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Message non lu par Christophe » jeu. 15 févr. 2007, 21:50

Matthieu GRIMPRET a écrit :Mais, en la circonstance, le réalisme politique commande de ne pas voter uniquement sur les questions de moeurs. Ou alors on exerce une sorte de droit de retrait, ce qui est aussi possible, ce qui est peut-être une piste d'ailleurs. Mais vous voyez où elle nous emmène ?
Non, pas très bien... :oops: pourriez-vous préciser ?
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Matthieu GRIMPRET
Persona
Persona
Messages : 34
Inscription : mar. 13 févr. 2007, 22:40
Contact :

Message non lu par Matthieu GRIMPRET » jeu. 15 févr. 2007, 22:02

Les catholiques peuvent se retirer de l'arène politique (il y a des précédents théoriques - Baudoin en Belgique) et la fameuse note du Cardinal Ratzinger sur l'engagement des chrétiens en politique comporte des paragraphes qui peuvent s'interpréter comme une légitimation de ce comportement de retrait. mais si les catholiques se retirent, ils sont dans une optique communautariste. personnellement je ne suis pas contre, mais ils doivent alors revendiquer, non plus telle ou telle orientation politique (respect de la vie, politique familiale, justice sociale...), mais qu'on leur laisse faire ce qu'ils veulent dans leur "espace communautaire".

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Message non lu par Christophe » jeu. 15 févr. 2007, 22:05

Merci pour vos réponses.

Ne pensez-vous pas que c'est précisément le chemin que nous prenons ? Comment l'Église catholique, dont le nombre des fidèles est en chute libre et l'influence politique en déroute, pourrait-elle encore espérer peser sur la politique générale ?

Christophe
Dernière modification par Christophe le jeu. 15 févr. 2007, 22:06, modifié 1 fois.
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Message non lu par Charles » jeu. 15 févr. 2007, 22:05

Il n'y a que des adversaires "engagés" de l'Eglise pour souhaiter que les catholiques se retirent de la vie politique.

Si les catholiques polonais, soutenus par le pape, n'avaient pas fait de politique...

Matthieu GRIMPRET
Persona
Persona
Messages : 34
Inscription : mar. 13 févr. 2007, 22:40
Contact :

Message non lu par Matthieu GRIMPRET » jeu. 15 févr. 2007, 22:17

Oui, c'est le chemin que les catholiques prennent. C'est pourquoi ils doivent se rendre maîtres de leur destin et ne pas se le laisser dicter par la malveillance ou l'indifférence des autres...ou leur propre aveuglement ! "Si ton oeil te conduit à pécher, arrache-le. Il vaut mieux entrer borgne au Royaume des Cieux..."

Avatar de l’utilisateur
Geronimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 342
Inscription : mer. 05 mai 2004, 1:58
Localisation : europe chrétienne

Message non lu par Geronimo » jeu. 15 févr. 2007, 22:23

Matthieu GRIMPRET a écrit :Non, sincèrement, je ne crois pas qu'il y ait un complot contre l'Eglise catholique, qu'il soit conscient ou inconscient (votre référence à l'exorcisation - je ne parle pas d'exorcisme ! ;-)
"Ecrasons l'infâme" ne serait plus d'actualité ?
Matthieu GRIMPRET a écrit : D'ailleurs, je crois que le véritable défi ne réside pas dans le fait pour la république d'exorciser son passé catholique, mais dans la nécessité, pour les catholiques, d'exorciser leur "mainmise" sur la France. Mais c'est un autre débat.
En effet, "on" (les catholiques ? les hommes politiques ? la presse ? l'opinion ?) se focalise sur des questions qui semblent ne laisser aux catholiques d'autre choix que de voter pour ceux qui semblent en accord avec la doctrine catholique. Mais, en la circonstance, le réalisme politique commande de ne pas voter uniquement sur les questions de moeurs. Ou alors on exerce une sorte de droit de retrait, ce qui est aussi possible, ce qui est peut-être une piste d'ailleurs. Mais vous voyez où elle nous emmène ?
En l'occurence se positionner sur les thèmes de l'avortement, de l'euthanasie, de la promotion de l'homosexualité n'est pas une question de repli communautaire mais de survie des nations occidentales.
Pourquoi les institutions internationales, notamment la communauté européenne, sanctionnent-elles les peuples qui ne s'engagent pas assez rapidement dans ces voies de destruction comme le Portugal et la Pologne ?


:-x
"Tant la concurrence au sens du LIBERALISME économique que la lutte des classes dans le sens marxiste sont contre nature et opposées à la conception chrétienne de la vie." Bienheureux Jean XXIII, encyclique Mater et Magistra n. 24

"Si les élections changeaient vraiment les choses, le vote serait interdit" Coluche
vive les sacrifices humains !
la droite a des idées
la droite sait aussi manifester

Avatar de l’utilisateur
in aeternum
Ædilis
Ædilis
Messages : 35
Inscription : sam. 07 oct. 2006, 9:32

Message non lu par in aeternum » jeu. 15 févr. 2007, 22:27

Cette idée d'un repli communautariste est un terrible constat d'échec, non ?

Matthieu GRIMPRET
Persona
Persona
Messages : 34
Inscription : mar. 13 févr. 2007, 22:40
Contact :

Message non lu par Matthieu GRIMPRET » jeu. 15 févr. 2007, 22:35

Pourquoi ? Qu'avions-nous, qu'aviez-vous entrepris dont on puisse dire que ça a échoué ? Nous ne pouvons pas être tenus pour responsables de la morbidité des civilisations, pour plagier Valéry.

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité