Subtile question d'orthographe

Littérature - Fiches de lecture - Biographies - Critiques - Essais - Philologie
Ignotus
Quæstor
Quæstor
Messages : 366
Inscription : dim. 31 août 2008, 13:30
Localisation : Berry

Subtile question d'orthographe

Message non lu par Ignotus » mer. 01 oct. 2008, 20:40

Comment écrivez-vous la citation bien connue:
Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possible
ou:
Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ?

Svp ne vous aidez pas d'un dictionnaire
et ne faites pas de commentaire avant que les autres aient eu le temps de répondre.

Avatar de l’utilisateur
marchenoir
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 268
Inscription : dim. 25 déc. 2005, 22:58
Localisation : Vincennes

Re: Subtile question d'orthographe

Message non lu par marchenoir » mer. 01 oct. 2008, 20:49

Ben je mettrais un "s" à "possible"... Je sens que j'ai encore faux, mais bon...
Il n'y a qu'une tristesse, c'est de n'être pas des saints (Léon Bloy, La Femme Pauvre)

Avatar de l’utilisateur
marchenoir
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 268
Inscription : dim. 25 déc. 2005, 22:58
Localisation : Vincennes

Re: Subtile question d'orthographe

Message non lu par marchenoir » mer. 01 oct. 2008, 20:51

Euh non ! finalement, je crois que je n'en mettrai pas...
Il n'y a qu'une tristesse, c'est de n'être pas des saints (Léon Bloy, La Femme Pauvre)

Avatar de l’utilisateur
marchenoir
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 268
Inscription : dim. 25 déc. 2005, 22:58
Localisation : Vincennes

Re: Subtile question d'orthographe

Message non lu par marchenoir » mer. 01 oct. 2008, 20:52

Pfou ! En fait, je n'en sais rien.
Il n'y a qu'une tristesse, c'est de n'être pas des saints (Léon Bloy, La Femme Pauvre)

Avatar de l’utilisateur
Judith
Censor
Censor
Messages : 86
Inscription : mar. 23 sept. 2008, 18:58

Re: Subtile question d'orthographe

Message non lu par Judith » mer. 01 oct. 2008, 21:00

Je dirais un et deux.
Je pense que les deux sont corrects, mais je serais curieuse d'avoir la réponse et l'explication
Illum oportet crescere, me autem minui . (Jn 3 ; 30)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Subtile question d'orthographe

Message non lu par Christophe » mer. 01 oct. 2008, 21:45

Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ?
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Subtile question d'orthographe

Message non lu par Anne » jeu. 02 oct. 2008, 4:22

Je crois que possible se rapporte, en sous-entendu, au meilleur, donc pas de S...
:sonne:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Christian
Senator
Senator
Messages : 975
Inscription : dim. 05 déc. 2004, 10:25
Localisation : Londres

Re: Subtile question d'orthographe

Message non lu par Christian » jeu. 02 oct. 2008, 8:28

Bonjour Ignotus,

C'est amusant, votre question. Je ne sais pas si j'ai laissé aux gens assez de temps pour répondre, mais j'y vais de mon commentaire.

La présence du “s” en question modifie le sens de la phrase, me semble-t-il.

Si le “s” est présent, cela implique l’existence de mondes possibles et de mondes qui ne le sont pas, soit ceux nés de notre imagination. “Le meilleur” se rapporte alors aux seuls mondes possibles (on pourrait imaginer un monde encore meilleur, mais il serait impossible, utopique, etc.).

Si le “s” est absent, seule la catégorie des mondes possibles est envisagée. Tout serait donc pour le mieux, considérant les limitations naturelles des mondes possibles. On dirait alors “tout est pour le mieux dans le meilleur possible des mondes.”

Voilà ce que la grammaire m’indique. Mais j’ignore ce que Leibniz, revu par Voltaire, a voulu dire. M'est avis, la première version. Il faudrait chercher l’original allemand.

Ma démonstration vous semble-t-elle convaincante ?

Christian



Une langue n’est que l’intégrale des équivoques qu’elle y a laissé subsister
Lacan
qui plutôt que d'être équivoque a choisi d'être illisible

Ignotus
Quæstor
Quæstor
Messages : 366
Inscription : dim. 31 août 2008, 13:30
Localisation : Berry

Re: Subtile question d'orthographe

Message non lu par Ignotus » jeu. 02 oct. 2008, 10:03

Vous avez raison, Christian
En fait, cette phrase est citée souvent incomplètement. On dit:" Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes".
Ce qui ne veut pas dire grand chose. C'est une affirmation, c'est tout !
De même, si on écrit: "...dans le meilleur des mondes possible", ça veut dire qu'il est tout à fait le meilleur, ce qui est quasiment un pléonasme: Il est tout à fait le meilleur.
Mais si on écrit: "...dans le meilleur des mondes possibles", ça prend un sens philosophique.
ça veut dire: Parmi tous les mondes qui seraient possibles, celui que nous avons est le meilleur !
C'est une théorie extrapolée d'un principe de mécanique énoncé par un physicien de l'époque de Voltaire.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités